MENU ZINFOS
Société

Didier Birig, secrétaire national de FO Santé: "Si on respecte bien les consignes de sécurité, on aura peu de cas graves"


Actuellement à La Réunion où il devait prendre part à la formation du personnel hospitalier, le secrétaire national de Force ouvrière (FO) Santé, Didier Birig, actuellement confiné, suit d’un oeil averti l’évolution de la crise sanitaire liée au coronavirus Covid-19. Le responsable syndical, satisfait des mesures prises par le gouvernement, appelle à la responsabilité de chacun en respectant strictement les consignes de sécurité afin de ne pas saturer les hôpitaux déjà assez débordés.

Par - Publié le Jeudi 19 Mars 2020 à 14:19 | Lu 2883 fois

Quel regard portez-vous sur la gestion de cette crise ?

Le confinement était une nécessité. Toutes les personnes qui ont réfléchi et regardé ce qui se passait en Chine et en Italie ont compris que le confinement était la seule solution pour limiter le virus. Ce confinement est important, car il faut que l’évolution des pathologies graves soit échelonnée dans le temps pour éviter la saturation dans les services spécialisés comme en réanimation. Le virus va continuer à se propager, on le voit depuis ces deux derniers jours ici à La Réunion. Beaucoup de personnes vont avoir le virus avec une simple grippe et cela passera. Mais pour un petit pourcentage de personnes, notamment celles ayant des problèmes cardiaques par exemple, le risque d'être impacté de manière importante existe, d’où l’importance de rester bien confiné chez soi et ne pas saturer les hôpitaux s’il n’y a rien de grave. Si les Réunionnais continuent d’appliquer de manière stricte les recommandations, on ralentira l’évolution de la contagion du virus.

En première ligne dans cette crise, les professionnels de santé dénoncent depuis plusieurs jours un manque de moyens notamment au niveau des masques où la distribution se fait au compte-gouttes…

Il faut comprendre que les premières personnes à protéger sont le personnel hospitalier, les pompiers et les ambulanciers, car ils font face directement à cette crise sanitaire. Le port du masque pour la population n’est pas une nécessité si on respecte le confinement et les règles de distance pour limiter la propagation du virus. Aujourd’hui, on a certainement un problème d’approvisionnement en masques et il faut absolument que ces personnes en première ligne puissent travailler sans risque auprès de la population, ils sont la priorité. Le confinement et les règles sécurité doivent suffire à pouvoir stopper grandement l’avancée de l’épidémie.

À La Réunion, nous avons une chance c’est qu’on a la possibilité d’observer ce qui se passe en métropole pour ajuster les mesures et avoir un temps d’avance. Le fait de passer rapidement du stade 1 au stade 3 va limiter la progression du virus. C’est bien et il faut que la population applique strictement les mesures c’est très important.

Les critiques pointent également un manque d'organisation...

Sur le matériel, il y a normalement dans l’île 55 lits de réanimations. On va déprogrammer les activités prévues et apporter le matériel et la formation nécessaires pour transformer d’autres lits en lits de réanimation. Pour avoir eu le directeur du CHU ainsi que d’autres responsables sanitaires, je peux vous assurer que tout le monde est sur le pied de guerre. Mais pour cela il faut avant tout que l’administration facilite le travail du personnel hospitalier. Ce que je prône, et je ne suis pas le seul, c’est l’application de la règle du tiers. Prenons le cas d'une pharmacie qui compte 10 salariés: nous disons qu’il faudrait laisser 7 personnes travailler et trois autres confinées à domicile. Les personnes confinées pourront pallier les personnes touchées par le virus et ainsi garantir un service public continu.

C’est une solution que nous pouvons apporter et mettre en place dès aujourd’hui. La situation est particulière et il faut imaginer d’autres moyens pour éviter une rupture d’activité qui serait dramatique pour tout le monde.


Samuel Irlepenne
Travaille depuis 2012 à Zinfos974 où je couvre les rubriques politique et société. Lecteur... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Jean-Paul COMTET le 19/03/2020 15:12

"Si on respecte bien les consignes de sécurité".
C'est là que le bât blesse. Ce matin, route de la Bretagne :
- Beaucoup de véhicules sur la route.
- Rares étaient les véhicules avec une seule personne à bord.
C'est pas gagné...

2.Posté par etonnant le 19/03/2020 15:25

https://algeriepart.com/2020/03/15/exclusif-la-france-offre-gratuitement-5000-kits-de-depistage-au-coronavirus-a-lalgerie/

combien de kits à la réunion ?

écœurant.....



3.Posté par Hospitalière le 19/03/2020 15:41

Et que faire, etant personnel administratif, lorsque votre chef vous oblige à vous rendre sur votre lieu de travail au lieu de privilégier le télétravail ?

4.Posté par on ne se rend pas compte le 19/03/2020 16:56

Un vrai combat nous attend.
Voir ce que dit le médecin dans cette vidéo, lien ci-dessous

5.Posté par la 12,7 le 19/03/2020 17:10

Le chef a dit : il FO qu'on ! Mais ki a fé kwoi depwi 1 mwa ? FO devrait se soucier avec autant d'intéret des caissières de supermarché , des policiers et gendarmes qui verbalisent sans masques et gants .
C'est une mascarade, comme dit l'autre . .

6.Posté par FauxOrdre le 19/03/2020 18:15 (depuis mobile)

Encore un qui veut se donner l'importance qu'il n'a pas, surtout dans une ancienne colonie...y a qu'à , faut ceci, celà...J'en ai marre de ces donneurs de leçons qui nous ont amené le virus ! Restez chez vous martèle le Préfet ! Eh bien qu'il acte !

7.Posté par spartacus974 le 20/03/2020 08:27

Actuellement à La Réunion .......
Juste pour rigoler,peut on savoir la date d'arrivée du gugusse sur l'ile?
Il est probablement arrivé sur l'ile alors que l'épidémie explosait en métropole .Finalement,il donne des leçons qu'il n'est pas en capacité d'appliquer pour sa petite personne.Il est vrai que la formation syndicale était d'une importance essentielle à la vie de la nation.Je suppose qu'il a annulé sa formation et reviendra aux frais de la princesse .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes