Economie

Distribution d'un journal gratuit: La Citalis fait machine arrière

Mardi 13 Décembre 2016 - 14:22

Il n’y aura pas de journal gratuit vivant de la pub et distribué grâce au réseau de bus du nord. Avec la Citalis qui fait machine arrière, c’est l’ensemble du projet qui capote.
 
Selon nos informations, la Citalis a dénoncé la convention qui liait le réseau de bus de l’intercommunalité du nord à Caractère Réunion, l’éditeur du journal "Le Nord Lé La" qui devait être imprimé à Maurice. Problème, la Citalis, qui aurait ouvert son réseau de bus à la distribution du journal gratuit, est une émanation de la Cinor via la société d’économie mixte Sodiparc. Un mélange des genres qui a fait bondir les titres de la presse écrite.
 
Depuis deux semaines, JIR et Quotidien ont mené une "action commune" pour "éviter qu’un gratuit mauricien, conçu, réalisé, imprimé à Maurice, bardé de publicités locales ne soit distribué sous notre nez et qui plus est à l’oeil avec notre pognon, celui des contribuables, via Citalis, petite soeur de la Cinor", écrivait, samedi, le directeur général du JIR, Jacques Tillier. 
 
A raison de 50.000 exemplaires publiés tous les 15 jours, le nouveau venu aurait représenté un réel danger pour le partage de la publicité dans les médias écrits locaux. Les porteurs de projet contactés hier n’ont pas souhaité confirmer l’information, se renvoyant la balle tour à tour.
Lu 4948 fois



1.Posté par Kelly du Tampon le 13/12/2016 14:39

Decloitre en pense quoi ? Lui toujours prompt a donner de bon conseils à ses eleves d'infocom

2.Posté par Michel le 13/12/2016 15:06 (depuis mobile)

La peur Jacques Tillier zot. Tiller samedi dans son éditoriale à mis au défi Gilbert anette, le fils, ericka, maillot et la bandent de cliques . Nana un zafert dessous quoi?

3.Posté par zorbec le 13/12/2016 15:30

Que c'est mignon cette levée de bouclier commune entre le JIR et le Quotidien.Tillier ne manque vraiment pas de toupet. Son journal comme celui d'en face bénéficie à longueur d'année du "pognon des contribuables" que ce soit à travers les fonds versés par l'Etat au soutien à la presse, ou à la multitude des communiqués et autres publicités ou publie-reportages généreusement délivrés par les collectivités locales ! Mais bon quand il faut défendre sa chapelle, au demeurant bien branlante, tous les moyens sont bons, y compris le dénigrement des autres. C'est un peu, localement, le syndrome du "plombier polonais". Et ils se disent les défenseurs de l'esprit d'entreprendre et du libéralisme économique. Mieux vaut en rire de toute cette mauvaise foi...

4.Posté par heureusement le 13/12/2016 16:24

Que le Quotidien et le JIR ont reagis Sinon des arrivistes sans foi ni loi auraient pompés le fric des reunionnais pour s'enrichir et surtout pour enrichir nos cousins mauriciens. Bravo Tillier et Chane ki chune

5.Posté par Pipoteur le 13/12/2016 18:21 (depuis mobile)

@post4: c''est sûr les mauriciens sont riches ! Je t''invite à vivre avec les mêmes moyens qu''eux et reviens nous en parler espèce d''assisté ignorant.
Et demande toi d''où vient tout l''argent qu''ont les réunionnais et reviens nous en parler...

6.Posté par La soupe est bonne le 13/12/2016 18:44 (depuis mobile)

Oligopole JIR/Quotidien..??

7.Posté par Nadou le 13/12/2016 20:07

Coucou zorbec

Komen i lé ?

8.Posté par captain igloo le 13/12/2016 20:49

Pourtant le Jir se gave côté pub depuis son placement en redressement judiciaire. Des suppléments, des pleines pages, la Région, le département, du publi redac sur Clicanoo de Saint-Paul, de Nexa, la continuité territoriale... tout ça en bonne place, même avant les infos des journalistes. Mais bon, c'est plus facile de s'attaquer aux étrangers mauriciens, ça fédère toute la presse, c'est beau. Et si Citalis recule juste après des menaces directes façon barbouze dans un édito de Tillier, pas grave, on est contents. On a fait reculer l'envahisseur.

9.Posté par Fidol Castre le 13/12/2016 21:31

Monsieur Tillier, que le journal gratuit soit annulé ou pas, si vous êtes au courant de certaines affaires, il faut les dénoncer.
Domenjo, c'est pas fait pour les chiens.

10.Posté par KLB le 14/12/2016 06:30

Quand J. Tillier défend une cause il ne fait pas que parler il se donne les moyens et agit avec efficacité ..
et souvent ça marche comme ici, un exemple à suivre.
La réaction du JIR et du Quotidien est compréhensible, à leur place j'en aurais fait autant.

11.Posté par Babouk le 14/12/2016 06:33

Je signale que la revue "Maison créole", gratuite, bardée de pubs- pays ,est imprimée à Maurice....

12.Posté par Annonceur le 14/12/2016 08:54

Je suis annonceur dans ce type de journal, depuis l' affaire sur cette polémique, j'essaye de me faire remboursé mais impossible de joindre les instigateurs du projet..si d'autre comme nous se sont fait floué, merci de le signalé, pour que l'ont puissent saisir la justice..merci.

13.Posté par Gérard Jeanneau le 14/12/2016 09:15

Le titilleur du JIR, Jacques Tillier, a levé un beau lièvre : de la publicité péi donnée à Maurice pour un journal gratuit qui allait être distribué à La Réunion. Scandale ! Et pourtant, tout est bien légal. Le titilleur se révolte : de la publicité qui lui échappe, à lui dont le journal est moribond. Et son argument est le suivant : toute la publicité doit rester pour le JIR, le Quotidien, Zinfos 974... mais pour un autre venu de l'étranger !

Le titilleur a beau sauter au plafond ! Tout est légal ! Le titilleur veut tout : le beurre et l'argent du beurre. Peut-il dévoiler toutes les sommes que versent la région Réunion à son journal, et celles qui proviennent du Département ? En terre gauloise, il existe aussi de petits journaux gratuits vivant de publicités.

Le gratuit d'Annette tiré à Maurice est tout à fait légal. Le titilleur ne porte pas plainte, mais il essaie de montrer que les Mauriciens chapardent les euros des contribuables réunionnais. La ficelle est bien grosse.

Le titilleur défend son petit pré carré en salissant la coopération régionale.

14.Posté par Hoareau Jean Luc le 14/12/2016 11:38 (depuis mobile)

C''est quand même triste de reculer face des menaces et un maître chanteur. Ce journal n''aurait pas passé les six ou sept numéros et les annonceurs seraient revenus tête basse. Il y avait d''autres angles d''attaque que l''insulte.

15.Posté par Jean Muc Hoareau le 14/12/2016 11:39 (depuis mobile)

Bravo la Sodiparc. Car Citalis n'est qu'une marque.

16.Posté par Pierre Balcon le 14/12/2016 12:29

La loi Lurel promeut la concurrence, la loi Tillier défend les monopoles.
Et qui aux manettes à la Citalis ? Ceux qui hier défendait Lurel et pourfendait Tillier .
Allez comprendre !!!

17.Posté par PEC-PEC le 14/12/2016 12:49

Je trouve normal que ce canard soit interdit. La société d'économie mixte a t elle un objet dans ce sens ? non !
Je trouve que chacun doit rester à sa place.
La vocation de cette entreprise n'est pas de jouer à l'éditeur. qu'elle fasse bien ce qu'elle doit offrir au public avant d'aller se fourvoyer dans des domaines qui ne sont pas les siens.
Chacun à sa place et les vaches seront bien gardées.
les journaux papier ont bien du mal à survivre et maintenir un embryon d'emploi alors qu'on leur fiche la paix...

18.Posté par Pierre Balcon le 14/12/2016 15:23

La question n'est plus de savoir si ce journal devait ou non venir concurrencer le JIR et le Quotidien .
La question est de savoir :
- pourquoi la CITALIS s'est impliquée dans un premier temps dans cette affaire ?
- quel retour en attendait elle ?
- pour quelle raison s'est elle au final rétractée ?

Les citoyens ont le droit d'avoir des réponses à ces trois questions , afin qu'ils puissent savoir si les dirigeants de la CITALIS , dont on aimerait connaître les noms , sont :
- des imbéciles ,
- des corrompus
- des lâches

19.Posté par polo974 le 14/12/2016 17:28

""" A raison de 50.000 exemplaires publiés tous les 15 jours, le nouveau venu aurait représenté un réel danger pour le partage de la publicité dans les médias écrits locaux. """

Non, le réel danger pour les "médias écrits" (et pas qu'écrit, et pas que locaux), c'est la pub qui muselle les rédactions et pollue les journaux de nombreuses pages inutiles...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >