Education

Dix assistants chargés de prévention et de sécurité pour les lycées

Mercredi 3 Octobre 2012 - 11:25

Le ministère de l'Education nationale a créé 500 postes d'assistants chargés de prévention et de sécurité (APS) au niveau national. Dans l'Académie de la Réunion, 10 APS ont été affectés dans dix lycées professionnels. Aujourd'hui démarrent leurs huit semaines de formation avant qu'ils soient déployés dans leurs établissements. Pour l'occasion, ils ont été accueillis par le recteur, Mostafa Fourar.


Dix assistants chargés de prévention et de sécurité pour les lycées
Les APS font leur rentrée. Recrutés en urgence suite à la volonté du gouvernement de renforcer le secteur de l'Education nationale, ils ont été accueillis par Mostafa Fourar, recteur de l'Académie de la Réunion, et en présence de plusieurs chefs d'établissement. Les APS mèneront des actions de prévention et de sécurité dans les établissements scolaires plus exposés aux incidents et aux phénomènes d'incivilités. "Leur recrutement correspond à une mesure d'urgence voulue par le gouvernement", explique Mostafa Fourar, qui précise que "la sécurité est l'affaire de tous". Le recteur souligne par ailleurs que six CPE, 111 assistants d'éducation et 82 auxiliaires de vie scolaire ont été recrutés pour cette rentrée.

Faire le lien avec l'extérieur

Pendant huit semaines, les jeunes recrues (tous ont entre 20 et 30 ans) vont d'abord se former à ce nouveau métier. Ils sont issus de milieux divers et ont tous au minimum un Bac +2 en poche. Certains ont fait de la psychologie, d'autres sont assistants d'éducation, d'autres viennent du milieu associatif. Leur rôle : mener des actions de prévention auprès des élèves, sensibiliser les enseignants, faire le lien avec les parents et mener des actions de partenariat avec des acteurs de la sécurité ou de la prévention. Ils devront aussi servir de lien avec l'extérieur de l'établissement, qui est parfois le théâtre d'incivilités. "On ne sera pas tout seul, précise Jimmy Sitaya, affecté à Saint-Pierre. On sera en lien avec les infirmières, les psychologues, les enseignants. On organisera des animations, des projets avec les élèves", se réjouit-il. Lui comme les autres ne seront pas lancés dans le grand bain sans être formés.

Au total, ils suivront 200 heures de formation plus 80 heures de formation en alternance dans leur établissement d'affectation. Le choix des établissements a été établi "en recensant les lycées où il y a le plus d'incivilités", explique Mostafa Fourar. Tous sont des lycées professionnels, situés dans les quatre coins de l'île. Des APS seront donc affectés au LP Rontaunay, et au LP L'Horizon à Saint-Denis, au LP Lepervanche au Port, au LP Roches Maigres et au LP Victor Schoechler à Saint-Louis, au LP François de Mahy à Saint-Pierre, au LP Patu de Rosemont à Saint-Benoît et au LP Jean Perrin à Saint-André.

Les proviseurs sont heureux de pouvoir compter sur des renforts humains pour les aider à pacifier leur établissement et l'extérieur. "C'est une bonne idée d'avoir ciblé les lycées professionnels. On ne sent pas stigmatisés, au contraire", témoigne l'une d'entre-eux.
A l'issue de leur formation, les APS pourront ensuite se lancer dans leur nouvelle mission de prévention et de sécurité.

Dix assistants chargés de prévention et de sécurité pour les lycées

Dix assistants chargés de prévention et de sécurité pour les lycées

Dix assistants chargés de prévention et de sécurité pour les lycées
Gabriel Kenedi
Lu 1641 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter