MENU ZINFOS
Communiqué

Didier Robert demande au gouvernement de considérer à leur juste valeur les emplois verts de La Réunion


Par Zinfos974 - Publié le Vendredi 18 Août 2017 à 10:01 | Lu 647 fois

Ces dernières semaines ont été marquées par la volonté unilatérale du Gouvernement de diminuer le nombre de contrats aidés, CAE-CUI dans les établissements scolaires.

Le recul de l’État sur les dotations aux collectivités d’abord et aujourd’hui sur le financement des emplois aidés s’accentue. La diminution récurrente de la participation de l’État depuis 2016 de manière insidieuse (en commençant par baisser la durée hebdomadaire des contrats de 24 à 22 heures) jusqu’à une baisse progressive de son taux d’intervention sur tous les types de bénéficiaires tout en rabotant la durée du contrat est inquiétante et grave.

Alors que les discussions semblent avancer entre les mairies et l’État, le dispositif des emplois-verts, concerné lui aussi par la baisse des quotas et la baisse du financement des emplois aidés, a été entièrement occulté par le représentant du Gouvernement présent dans notre île. Une volonté contraire aux prévisions que les services de l’État ont imposé aux collectivités dans le cadre de la gestion comptable et humaine dès le début de l’année. La Région a été maintes fois sollicitée par la DIECCTE pour connaître les besoins sur l’année 2017 à répartir sur les deux semestres. Il a été admis que l’effectif de l’année précédente servirait de référence, soit 1800 contrats acquis en 2016. En tant que Président de Région, j’ai interpellé la Ministre des Outre-mer le 21 juillet 2017.

Les services de l’État sont depuis plusieurs semaines alertés sur la question des emplois aidés afin de maintenir les chantiers emplois-verts pour le second semestre de cette année. A ce jour, aucune information claire et précise ne permet à la collectivité de prendre les mesures attendues afin que les dirigeants des associations et leurs employés puissent sereinement planifier leurs missions sur l’ensemble du département. L’absence de réponse rapide de la part de l’État dans les prochaines semaines constituerait un véritable drame humain, social, économique et sanitaire.

En effet, ce sont 1 200 personnes qui seraient ainsi privées d’un contrat et autant de foyers qui devront subir cette situation.

Par ailleurs, ce serait une centaine de chantiers et de sites qui serait abandonnée. Faut-il rappeler l’utilité de ces chantiers ? L’absence d’entretien des sites risque malheureusement de nuire, d’une part, à l’image de notre Ile, et d’autre part constitue un véritable risque sanitaire en favorisant le développement des maladies vectorielles. La crise du Chikungunya reste un traumatisme pour notre île.
Le dispositif des emplois-verts revêt une grande importance pour notre île, de même que les emplois aidés dans les écoles. Le Gouvernement ne peut se permettre d’avoir un traitement différencié.

Il devient urgent que l’État se positionne rapidement dans l’intérêt des familles bénéficiaires de ces emplois verts et des associations et de notre île.

Une décision brutale serait clairement le signe d’un non-respect des prévisions et des engagements pris par les différentes parties.


Didier Robert




1.Posté par mandelamarley le 18/08/2017 11:02

Forte augmentation du chômage à prévoir pour la fin d'années, des turbulences sont prévus sur le marché de l'emploi. LOL. Merci président.

2.Posté par centre ville le 18/08/2017 11:28

pourquoi se fier uniquement sur les emploies vert avant ont faisaient comment
c est devenu du pain béni pour les politiques ARRÊTEZ D EXPLOITÉE LA MISÈRE
que les services de l état enlève tout ses contrats dans les mains des MAIRES pour favoritisme électoral
et surtout créé du vrai boulot pour arrêtez l augmentation du chômage

3.Posté par bad connection le 18/08/2017 11:42

Ces emploies vert , devraient être payé en parti par la region car ils font a ce que cette ile soit propre et belle ! Au lieu d organiser des cocktails a la con pour faire venir des touristes a la reunion ....donner du travail afin de nettoyer nos routes , nos plus beaux sites cessez ces versements d argent au club de foot parisien et des conneries de ce genre...donn travay kreol pour embellir son ile

4.Posté par Ma sonnerie le 18/08/2017 12:07

Mauvaise lecture du sénateur président.. ou de son service de comm'..

1/ la réduction des heures permet de proposer plus de contrat
2/ la diminution des financements est connue depuis la mise en place du dispositif
3/ la baisse des dotations est connue depuis 2014

la Région se fait enfler allègrement au titre de ses dotations de fonctionnement depuis 2010, que fait le sénateur président depuis cette date pour réclamer un minimum d'égalité de financement ? rien

4/ à combien s'élève l'effort de financement pour compléter la baisse de l'Etat ? si l'on y regarde bien, les sommes allouées au titre de l'aide au voyage que la Région a mis en place, permettrait largement de compenser le manque à gagner de ces 1200 contrats...

1200 x 12 x 1500 euros (35h) = 21 600 000 euros..à comparer aux 24 millions de budget minimum alloués à la CT..

alors didier...la politique..ça se résume à "bébé i pleur' pas i gagn' pa béké" ? ou tu gères un peu plus sérieusement les finances régionales ? à condition pour ça, d'être un président à temps plein .. faut lâcher la carte KLM ou capricorne...

5.Posté par GIRONDIN le 18/08/2017 12:10

..... Didier Robert demande au gouvernement de considérer à leur juste valeur les emplois verts de La Réunion....

Effectivement il a été réélu !

6.Posté par Fidol Castre le 18/08/2017 13:53

Je suis d'accord. Il faut considérer ces contrats à leur juste valeur. Quand il faut 15 gars pour passer la débroussailleuse sur 10m2, il faut effectivement faire le bilan. Je fais en une heure ce que 15 employés municipaux font en une journée. Et encore, je me sous-estime.

7.Posté par Retraité attentif le 18/08/2017 14:15

Pourquoi notre président de Région, qui semble oublier, avoir été réélu démocratiquement, par une majorité d'électrices et d'électeurs qui ne sont pas tous des fonctionnaires, lesquels ont appelé à voter pour sa concurrente elle même fonctionnaire en disponibilité, ne s'inspire pas de cette maxime:

AIDE-TOI, LE CIEL T'AIDERA +

En demandant officiellement au Gouvernement, avant les fameuses assises des Outremers qui doivent se tenir prochainement à La Réunion, la suppression dans les délais les plus brefs, du principal facteur de hausse des prix et de division sociale dans notre île : LA SUR-REMUNERATION ?

Celle-ci réajustée, ne serait plus alors versée qu'à un nombre restreint de bénéficiaires, en mission régalienne de courte durée dans notre île.

Le départ hypothétique, d'un certain nombre de ces privilégiés sous des cieux plus propices pour eux, aurait le mérite de libérer des postes pour les autochtones qualifiés demandeurs d'emplois, et d'inciter les lobbys locaux ainsi que les importateurs qui font la pluie et le beau temps sur les prix, de modérer leurs marges si ils veulent écouler leurs produits ou leurs services !!!

Monsieur Didier Robert, en homme intelligent et avisé qu'il est, sait très bien que cette iniquité criarde, résultat d'une politique coloniale que même son prédécesseur à la pyramide inversée dénonçait, ne permettra jamais la disparition des injustices que seul, la création du plus grand nombre d'emplois marchands pérennes donc non assistés, peut permettre.

Nous sommes en 2017, est-il normal que notre Département qui est le plus assisté de France, soit obligé de demander des aides à l'Etat et à l'Europe alors que nous sommes incapables de produire la totalité de ce que nous consommons à des prix élevés, sauf pour certains privilégiés ?

Ne serait-il pas plus judicieux de démontrer que nous avons, aujourd'hui, la capacité mais surtout la volonté politique, de sortir de l'assistanat permanent dans lequel sont maintenus depuis des décennies les réunionnais qui méritent plus de dignité et de considération, en optant pour une baisse de son coût du travail afin d'amener sur notre territoire des entreprises de transformation pourvoyeuses de mains-d'oeuvre, qu'elles soient Agro-alimentaires-Pêcheries-Industrielles-Hôtellerie-Tourisme ou d'Aides à la personne ???

8.Posté par Paul le 18/08/2017 14:41

Eh oui, nos sites de pique-niques sont bien tenus grâce à ses contrats aidés, sinon ce serait des détritus à ciel ouvert.
Les emplois verts ont de la valeur à La Réunion

9.Posté par Zozimé le 19/08/2017 09:17

La Région, les mairies et le conseil départemental attendent des quotas de contrats aidés pour pouvoir faire jouer le clientélisme à fond en vue des prochhaines élections, car les promesses mensongères ne marchent plus....Si contrats il y en avait, le gouvernement devrait en donner la gestion à la Préfecture.

10.Posté par LEVENEUR Gérard le 19/08/2017 12:57

Je me demande bien quand est ce que la Région Réunion comprendra que ces emplois verts coûte très cher à l'Etat français et que cela ne débouche sur rien du tout au terme du contrat, donc il faut revoir totalement ce genre de contrat qui n'apporte rien de gratifiant aux réunionnais qui y sont employés. Et pourquoi pas la Région Réunion prenne ces contrats aidés d'emploi vert à sa charge au lieu d'aller faire les cakes aux Seychelles pendant le carnaval qui ne représente pas du tout notre région Océan Indien et tout cela à la charge du contribuable juste pour aller faire la fête aux Seychelles, tout pour l'amusement et rien pour l'emploi comme il le juge nécessaire pour les créoles, ils veulent juste vivre que d'assistanat et cela ils croient que cela va durer aussi longtemps que cela, moi je pense que cela a déjà vraiment trop duré, qu'on les supprime le plus rapidement possible et qu'il soit remplacé par autre chose si la Région Réunion trouve que ces emplois verts sont indispensable et entièrement à sa charge.. Cela va s’amplifier dans les années qui arrivent.

11.Posté par Abdoulah le 19/08/2017 19:16 (depuis mobile)

Avant de quemander à tout va essayons . Mais non ce verbe est banni. Bon courage. Tu n'es pas dans la merde.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes