MENU ZINFOS
Communiqué

Devenons les marrons de notre époque !


Voici le communiqué de presse de l'Union des étudiants réunionnais de l'Hexagone pour le 20 décembre :

Par Nicolas Payet - Publié le Dimanche 20 Décembre 2020 à 10:44 | Lu 1372 fois

Nous célébrons aujourd’hui, 172 ans après, l’abolition de l’esclavage à La Réunion. Le 20 décembre, c’est
l’occasion d’honorer la mémoire de ces hommes, de ces femmes et de ces enfants qui ont fait face à l’abject : les
massacres, le viol perpétuel, la déshumanisation, l’exploitation de l’homme par l’homme. Oui, sur notre île
que nous chérissons tant, un crime contre l’humanité a été commis. Le 20 décembre, c’est aussi un moment de
partage, où nous célébrons avec nos proches cette date si importante de notre histoire. Pour d’autres, c’est
l’occasion de revenir à l’essentiel, c’est un moment éminemment spirituel.

Revenons en arrière, c’est la Monarchie qui a installé le régime esclavagiste à La Réunion, la République ne l’a
abolie qu’en 1848. Ne nous trompons pas, ce fut une abolition en trompe l’œil, les hommes et les femmes qui
ont été mis en esclavage n’ont pas été indemnisés. Seuls les maîtres ont été indemnisés par la République...

A l’époque la « Métropole » a dû s'adapter, le marronnage et ses combattants ont affaibli le régime esclavagiste et son économie. En parallèle les mouvements abolitionnistes prenaient de l’ampleur. Vers la moitié du 19ème siècle, un nouveau rapport de force est installé, c’est au tour de l’engagisme de voir le jour avec ses procédés de dominations.

Au 20 ème siècle, les procédés de domination ont muté, ils ont pris plusieurs formes : ladéportation d’enfants, les stérilisations et les avortements forcés, la migration organisée. Oui, Danyel Waro la di “Zémigré zordi lekslavaj lontan” !

En 2020, où en sommes-nous ?

Pour nous, les étudiants réunionnais de l’hexagone, le constat est simple. Nous avons fait le choix de quitter notre île, notre famille, nos amis pour assouvir notre soif d’absolu et de réussite. Parmi nous, certains ont été contraints de quitter le Pays, car ce dernier ne peut, en l’état, répondre à nos attentes ; du moins l’organisation politique et économique actuelle ne permet pas
l’épanouissement de la jeunesse réunionnaise. Peu importe notre lieu d’étude, La Réunion lé en nou. Après ce passé si douloureux, ce présent si pesant, nous sommes à la croisée des chemins. Notre génération porte sur ses épaules une lourde responsabilité, celle de l’émancipation de notre pays et de notre peuple.

Le komba la pa fini, devenons les Marrons de notre époque ! 

L'Union des étudiants réunionnais de l'Hexagone




1.Posté par klod le 20/12/2020 12:40

pas mal pour de jeunes étudiants.

2.Posté par nono le 20/12/2020 16:45

ben vous avez qu' a demander l'indépendance de la réunion sans doute qu'avec vos grandes idées vous pourrez faire changer les choses a la réunion

3.Posté par Créole la Réunion le 20/12/2020 20:18

Moi je me moque de ces étudiants politisés.
Je fais confiance à tous les autres étudiants non politisés qui travaillent d'arrache pied qui font honneur à la Réunion à leurs ancêtres esclaves et non esclaves qui partageaient en commun la misère, la loi des plus forts.
Une anecdocte . Un collègue a voulu pour un 20 décembre participer à un bal la poussière mais pour cela à besoin de l’autorisation de son père.
Pour réponse il obtient : « travaille l’école et tous les jours sera la fête cafre »
Il devint chef d’établissement et son fils à l'époque professeur d'université !
Ce n’est pas grand chose allez-vous me dire .
Mais quelle clairvoyance d’esprit pour ce petit planteur analphabète et descendant d’esclave !!!

4.Posté par Grangaga le 20/12/2020 21:32

...........................................La Rényion lé an nou ( Mi pé ??? Mèr'si)....................

Violassé
La pi d'minn' lé blèmm' ke y oz' pi ès'napé

Ranbouré
Po sir'vivv' la ènn' fé l'baba sifon boné-ganté

Déorr' la fré
Zansivv' y d'mandd' si y sarr' pa kass' an deu

Y anvitt' pléré
Kan y mazinn' son p'ti robb' moulan èk' savatt' dann' pié

Son po blé fonsé
Pirr' kafrinn' y èmm' karèss' soley' digu'-digué


La rézon
Po kal'bitt' a èl' lwin de son ile adoré

In guérizon
Si petitt' té domann' dan kèl' famy li lé né

La solicyion
Falé kitt' la pèrrr' lé zot' la pa vouli afronté

San fasson
Pa éritt' l'av'nirr' satt' lé déza finn' mar'ké

La déssizyion
Synbolik' mé pli forr' sora kan va retour'né

La mèm' pi in z'wazo y santt'
Mèm' pi in flèrr' éblouyissantt'
Y antan mèm' pi le silanss'
Y arètt' pli ke so dra blanss'.............

A pènn' lo zyié lé fèr'mé
A koz' la fatigu' la fré ou fassé
In kaloubadia èk' solitidd' é trakassé
Po domann' là kossa li fé

Lwin l'inivèrr' son l'anfanss' son rassinn'
Z'is'twarr' son pèpp' èk' son l'orizinn'
Langaz' kil'tirr' satt' li apar'tyin
L'odèrr' kafé gryié gran matin.............

5.Posté par Miro le 21/12/2020 20:21

si zot y veut , .... pourquoi pas ? .... mais ... sans moi ! .... arrête fouille dans la merde ! tourne la page SVP ....

6.Posté par Ouais ... le 22/12/2020 07:50

Post 4 c'est rassurant de vous relire

7.Posté par polo974 le 22/12/2020 15:53

Waro, à l'origine un nom 100% "zoreil"...

Il y a un sacré bazar dans leurs cerveaux...

8.Posté par Carlo le calamar le 22/12/2020 18:03

Quand on n’arrive pas à tourner la page et qu’on en veut aux habitants de la métropole, on demande l’indépendance!! On arrête de profiter du système français qui permet de faire des études, de se soigner presque gratuitement, de s’offrir des allocs par ci et par là...

9.Posté par Carlota porsa le 22/12/2020 19:49

La monarchie a aboli l'esclavage des 1315 et l'édit de Nantes, dans les colonies malheureusement le roi n'avait que peu de contrôle

La République a aboli en 1789, mais les réunionnais ont refusé d'obéir….

Napoléon a rétabli....sous la menace des iliens qui voulaient se tourner vers l'Angleterre si on persistait à abolir


Formidable ces "étudiants" qui n'ont surement jamais ouvert un bouquin d'histoire et croient tout savoir après s'être fait lavé la cervelle par Obono et autres indigènes de la République.

10.Posté par lelépreux le 23/12/2020 14:04

Pour les descendants d'esclaves à la Réunion ,le meilleur est arrivé .Ils sont devenus citoyens français. Quant aux vendeurs d'esclaves africains ils vivent encore dans la pauvreté et sous des dictatures négrières.C'est un exemple de justice divine

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes