Société

Divagation animale: Le CRAPA soutient les éleveurs mais s’oppose fermement à l’abattage

Lundi 30 Octobre 2017 - 10:37

Le CRAPA s’oppose fermement et définitivement à l’abattage des chiens errants, estimant qu'il s'agirait de "traiter les symptômes plutôt que la cause du problème". Le collectif de protection animale souhaite ouvrir un dialogue avec tous les acteurs impactés par la problématique de l’errance. Voici son communiqué :


L’éleveur subissant les conséquences de l’attaque d’une meute de chiens le week-end dernier sur son élevage le dit lui-même : les chiens mis en cause ne sont pas sans maître… et de décrire des individus de race, - berger allemand, rottweiler-, bien loin des " royal bourbons " qui forment le gros des cohortes de chiens errants. C’est donc l’occasion de rappeler aux propriétaires leurs obligations légales et d’informer le reste de la population réunionnaise.

L’article 213-2 du code rural pose une interdiction de laisser divaguer chiens et chats et la divagation comme l’abandon sont des faits passibles d’amende. Tout animal de compagnie trouvé en état de divagation peut être conduit en fourrière, en vertu des pouvoirs de police du Maire. Si l’animal est identifié, son propriétaire ou détenteur ne peut le reprendre dans un délai de 8 jours qu’après s’être acquitté du paiement des frais de fourrière. Passé ce délai, l’animal peut être euthanasié ou remis à une association de protection des animaux. Si l’animal n’est pas identifié, le délai de garde en fourrière sera ramené à 4 jours avant euthanasie.
 
La notion d'errance est pour sa part essentiellement associée à celle d'animal domestique mais c’est la notion d'absence de gardien telle que citée par l'article L211-20 du code rural qui permet de distinguer l’errance de la divagation.
 
Les causes de la divagation sur notre territoire sont multiples : outre la méconnaissance de la Loi et de ses obligations en tant que propriétaire, on trouve pêle-mêle, l’habitude d’un grand nombre de particuliers d’ouvrir leur portail pour laisser leur chien vagabonder, l’abandon des animaux qui, de fait, dotés initialement d’un maître, deviennent des chiens ou chats errants, les fugues générant des interactions avec des congénères errants, certaines croyances bien ancrées comme celle selon laquelle, un chien doit être libre, un chat ne peut être contrôlé…      
 
Les conséquences de la divagation comme de l’errance sont aujourd’hui visibles sur toute l’île tant du point de vue hygiène, que sanitaire, moral, écologique et maintenant économique pour des professionnels comme les éleveurs. 

Le CRAPA déplore les nombreuses attaques des derniers mois. Au-delà, le collectif est prêt à se porter partie civile pour soutenir les plaintes qui seraient déposées par les éleveurs, afin de mettre les maîtres des chiens incriminés face à leur irresponsabilité. A ce titre, il est bon de rappeler qu’aux termes de l’article 1385 du code civil, tout propriétaire est responsable des dommages causés par son animal, que celui-ci ait été au moment des faits, sous sa garde, échappé ou égaré… Tout comme L’obligation d’identification (puçage électronique) de l’animal est faite aux propriétaires depuis 2012 et celle de l’enregistrement des animaux domestiques.

En revanche, le CRAPA s’oppose fermement et définitivement à l’abattage des chiens errants et souhaitent ouvrir un dialogue avec tous les acteurs impactés par la problématique de l’errance animale à La Réunion. Encore une fois, recourir à l’abattage des animaux se résumerait à traiter les symptômes plutôt que la cause du problème et l’Organisation Mondiale de la Santé Animale ne le dit pas autrement : " des décennies de recherche et d’observations ont ainsi indiqué que l’abattage n’avait aucun impact significatif sur les populations de chiens sur le long terme. "

A l’instar du député Mr Thierry ROBERT, le CRAPA estime que l’organisation d’une table ronde, impliquant tous les acteurs concernés par l’errance, est à ce jour indispensable afin d’apporter des réponses éthiques et humaines à cette problématique. Et d’étudier ainsi, ce qui marche " ailleurs ", les coûts mais aussi les bénéfices des alternatives à l’abattage que sont la stérilisation massive et les campagnes d’information.
image_21.png image.png  (4.32 Ko)
N.P
Lu 3171 fois



1.Posté par louis le 30/10/2017 10:21

on peut avoir recours a la sterilisation ,mais pour ces chiens si les propriétaires ne les enferment pas dans une cage la nuit ils vont trouver un moyen de sortir car un qui çhien qui a tué une fois recommencera toujours

2.Posté par OUFFFFFFFFFFFFFFFFF le 30/10/2017 10:35

merci pour cette mise au point, on apprécie la démarche et à chacun de prendre ses responsabilité! effectivement il y a lieu de revoir les comportements des propriétaires des animaux et surtout de procéder à une stérilisation de ceux qui malheureusement ont été abandonnés dans la nature!

3.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 30/10/2017 10:36

*Où sont les élus ??

*Où sont TOUS les élus-peï ??

*Pas là avec ça ??

4.Posté par la bonne blague le 30/10/2017 11:15

Un con de propriétaire de chien restera toujours un con!!!
Certains achètent ( ou volent) des chiens ,juste pour faire les malins.
Ils s'aperçoivent vite qu'un animal, ça prend du temps et ça coûte cher ( à moins de l'enfermer dans une cage et de le nourrir de détritus)
Bref, ces gens font rarement vacciner et marquer leurs animaux donc on ne retrouve pas le propriétaire ...CQFD

Faudra qu'on m'explique comment on peut soutenir les éleveurs victimes de ces chiens tueurs ( autrement qu'en les indemnisant , ce qui n'est pas leur but) sans exterminer ces maudits chiens qui attaquent ( y compris les promeneurs ou les randonneurs) qui tuent ...
Bref , on veut tout et rien , on dit tout et rien et la situation ne changera pas...
Seule solution pour que les choses bougent : qu'un jour un malheureux enfant ( encore mieux , un bébé) se fasse attaquer , bouffer et en meure , alors là peut-être , les gens comprendront...pour l'instant c'est "faites ce que je ne dis pas et ne m'en parlez pas...et ne vous faites pas coincer!"

5.Posté par Isis le 30/10/2017 12:35

@ 1 Pourquoi systématiquement vouloir enfermer un chien dans une cage ou l'attacher ? Pourquoi les propriétaires n'ont pas de clôtures adéquates construite en bêton sur une certaine hauteur, et ensuite avec un grillage ou des lames de bois ? Les chiens peuvent être laissés dans le jardin, sous un abri et libres de leurs mouvements. Surtout qu'un chien à ce niveau là, est un chien qui garde la demeure, et peut contrer d'éventuels voleurs !

6.Posté par Michel le 30/10/2017 12:52

Tout ce baratin... pour décider de ne rien faire !

7.Posté par Néon le 30/10/2017 13:50

Ben c'est simplement un rappel de la loi, en vigueur depuis des lustres !!
Les responsables? Ce sont les concitoyens (sans mauvais jeu de mots et pas les Z'élus), et ils sont plus nombreux chaque année !! ;)

8.Posté par Emma le 30/10/2017 16:13

J'ai récupéré un chien de la rue. Il est né dans la rue et y a toujours vécu jusqu'à ce qu'il vienne chez moi et que je l'accepte sous mon toit. Certes les abandons existent mais il y a encore plus de naissance dans la rue.

Je l'ai soigné, vacciné, identifié et dressé plus ou moins. Malheureusement, l'ayant eu à l'age adulte et malgré son caractère facile, il y a des choses qui restent ancrées.

Mon chien divague quelques heures par jour parce que je n'arrive pas à lui enlever ça. Il dort chez moi la nuit mais le jour, je suis obligée de le laisser sortir. Il supporte pas. Ce n'est pas un chien de garde, c'est un chien cool et j'ai un 35 m² avec 10m² de jardin.

Entre un chien qui se promène dans le quartier, est connu et nourrit (mieux que moi) par mes voisins et un chien malheureux, j'ai choisi.
Il est docile, sociable, apprécié de mes voisins, j'ai fait le choix de l'amende si un jour ça arrive qu'il se fasse embarqué.
Je sais que je vais en faire hurler plus d'un, c'est ainsi. J'ai accepté de le sortir de la rue, je ne pouvais pas le laisser crever donc j'assume mon animal.

Mon chien n'est pas un mangeur de poules, il se contente d'aller voir à droite à gauche pour avoir sa pitance, c'est plus simple. Mon chien ne touchera jamais à un enfant, il est gentil et joue avec, même quand ils sont en bas âge.
Tout chien est différent, il y a certes des tueurs de bétail, mais il existe aussi de bon chien.

Je pense sincèrement que la stérilisation massive des chiens errants est une solution qui a déjà prouvé son efficacité mais qui a un coût ce qui rebute les autorités (crise oblige).

Vous pouvez me lyncher.

9.Posté par klod le 30/10/2017 16:56

bien , du bon sens dans ce monde d'arrogant et de fous : stérilisation .

10.Posté par kasseur lo ku le 30/10/2017 22:17

Bien dit post 3.

11.Posté par môvélang le 31/10/2017 01:14

je suis totalement d'accord avec la crapo, ils n'ont pas besoin de les abattre , mais juste les euthanasier conformément à l’article 213-2 du code rural!,

12.Posté par pffff le 31/10/2017 08:48

à la bonne blague post 4 ben en lisant ton commentaire on se demande qui est le plus con....manifestement tu en fais partie....en clair entre un con et un chien on a vite fait le choix de l'animal qui lui aboie mais ne dit pas de conneries, car à la lecture de ton post on voit qu'un con est dangereux....!

13.Posté par môvélang le 31/10/2017 20:33

((( 12.Posté par pffff le 31/10/2017 08:48 )))))
prions le seigner pour que ce bébé soit le tient ou ton petit enfant!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! on saura vite qui est le con ! Amen!

14.Posté par Alétir infèy le 02/11/2017 07:14

''''voilà ce que certains crétins veulent que les éleveurs utiles importent à la Réunion, ces chiens ne mangent pas les cabris ou autres poules ou cerfs , mais ils bouffent leurs maitres !

http://www.bfmtv.com/police-justice/pyrenees-orientales-un-retraite-tue-mordu-par-ses-chiens-1291839.html'''

""""" 8.Posté par Emma le 30/10/2017 16:13.

Mon chien divague quelques heures par jour parce que je n'arrive pas à lui enlever ça. """"

En tout cas , je ne jetterais pas ma voiture dans le fossé, ni dans une autre voiture , ni sur un piéton pour l'éviter, j"essayerais de guider mes roues pour minimiser les dégâts sur Ma voiture, je descendrais de Ma voiture , regarderais ces dégâts sur Ma voiture, et je repartirais s'il n'y a rien, sinon , je ferais tout pour retrouver le crétin qui a laissé divaguer son chien

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter