MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Dialogue Réunionnais, allons plus devant ensemble !


Par - Publié le Dimanche 25 Novembre 2018 à 20:27 | Lu 752 fois

La Réunion avance quand elle est guidée par ses valeurs d’accueil et de solidarité créoles.

Lorsqu’il devient difficile de s’entendre, la parole ne construit plus le dialogue. Or ce dialogue est nécessaire pour nous accorder sur l’avenir de notre île où chacun peut trouver sa place.

Comme d’autres citoyens, à l’écoute des souffrances et des inquiétudes qui s’expriment actuellement, nous ressentons l’urgence de faciliter l’expression publique et commune de ce que, tous, nous voulons faire ensemble.

Pour y parvenir, Dialogue Réunionnais – constitué des signataires -  recherche les moyens d’un dialogue apaisé et constructif.

Dans ce sens, la contribution de Dialogue Réunionnais aux diverses propositions qui circulent est d’ajouter :

La création d’un groupe de médiateurs.

Afin d’échanger sur cette proposition, et lui donner une force collective, on peut nous joindre à l’adresse mail suivante : dialogue.reunionnais@gmail.com .
 
Dominique Dambreville Thérèse Baillif
Jean-Régis Ramsamy Stéphane Nicaise
Laurence Assouline Willy Techer
Lubin Budel  
 


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 26/11/2018 09:25

*"APAISER", quel mot détestable, ICI, à La Réunion

*La Réunion où domine la "soumission consentie"...

*Construite, voulue par l'"ÉLITE" du pays.

*Quelle honte, quel scandale ces "APAISEURS"

*Bien au chaud dans leur "supériorité" de "sachants"

*EUX qui ont la PAROLE...

2.Posté par Zarin le 26/11/2018 10:54

"L'union fait la force mais l'oignon fait la soupe"

3.Posté par maikouai le 26/11/2018 19:32

Médiateurs :
L’initiative est certes louable, car tôt ou tard il faudra bien en arriver là.
Toutefois on ne peut pas et plus se contenter de phrases lénifiantes du style « ou cé in bon zenfant et ou pé comprend que ni pe pa donn pliss in pti carré do sicr po calm out colèr’». Cet état d’esprit « miséricordieux » trop souvent utilisé, ne peut plus avoir cours.
En effet, Il faudra bien analyser et solutionner l’essentiel de ce qui pose problèmes et pousse à cette Colère.
En dehors du prix des produits alimentaires de base « encadrés » et sans s’appuyer sur l’alibi « octroi de mer », certes détourné de sa fonction première, mais néanmoins indispensable pour éviter la disparition des productions locales, il faudra bien justifier ce qui fait que les prix de vente ici sont 2 à 4 fois supérieurs au prix de revient /CAF sortie port et aéroport Réunion ? Il faudra dire pourquoi les logements quasiment neuf et jugé conforme, deviennent insalubre 2 à 3 ans après livraison ? Faudra nous dire pourquoi le jeune diplômé ou pas doit en majorité se contenter pendant des années que d’emploi aidé, pendant que l’incitation à tout automatiser outrancièrement accélère les licenciements ? Faudra nous dire pourquoi l’Ancien, les plus de 60 ans en général, sans alternative de choix dans les démarches autant administratives que privé, se font désormais maltraité par l’utilisation imposée du numérique via ses conséquences angoissantes et désastreuses pour les non initiés (impôts, rdv de santé chez le spécialiste…) ? Faudra nous dire encore beaucoup de choses à propos des concurrences déloyales estampillées légales, freins au développement industriel départemental ? (le moins disant « déloyal » s’avère catastrophique pour le « plus disant » justifié)

Puis il apparaît que l’essentiel de la colère tourne autour du fait que l’anonyme, le sans grade le laisser pour compte, ces indispensables pour service rendu, veulent vivre dignement du fruit de leur travail. Un travailleur qui doit encore quémander pour subvenir au besoin de sa famille, perd petit à petit tous ses repères.

Cette révolte pour le respect de la dignité individuelle par la fierté du travail accompli, si elle n’est pas comprise, il est à craindre pour l’avenir.
Faiseurs de lois, Dirigeants, il vous faudra faire un choix entre hyper productivité par la robotique et la place de l’humain dans la société de production et de service.
Sans oublier le sort peut enviable des retraités face aux nouvelles technologies imposées et l’indécence des petites pensions, Bon vent à la médiation.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes