MENU ZINFOS
Faits-divers

Domenjod : Un surveillant pénitentiaire condamné pour attouchements sur ses belles-filles


Par - Publié le Vendredi 29 Novembre 2019 à 18:10 | Lu 14157 fois

Un surveillant du centre pénitentiaire de Domenjod aurait été suspendu de ses fonctions suite à des accusations d’attouchements de la part des filles de sa compagne. Il avait déjà fait parler de lui dans l’affaire de Nicolas Beausillon condamné à 16 ans de réclusion criminelle pour viol ce vendredi par la cour criminelle. L’une des victimes était la fille du surveillant pénitentiaire. On comprend donc aisément pourquoi le détenu a exigé un transfert vers la prison de Saint-Pierre.
 
Mais alors que sa fille avait vécu un calvaire avec celui qui l’a violée, ce père de famille aurait procédé à des attouchements sexuels sur les filles de sa nouvelle compagne. De la prison ferme parmi les détenus aurait sûrement été difficile pour l’ancien surveillant qui aurait finalement été placé sous contrôle judiciaire.
 
 


Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Jacques le 29/11/2019 18:32

Même si son sillon n'est pas très beau, il fera l'affaire de quelques détenus !
La roue tourne, tant pis pour lui !

2.Posté par Le Jacobin le 29/11/2019 18:36

"De la prison ferme parmi les détenus aurait sûrement été difficile pour l’ancien surveillant qui aurait finalement été placé sous contrôle judiciaire."

Pour la fille la situation n'est pas difficile ?
sacrilège dans qui rend la justice dans ce pays, il a un permis de violer une autre jeune fille au prochain rond point.

LA SOCIÉTÉ LE PROTÈGE RIEN QUE CA !

3.Posté par Ti Tangue zilé zone le 29/11/2019 19:12 (depuis mobile)

@ 2. Le Jacobin le 29/11/2019 18:36
Mon Dieu comme vous avez mille fois raison LA SOCIÉTÉ LE PROTÈGE RIEN QUE CA ! j’ai lu un post sur la fréquentation des cars jaunes alors que la Réunion est axphixié Et les autorités SILENCE Au TROU LES VERMINES

4.Posté par ali le kafhir le 29/11/2019 21:00

il ira et il ramassera la savonnette dans les douches

5.Posté par bla bla le 29/11/2019 22:45 (depuis mobile)

bla bla bla bla bla

6.Posté par lol le 30/11/2019 09:27

LE fait de travaillé dans une prison c'etait pas assez pour lui il a eu envie d'y sejourné h24 mdr !!!!!!

7.Posté par Le Jacobin le 30/11/2019 09:47

Il va falloir trouver une couleur de gilet pour occuper les ronds points contre les jugements de complaisance rendu à contre sens.

LA FILLE EST MARQUÉE POUR TOUTE SA VIE

Dire non à l'injustice ne suffit plus il faut foutre le bordel.

JE VOLONTAIRE !

8.Posté par bizarre le 30/11/2019 11:41

Cet article est très mal rédigé. Le titre parle de condamnation alors que dans l'article il n'est fait état que d'un contrôle judiciaire et d'une suspension de fonctions. Est-ce que ce surveillant a été jugé ? Et si oui est-ce que pour lui éviter d'être avec les détenus il n'aurait pas eu de peine de prison? Bref hormis le fait que c'est une raclure rien n'est clair dans cet article . Un peu plus de précisions serait bienvenu. Sinon je suis d'accord avec certains commentaires : la justice de notre pays protège très bien ces bourreaux d'enfants.

9.Posté par Enirsem le 01/12/2019 07:43

La pédophilie en France c'est open bar ........

10.Posté par Pamphétaire le 01/12/2019 13:24

Est-ce que son salaire va lui être imputé des 35% servis aux fonctionnaires pendant qu'il sera sur son lieu d'emploi mais de l'autre côté des barreaux?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes