MENU ZINFOS
Revue de presse

Dimanche 5 août 2012


"Témoin des traditions" titre le Quotidien qui fait parler la caméra de Gérard Perrier. Lui qui a filmé pendant 20 ans des peuplades aux traditions ancestrales aujourd'hui menacées de disparition. Ce sujet original est à lire en intégralité dans votre Quotidien.

Le Jir rassemble les médailles au bout de cette première semaine olympique. "Les exploits des champions français nous donnent de belles leçons d'olympisme". "Une semaine de folie" titre le journal pour évoquer les médaillés tricolores.

Par . - Publié le Dimanche 5 Août 2012 à 08:05 | Lu 983 fois

Dimanche 5 août 2012
Faits-divers

Ce ne sont pas les émeutes de février dernier, mais le climat social reste tendu dans le quartier du Chaudron. Les sapeurs pompiers font l'objet de caillassage réguliers à chacune de leurs interventions. Dans la nuit de vendredi à samedi, les sapeurs-pompiers dionysiens sont ainsi intervenus à trois reprises pour des feux de poubelle. Mais au moment d'entrer en action, les soldats du feu ont essuyé des jets de galets.

En début de semaine déjà, un véhicule avait été incendié. Depuis les incendies et les confrontations se multiplient entre les forces de l'ordre et les jeunes. "Plusieurs feux avaient été allumés ce soir-là et la mairie de Saint-Denis avait tout fait enlever rapidement pour ne pas perturber la circulation" écrit le JIR. Pour l'heure, aucune interpellation n'aurait eu lieu. L'enquête pour ces dégradations volontaires et ces attaques répétées envers les soldats du feu pourrait être confiée à la brigade criminelle. Sur place, les patrouilles de police se font plus insistantes chaque nuit.

A Sainte-Rose, près de 200 personnes ont participé hier à une marche blanche en hommage à Jarisson Huet, fauché mortellement sur la RN2 en mai dernier. La famille réclame la condamnation de l’automobiliste, auteur de l’accident. Celui-ci aurait aiguillé en erreur les gendarmes venus faire la constatation de l'accident selon la famille. Première piste : le chauffard aurait déplacé son véhicule juste après le choc en se positionnant dans le sens inverse où le choc a eu lieu raconte un témoin. Deuxième élément troublant : les gendarmes n'auraient pas effectué les photographies d'usage et laissé repartir le chauffard impliqué dans son propre véhicule après l'accident qui a coûté la vie à Jarisson Huet. La famille poursuit son combat avec l'aide d'un avocat.

Economie

"Sauvons nos entreprises rencontre Bareigts" titre le Quotidien. Au cœur des discussions : la situation "catastrophique" de certaines entreprises réunionnaises. "6.000 d’entre elles ont la guillotine sur le cou", soulignait Jean- Bernard Caraoupaye. Un appel entendu par Ericka Bareigts qui s’est dite "sensibilisée" par un courrier que lui a adressé Jean-Bernard Caroupaye. "Je siège à la commission économique du Parlement, il est de mon devoir de les écouter afin d’avoir une vision plus complète de la situation et de voir comment il est possible de l’améliorer", expliquait-elle au journaliste du Jir.




1.Posté par noe le 05/08/2012 08:19

1)Entreprises : tout doit être fait pour les rendre compétitives , les sauver pour sauver les boulots ...Pas assez de gros travaux , pas assez de marchés , il faut tj se battre ...
2)Ste Rose : chauffard condamnable ? comment a été faite l'enquête des gendarmes ? copie à revoir !
3)Non droit : certains endroits de St Denis semblent le far-west ...on brûle les voitures (les vieilles , j'espère ?) pour faire un feu , pour s'amuser, pour faire chier les Forces de l'Ordre , pour nettoyer les parkings envombrés de tacots=lieu de rats ????

Ainsi va la Réunion !

2.Posté par mi marche ec melenchon le 05/08/2012 08:39

Bareigts ecoute les "patrons qui veulent pas payer les salaires". Du grand n'importe quoi.
Ya qu'a les envoyer en inde. la bas ils pourront exploiter la misere humaine à leur guise

3.Posté par réponse le 05/08/2012 11:36

NOE ou la lumiere des coms !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes