MENU ZINFOS
Municipales 2020

Didier Robert démarre sa "nouvelle campagne"


Le président de Région, candidat à la mairie de St-Denis, a organisé une conférence de presse au lendemain de son dépôt de liste en préfecture. L’occasion de démarrer ce qu’il considère comme une "nouvelle campagne"…et de régler quelques comptes.

Par Nicolas Payet - Publié le Mercredi 3 Juin 2020 à 17:51 | Lu 4942 fois

"Dans mon esprit, il s’agit d’une nouvelle élection", indique d’emblée Didier Robert avant d’enchaîner "on est dans une logique de bloc contre bloc, le résultat appartient aux électeurs". Le président de Région indique qu’à présent, la disparition des "petits" candidats laisse la place à un affrontement entre la droite et la gauche dans le chef-lieu.

"On vit une crise historique"

Ce point n’est évidemment pas le seul qui a changé la donne. "On vit une crise historique, à l’échelle nationale et locale, qui va bouleverser l’espace économique des entreprises réunionnaises dans les semaines à venir", affirme le candidat. Ce changement de contexte a bouleversé son programme initial. Pour lui, la priorité est donc devenue de "sauver l’emploi" et de gérer les incertitudes autour du "retour à la normale". 

Dans ce contexte lié à l’épidémie de Covid-19, il évoque le besoin d’une exigence territoriale plus forte entre les collectivités, précisant qu’il "ne fallait plus agir comme avant". Il souhaite que l’ensemble des maires de l’île se mobilisent pour convaincre le gouvernement de relancer des chantiers d’insertion. "Nous avons besoin d’emplois aidés", souligne-t-il.

Côté programme, Didier Robert se donne deux objectifs. Le premier consiste à "sortir la Réunion et St-Denis de la crise". Cela passe par la sauvegarde de l’emploi et la lutte contre la pauvreté. Le second concerne la réhabilitation des logements qu’il estime être de la responsabilité première d’une municipalité.

Sur l’aspect économique, Didier Robert présentera en détail ses plans d’ici quelques jours, mais a déjà donné quelques pistes. Il souhaite accompagner les entreprises avec la gratuité de tous les espaces publics jusqu’à la fin de l’année. Il désire également soutenir le commerce de proximité, les agriculteurs et les circuits courts. "L’expérience de ces deux mois nous a fait comprendre l’intérêt de cette démarche", soutient-il. Enfin, il veut renforcer l’action sur les transports collectifs afin de combattre le "coma circulatoire" à St-Denis.

Une pique à Ericka Bareigts…

Après cette présentation est venu le moment tant attendu de commenter l’actualité de ses opposants. Didier Robert a "dénoncé le manque d’action de l’équipe municipale durant le confinement qui n’a organisé aucun conseil municipal et n’a voté aucun budget pour cette crise". Le candidat appelle donc à la mobilisation pour "le rejet de la politique municipale". Il espère que le faible taux de participation au premier tour ne se reproduise plus.

…et d’autres à Nassimah Dindar

"La droite et le centre, c’est nous" affirme-t-il, niant de fait la représentativité de l’ancienne présidente du Conseil Départemental comme tête d’affiche du centre droit dans la capitale. Didier Robert affirme avoir rencontré Nassimah Dindar à deux reprises pour fusionner les listes. Il affirme avoir espéré jusqu’au bout même si "personne n’est dupe". "Le parcours de Nassimah Dindar parle pour lui-même. Elle est plus dans une démarche personnelle que collective" lance-t-il avant d’enchaîner "j’ai toujours été à ses côtés. Elle a été ma vice-présidente au Conseil Régional et je l’ai soutenu aux sénatoriales". Il a toutefois contacté l’UDI au niveau national pour avoir le soutien du parti de l’ancienne candidate. 

Un soutien inattendu 

Didier Robert a reçu un soutien plutôt inattendu pour ceux qui connaissent les intrigues de la vie politique locale. Michel Fontaine, le maire de St-Pierre, appelle à le soutenir. "Avec Michel Fontaine, ce n’est pas toujours la joie entre nous, mais on sait se rassembler en famille quand il le faut", explique Didier Robert.




1.Posté par GIRONDIN le 03/06/2020 18:21

.... Michel Fontaine, le maire de St-Pierre, appelle à le soutenir.....

Michel Fontaine chef de la droite local, lui n'a jamais varié. Il est à droite, n'a jamais fait la danse du ventre pour macron.. ..Michel Fontaine, lui n'a jamais divisé la droite, ni déchiré sa carte des Républicains....
Il joue le jeu..... N'a jamais créé de chapelle, OBJECTIF PERSONNEL.
Bien joué de sa part, Se sera bien la défaite personnel de Didier Robert.... Et non celle de la division.


Pour rappel :
'' '' Le responsable d’Objectif Réunion a ensuite adressé une véritable déclaration de guerre en direction des deux édiles : " aujourd’hui il faut arrêter avec tout ça ! Il faut qu’en 2020, nous arrivions à renverser ceux-là. Il faut mettre dehors ces dinosaures. Il faut arrêter de nourrir les traitres ", s’est-il enflammé, avant de clairement annoncer qu’il soutiendrait l’opposition à la municipalité saint-pierroise : " il y aura une opposition à Michel Fontaine que je vais nourrir ", a-t-il promis.'' '' 'Imaz janvier 2018

2.Posté par BIBIC le 03/06/2020 18:41

Enfin l'union de la droite à la réunion, il était temps que les querelle s'arrête pour laissé place à l'union

L'électorat de droite en avait mare de ses disputes qui non servis qu'à la gauche sur le chef lieu.

Les traites avance enfin à visage démasqué il apparaisse clairement sur la liste de Mme BAREIGE.

Il faut leur donner une carte d'adhérent de gauche jusqu’à la prochaine élection ou il changeront encore de partie politique.

M.FONTAINE grâce à votre geste fort vous redoré le blason de la droite locale qui était en perdition totale.

Les électeurs ont besoin d'un geste fort pour la mobilisation générale et nous l'avons reçu à nous de nous mobiliser pour faire de saint Denis une vrai capitale de la réunion avec de grande ambition sur les années à venir.

3.Posté par en attendant cabris mange salade le 03/06/2020 19:15

https://www.zinfos974.com/Inquietes-les-compagnies-de-bus-du-Reseau-Car-Jaune-organisent-un-convoi-jeudi-matin_a155571.html

Le convoi en provenance de Bras-Panon et de Saint-Pierre se regroupera à Saint-Paul pour, ensuite, prendre la route vers Saint-Denis. Vu la mobilisation du parc d'autocars pour cette action, les manifestants annoncent d'ores et déjà des perturbations à prévoir au moins toute la matinée de ce jeudi 4 juin 2020 sur le réseau Car jaune.

"Il faut que la Région entende notre appel de détresse : le secteur du transport est plus que jamais en danger ! Entre les pertes d’emplois, les familles en souffrance, les usagers qui restent à quai et le danger auquel fait face cette frange essentielle du tissu économique réunionnais, le groupement Cap’Run, qui comprend 10 entreprises locales réunies dans le cadre de l’exploitation du réseau Car Jaune, se mobilise pour attirer l’attention du président de La Région et du préfet sur l’urgence de leur situation, magnifiée avec la crise sanitaire", contextualise le groupement.


4.Posté par gramoune le 03/06/2020 19:18

@ BIBIC...L'union de la droite à ST Denis n'a jamais existé depuis au moins 30 ans.. Alors espérer
une UNION DE LA DROITE AVEC Didier Robert ( qui est tantôt à droite, tantôt LREM) on peut se
poser des questions.. Fin juin, il se retrouvera à la RÉGION, où il n'a toujours pas fini son travail:
la Route de Littoral, les bus écolos (2000, et personne n'en a vu aucun), Air Austral (subventionné
par la Région, et en déficit ahurissant). Bonne chance à Didier Robert pour les municipales !

5.Posté par Corsere le 03/06/2020 19:19

BIBIC
Manifestement, il n'y a pas que le trésor qui soit enterré sur l'île.

6.Posté par Pierre Balcon le 03/06/2020 19:19

De chiffres sur lesquels Didier Robert aurait du méditer avant de s'engager :

Peu de ménages dionysiens sont propriétaires de leur logement (30 % contre 51 % à La Réunion )

Le parc social occupe une place importante dans le paysage immobilier de Saint-Denis. Les 21 000 logements sociaux dionysiens représentent un tiers des résidences principales de la commune.Cette part est 1,5 fois plus élevée que sur l’ensemble de l’île (34 % contre 22 %)

Les 2/3 des ménages sont éligibles à un logement social .

Au niveau des revenus la moyenne est certes plus élevée qu'ailleurs mais c'est une réalité en trompe l'oeil !

Les écarts de revenus déclarés sont très élevés à Saint-Denis. Les 10 % les plus modestes ne déclarent aucun revenu, tandis que les 10 % les plus aisés déclarent 3 570 euros par mois et par UC.

Explication St Denis est une vile de pauvres ( sous rémunérés ) et de fonctionnaires (sur rémunérés qui défendent leur statut ) .

Tout ce petit monde a donc une propension à voter à gooche , pour des raisons contradictoires, mais le suffrage universel ne regarde pas de si près.

Moralité de l'histoire : aucune place ici pour un courant libéral.

Ce que veulent les dionysiens c'est toujours plus de socialisme , plein de pharmacies , de docteurs et de bureaux d'aide sociale.

7.Posté par Avec Michel Fontaine, Robert Didier est déjà élu nouveau maire de St Denis à 80%. le 03/06/2020 19:24

Les nouvelles sont bonnes.
Avec Michel Fontaine, Robert Didier est déjà élu nouveau maire de St Denis à 80%.

8.Posté par Laurent le 03/06/2020 19:31

Encore girondin? Faites le taire ce maudit socialiste méprisant et insupportable

9.Posté par Simonzèf le 03/06/2020 20:10

Ha ha ha ha ha la droite local... Elle a toujours su faire l union à chaque 2em tour. Je t aime moi non plus... Après mi pikaou à sek ! Bande de komik ce sont les municipales kreol rouv zot ziè, bana lè entrain prépare déjà les régionales ek zot zaliance la mok.

10.Posté par pierre le 03/06/2020 20:19

et revoila le traite qui a voulu melchior que jean claude lacouture au déparetement la il s'unisse pour sauver un poste de zote camarade au sénat , ,indemnité , en politique droite gauche , lé pareille

11.Posté par @Girondin le 03/06/2020 20:22

ton boss a dit on fait Didier....
couché a la niche ! et arrête de faire du mauvais esprit !

12.Posté par Jambalac le 03/06/2020 20:33

Aidé par le calendrier électoral qui prévoit les municipales en 2020 avant les régionales de 2021, Didier Robert entend peser de tout son poids pour faire perdre les maires qui l'ont "trahi". Déjà, son pronostic est sans appel. Pour des raisons différentes selon lui, Jean-Paul et Jean-Marie Virapoullé, Michel Fontaine, Joseph Sinimalé, TAK mais aussi Gilbert Annette ne seront pas réélus maires en 2020...

Zinfos 974- 13 Janvier 2018


Dans l'esprit de Didier Robert, il y a deux principaux "traitres" et c'est sur eux que se sont concentrées ses attaques au début de son discours.

"Jean-Paul Virapoullé ne peut pas trahir et continuer à la Région"

"Jean-Paul Virapoullé a trahi. Il fait partie, ou plutôt il faisait partie de la majorité régionale. Et c'est sans aucun état d'âme que je lui ai retiré ses délégations".

"Il n'y a plus de compromis, plus de compromissions. Et je n'ai aucun état d'âme à le faire car je l'avais prévenu".

"Il ne peut pas être en train de trahir et continuer à la Région. Ce n'est pas possible".

Il sera dans la majorité s'il le souhaite mais sans délégations et sans vice-présidence. Il sera dans l'opposition s'il le souhaite. Il fait ce qu'il veut".

"Ce qui m'importe, c'est la population de Saint-André. Je vais aller la voir et lui dire ce que je pense, comment je vois l'avenir".

"La vie de Michel Fontaine a été une vie de trahisons"

"Michel Fontaine, ça fait des années qu'il ne supporte pas que je sois là où je suis".

"En 2010, c'est le dernier maire à m'avoir soutenu" aux Régionales. A ces mêmes élections, "il a positionné un de ses adjoints, Willy Tan, conseiller départemental, sur la liste de Virapoullé".

"En 2015", toujours aux Régionales, "il n'a fait campagne que pendant 15 jours alors même qu'il était sur la liste". A la même élection, "il a soutenu la liste de René-Paul Victoria. René-Paul est à mes côtés aujourd'hui.Il me l'a dit".

"En 2014", aux municipales, "au lieu de soutenir Nathalie Bassire, il a soutenu Paulet Payet".

"En 2017", aux législatives, "il a soutenu Jacquet Hoarau face à Nathalie Bassire".

"Sa vie a été une vie de trahisons. Et vous voulez que je continue ça ?"

"En 2020, il va y avoir un tsunami politique à la Réunion" aux municipales

Après avoir ciblé ces deux élus, Didier Robert s'en prend ensuite à plusieurs autres maires dont il pronostique qu'il ne seront plus à la tête de leurs communes après les municipales de 2020.

"En 2020", aux municipales, "il va y avoir un tsunami politique à la Réunion. L'essentiel des maires ne seront pas réélus".

Michel Fontaine et Daniel Gonthier ne pourront plus se présenter aux élections

"D'abord, pour une raison juridique. Emmanuel Macron est en train de préparer une loi sur le cumul des mandats. Tous ceux qui auront été en fonction pendant trois mandats, si la loi est votée, n'auront plus le droit de se présenter. Ca veut dire que tous ceux qui auront été maires pendant trois mandats successifs ne pourront plus se présenter en 2020. Ca veut dire que, si la loi est votée, Michel Fontaine et Daniel Gonthier ne pourront plus se présenter aux élections".

A Saint-André, JPV est incapable de gagner. Et son fils encore moins

"Mais au delà de ça, en 2020, Saint-André va basculer. S'il y a des élections dimanche à Saint-André, Jean-Paul est incapable de gagner. Et son fils encore moins".

A Saint-Paul, Sinimalé est incapable de gagner

"S'il y a des élections à Saint-Paul dimanche, Sinimalé est incapable de gagner".

A Saint-Denis, Gilbert Annette est incapable de regagner

"S'il y a des élections à Saint-Denis dimanche, Gilbert Annette est incapable de regagner".

A Bras Panon, celui qui gagne c'est Ratenon

"S'il y a des élections à Bras Panon dimanche, celui qui gagne c'est Ratenon. Parce que Ratenon aujourd'hui est en train de prendre sa place, non seulement en tant que député mais également sur le terrain. Parce qu'il fait un travail de fond et qu'il est en train d'avancer".

"Les municipales en 2020, ce sont les prochaines élections".

Au Tampon, il va y avoir un tsunami politique avec Nathalie Bassire

"En 2020 au Tampon, il va y avoir un tsunami politique parce que Nathalie Bassire à qui j'apporte mon soutien le plus total, va l'emporter. On va faire en sorte qu'en 2020, on tourne une page sur le Tampon comme dans toutes les autres communes".

"C'est loin d'être gagné mais on est dans la même situation qu'en 2008 quand nous avons créé Objectif Réunion. Peu de gens pensaient qu'on pouvait gagner les régionales de 2010. On a 2 ans pour les municipales, 3 ans et demi pour les régionales. Il faut se battre".

Droiture, honnêteté, justice, équité

"Droiture, honnêteté, justice, équité, c'est tout ça qu'il faut mettre en avant. Les Réunionnais sont dans cette attente d'hommes et de femmes politiques qui les respectent".

"Je ne suis pas parfait, je commets des erreurs, je ne peux pas donner un emploi à tout le monde, mais personne ne peut critiquer aujourd'hui le travail qui est fait à la Région. Personne ne peut dire aujourd'hui qu'on ne fait pas ce pour quoi on a été élus".

Il faut arrêter les gens comme Nassimah Dindar qui ont été toute leur vie dans des combinaisons

"Des gens qui ont été toute leur vie, comme Nassimah Dindar, dans des compromis, dans des combinaisons, capables de faire de grands écarts à droite, de courir de l'autre côté, il faut arrêter ça. Ca ne dépend que de vous.

13.Posté par Jambalac le 03/06/2020 20:35

Derrière Didier ROBERT il y a Lagourgue qui un temps a été avec VERGES.

14.Posté par GIRONDIN le 03/06/2020 20:36

11.Posté par @Girondin
Warf
Warf
Ne jamais prendre son cas pour une généralité, il vous reste une année pour le comprendre. Faites gaffe au labrador en passant la serpillière !

Un peu comme pour la NRL, le chantier du siècle sans roche est terminée?


8.Posté par Laurent
N'oubliez pas de récupérer votre Pileplate.

15.Posté par Au posteur @GIRONDIN ☀️☀️☀️☀️☀️ le 03/06/2020 20:43

communiqué ci-dessous Michel Fontaine, maire de Saint-Pierre et Président de la Fédération LR:

“Interrogé par la Commission Nationale d’Investiture, j’ai approuvé la décision qui permettra au candidat Didier Robert d’avoir notre soutien au deuxième tour de l’élection municipale de Saint-Denis.”

Il ne pourra pas dire mi la perdre à cause des autres.
Je me suis planté comme un grand, comme la NRL qui plonge dans l'océan indien.

Au posteur @GIRONDIN ☀️☀️☀️☀️☀️

16.Posté par DIDIER NAZE le 03/06/2020 20:51

.....BON COURAGE À TOI....DIDIER....☺😉......

17.Posté par la pas bon même le 03/06/2020 21:02

Laurent laviné
A Saint-Pierre, Michel Fontaine devrait briguer un 4ème mandat consécutif. Le patron de la droite péi est extrêmement bien ancré sur son territoire mais l’usure du pouvoir pourait avoir affaibli sa côte de popularité. C'est en tout cas ce que semble penser Didier Robert qui avance prudemment ses pions dans la capitale sudiste.

D’abord par l’intermédiaire de Jean-Gaël Anda, ancien fidèle de Thierry Robert qui a rejoint la majorité du président de Région. Ce dernier est certainement l'un des plus virulents opposants de Michel Fontaine actuellement. Il se présentera contre le maire sortant, avec le soutien officiel, ou non, de Didier Robert.

A moins que le président de Région et le maire de Saint-Pierre ne trouvent un accord d’union, comme en 2014. Pour le moment cela semble très improbable, mais si tel était le cas, Jean-Gaël Anda pourrait alors faire les frais d’une union à laquelle il ne serait certainement pas associé, tant son opposition ouverte contre Michel Fontaine pourrait être rédhibitoire à une quelconque alliance.

Autre candidature, même effet, celle d’Imrhane Moullan, attaché parlementaire de la députée Nathalie Bassire et référent local du parti "Agir - La Droite constructive". Les liens entre Didier Robert et Nathalie Bassire ne sont pas un secret, ce qui fait aisément penser qu’Imrhane Moulan se lance dans la bataille des municipales avec l’assentiment du président de Région qui y voit là un moyen d’éparpiller les voies à droite et ainsi affaiblir Michel Fontaine.

RÉSULTAT MICHEL FONTAINE ÉLU AU 1ER TOUR

18.Posté par tic and tax le 03/06/2020 21:52

6.Posté par Pierre Balcon le 03/06/2020 19:19
Et vous vous situez où, vous ???

19.Posté par SIOUPLÉ PLÉ NASSIMAH VOTE POUR MOI, le 03/06/2020 22:03

Des gens qui ont été toute leur vie, comme Nassimah Dindar, dans des compromis, dans des combinaisons, capables de faire de grands écarts à droite, de courir de l'autre côté, il faut arrêter ça. Ca ne dépend que de vous..

SIOUPLÉ PLÉ NASSIMAH VOTE POUR MOI, MI DONNE A TOI DES POSTES, DES PRÉSIDENCE.... SIOUPLAIT

20.Posté par La réunion lé là le 04/06/2020 03:16

Pierrot tu es ou sur la photo?

21.Posté par Jambalac le 04/06/2020 03:18

"Avec Michel Fontaine, ce n’est pas toujours la joie entre nous, mais on sait se rassembler en famille quand il le faut", explique Didier Robert.
..........................................................................

Pas fou le Michel. Il sait que c'est perdu pour St Denis. Comme il ne peut ouvertement soutenir le PS, ça ne lui coûte rien de soutenir du bout des lèvres le candidat de droite qui à ses yeux est déjà vaincu. Un vrai soutien -vu qu'étant victorieux au premier tour il n'a plus de campagne à faire à St Pierre-, aurait de venir faire campagne aux côté de Didier ROBERT à St Denis.

C'est du calcul politique avec PARIS. Ils n'ont pas oublié que Didier ROBERT a déchiré sa carte LR.

Le Michel, est déjà en campagne pour les régionales et en temps voulu il dira à Paris "je vous avais dit que c'est un looser" et à Didier ROBERT "on t'a soutenu à St Denis, tu as perdu, et en perdant tu a fait perdre TOUTE la droite donc on peut pas soutenir un perdant aux régionales", et il poussera un poulain.

Bien sûr Didier ROBERT tentera de redémarrer "Objectif Reunion" mais la défaite aura laissé des traces et il y aura des défections vers la future liste de droite régionale. Michel FONTAINE, VIRA, TAK, DINDAR oeuvreront à sa chute.

Si Didier ROBERT gagne (sur le papier c'est impossible), il rebat les cartes mais comme il devra céder la Région il en sortira affaibli.

22.Posté par Brigitte besson le 04/06/2020 06:51

A poste 1, cher grondin pour votre info,le pique nique de Macron à petite ile grand anse, à etè bien organiser par Fontaine,il y même des photos ou ils ont la même casquette sur leur tête.et la representante mme a m papy est èlue sur la liste de Fontaine,renseignez vous avant de dire la coullionnisse.

23.Posté par Pierre Balcon le 04/06/2020 07:26

à post 18

Pour ma part je me déplace dans mes chaussures et mes pensées naissent dans ma boîte crânienne.

Et j'ai une approche "systémique " de ce que vous appelez la "politique" , qui se réduit selon moi à des pratiques mafieuses ( corruption et incompétences ) .
Et croyez moi j'ai une certaine expérience en la matière pour avoir milité au PS pendant plus de 40 ans (1) .

Dans ce contexte la seule interrogation que j'ai c'est de savoir comment minimiser les dégâts pour les citoyens .

Eh bien j'en suis arrivé à la conclusion que c'est par l'alternance que l'on y parvient le mieux .
Les équipes mafieuse et leurs clientèles ( qu'elles soient de droite et de gooche ) redoutent d'avoir à laisser leur place à ceux qui pourront , après eux , ouvrir les dossiers .
Au contraire la stabilité est la condition de leurs méfaits .

J'ai relu la profession de foi de la candidate Bareigts .
A se tordre ! Une mauvaise foi absolue .
Je vous fais grâce des passages vraiment hilarants .
St Denis serait , selon elle, une ville que le monde entier nous envie , alors qu'en réalité c'est une ville sale , dysfonctionnelle , mal équipée , culturellement indigente , refermée sur elle même, et pas bien sécurisée .
Avec des finances publiques mal gérées ( les 3/4 des citoyens ne paient pas d'impôts locaux ) et inefficaces ( les 4/5 du budget étant consacrés au fonctionnement ).
La CAF nette , qui ne dépasse jamais plus de 10 M€, ne laisse aucune marge de manœuvre à la ville . Donc oubliez les équipements nouveaux etc..

( 1) il faut ouvrir les yeux : comment expliquez vous ces alliances avec la droite la plus ringarde à St Denis , à St Benoît , à La Possession , à Ste Rose , à St Joseph ... comme à Lyon d'ailleurs

24.Posté par pierre le 04/06/2020 08:48

michel lagourgue et thierry jean pierre étaient avec le défunt paul vergés , et anda avec thierry robert aujourd'hui ds le camp de didier robert , ce n'est pas mangé cochon aussi, comme votre adversaire??tous les politiques et les opportunistes s'enfoutent du peuple, pour vu qu'ils gèrent les m illions a leurs façons , ti place bordage comme on a vu dernièrement avec le gendre de sinimalé, clientélisme , copains copains , famille famille .point BARRE..................

25.Posté par Briandoht le 04/06/2020 08:51

L alternance est indispensable pour la démocratie d autant plus s' il existe une réelle opportunité alternative avec des candidats expérimentés porteurs de vrais projets de développement .
Il faut arrêter de remuer continuellement les querelles personnelles du passé inutiles qui sont improductives et vecteurs des divisions .
Le soutien inattendu du maire LR du sud est exemplaire et représente un poids considérable . Il doit se poursuivre au delà de cette échéance électorale .



26.Posté par JORI le 04/06/2020 09:20

En quoi les contrats aidés seraient une solution ?. Didix robertix nous avez déjà promis 10000 emplois verts lors de sa 1ère campagne régionale, où sont ils ? 😂 😂. Je ne parle même pas des 4000 emplois qui devaient être induits par un TEE composé de 2000 ecobus ! 😂 😂 😂

27.Posté par La fondation le 04/06/2020 09:22

Dans un rapport sur la gestion de la mairie du Tampon entre 2005 et 2010 la Chambre Régionale des Comptes pointe un train de vie trop élevé par rapport aux moyens de la commune. Politique d'embauche trop généreuse, emprunts risqués, frais de festivités élevés... Didier Robert, a été élu à la tête de la commune du Tampon au mois de janvier 2006 et avait cédé sa place à Paulet Payet en 2010, quand il est devenu président du Conseil Régional. C'est lui qui est directement visé.

C'est dans un climat de crise financière et politique au Tampon qu'a été publié le rapport de la Chambre Régionale des Comptes sur la gestion de la commune entre 2005 et 2010. Le président du Conseil Régional, Didier Robert, était maire de la ville durant la quasi totalité de cette période. Et pendant ces années, la commune a vécu largement au dessus de ses moyens : les charges de gestion ont augmenté en moyenne annuelle de plus de 5%.

En termes d'embauches d'abord. La masse salariale a triplé entre 2005 et 2010, sous l'effet notamment, d'une politique de titularisation des agents et de rémunération généreuse. La dette ensuite, inquiète la Chambre régionale des comptes qui indique qu'elle a " plus que doublé ", sous l'effet notamment d'une politique d'équipement importante et supérieure aux moyens de la commune. Par ailleurs, des emprunts hasardeux et des dépenses de cérémonies qui ont plus que quadruplé entre 2006 et 2009 sont aussi pointés du doigt. Au plus haut, ces dépenses de festivités se sont établies à 1,3 millions d'euros.

28.Posté par tictac le 04/06/2020 07:25

Ne voulant plus dans un premier temps se représenter au deuxième tour après la débâcle du premier tour Didier Robert a fait des propositions alléchantes aux deux candidats placés derrière lui.
Et après le refus de ces candidats de s'unir à lui monsieur Robert se retrouve tout seul face à madame Bareig et ainsi prendre une raclée mémorable le 28 juin !
Et monsieur Fontaine le soutient uniquement parce qu'il sait très bien qu'il a aucune chance d'être élu ?

29.Posté par JORI le 04/06/2020 09:26

"Nassima dindar serait plus dans une démarche personnelle que collective "!. Elle n'est même pas sur la liste principale ce qui fait qu'elle a peu de chance chance d'être élue. Alors où serait son intérêt personnel selon didix robertix ? 😂 😂

30.Posté par mister Magoo le 04/06/2020 09:38

Bareigt avec Nassimah Dindar : cela va provoquer une baisse de la mobilisation à gauche et une motivation supplémentaire pour la droite : ce n'est pas du tout gagné pour la gauche mais alors pas du tout : merci à Mme DINDAR et son caniche

31.Posté par Crocmaure le 04/06/2020 09:58

Il démarre sa nouvelle campagne, donc les promesses d'avant 1er tour sont déjà enterrées.

32.Posté par vince le 04/06/2020 12:11

fini ton route avant !!!!st denis la pas besoin bone zoiseau i endette partous ousa i passe merci!!!je suis mort de rire avec les commentaire des vendu a didier aaaaahahhahaha

33.Posté par JORI le 04/06/2020 15:37

25. Briandoht. Vous prêtendez que l'alternance serait indispensable pour notre démocratie et qui vous citez comme étant exemplaire, fontaine qui doit en être à son 4ème mandat ! 😂. En fait l'alternance, c'est quand ça vous arrange !! 😂 😂

34.Posté par Le Jacobin le 04/06/2020 17:10

JE VOUS DEMANDE DE VOUS ARRÊTEZ (....)

Nous Marcheurs de LRM n'avons pas d'idéologie qui cloisonne l'homme à ne point le soustraire de sa condition secondaire.

Nous croyons en la faculté de chaque individu capable de faire le constat que par sa participation et son engagement, il peut changer les choses à un moment de l'histoire en l'améliorant.

Qu'importe votre parcours politique ou professionnel voue pouvez vous exprimer à LRM si vous croyez en vous.

Brisez vos chaines venez nous rejoignez nous.

Je suis En Marche !

ESCROCS S’ABSTENIR.

35.Posté par Pierre Balcon le 05/06/2020 14:21

à post 27

Toujours les mêmes mensonges !

La masse salariale de la commune du Tampon était en début de mandat de D Robert de 34,2 M€
( année 2006 imputable à sa gestion; source : DGCL ) .

Elle était à son départ de 34 M € ( année 2009 )

Elle aujourd'hui de 43 ,4 M€ .

Votre témoignage illustre parfaitement le piteux état est notre démocratie !

Il montre que certains , qui se prévalent de la gooche , tendent par des calomnies répétées à faire passer leurs calomnies pour des vérités .

Et hélas ça marche .

C'est comme pour la NRL
On laisse croire que les retards sont imputables au maître d'ouvrage alors qu'aucun des actes qui a été annulé par les juridictions administratives ne relève de la Région .

C'est l'Etat qui a été défaillant .

36.Posté par La fondation le 05/06/2020 16:53

Post 35

C'est Dans le rapport de la COUR RÉGIONALE DES COMPTES

37.Posté par Pierre Balcon le 05/06/2020 19:47

à post 36

Merci de me donner les références de la publication et le numéro de page de ce rapport de la Chambre régionale des comptes

38.Posté par La fondation le 05/06/2020 20:36

À 37

Moteur de recherche----crc réunion.... Tampon.... .. Etc... Etc


Sur zinfos974, qui apparemment à l'époque......

Politique
D.Robert sur le rapport de la Chambre des comptes : "Je ne suis ni accablé, ni épinglé"

Le président de Région, Didier Robert, réagit suite au rapport de la Chambre régionale des comptes qui pointe la gestion du budget du Tampon pendant sa mandature de 2006 à 2010.
Par Daniella Maillot - Publié le Vendredi 3 Février 2012 à 14:56 | Lu 3319 fois


"Je ne suis ni accablé, ni épinglé". C'est ce que répond le président de Région, Didier Robert, face au rapport cinglant de la Chambre régional des comptes qui considère que plusieurs seuils d'alerte ont été dépassés dans la gestion communale du Tampon entre 2005 et 2010.

Selon le constat de la Chambre régionale des comptes, "l'encours de la dette a plus que doublé sur la période, passant de 39 millions en 2005 à 80 millions en 2010 et représente 12,7 années d'autofinancement brut en 2010 contre un seuil d'alerte estimé à 8 pour des communes de même strate".

Pour Didier Robert, si la Chambre régionale des comptes a un droit de regard, son rôle est de "faire des recommandations". Selon lui, les décisions d'investissement lui appartenaient.

"Si la commune du Tampon rencontre aujourd'hui des difficultés financières, il faut réduire la voilure", ajoute l'ancien maire.

39.Posté par Pierre Balcon le 06/06/2020 12:27

à post 38

Ce que vous auriez du remarquer en allant à la source et non pas en vous référant à un "media" c'est que la masse salariale du Tampon ( 34 M€ en 2009 ) est plus de 3 fois plus faible que celle de St Denis ( 110 M€ ) , Alors que la commune ne compte que deux fois moins d'habitants.
.
Dites nous après cela de quel côté est probablement le " clientélisme ".

Sur la question des emprunts ( qui est une autre question ), la charge de la dette qui a oscillé entre 5 et 15 M€ , ne veut strictement rien dire .
Il faut regarder à quoi cette dette a été affectée.
Si c'est de l'investissement ( qui prépare l'avenir ) c'est plutôt positif .
En second lieu il faut regarder .
Quand on emprunte sur le très long terme c'est vrai que la charge est plus faible mais l'effort est plus long .

Ce qu'il faut retenir du budget du Tampon c'est que pour des raisons démagogiques ( refus de lever l'impôt ) , ce budget n'a jamais été à la hauteur de la Ville : 70 M€ pour une population de 75 000 habitants
St Denis a un budget de plus de 280 M€ pour une population seulement double .

Didier Robert au cours de son court mandat a voulu redresser les choses .
Au fond il s'est conduit en défenseur des politiques publiques contre ceux qui veulent tout ramener à l'intérêt privé .
Lui reprochez vous cela?

40.Posté par La fondation le 06/06/2020 13:22

A post 39
Les tamponnais Rassurez-vous, s'en souviennent.

Il faut regarder à quoi cette dette a été affectée:
3 panneaux de sens interdit, 4 pots de peinture blanche et la fiesta?

Vous nous parlez des emprunts toxiques ?
De l'externalisation de certains services sans études préalables ?

41.Posté par Pierre Balcon le 06/06/2020 20:26

Les Tamponnais s'en souviennent effectivement !

Aux présidentielles de 2017 ( 8 ans après le départ de D Robert ) , pour protester contre la dilapidation des fonds publics sans doute , ils ont voté à 50,15 % pour MLP .

Aux européennes de 2019 , récidive : ils ont voté à 38 % pour la liste MLP .

Sans commentaire autre que de regretter que cette commune ait sombré dans le " poujadisme" de la pire espèce . .

42.Posté par La fondation le 07/06/2020 08:40

Les Tamponnais s'en souviennent effectivement !

Des emprunts toxiques, l'augmentation des impôts, de la paralysie du conseil municipal par Robert Bassire.

Les Tamponnais s'en souviennent effectivement !
De l'abandon de la rocade

Les Tamponnais s'en souviennent effectivement !
De l'enterrement du débat publique sur la route des Géraniums par Robert et Bassire, privant les tamponnais de donner leur avis.


43.Posté par Pierre Balcon le 07/06/2020 10:23

Encore de l'intox !

Décidément c'est une addiction !

A la Réunion seules les communes et le CHSR ont eu recours aux emprunts dits "toxiques" .
Beaucoup de ces emprunts ont été d'ailleurs contractés bien avant 2006 et l'arrivée de D Robert à la tête de la commune du Tampon.


Les 13 communes touchées

- Deux dans le Nord (Saint-Denis, Sainte-Marie),
- quatre dans l'Est (Saint-André, Saint-Benoît, Salazie, la Plaine des Palmistes),
- cinq dans le Sud (Saint-Pierre, le Tampon, Saint-Joseph, Saint-Louis)
- et trois dans l'Ouest (Saint-Leu, Saint-Paul, le Port).

La commune la plus touchée est sans conteste le Port. En janvier 2008, la commune a contracté trois emprunts sur 20 ans d'un montant total de 19,062 millions d'euros. Le surcout de ces emprunts s'élève à plus de 5 millions

Parmi les autres communes qui ont contracté le plus gros emprunt, on retrouve :

- Sainte-Marie. Avec trois crédits pris en 2008 (dont un sur 25 ans), le montant total à rembourser s'élève à 17,205 millions d'euros. Le montant total des surcoûts est de 2,137 millions d'euros pour un ratio de 12.42 %. 

- Saint-André a emprunté au total 19,508 millions d'euros avec trois crédits en 2008. Le montant total des surcoûts est de 3,437 millions d'euros et le ratio total de 17.62 %.

- Saint-Benoît a fait au total quatre crédits (trois en 2008 et un en 2009) pour un montant total de 14,842 millions d'euros. Le montant total des surcoûts s'élève à 2,871 millions d'euros et le ratio est de 19.3%. C'est, après le Port, la commune réunionnaise qui a le plus fort ratio.

- Saint-Joseph pour un montant total de 5,477 millions d'euros mais le montant total des surcouts s'élève à 821.000 euros et surtout son ratio est de 14.99 %.

Toutes les autres communes concernées ont un surcoût inférieur à 10% :

Le Tampon figure dans cette catégorie :
Montant total des emprunts 9 227 000 €
Montant total des surcoûts 472 000 €
Ratio surcoûts/montant total 5.12 %

comme :

Saint-Paul:
Montant total des emprunts 12 976 000 €
Montant total des surcoûts 1 074 000 €
Ratio surcoûts/montant total 8.28 %

Saint-Denis:
Montant total des emprunts 5 763 000 €
Montant total des surcoûts 256 000 €
Ratio surcoûts/montant total 4.44 %

Donc vous ne trouvez rien à redire pour Le Port , St Denis et St Paul mais les 472 000 € du Tampon vous obsèdent !

44.Posté par La fondation le 07/06/2020 14:14


Pour Didier Robert, si la Chambre régionale des comptes a un droit de regard, son rôle est de "faire des recommandations". Selon lui, les décisions d'investissement lui appartenaient.

"Si la commune du Tampon rencontre aujourd'hui des difficultés financières, il faut réduire la voilure", ajoute l'ancien maire.

45.Posté par La fondation le 07/06/2020 20:36

Tampon : Paulet Payet lâché par sa majorité, les impôts n'augmenteront pas

Demande d'un vote à bulletin secret pour l'approbation des comptes administratifs de la commune, vote contre la proposition d'augmentation d'impôts de 6% et refus de voter le compte primitif 2012, les 28 élus de la majorité ont donné hier du fil à retordre au maire du Tampon, Paulet Payet. Avec un budget voté finalement sans augmentation d'impôts, la situation politique de la commune s'aggrave.


Paulet Payet lâché par sa majorité, les impôts n'augmenteront pas
Hier au Tampon, il y avait les élus socialistes de l'opposition et les opposants de la majorité. Ces derniers, au nombre de 28, se sont une nouvelle fois opposés au maire à l'heure de valider les comptes administratifs de la commune pour l'exercice 2011. C'est Nazir Patel, membre des "28", qui a engagé les hostilités en accusant la maire d'être le "prince de l'endettement".


Le maire esquisse un sourire, il rétorquera un peu plus tard: "Je suis le prince de l'endettement mais le roi n'est pas là", une allusion à l'absence de Didier Robert hier au conseil municipal. Le maire se défend aussi d'avoir plombé les finances de la communes. Il a d'ailleurs déclaré qu'il serait fier, au moment de se présenter devant la population, "d'avoir réduit les dépenses de fonctionnement de la commune". "Le budget de fonctionnement a diminué de huit millions d'euros en 2011" a-t-il souligné.

A bulletin secret, 36 élus disent "non" aux comptes administratifs 2011

De son côté, l'opposition n'a pas tardé à régir, notamment par l'intermédiaire d'Urland Lebon, conseiller socialiste, qui trouve "fort de café" la prise de position des élus du groupe majoritaire qui se désolidarisent soudainement de la situation financière de la commune et du bilan de la majorité dont il font partie. "Le groupe de l'opposition ne s'est pas élargi de 28. (...) Vous êtes tous responsables, un peu de pudeur" s'est exclamé l'élu socialiste en suggérant aux 28, au regard de leurs souffrances, de choisir "l'euthanasie assistée".

Le décor était planté alors que les 28 réclamaient un vote à bulletin secret pour l'approbation des comptes administratifs de la commune. 36 "non", 10 "oui" et un vote nul, les comptes ne seront finalement pas validés.

Les 28 s'opposent à une augmentation d'impôts

Rapidement, les débats ont enchaîné sur une éventuelle hausse des impôts de 6%. Là encore, le groupe des 28 s'y est opposé. Il fallait s'attendre à cette prise de position alors que ces mêmes élus avaient demandé le vote d'une motion, lors du dernier conseil, pour dire leur refus d'une augmentation des impôts.

C'est Nathalie Bassire qui s'est chargé de dire au maire que "le groupe majoritaire des élus" voterait contre cette proposition. L'élue, candidate aux législatives, a rappelé à Paulet Payet que l'ensemble de son groupe avait déjà désapprouvé cette hausse d'impôts en réclamant, via leur motion, "un budget sans augmentation d'impôts". Nathalie Bassire a notamment précisé que cette prise de position se justifiait "par solidarité envers les familles tamponnaises", jugeant qu'une hausse des impôts n'était pas supportable, dans le contexte actuel, pour de nombreux foyers.


Un budget déséquilibré et incertain

Problème si les élus du groupe majoritaire ont dit non pour la hausse d'impôts, ils ont en revanche refusé de prendre part au vote du budget primitif. Seuls face à l'opposition socialistes, les élus proches de Paulet Payet ont donc pu faire passer in extremis ce budget primitif avec seulement dix votes. Néanmoins le budget se retrouve déséquilibré puisque les recettes attendues du fait des augmentations d'impôts n'existent plus, soit environ 1,2 millions d'euros.

Il reste maintenant à savoir si les services de l'état valideront le budget voté hier lors du conseil municipal. Rien n'est garanti, la préfecture pourrait demander à la mairie de revoir sa copie. Si tel était le cas, le calendrier pourrait s'avérer serré pour Paulet Payet qui aurait jusqu'au 15 avril pour en faire voter un nouveau. Si le maire n'y parvenait pas, c'est le préfet qui pourrait trancher et finalement imposer une augmentation d'impôts. Bref, c'est un peu l'anarchie au Tampon...



Sans commentaire autre que de regretter que cette commune ait sombré dans le " poujadisme" de la pire espèce . .

46.Posté par Pierre Balcon le 08/06/2020 07:51

Quelle logorrhée !

Vous mettez le doigt sur le véritable problème du Tampon !
Je l'ai qualifiée de poujadiste pour 3 raisons :
elle inscrit son action dans la logique de ce mouvement de la 4 ème république qui dénigrait nos institutions et refusait à la puissance publique la levée des impôts et des charges sociales .
elle vote MLP ;
elle est dirigée par un maire populiste qui a pris comme directeur de cabinet un ancien communiste ( cherchez l'erreur ou la vérité ) .

En 2011 la recette de la taxe d'habitation était au Tampon de 98 €/hbt contre 218 €/hbt pour la moyenne de la strate ,
Celle de la taxe foncière de 173 €/hbt contre 285 €/hbt pour la moyenne de la strate .

Elle dispose d' un budget de misère de 70M€ pour 75 000 habitants contre 280 M€ pour St Denis par exemple qui a une population de 150 000 hbts

( source https://www.impots.gouv.fr/cll/zf1/communegfp/flux.ex?_flowExecutionKey=e1s6&_eventId=fichedetaillee )

C'est un scandale absolu dans la mesure où cette commune bénéficie d'un potentiel fiscal élevé. C'est une commune qui joue le rôle de cité dortoir de luxe pour l'aire urbaine de St Pierre , au contraire de St Louis qui joue le même rôle mais pour les pauvres .

Et dites moi la déviation du Tampon , absolument nécessaire, vous la voyez passer par le Nord ou par le Sud .
Et ne me parlez pas d'enquête publique sur cette question , chacun n'y voyant que son intérêt , sauf celui des automobilistes qui la traversent en pestant contre l'incurie des élus , ce qui est souvent mon cas pour rejoindre La Plaine des Palmistes où je réside à mi temps .

Mais j'imagine que vous vous rattachez vous même au courant de MLP , Avouez le , ce sera plus clair pour tout le monde . Ne vous faites pas passer pour un progressiste qui critique les candidats de la droite modérée que sont D Robert ou Mme Bassire qui veulent sans doute sortir cette commune de son conservatisme et égoïsme .

47.Posté par La fondation le 08/06/2020 09:32

Elle dispose d' un budget de misère de 70M€ pour 75 000 habitants contre 280 M€ pour St Denis par exemple qui a une population de 150 000 hbts




C'est Nathalie Bassire qui s'est chargé de dire au maire que "le groupe majoritaire des élus" voterait contre cette proposition. L'élue, candidate aux législatives, a rappelé à Paulet Payet que l'ensemble de son groupe avait déjà désapprouvé cette hausse d'impôts en réclamant, via leur motion, "un budget sans augmentation d'impôts". Nathalie Bassire a notamment précisé que cette prise de position se justifiait "par solidarité envers les familles tamponnaises", jugeant qu'une hausse des impôts n'était pas supportable, dans le contexte actuel, pour de nombreux foyers.


La contournante du tampon n'est à faire ni au sud ni au nord.

48.Posté par Pierre Balcon le 08/06/2020 13:30

Bon restons en là si vous le voulez bien .

On ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif !

Comme en mécanique quantique , on ne connaît plus trop le " spin" des deux variantes de la route des Géraniums qui passaient l'une au Nord- ouest et l'autre au sud - Est..

Le Tampon a perdu depuis longtemps le Nord , le vrai Nord

J'ai hésité à employer ce mot mais je le dis publiquement : la mairie est dirigée par une équipe de petits fascistes !

Cette ville est citée dans tous les stages d'aménagement et d'urbanisme comme le contre exemple d'un aménagement réussi .
A vrai dire quel gâchis : mitage du territoire , absence d'équipements structurants , pas de réseau d'eaux usées qui se déversent dans les ravines , saturation du réseau routier , sinueux et avec des pentes absurdes ,
Et puis surtout verrouillage de la démocratie , clientélisme , violences politiques passées et présentes .
J'ai lu les conclusions de 2018 du débat public sur la route des Géraniums .
Effarant ! Inadmissible !!!
Le maire a tout fait pour que cette procédure participative échoue  , y compris en refusant de mettre à disposition les salles , puis en envoyant ses sbires pour polluer le débat !

Et c'est sans doute ça que vous défendez !!!!

Mais au fond Le Tampon n'est sans doute qu'à limage de la misère démocratique de La Réunion .
Les occupants du rond point des Azalées , dont certains sont allés voler dans la grande surface du coin , illustrent parfaitement cette chienlit. !

49.Posté par La fondation le 08/06/2020 15:52

Vous avez l'insulte facile.

Pour vous remettre dans l'axe :

Les principes d’élaboration des tracés étudiés:
Six variantes sont proposées pour éviter la traversée du Tampon. Ces variantes se développent soit à l’Ouest, soit
à l’Est, de ce secteur urbanisé.











Face à la détermination des riverains en colère et à l’opposition des maires concernés, Didier Robert, président de Région, n’a pas eu d’autre choix que d’enterrer ce projet dont le coût était de 360 à 583 millions d’euros selon les variantes. En début d’année, il avait pourtant déclaré que cette route se ferait après l’élection du nouveau maire au Tampon. Nathalie Bassire, la candidate d’Objectif Réunion dans cette commune en 2020, avait abondé dans le même sens. Mais partant manifestement du principe que seuls les imbéciles ne changent pas d’avis, la Région a donc fait marche arrière, d’autant que les habitants concernés avaient déjà appelé à une manifestation, le 3 septembre prochain, devant la pyramide inversée. Pas plustard qu’hier, jeudi, plusieurs auditeurs sudistes l’avaient laissé entendre sur les ondes de radio Free Dom.

Dans un courrier adressé hier jeudi à Michel Fontaine et à André Thien Ah Koon (voir ci dessous), Didier Robert, qui dénonce “une politisation du débat démocratique”, acte malgré tout officiellement l’arrêt définitif de ce projet, qui était devenu un enjeu électoral important, c’est-à-dire un projet si impopulaire qu’il aurait pu faire perdre une élection. Didier Robert et Nathalie Bassire n’ont pas voulu prendre ce risque.



Conclusion de Balcon Pierre :
la mairie est dirigée par une équipe de petits fascistes !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes