MENU ZINFOS
Politique

Didier Robert défend son budget 2021


À la veille de l'assemblée plénière sur le budget primitif de la Région Réunion, le président de la collectivité s'exprime au lendemain des prises de parole de l'opposition.

Par Aglae Hoarau - Publié le Mardi 15 Décembre 2020 à 13:44 | Lu 1205 fois

Avec une méthode différente basée sur la concertation, le président de Région a présenté ce mardi un budget basé sur la protection des Réunionnais et des entreprises. Il a tenu à rappeler les priorités de la Région Réunion. Parmi elles, le maintien au haut niveau de la commande publique, un soutien accentué pour les communes et les EPCI et un accompagnement exceptionnel pour les entreprises. Les petits commerces, toutes les entreprises de la culture et de l'événementiel ainsi que les acteurs du tourisme les plus impactés bénéficieront du plan de relance à hauteur de 780 millions d’euros.

La Région n’a jamais eu autant de moyens

Si certains secteurs profitent d’une augmentation de leur part dans le budget, comme celui de l’action économique (+49%), celui de la culture et de la jeunesse (35%) et de la santé (+24%). Seul le budget de la continuité territoriale diminue. Didier Robert a tenu à préciser qu’il s’agit d’une décision logique puisque les gens ont moins voyagé compte tenu de la crise Covid. Une modification pourrait avoir lieu si la situation s’améliore. 

Le budget primitif 2021 s’élève à 888 millions d’euros, soit 70 millions de plus que l’année précédente et se veut essentiellement consacré à l’investissement. “C’est la première fois que La Réunion a autant de moyens disponibles.” Il reste 100 millions d’euros de la fin du programme opérationnel européen 2014, auxquels s'ajoutent 325 millions du plan de relance national et 144 millions du Fond Social Européen.

Quelques mots choisis pour l’opposition

Didier Robert a aussi souhaité répondre aux déclarations des opposants en début de semaine.

Il cible donc la Gauche : “La santé financière de la Collectivité Territoriale est saine et largement maîtrisée. L’important n’est pas de savoir à combien s'élève la dette mais plutôt si on est capable de la rembourser. La Région peut rembourser la dette de 1,3 milliard d’euros en douze ans.”  Pour appuyer son propos, il précise que le budget prévoit 149 millions d’euros d’épargne net à la fin d’exercice 2021.

Il n’a pas non plus résisté à l’envie de lire avec ironie certaines lettres de l’opposition qui demande l'appui financier de la Région dans certains projets. Il ajoute même: "les gens critiquent mais envoient des courriers pour dire que notre travail est bien”. Le président de Région indique également avoir accepté que la mairie de Saint-Paul ne rembourse pas les travaux pour les routes menant au CHOR que la Région avait préfinancé.
 

 





1.Posté par J croi le 15/12/2020 19:58

Si c'est Robert qui le dit ! 😁

12 ans !!!!????????
'' '' '' 'Or, la loi de programmation des finances publiques autorise les collectivités à avoir, au maximum, neuf ans de remboursements des dettes' '' '' ''



La gestion du Conseil Régional de La Réunion est épinglée par la Cour des Comptes. Dans un récent rapport, la Cour des Comptes remarque que la dette de la Région a augmenté de 108 % de 2015 à 2018. Elle est passée de 588 millions d'euros à 1,2 milliards d'euros.

Coût de la NRL : 1,8 milliard d'euros
"Une situation atypique", remarque la Cour des Comptes, qui s'explique par "le financement, à hauteur de 669 millions de la Nouvelle Route du Littoral, opération dont le coût total est estimé à 1,8 milliard d'euros".

Résultat : ce déficit coûte aujourd'hui 1 390 euros par Réunionnais. "L’encours de dette par habitant double sur la période, passant de 670 € en 2015 à 1 390 € en 2018 selon une estimation de la région", écrit la Cour des Comptes

9,7 ans pour absorber la dette
Pour absorber cette dette, il nous faudrait "9,7 années" estime la Cour des Comptes. Or, la loi de programmation des finances publiques autorise les collectivités à avoir, au maximum, neuf ans de remboursements des dettes.

Des recommandations émises en 2015
Cette situation intervient alors qu'en 2015 déjà, la Cour des Comptes avait émis des recommandations auprès de la Région Réunion. Elle préconisait à l'époque "d'adapter son niveau d'endettement à ses charges", ou encore "de poursuivre sa réflexion en matière de transport et d'aménagement du territoire s'agissant des déplacements".

2.Posté par Tjrs les mêmes le 16/12/2020 02:14

Les aides iront tjrs aux mêmes entreprises . Les petits n’auront rien comme d’hab ... bientôt 2021 !!! Pas serein le pharaon

3.Posté par Marco le 16/12/2020 05:20

Bravo président

4.Posté par salers le 16/12/2020 03:43

Et hop Huguette prend sa dans ton la ?

 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes