MENU ZINFOS
Faits-divers

Disparition Rémy Bignon: L'enquête se poursuit à Salazie


Par N.P - Publié le Samedi 25 Août 2018 à 12:36 | Lu 3747 fois

Disparition Rémy Bignon: L'enquête se poursuit à Salazie
Le quarantenaire originaire de la Bretagne n'a plus donné signe de vie depuis mardi matin. 

Des recherches ont été effectuées vendredi avec l'équipe cynophile et aérienne de la gendarmerie.

Son véhicule aurait été retrouvé garé à Salazie, non loin de la rivière des Fleurs Jaunes, au départ d'un sentier. 

Une équipe de six personnes y est donc partie à sa recherche. Son beau-frère, Philippe Paye, qui a espoir de le retrouver en vie, fait partie de cette équipe. 
Pour rappel, si vous pensez apercevoir cet homme de 45 ans,1,70m, de corpulence normale, de type européen, aux cheveux mi longs bouclés et aux yeux marrons, prenez contact avec le Commissariat de Malartic au 0262 90 74 74 ou 0262 90 74 95. 




1.Posté par Mami le 25/08/2018 13:01

Courage à la famille.

2.Posté par Tatave le 25/08/2018 13:05 (depuis mobile)

Encore un !!! Ces disparitions commencent à devenir inquiétantes ! Comment expliquer cela ?

3.Posté par freedom le 25/08/2018 14:24 (depuis mobile)

Ils viennent de dire sur freedom que des randonneurs l'ont retrouvé .🙌🙌

4.Posté par une réunionnaise 97410 le 25/08/2018 15:17

les hommes ont aussi la crise de la quarantaine eux aussi? il a été retrouvé saint et sauf, un pétage de plomgs "bien ficelé", peut etre.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes