MENU ZINFOS
Culture

Devine qui vient danser ?


Par Ludovic Grondin - Publié le Jeudi 30 Avril 2015 à 22:52 | Lu 2175 fois

Organisatrices, chorégraphes et artistes sont prêts pour l'édition 2015
Organisatrices, chorégraphes et artistes sont prêts pour l'édition 2015
Danse péi subsiste malgré le net recul (-40% tout de même) des aides publiques attribuées au festival qui "crée du lien social", affirme pourtant Geneviève Sévagamy, adjointe à la culture à Saint-Paul.
 
La 5e édition ne déroge pas à ce qui a fait la marque de fabrique de Danse Péi : proposer des spectacles de qualité hors les murs d’un conservatoire pour investir les espaces urbains.
 
Contraintes budgétaires oblige, le festival s’est concentré à donner le meilleur sur 5 jours et 5 sites. Une façon de répondre aux doléances des habitués de l’événement, déçus de ne pouvoir profiter de l’ensemble des scènes parfois calées dans un même timing.
 
Bienvenue chez nous
 
"Ainsi, ça permet de ne rien louper", indique Mélisande Plantey, la directrice. Au rayon des nouveautés, encore, le festival pose ses valises sur l’esplanade de Boucan, pacifiée depuis l’interdiction des deux et quatre-roues. Côté plage, un grand écran sera installé pour visionner 16 films consacrés à l’art de la danse, bien sûr, et tournés exclusivement dans l’île par des compagnies locales.

My Crew 2014  © Little Shao
My Crew 2014 © Little Shao
Autre jour, autre lieu. Le concept original de Danse Péi, le fameux "Rouv la caz" viendra détak le baro’ cette année dans le quartier de Savanna, après l’Etang Saint-Paul et Carosse lors des précédentes éditions. Des familles ont bien voulu jouer le jeu d’ouvrir leur maison et leur cour cette année encore. Le 9 mai, le quartier sera "visité" par 70 danseurs. Associées aux riverains, les représentations mobiles promettent une belle interaction, comme chaque fois depuis trois ans. Un échange avec le public qui fait la marque de Danse péi : le spectateur touche la scène. Les barrières tombent.
 
Une before pour (pré)chauffer
 
Le lien social dont parlait l’élue Geneviève Sévagamy se vérifiera aussi à l’occasion des représentations "Je t’offre ma danse". Pour cela, rendez-vous est calé sur la plateforme de l’usine de Vue Belle à la Saline. Le principe : les gramounes puisent dans leur mémoire, ouvrent le livre des souvenirs pour le transmettre aux plus jeunes qui le traduiront en mouvements, évidemment. Le projet a été modelé par la chorégraphe Yun Chane qui l’a adapté à La Réunion.
 
La 5ème édition (6 au 10 mai 2015) commencera en fait bien plus tôt. Danse Péi prépare le terrain avec sa Before, une première là aussi. Pieds dans l’eau devant le bar de plage le Copacabana, la soirée dansée se joue dès ce samedi 2 mai. De quoi donner un avant-goût de l’événement qui se clôturera sur le mail de Rodrigues, où vous devrez absolument vous lâcher lors d’un soul train au son électrisé de Daft Punk !


Danse Péi sur FB et mova.re
Vous pouvez soutenir l’association Danse Péi en contribuant via la plateforme participative pocpoc.re
 




1.Posté par noe le 01/05/2015 10:26

J'aime les danses mais pas les gesticulations de quelques "singes-péi" !

2.Posté par tradition le 01/05/2015 11:44

noe comme tu y vas,surtout pas de connotation péjorative tu vas t'attirer la foudre des bon pensants de cette ile....unga unga

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes