MENU ZINFOS
Social

Disparition d’Ivan Hoareau : Les réactions


Depuis l’annonce de la disparition du secrétaire général de la CGTR, les réactions à la Réunion s’enchaînent pour rendre hommage à une figure déjà iconique de la lutte syndicale réunionnaise.

Par - Publié le Lundi 21 Décembre 2020 à 14:55 | Lu 4844 fois

Photo : Pierre Marchal - Anakaopress
Photo : Pierre Marchal - Anakaopress
La CGTR:

"Les débuts militants d’Ivan HOAREAU à la CGTR datent des années 1980. Il a pris les responsabilités de la formation syndicale confédérale pour ensuite débuter son premier mandat en tant que Secrétaire Général en 1996. Il réalisait actuellement son 5ème mandat, ce qui marque incontestablement l’histoire du syndicalisme à La Réunion et l’histoire de la CGTR.

Ivan était un secrétaire général rigoureux dans toutes ses démarches et à la fois un militant engagé durant toute sa carrière. Sa détermination, dans toutes les mobilisations, nous a marqué et plus particulièrement au moment des manifestions DE PERETTI (ancien Ministre des DOM) en 1997 contre la remise en cause de la rémunération des fonctionnaires et aussi durant le mouvement du COSPAR qui a marqué son combat syndical.

Ivan est une figure du mouvement social à La Réunion. Il a dirigé le combat, à La Réunion, contre la Loi EL KHOMRI (plus d’une dizaine de manifestions). Récemment, il était à la tête de la mobilisation contre le projet de la réforme des retraites.

On se souviendra d’un homme d’action, d’un homme de terrain, d’un procédurier qui se tenait toujours à proximité des camarades de la confédération et à l’écoute de son entourage professionnel. La CGTR perd aujourd’hui un immense dirigeant.

La CGTR présente toutes ses condoléances à la famille et les proches d’Ivan HOAREAU et les assure de son soutien le plus fraternel."


Olivier Hoarau, maire du Port et neveu d'Ivan Hoarau:

"C’est avec une immense tristesse que j’apprends le décès de Yvan Hoarau. Alors qu’il nous laisse pour son dernier voyage, je veux lui rendre hommage par ces quelques mots.

Secrétaire général de la Confédération Générale des Travailleurs Réunionnais depuis 1996, les camarades, dockers, fonctionnaires et salariés, voient partir un militant syndical qui aura passé sa vie à lutter pour les plus faibles avec pugnacité, clairvoyance et philanthropie.

La Réunion perd un des plus grands défenseurs de ses valeurs humaines. Son sens du combat affirmé en faveur de la justice sociale et de la dignité des Réunionnais, doit être un exemple pour tous ceux qui pensent un jour ou l’autre à faire de l’engagement un pilier de leur vie.

Bien sûr, à titre personnel, je perds un oncle mais surtout, un guide politique qui aura été présent tout au long de ma vie.

Adieu tonton !

Nar vu sa dalon !

Salut Kamarade !"


Jean-Hugues Ratenon, député de La Réunion:


"C’est avec une très grande tristesse que nous apprenons le décès du camarade Ivan HOARAU après un long combat contre la maladie.

Nous nous inclinons avec respect devant sa mémoire. Un homme rempli d’humanité et qui ne supportait pas l’injustice. Son combat à la tête de la CGTR depuis 1996 l’a prouvé à de multiples reprises. Un défenseur des travailleurs infatigable et qui avait pour seul objectif : la justice sociale et le développement de la Réunion.

Nous l’avons à de très nombreuses reprises côtoyé et notamment lors du mouvement du COSPAR en 2009 qui a soulevé le Peuple Réunionnais pour le pouvoir d’achat et contre la vie chère.

Grace à lui, notamment, nous avons obtenu la prime COSPAR de 100 euros, le RSTA ; la bouteille de gaz à 15 euros, la baisse des prix des produits pétroliers ou encore la baisse des prix sur 250 produits de consommation courante.

Homme de dialogue, tout en étant ferme et intransigeant quand il s’agissait des intérêts des travailleurs ; Homme de conviction pour le partage des richesses ; sa disparition laissera un grand vide dans la lutte sociale.

Nous avons toujours marché ensemble dans les luttes. Ivan a toujours été un compagnon et un camarade de combat.

Accompagnant Jean Luc MELENCHON depuis son arrivée à la Réunion pour ses visites et rencontres sur le terrain, et après l’avoir informé de cette grande perte pour les luttes sociales à la Réunion ; Jean Luc MELENCHON s’associe à notre douleur et nous présentons nos condoléances les plus attristées à la famille, aux enfants, aux proches, aux très nombreux amis d’Ivan HOARAU ainsi qu’aux militants et aux adhérents de la CGTR.Une pensée émue et solidaire pour le maire du Port, Olivier HOARAU, son neveu."


Didier Robert, président de Région:

"La Réunion vient de perdre un de ses plus grands défenseurs. Yvan Hoarau laisse derrière lui une empreinte solide et indélébile dans la défense des droits des salariés, mais pas seulement: plus loin et plus grand il a été le porte-parole de toute une société qu'il s'est efforcé de protéger durant plusieurs décennies. Présent avec force dans tous les combats sociaux engagés avec les Réunionnais, à la fin des années 2000 le Secrétaire général de la CGTR, a notamment été le fer de lance du mouvement COSPAR avec lequel il a fait bouger les lignes du pouvoir d'achat.

Dix ans plus tard, il a été un interlocuteur de choix, lors du mouvement des Gilets Jaunes, et en particulier dans la création  du Conseil Consultatif Citoyen mis en place par la Collectivité régionale. Il a porté haut et jusqu'au bout les attentes des travailleurs.
Nos échanges qu'ils se soient déroulés en hémicycle, lors de manifestations dans les rues de Saint-Denis ou ailleurs, ont toujours été riches d'engagement en faveur de la population.

L'Histoire gardera l'action et la mémoire d'un syndicaliste acharné et investi de la cause réunionnaise. Pour ma part, je retiendrai l'image d'un amoureux de La Réunion sous toutes ses facettes et richesses.

Au nom des élus du Conseil Régional, en mon nom personnel, j'adresse mes sincères condoléances à ses proches, sa famille et à ses camarades de lutte. En particulier les dockers de La Réunion.

Tous viennent de perdre un des symboles forts de la combativité réunionnaise".


Cyrille Melchior, président du Conseil Départemental :

"C'est avec tristesse que j'apprends le décès de Yvan Hoarau, secrétaire général de la Confédération Générale des Travailleurs Réunionnais (CGTR), qui a marqué pendant de nombreuses années le syndicalisme local.

Fervent défenseur des travailleurs, passionné par de nombreux combats menés pour améliorer leur quotidien et leurs droits, Yvan Hoarau s'est notamment battu pour la reconnaissance de la valeur de l'Homme réunionnais et pour son accession à des postes à responsabilité.

La Réunion perd un militant d'une grande qualité humaine, un homme d'engagement, à la forte personnalité, au tempérament bien trempé et enthousiaste et à la verve sûre et tonique, reconnaissable entre toutes.

 A sa famille, à ses proches et à ses camarades, j'adresse, en mon nom personnel, et au nom de l'ensemble des Conseillers départementaux, mes condoléances les plus sincères."


Éric Fruteau :

"Nous apprenons à l'instant cette triste nouvelle : le décès du secrétaire général de la CGTR M. Yvan HOARAU. Nous adressons nos condoléances émues à toute sa famille ainsi qu'à tous ses camarades de lutte. J'adresse mes condoléances particulièrement à Olivier HOARAU, le maire du Port, son neveu.

La CGTR et le monde syndical réunionnais perd là un de ses plus imminents représentants. Pas une lutte, pas un défilé, pas une mobilisation sans lui. Il a réellement consacré sa vie au militantisme.

Personnellement je l'ai connu en tant que secrétaire général adjoint de la FSU dans les années 90,  lors de quelques réunions, dans les défilés ou dans des comités d'organisation intersyndicale.

D'une intelligence remarquable il symbolisait la puissance de son syndicat mais aussi la force centrale du mouvement syndical unitaire dans l'île. Je retiendrai ses dernières sorties contre la réforme des retraites.

Toujours animé d'un sens réel des luttes, il restera pour moi un homme défendant les valeurs humaines universelles. Il a été un grand engagé, un grand défenseur des travailleurs et des plus précaires."


UNSA Réunion : 

"C'est avec beaucoup de tristesse que nous venons d'apprendre le décès d'Ivan Hoarau, suite à une longue maladie. Nombreux sont les militants de l'UNSA qui l'ont côtoyé. Au delà d'une certaine rudesse, Ivan était un homme de grand cœur. Le syndicalisme à La Réunion perd un grand militant, défenseur infatigable des travailleurs."


MEDEF Réunion:

"C'est avec grande tristesse que nous apprenons la disparition d'Ivan HOARAU. C'est une grande figure du syndicalisme réunionnais qui nous quitte et nous tenons à saluer son implication et son rôle dans la structuration du paysage économique et social de La Réunion.

Nous avons eu de nombreuses occasions d'échanger nos regards, et parfois même de croiser le fer mais toujours dans un esprit de construction et de développement de notre territoire auquel il était profondément attaché.

C'était un grand homme du dialogue social, une personne engagée et de conviction, et nous tenons à lui rendre hommage. Nos pensées accompagnent sa famille et ses amis dans cette douloureuse épreuve."

Jean-Pierre Marchau, secrétaire régional EELV:

"C’est avec beaucoup de tristesse que nous apprenons la disparition de notre camarade Ivan Horeau, Secrétaire Général de la CGTR.

Homme de fortes convictions, Ivan joua un rôle déterminant  dans nombre de luttes syndicales des années passées, il fut aussi un porte-parole emblématique lors du grand mouvement social du COSPAR en 2009.

Au nom du Bureau d’Europe Écologie Les Verts Réunion, j’adresse mes plus sincères condoléances à sa famille, à ses amis et aux adhérents de la CGTR."


Emmanuel Séraphin, président du TCO:

"C'est avec une vive émotion que j'apprends ce jour le décès d'Ivan Hoareau. Sa disparition affecte tous les Réunionnais et endeuille l'ensemble du monde du travail.

Ivan Hoareau personnifiait le combat pour la défense des droits des travailleurs. Il avait succédé à Georges-Marie Lépinay, qui lui-même avait succédé à Bruny Payet, comme secrétaire général de la CGTR. Il a mené de nombreuses batailles pour défendre les droits sociaux et les travailleurs.

On se souvient notamment de la part qu'il avait prise dans le combat historique pour l'égalité sociale, dans le combat contre la remise en cause des acquis des travailleurs du secteur public ou encore du rôle très important qu'il a joué dans le mouvement du COSPAR (Collectif des organisations syndicales et politiques de La Réunion) à la fin des années 2000.

Homme de conviction, il défendait avec la fermeté nécessaire les droits des salariés et il savait aussi faire preuve du sens de l'intérêt général lorsqu'il fallait sortir d'un conflit sans jamais céder sur l'essentiel. Il a aussi pendant de nombreuses années été vice-président du Conseil Économique et Social Régional (CESR). Le nom d'Ivan Hoareau restera attaché à l'histoire des luttes sociales et du monde syndical à La Réunion.

À tous ses camarades de la CGTR, à ses collègues des organisations syndicales, à tous ses amis, à ses proches et à sa famille, j'adresse en mon nom personnel et au nom du TCO mes très sincères condoléances."


Le CESER:

"Le Président du CESER, M. Dominique VIENNE et les membres du Conseil ont appris ce jour avec tristesse et émotion la disparition de Ivan HOAREAU, à l'âge de 65 ans, Secrétaire général de la CGTR et membre du Conseil.

Vice-président de la Commission TEC, Ivan HOAREAU s’est impliqué jusqu’au bout dans la réalisation des travaux du CESER. Par son charisme et son engagement au sein de l’institution il a contribué et fait des préconisations toujours pertinentes grâce à ses profondes convictions en faveur du développement de La Réunion, mais plus encore de l’Homme réunionnais.

Il a toujours eu à cœur dans ses positions de permettre que La Réunion puisse s’insérer dans son environnement régional en s’appuyant sur les dispositifs et moyens donnés par l’Europe, le national et le local. Il a été aussi un ardent défenseur des intérêts de son Île que cela soit au plan local, régional, national ou européen.

Les membres du CESER retiendront de lui son implication sincère et authentique, son attachement au territoire réunionnais et à ses habitants !

Le CESER et son président présentent leurs sincères condoléances à sa famille, en particulier ses deux enfants, ses proches et à la CGTR."


Pascal Valiamin, co-délégué Solidaires-Réunion :

"Au revoir Ivan,

C'est avec une profonde tristesse que nous apprenons la disparition d'Ivan Hoareau.
La CGTR perd un de ses plus grands phares. Ivan laisse une empreinte majeure dans le paysage syndical. C'est une figure qui a marqué la Réunion qui s'en va.
 D'une grande conscience politique et sociale, très engagé contre les inégalités, Ivan a porté de multiples combats pour une meilleure justice sociale.
A titre personnel, après quelques incompréhensions, nous avions appris à nous connaître. Je connaissais la forte personnalité et l'homme engagé. J'ai découvert un homme d'une grande culture et d'une simplicité rare. Les combats passés et à venir étaient évoqués très souvent avec une grande humilité. Et même si ce n'était pas simple, Ivan a toujours œuvré pour l'unité la plus large possible dans le combat syndical.

En mon nom et au nom de Solidaires-Réunion, j'adresse mes condoléances les plus sincères à sa famille, aux camarades de la CGTR et à tout ses amis.

A bientôt Camarade."


Union Départementale FO:
 
Décès du Secrétaire Général de la CGTR :
Salut l'ami Ivan !

 
Nous venons d'apprendre avec tristesse et émotion le décès d'Ivan Hoarau, secrétaire Général de la CGTR.

FORCE OUVRIERE présente ses plus sincères condoléances à sa famille, à ses proches et à tous les camarades de la CGTR qui perdent un grand militant qui a toujours revendiqué l’indépendance syndicale de son organisation et qui a œuvré pour la place et la dimension qu'elle occupe dans le paysage du syndicalisme réunionnais.

L’histoire retiendra de ce fervent défenseur des travailleurs l’image d'un syndicaliste engagé pour qui la lutte des classes a toujours été et restera d'actualité.

Pour FORCE OUVRIERE, Ivan était un ami, un camarade ouvert au pluralisme syndical et recherchait toujours et avant tout l’unité dans l'intérêt des travailleurs Réunionnais. 


Le SAFPTR:

Le SAFPTR adresse ses sincères condoléances à la famille et aux amis d'Ivan HOARAU décédé dimanche 20 décembre.

A la tête de la CGTR, organisation syndicale historique de la Réunion, depuis de nombreuses années, il a été de tous les combats lorsqu'il s'est agi de défendre les intérêts des plus démunis.

La Réunion perd un syndicaliste de convictions ancrées dans des valeurs humanistes reconnues de tous.

Que la lutte menée par Ivan HOARAU perdure encore de très nombreuses années.


La CGPER:
 
Décès de Ivan Hoareau : condoléances de la CGPER

La CGPER a la tristesse d’apprendre le décès d’Ivan Hoareau, secrétaire général de la CGTR. 

Fondée quelques années avant la CGPER, la CGTR était l’héritière des combats menés par l’Union départementale CGT, notamment aux côtés des planteurs. Succédant à Fabien Lanave, Bruny Payet qui nous quitta lui aussi cette année, puis Georges-Marie Lépinay à la tête du plus important syndicat de travailleurs à La Réunion, Ivan Hoareau sut reprendre le flambeau. Sous sa direction depuis 1996, la CGTR est restée un acteur essentiel du mouvement social dans notre île, aussi bien en termes d’actions que de représentativité.

Nous nous retrouvions dans nos combats. Ceci rappelle que planteurs, salariés du secteur privé et agents du service public sont capables de se rassembler pour mener des luttes communes. Ce 21 décembre 2020, La Réunion a perdu un grand dirigeant syndical en la personne d’Ivan Hoareau.

A sa famille, à ses proches, aux militants du syndicat CGTR et à sa direction, la CGPER fait part de ses plus sincères condoléances.

Le Président,
Jean-Michel Moutama


Le Parti de Gauche:


C'est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès du secrétaire général de la CGTR Ivan Hoarau.

Camarade de campagne en 2012, nous l'avons côtoyé dans toutes les luttes syndicales et avons milité ensemble pour les droits des Palestiniens

La Réunion perd un grand homme, un syndicaliste combattant pour la justice sociale, un militant engagé pour la dignité humaine

Nos condoléances les plus sincères vont à sa famille et à ses proches, son souvenir restera présent au cœur de nos mobilisations

Pour le Parti de Gauche,
Denise Delavanne et Pascal Hoarau,
co secrétaires départementales

Juliana M'Doihoma, maire de St-Louis :

 C'est avec tristesse que j'apprends le décès de Monsieur Yvan Hoareau qui s’est illustré dans le monde syndical au cœur de la Confédération Générale des Travailleurs Réunionnais (CGTR).
Je tiens à adresser mes plus sincères condoléances à sa famille, ses amis et surtout à ses "camarades de combat".
Grand défenseur des droits sociaux depuis de longues années, c'était un militant engagé.
Il a mené plusieurs combats notamment aux côtés des travailleurs les plus fragiles, avec détermina- tion, force et courage. Ses travaux et son implication au sein du Conseil économique, social et envi- ronnemental (CESER) ont permis de faire avancer plusieurs dossiers pour le développement de La Réunion.
Notre île perd aujourd'hui une de ces figures emblématiques. Monsieur Yvan Hoarau marquera, de par son engagement constant, l'histoire syndicale de notre pays.

Le secrétariat départemental de la FSU :

Notre fédération et ses syndicats ont appris la triste nouvelle du décès du camarade Ivan HOARAU, secrétaire général de la CGTR depuis plus de 20 ans. Les combats menés furent nombreux et toujours côte à côte. Nos organisations syndicales perdent là un immense camarade, militant syndical acharné et orateur passionné.

Nous tenons à adresser à sa famille, à ses proches et à l’ensemble des camardes de la CGTR nos sincères condoléances et notre soutien dans ce moment difficile. Pour nous toutes et tous, la perte est immense et il nous faudra être digne des années qu’il a passé à combattre au service des travailleuses et travailleurs réunionnais.

Des grèves de 1997 au mouvement contre la réforme des retraites de 2019 en passant par le COSPAR en 2009, nous avons pu partager ensemble dans la fraternité syndicale qui unit nos organisations. Le syndicalisme réunionnais perd une grande figure en ce 20 décembre 2020.
 
Huguette Bello, maire de Saint-Paul : 

Je tiens à rendre hommage à Yvan Hoarau, secrétaire général de la CGTR et à présenter mes condoléances attristées et affectueuses à sa famille, ses enfants et proches.
Héritier des luttes réunionnaises pour l’émancipation, Yvan Hoarau a accompli avec honneur et dignité sa tâche de représentant et porte-parole au service de l’intérêt des salariés. Les travailleuses et travailleurs de la Réunion perdent un défenseur, homme de combats, négociateur averti, exigeant et dévoué à leurs causes. Yvan a consacré, avec courage et obstination, son temps, son énergie, son dernier souffle à la défense des libertés syndicales et des droits de la personne humaine, ceux des travailleurs et des femmes. Homme féministe, le cœur à jamais du côté des opprimés, il avait tenu à être membre de l’Union des Femmes Réunionnaises. La disparition d’Yvan Hoarau, homme de principes et de valeurs, constitue la perte lourde d’un frère de cœur et d’un camarade de luttes. « Camarade, c’est un joli nom tu sais dans mon cœur ...pour qu’il revive à jamais... » (Jean Ferrat)
La Réunion te remercie, Yvan, d’avoir porté haut cette valeur universelle qu’est la solidarité, d’avoir contré les violences faites aux travailleurs, d’avoir manifesté dans la rue pour revendiquer respect, dignité et égalité.
Grâce à toi,
« Un jour pourtant un jour viendra couleur d'orange
Un jour de palme un jour de feuillages au front
Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche » (Extrait du poème d’Aragon « Un Jour un jour »)

Patrick Lebreton, maire de St-Joseph:

C'est avec une profonde tristesse que j'ai appris le décès d'Yvan Hoareau. Je salue l'homme, le militant syndical qui a tant œuvré pour la Réunion au sein de la CGTR. C'était un homme de conviction qui n'a cessé de se battre contre les inégalités sociales, pour la reconnaissance de l'Homme Réunionnais dans le milieu professionnel mais plus largement dans la société Réunionnaise. A toute sa famille, à ses proches, je tiens à leur témoigner de ma profonde sympathie et de mon soutien dans cette difficile épreuve.

Pour le PCR,  Yvan Dejean, Maurice Gironcel, Ary Yée-Chong-Tchi-Kan :

Ivan Hoareau, secrétaire général de la CGTR est décédé des suites d’une longue maladie. Il était âgé de 65 ans. A ses proches et camarades touchés par cette disparition, le Parti communiste Réunionnais adresse ses condoléances attristées. Il leur prie de trouver ici l’expression de sa profonde gratitude pour les luttes communes syndicales, sociales et politiques.

Ivan Hoareau est né, le 29 avril 1955, à Saint Denis où il a grandi et fait sa scolarité. Après des études de Droit à Montpellier, il retourne et obtient un DESS d’aménagement et de gestion des Collectivités à l’Université de La Réunion. Ce parcours le conduira à exercer la profession de secrétaire général adjoint à la Mairie du Port pendant 10 ans, puis de secrétaire général à Sainte Suzanne. 

C’est au syndicalisme qu’il donnera l’essentiel de sa vie. A la CGTR, il assume des fonctions de formation jusqu’à remplacer Georges Marie Lépinay au Secrétariat général, à partir de 1996 jusqu’à ce jour. A ce titre, il a longtemps siégé au Conseil Economique et Social. Il est reconnu par ses pairs pour ses qualités humaines et ses capacités dirigeantes. 

Respectueux de l’indépendance des organisations, nous avons eu à de nombreuses occasions des convergences de luttes et de réflexions. C’était un inconditionnel de la lutte des classes sociales et de la solidarité internationaliste entre les peuples. Il n’a pas hésité à prendre position au 2e tour des Présidentielles pour appeler à s’opposer au front national qui cultive la haine et la division. Le grand public retiendra ses prestations lors des manifestations COSPAR et à la présidence du comité de soutien de Jean Luc Mélenchon.

Le peuple Réunionnais perd un de ses meilleurs fils. Le Parti communiste Réunionnais perd un camarade de lutte et de conviction. 

Vanessa Miranville, maire de la Possession:
 
Nous apprenons le décès du secrétaire général de la CGTR Ivan Hoareau. La Réunion perd une grande figure du syndicalisme, grand défenseur des droits des travailleurs et ferveur militant de la justice sociale. La Possession perd également un grand homme, qui fait figure d’exemple au sein de sa population. Je présente mes sincères condoléances à sa famille, ses proches et ses camardes de la CGTR.
 
 

Maurice Gironcel, maire de Ste-Suzanne : 

C’est avec une profonde tristesse et beaucoup d’émotions que nous apprenons le décès du camarade Ivan Hoarau, Secrétaire Général de la CGTR.

Rapidement, ses qualités d’organisateur et son engagement syndical l’ont conduit à prendre la responsabilité de Secrétaire Général de la CGTR. Avec lui, la CGTR a été de tous les combats et de grandes avancées sociales ont été arrachées. A travers lui, la CGTR a été le pilier de l’intersyndicale Réunionnaise et de la grande mobilisation du COSPAR, prouvant là aussi sa capacité à rassembler au sein du monde syndical et bien au-delà.

Fortement ancré dans un mouvement progressiste, Ivan HOARAU s’est illustré naturellement dans tous les actes militants, devenant ainsi l’un des représentants les plus charismatiques d’une classe ouvrière qui, par son intelligence, sa culture et son sens des responsabilités, impose à tous le respect. Yvan Hoarau a été d’une fidélité sans faille à cette idéologie syndicale.

Dénué de sectarisme, il a su conserver à tout moment un regard critique sur ses points de vue et ses propres attitudes tout en approfondissant sa connaissance des mondes économiques, politiques et syndicaux.

Avec humilité et simplicité, il a su se faire sa place parmi les travailleurs, le milieu intellectuel ou dans ses relations avec le patronat. Il a joui en tous lieux d’une autorité morale pleinement reconnue. Sa parole mesurée, exprimée avec clarté et pugnacité, va nous manquer à tous.

Ivan HOARAU nous laisse cette intelligence et cette solidarité, qui se construisent à partir de convictions et d’engagements et qui se retrouvent magnifiées lorsqu’elles se mettent au service du collectif.
 
Connu essentiellement en raison de son engagement au sein de la CGTR, Ivan Hoarau était également Secrétaire Général de la Commune de Sainte-Suzanne de 1991 à 1996, fonction exigeante qu’il a assuré avec un professionnalisme et une loyauté sans faille.
La Réunion perd un homme de combats. Adieu camarade Ivan.
 
Ericka Bareigts, Maire de Saint-Denis

C’est avec émotion et tristesse, que j’apprends la disparition d’Ivan Hoareau, secrétaire général de la Confédération Générale des Travailleurs Réunionnais depuis 1996.
La Réunion perd un fervent militant animé de puissantes convictions et de valeurs universelles, et la ville de Saint-Denis, un de ses concitoyens. Ardent défenseur des travailleurs réunionnais les plus précaires, Ivan Hoareau a consacré sa vie à lutter pour l’amélioration de leurs conditions de travail, de vie et leurs droits. Il restera une figure de proue du monde syndicaliste.
Homme de dialogue et d’engagement, d’une intelligence et d’une culture remarquables, Ivan Hoareau a lutté sans relâche pour l’égalité sociale.
Nous nous souviendrons tous, entre autres combats, de son rôle prépondérant lors des grandes manifestations de la fin des années 2000, avec le Collectif des organisations syndicales et politiques de la Réunion (COSPAR), qui ont notamment abouti à la baisse des prix des carburants et l’obtention de primes pour les travailleurs les plus démunis. 

J’ai personnellement travaillé à ses côtés autour de thématiques fortes comme la formation professionnelle pour les jeunes, et je ne peux que témoigner de son puissant engagement et de sa vision pour la jeunesse.
 
A sa famille, ses proches, ses amis et l’ensemble des adhérents de la CGTR, j’adresse mes plus sincères condoléances.

Jocelyn Cavillot, Co-délégué de Solidaires Réunion:

Avec la disparition de Ivan Hoarau, secrétaire général de la CGTR, La Réunion toute entière perd un ardent défenseur de la justice sociale. A ses côtés et celui de son organisation syndicale, notamment lors des évènements du COSPAR, j’ai pu voir à quel point Ivan était une véritable force de proposition pour faire évoluer notre société.
Je présente mes très sincères condoléances à sa famille et ses proches.

Communiqué du FDGR :

Après Bruny Payet qui fut leader et fondateur de la CGTR, aujourd’hui c'est avec tristesse que nous apprenons le décès d’un autre leader de la CGTR Yvan Hoareau. Durant ses trente dernières années  nous nous sommes plus quittées si ce n'est que par la lutte contre toutes réformes injustes et impopulaires des gouvernements de droite, socialistes et macaronistes. Mais un de nos plus beau et long combat fut celui du COSPAR aux côtés de l'intersyndicale dont à sa tête le leader de la CGTR Yvan Hoareau contre l'austérité,la vie chère et la pauvreté il tenait toujours un discours anticapitaliste plutôt marxiste que libérale. Yvan Hoareau était aussi celui qui recherchait l'union syndicale pour défendre les travailleurs-travailleuses plutôt que la division. Toute une vie de militant au service des autres La Réunion lui doit un hommage à la grandeur du dirigeant de la CGTR durant ses 24 ans passés à la tête du syndicat. Le FDGR adresse ses plus sincères condoléances à ses enfants, sa famille et ses proches et à la CGTR.
 
La Cfdt Réunion:
 
Adieu Ivan,
C’est avec une profonde émotion et une grande tristesse que la Cfdt Réunion a appris le décès d’Ivan HOARAU Secrétaire Général de la CGTR.
Malgré nos divergences, nous saluons la mémoire d’un homme de conviction et d’engagement.
Son combat pour l’amélioration des conditions de vie des salariés de la Réunion et sa vision du développement économique et social doivent rester dans la mémoire collective de l’Histoire sociale de notre île.
La Cfdt Réunion présente ses sincères condoléances aux militantes et militants de la CGTR, à sa famille et plus particulièrement à ses enfants.

Cyrille RICKMOUNIE, Président de la CAPEB Réunion

C’est avec une vive émotion que j’apprends la disparition d’Yvan HOARAU, Secrétaire Général de la CGTR, grande figure de la lutte syndicale réunionnaise, notamment ouvrière.
Pendant tout le long de son mandat à la tête de l’une des organisations syndicales les plus puissantes de l’île et malgré des propos quelques fois résistants, Yvan HOARAU a toujours su se montrer ouvert et attentif au dialogue social et aux grands bouleversements de ce monde et de la société.
Au nom des élus de la CAPEB, de ses adhérents et de son personnel et en mon nom personnel, je présente mes sincères condoléances à sa famille, ses proches et à l’ensemble des membres du directoire de la CGTR.
 
Frédéric VIENNE, président de la Chambre d'agriculture:
 
Il était une figure emblématique de la CGTR, et un grand défenseur militant pour les droits sociaux des Réunionnais. Ivan HOAREAU était de tous les combats et les planteurs se souviennent de son soutien sans failles, notamment lors de la dernière négociation de la convention canne et sur l’aide compensatoire à la suppression du quota sucrier.
 
La Réunion perd un homme de valeur qui n'a eu de cesse de porter haut et fort les couleurs de son île. Ses actions syndicales et humaines qui ont protégé les acquis des Réunionnais ont fait progresser la société réunionnaise, suscitent l'admiration et le respect de tous.
 
Il était un syndicaliste passionné, conscient du rôle essentiel des agriculteurs au développement de La Réunion.
 
En mon nom personnel, au nom de l’ensemble des élus et des salariés de la Chambre d'agriculture, j'adresse mes sincères condoléances à toute sa famille et ses proches éprouvés par cette disparition.

Le SICR :
 
Grande figure du syndicalisme à La Réunion, Ivan Hoarau nous a quittés le lundi 21 décembre 2020. Pour le Syndicat de l’Importation et du Commerce de La Réunion (SICR), Ivan Hoarau était un grand militant qui a œuvré pour défendre les travailleurs, marquant ainsi le syndicalisme réunionnais d’une empreinte indélébile. La Réunion perd un homme engagé et investi pour la cause réunionnaise. Le président et la chambre syndicale du SICR, adressent leurs sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

 Daniel Moreau, président de l'Adir : 

Le Conseil d'Administration de l'Adir, au nom de l'ensemble de nos adhérents, tient à rendre un hommage appuyé à Monsieur Ivan Hoareau.

En plus d'avoir été un militant déterminé pour défendre la cause des salariés réunionnais, il était aussi très attentif au développement économique et social de son île et au nécessaire équilibre que cela implique.

A plusieurs occasions, et notamment lors des nombreux échanges que nous avons eus pour sortir de la crise sociale dite « Cospar » en 2009, il a fait preuve d'un esprit de responsabilité remarquable et  d'un discernement  exemplaire.

Nous saluons son engagement sans faille pour son territoire et adressons à sa famille nos plus sincères condoléances.

Le préfet de La Réunion : 

Jacques Billant, préfet de La Réunion, adresse ses sincères condoléances à la famille et aux proches d’Yvan Hoarau, secrétaire général de la Confédération Générale des Travailleurs Réunionnais depuis 1996 et décédé à l’âge de 65 ans.

Il tenait une place éminente à La Réunion. Militant syndical depuis 1981, Yvan Hoarau a été élu Secrétaire Général de la CGTR lors du 8ème congrès, puis reconduit dans son mandat jusqu’à ce jour.

Il a été un partenaire engagé dans le dialogue social et un défenseur acharné des droits des travailleurs et des travailleuses. Avec sa disparition La Réunion perd un militant syndical actif et influent.

Membre du CREFOP, il a été à ce titre un acteur incontournable de la construction des politiques de l’emploi et de la formation sur le territoire.

Le préfet de La Réunion rend hommage à son dévouement pour la cause publique.


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Titi le 21/12/2020 16:16

Le président de région n'est pas concerné ?on ne voit pas de réactions .surement en extérieur

2.Posté par marie-paule le 21/12/2020 21:00

pffff
Séraphin i tire sur tout ce qui bouge,
lu connais pas le bougre mais lu communique

3.Posté par Manu le 21/12/2020 21:18

Des commentaires de politique qui me donne mal au ventre des hypocrite .se mr un monument qui a combattu combien de politique de gouvernement combien une statue pour lui svp rip a lui

4.Posté par klod le 21/12/2020 21:59

on soulignera l'hommage respectueux du MEDEF , c'est appréciable !

il faut rappeler qu'en démocratie, et nous sommes en démocratie , c'est une chance, les luttes syndicales ne relèvent pas de la guerre civile , mais d'un juste rapport des forces entre salariés et employeurs.

Personne ( ou presque!) ne reve plus du "grand soir", mais "la lutte des classes" , termes dépréciés, a encore un sens dans un système libéral, certes démocratiques en France , mais qui sous tend des tensions dans le monde salarié.

Merci aux syndicalistes de tout bord d'exister et respect à cet homme de convictions qui a su participer à la construction de la Réunion .

5.Posté par Ben oui le 22/12/2020 04:43

A “Klod” , je suis d’accord avec vous et ce n’est pas souvent.

6.Posté par Fredo le 22/12/2020 11:05

Condoléances à la famille. Et merci aux autres syndicalistes pays de s'inspirer de ce Mr.

7.Posté par Nonetar le 22/12/2020 15:25

Post 1 : tu es sûr d'avoir tout lu?

8.Posté par bob le 22/12/2020 20:35

CONDOLEANCES A LA FAMILLE..UN GRAND HOMME DOUBLE D'UN GRAND SYNDICALISTE...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes