Education

Difficultés de lecture: Les jeunes Réunionnais et domiens à la traîne

Samedi 9 Mai 2015 - 12:49

Difficultés de lecture: Les jeunes Réunionnais et domiens à la traîne
L’Education nationale rend public une note de la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance qui contribue à l'évaluation des politiques conduites par le ministère.
 
Évalués dans le cadre de la Journée de Défense et Citoyenneté en 2014, 82 % des jeunes Français et Françaises de 17 ans « maîtrisent les apprentissages fondamentaux de la langue française ». La part des jeunes en difficulté face à l’écrit se stabilise : elle représente un peu moins de 10 % de l'ensemble.
 
En France métropolitaine, les difficultés de lecture sont plus prononcées dans des départements du Nord ou dans ceux qui entourent l’Ile-de-France : 12 départements présentent un pourcentage de jeunes en difficulté supérieur à 12 %. La part des jeunes en difficulté de lecture est en revanche réduite dans les départements bretons et alpins.
 
En Ile-de-France, la part des jeunes en difficulté varie de 4,8 % à Paris à 12 % en Seine-Saint-Denis.
 
Concernant l’outre-mer, les pourcentages sont nettement plus élevés : autour de 30 % pour la
Guadeloupe, la Martinique et La Réunion, 45 % en Guyane et 75 % à Mayotte.
 
L’an dernier, plus de 750.000 jeunes de 17 ans ou plus, de nationalité française, ont participé à la Journée de Défense et Citoyenneté, ex-Journée d’appel de préparation à la défense.
 

Les pourcentages de jeunes en difficulté de lecture selon le département :
 
Difficultés de lecture: Les jeunes Réunionnais et domiens à la traîne
Lu 2739 fois



1.Posté par nomdedieu ! le 09/05/2015 13:57

L'apprentissage de la lecture des mots en "français" est mal faite au CP ... On fait des tas de projets (sorties , battre carré , sports ...) et on oublie l'essentiel : apprendre le français (déchiffrer , lire , écrire ...)
Chaque élève ne lit qu'à peine 2 mn de lecture en classe par jour !
Pas suffisant !

Qu'on oblige les enseignants de faire vraiment de l'apprentissage de la lecture au CP et même au-delà !
Les jeunes "profs" ne sont pas assez consciencieux ...mal de maturité ou le je m'en foutisme !!!!

2.Posté par nrj le 09/05/2015 14:11

"Éduquer consiste ainsi à essayer de nouer, quant aux fins, la raison et l’action. Et c’est peut-être ce lien entre raison et action qui permet de dépasser le scepticisme de la seule diversité."
(Jean Houssaye)

L’idée de projet éducatif est présente dans le paysage scolaire depuis plus de vingt ans. Donc, rien de neuf. Mais une idée n’est pas périmée parce qu’elle a déjà été discutée ou parce qu’on croit l’avoir déjà réalisée. Elle n’est surtout pas obsolète parce qu’on l’a brûlée dans certains milieux en l’appliquant d’une façon souvent simpliste. Quand tout devient projet éducatif, quand le projet éducatif est un fourre-tout, il n’y a pas lieu de s’étonner de la résistance que manifestent à son égard ceux et celles qui devraient plutôt s’y engager , n'Est-ce pas ?

On ne sait plus sur quel pied danser !
engager.

3.Posté par lilou le 09/05/2015 14:22

je vous rejoins totalement post n1 .
j'ajouterai meme que la non maitrise du francais a l'oral et donc le fait d parler le créole a l'école meme par les enseignants déssert ces apprentissages fondamentaux . le créole à mon sens peut être un élément supplémentaire de difficulté pour l'apprentissage du francais .
je suis aussi convaincue que les enseignants ne sont pas aussi consciencieux …. connaissez vous des sites et de sblogs tenus par des enseignants réunionnais investis ds le partage …?? pour moi il y a un nivellement par le bas ….

4.Posté par Bien sur ! le 09/05/2015 15:30

C'était sûr que ça allait être la faute aux profs, à l'éducation nationale, à Hollande, à l'Europe ou que sais-je... Toujours les autres. Qu'on m'explique pourquoi se sont (très) souvent les familles qui ont des enfants en difficulté d'apprentissage (il ne s'agit pas que de la lecture) qui viennent crier, menacer, exiger (ou alors qu'on ne voit jamais) dès qu'un de leur marmaille rentre avec une mauvaise note, une sanction ou du travail à faire.

5.Posté par moin la di le 09/05/2015 18:28

3.Posté par lilou le 09/05/2015 14:22 arrêt di nimporte koué ou doi être un créole en mal de "francité" la pa bézwin rodé regarde seulement à l'ile soeur ou les caraïbes qui n;ont pas honte eux et savent bien mener la langue maternelle dans l'apprentissage de la langue principale je préfère de loin les commentaire du post suivant qui lui est dans le vrai Post 4 pour exemple toujours à l'ile soeur j'ai vu et entendu dans une clinique un médecin bien Mauricien qui ne cherchait pas son "englaicité" il discutait avec une amie en un bon français répondait à l'infirmière en Mauricien (lu navé pas la honte) et entretenait du résultat de l'examen avec un senior au téléphone en Anglais trouve l'erreur mi lé sir quand li lété ti son l'instituteur la pas di a li ferme out guèl avec out langue maternelle bien au contraire

6.Posté par L'Ardéchoise le 09/05/2015 19:07

Quand on lit les commentaires :
- on se dit que noe s'est pris(e) au piège du pseudo multiple (noe et nrj, manquait plus que nomdedieu, qui toutefois avait déjà été utilisé) ce qui multiplie les Sonneries
- on retrouve donc du copié-collé et des avis dont on ne peut connaître les réels auteurs, vu qu'aucune indication des sources n'est citée
-quand à la faute aux profs, elle n'est que celle que l'on veut bien leur attribuer, mais question, quelle est l'investissement de ces jeunes profs depuis au moins une décennie , qui ne voient que l'emploi pérenne et les vacances avant l'investissement que nécessite ce boulot ?
-nivellement par le bas ? normal, vu que plein de profs ne sont même pas capable d'écrire un français correct !
Et même si l'orthographe est la science des sots, alors je préfère être sotte !!!
!!!

7.Posté par A POST 1 le 09/05/2015 19:33

Quand on voit comment t'écris en créole "battre carré" évite de parler s'il te plaît.... In kréol makot y di

8.Posté par lilou le 09/05/2015 22:04

moin la di
je me permets de vous rappeler que le smodeles d'apprentissage dslile soeur sont d type anglo-saxon et don souvent plus pragmatiques. d plus on n'a pas de statistiques sur le nombre d emauricens quia cèdent a des études supérieures ,c'est souvent une élite

bien sur
je ne suis as entraine e dire que ce sont les autres … 'lecole n'assure plus son rôle d'ascenseur social tout simplement depuis plusieurs années …. c'est un triste constat mais il convient d'être lucide … la proximité syntaxique du francais et du creol peut être un frein indubitable … on refuse d'aborder ces sujets pour des raisons purement politiciennes …. regardez ou vont les enfants de s profs et vous comprendrez mieux ce qui se passe….parler le créole es fun atout mais il doit être utiles d sla sphère privée . être riche de ses origines et de ses racines peut être un atout ,c'est dommage que cela soit un frein …. et malheureusement les freins sont la … bcp d'mais creols d ela quarantaine eux meme enfants d profs réunionnais ont connue une cole ou le francisa etiat la langue de l'ecce e tel créole celle d ela sphère privée ;et ils ont une maitrise du francais indéniable . ne pas transformer une richesse en une carence ….
c'es fun humble avis de citoyenne lucide .

9.Posté par letat le 09/05/2015 22:26

la reun a de l'avenir,mi fier d'etre réunionnais qui disait,ben soi fier car tu peux,pas aligner deux en français,l'avenir du 974 est radieu,a l'entretien ton fon garçon dira ben té msieur mi lé fier,mi piss sur toi,il ora les félicitations du jury c'est sur

10.Posté par lilou le 09/05/2015 22:45

http://apprendreaeduquer.fr/limportance-mots-du-vocabulaire/

je vous invite a regarder ce lien qui peut donner des idées …
a bientôt

11.Posté par noe le 09/05/2015 23:54

le Français est difficile

12.Posté par Oie-Waw le 10/05/2015 00:28

Comment se fait-il donc que certains enfants n'ont aucun problème pour tous ces apprentissages ? Et ce ne sont pas des enfants de profs dont je parle... mais des enfants d'une famille normale toute simple...
Ce n'est qu'un question de motivation.
Comment certains jeunes peuvent-ils avoir envie d'étudier quand on leur dit trakass pa t'auras la Caf plus tard si tu n'y arrives pas et puis quand ils voient leurs aînés traîner et s'amuser et les parents qui n'en font pas une... Voilà...

13.Posté par pfff... le 10/05/2015 00:33

Arrêtez de mettre en conflit le créole et le français, ce n'est pas ça qui aidera nos enfants à devenir des adultes cultivés. Les "professeur des école" devraient commencer par revenir au B-A BA et à la bonne vielle méthode de Daniel et Valérie au lieu de faire reconnaitre aux enfants des mots entiers sans leur apprendre à déchiffrer les mots. Mais on ne peut pas uniquement dire "c'est de leur faute"...les parents y sont aussi pour beaucoup. L'éducation d'un enfant exige un suivi à la maison et ce dès la maternelle afin que l'apprentissage de la lecture se fasse dans les meilleures conditions possibles.
Mais le mieux, pour développer le langage et facilité cet apprentissage, c'est encore la lecture ! Alors lisez leur des histoires en créole, en français, en anglais ou dans toutes les langues que vous voulez mais lisez....
Se rejeter la faute les uns les autres n'est pas la solution ! Chacun à son niveau peut apporter sa pierre à l'édifice !

14.Posté par Gloseur sensE le 10/05/2015 00:37

A la Réunion, 45 % des élèves sont en difficulté dans la discipline du français, contre 75 % à Mayotte.
Le désengagement de l’État, en particulier de l'éducation nationale, pendant des décennies a de graves conséquences aujourd'hui en Outre-mer, et a fortiori, à Mayotte.
Sachant que la baisse des dotations de l’État aux collectivités locales aggrave plus encore les conditions d'enseignement.

Puis, la plupart des élèves étudient le ventre vide, et il leur manque aussi une restauration scolaire servant des repas biologiques.

Ensuite, hélas, ce n'est pas avec le Contrat Etat/Département de Mayotte 2015-2025, qu'en dix ans l’État pourrait rattraper son considérable retard, à commencer par la résorption de l'insalubrité des écoles indignes de la France. Une échéance à 2035 voire à 2050 est plus réaliste.

Enfin, avant que l’État transfert les établissements scolaires aux communes et au département-région de Mayotte, il faudra impérativement que l’État réhabilite tous les établissements scolaires qui ne sont pas aux normes actuelles. Au mieux en réhabilitant et en construisant des établissements scolaires aux normes de Haute Qualité Environnementale (HQE).

15.Posté par moin la di le 10/05/2015 00:54

J'offre un ti chanson D.Waro pour post 10 Lillou qui reconnait le bienfait du modèle type anglo saxon et qui revient en force avec cette supériorité mal placée concernant l'accès aux études supérieures par apport aux enfants de l'ile soeur car en sus du médecin , j'ai vu et entendu aussi des
des agents dans les hôtels engagés des conversations avec des touristes oui notre baratsité est une richesse NON que la proximité syntaxique ne peut être frein , arrêt di bêtise ma belle fille a fait toute sa scolarité à deux canons sa mère et moi même parle créole elle aussi et aujourd'hui elle veille les intérêts d'un groupe français à Londres NOUS lé pas plis NOUS lé pas moin

Rode a toi si ti vé
Achet a toué si ti vé ton banchité
Gaign a toué si ti vé
Achet a toué si ti vé ton francité
A mwen mwa la pa besoin rodé,
i debord i coule a terre, descend toute mon réunionenneté
i debord i coule a terre, descend toute mon batarsité
Danyèl Waro

16.Posté par L''''Ardéchoise le 10/05/2015 01:31

lilou, retourne à l'école, la vraie...

17.Posté par A mon avis le 10/05/2015 03:05

Les enseignants sont des tire-au-flanc, les parents ne s'occupent pas de leurs enfants etc ....
Arguments simplistes.
Les enseignants dans leur très très grande majorité sont soucieux de la qualité de leur travail, et de la réussite de leurs élèves. Et les parents souhaitent tous la réussite de leurs enfants, même si ils n'ont pas toujours la possibilité de les suivre comme ils le voudraient.

Les vraies questions sont :
- les méthodes pédagogiques sont-elles adaptées ?
- la formation des enseignants, toutes matières et tous niveaux confondus, est-elle satisfaisante, quant on sait le démantèlement du système de formation effectué les précédents gouvernements de droite.
- les enfants sont-ils placés dans de bonnes conditions (Gloseur Sensé évoque les enfants qui étudient le ventre vide)

Remarque : il n'y a pas qu'en classe de français que l'élève apprend à lire et à écrire ; ces apprentissages doivent se faire dans toutes les matières !

18.Posté par noe le 10/05/2015 08:02

L'Ecole est le lieu où on apprend à devenir "citoyen" "citoyenne" et pour cela il faut que les enfants réussissent coûte que coûte ...
C'est pour cela que le ministère fait des réformes ... dans le 1er degré et maintenant dans les collèges .

L'apprentissage ne dépend pas uniquement des professeurs , il faut l'implication des parents ... et c'est là que le bas blesse ! De nombreux parents baissent leurs bras devant leurs enfants-ROI ... ils les laissent faire n'importe quoi à la maison ! Ils portent plainte que les profs obligent leurs enfants à bosser... Tant que les parents se sont pas dans la co-éducation ... les enfants échoueront !

19.Posté par Zako le 10/05/2015 08:21

Le créole n'est en rien un frein à l'apprentissage de quoi que ce soit. Tous les éminents linguistes l'affirment. Comment une langue maternelle pourrait -elle gêner l'acquisition d'une autre langue ? C'est totalement absurde. Bien au contraire : les polyglottes ont plus de facilité à apprendre d'autres langues.

Le vrai frein provient de l'origine sociale. Plus il est faible moins on a de chance de réussir à l'école. Point barre !

20.Posté par moin mi pense que …. le 10/05/2015 09:35

Déjà , à la base le français est une langue compliquée…
Depuis que mes enfants sont scolarisés, j'entends tout le temps : "C'est la nouvelle réforme". A croire qu'il y a des érudits qui pondent chaque année des nouvelles réformes qu'ils ont ( ou d'autres ) eux même pondu précédemment … Ce qui démontre quelque part de l'incompétence car qui paye ces gens là ?
Comment voulez vous que les enfants ( et les profeseurs qui sont sensés transmettre le savoir ) s'y retrouvent !
Du coup, on a des élèves qui arrivent en 6è en sachant à peine lire et ecrire, ne savent pas faire de simples opérations de calcul, des jeunes étudiants dans des sections supérieures ( ingénieurs et autres,..) et dont le français est une vraie catastrophe. Pire, des professeurs qui font régulièrement des fautes d'orthographe…
Et parlons aussi du calcul, demandez à un jeune de faire une division euclidienne sans la calculette…
En somme, les bonnes méthodes à l'ancienne avaient vraiment du bon …
De manière plus globale, l'Etat ( via Educ. Nat. ) est le 1er responsable. Comme on autorise les enfants à monter de classe même quand le jeune n'a pas le niveau, que le baccalauréat n'est plus ce qu'il est,…
Le plus important pour ces hauts responsables, ce sont comme les stats du chômage, les taux de "réussite"
Beaucoup de professeurs sont aussi responsables : mal formés, peu pédagogues, peu motivés par leur métier, absentéisme chronique, préfère être remplaçant ( payés quand même ) qu'être responsable d'une classe,…
Les parents aussi sont responsables, en ne donnant pas aux enfants le goût de la lecture mais des tel portables où le langage sms n'aide pas à la bonne écriture..
Bref, une education à l'image de notre société malheureusement.

21.Posté par durandal le 10/05/2015 09:57

vous savez j'aimerai connaitre les stats pour la Métropole ! non l'enseignement reste à revoir.

22.Posté par EKOLO le 10/05/2015 11:01

A l'école, on voudrait supprimer les notes pour ne pas démoraliser certains élèves, et limiter au maximum la hiérarchisation des élèves entre eux.
Et là on fait quoi ? On classe les départements, avec comme notes des pourcentages.
Bravo pour la cohérence.
J'espère que les jeunes Mahorais ne sombreront pas dans le désespoir ...

C'est bien de parler de l'interférence Kréol-Français ; et l'Anglais et les autres langues, qu'on veut inculquer à nos jeunes dès l'école primaire, il n'y a pas risque d'interférence, peut-être ?
Le Kréol aura toujours plus de rapports avec la langue française que l'Anglais, l'Allemand ou autre.
Beaucoup de mots en Kréol sont une photo de la langue française prise au 17ème ou 18ème siècle.
Ainsi, par exemple, le verbe "virer" qui signifie "tourner" en Kréol. Ce mot était utilisé sur la terre ferme au 16ème siècle (voir textes de Rabelais en langue d'époque) dans le sens de tourner. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'on appelle un tournant "virage", encore aujourd'hui en métropole.
A méditer.

Mais le Français a une orthographe largement trop compliquée. Un jour il faudrait qu'on se décide à tout simplifier en se basant sur la phonétique. Le langage n'est qu'un moyen, pas une finalité. Avec une orthographe simplifiée, le Français sera toujours riche et les écrivains pourront toujours régaler les amoureux de la langue par leurs tournures de style. Et les autres pourront toujours faire passer leurs messages sans se soucier de leur orthographe.

23.Posté par bouboule le 10/05/2015 11:41

"L'ardéchoise" dans toute sa splendeur perdue !
On a l'impression qu'elle était "prof" de la vieille école ...
A-t-elle fait ce qu'il fallait pour les élèves de son temps ?
Leur a-t-elle bien enseigné ?
Prenait-elle des congés de maladie imaginaire ?

J'espère qu'elle était consciencieuse dans son boulot !

Aujourd'hui elle sait "donner" des leçons aux autres de son coin perdu dans les montagnes de France... pour passer le temps !
Et c'est bien !
La "vieille école" savait impressionner les élèves , les motiver au mieux ... de nos jours , les profs pensent plus aux vacances et à la sonnerie de sortie !

24.Posté par maçonnerie le 10/05/2015 15:19

la faute à qui ? dans le désordre (chacun mettra la priorité où il veut)

1/ aux profs
2/ aux programmes officiels qui ont longtemps dénié l'outil "créole"
3/ aux familles peu investies pour certaines, dans l'éducation post école
4/ aux pouvoirs publics dans le soutien trop peu efficient et efficace, des actions à mener pour renforcer le lien école / maison
5/ aux effectifs de classe
6/ à la gestion des compétences par le rectorat, consistant à ne pas mettre les profs les plus méritants en face des élèves les plus...nécessitants
7/ à la politique de sur rémunération qui ne permet pas d'avoir des effectifs de classe au maximum à 18 ou 20 élèves, avec les enseignants en nombre nécessaire
8/ aux retraités de l'EN qui pourrait faire oeuvre utile en accompagnant d'office les associations d'éducation familiale permettant de renforcer le lien école/maison
9/ aux communes qui ne font pas assez pour maintenir ouverts les lieux d'enseignements (écoles primaires) pour les mettre à disposition des associations
10/ aux parents trop soucieux de l'image de leur gamin (marque..) et pas du remplissage de leur cerveau

chacun complètera pour trouver les boucs émissaires...

25.Posté par Antipode le 11/05/2015 08:37

Post 10 Lilou, merci article très intéressant :)
Parce que les religions ont encore beaucoup de poids à La Réunion, alors un petit rappel s'impose : "Au commencement était le verbe !" tout est dit ici ;)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter