MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Développement de l’apprentissage : la CGTR Educ’action dit non !


- Publié le Lundi 22 Septembre 2014 à 16:46 | Lu 393 fois

Vendredi 19 septembre, le président de la République a développé une feuille de route ayant pour objectif un accroissement du nombre d’apprentis. 
 
L’objectif annoncé est 500 000 apprentis d’ici 2017. Pour ce faire, les CFA vont bénéficier de 230 millions d’euros et le gouvernement veut intégrer 60 000 apprentis dans les lycées professionnels.
 
Le gouvernement entend développer l’apprentissage qui, de son point de vue, permet de faire baisser le chômage. Pourtant, rien ne le prouve, bien au contraire, dans une étude publiée en 2012, le CEREQ infirme cela.
 
La confédération CGT a exprimé ses critiques sur cette feuille de route, considérant "qu’il faut à la fois miser sur la qualité de la formation et sur l’amélioration de la situation des apprentis". 
 
La CGT s’est positionnée, en ce sens, contre la concurrence organisée au détriment des lycées professionnels  et pour une revalorisation de la formation initiale dans les lycées professionnels et les CFA. La CGT s’est exprimée contre la mixité des publics apprentis-lycéens dans les lycées professionnels : cette organisation n’est pas tenable pédagogiquement.
 
La CGTR Educ’action, avec la confédération CGT , s’exprime de façon critique sur les annonces gouvernementales. L’apprentissage est une voie de formation discriminante. 
 
La CGT exprime dans son communiqué le fait qu’elle s’oppose à un "patronat rétrograde qui, au mépris des besoins croissants de qualification, entend former à minima dans l’entreprise et s’affranchir de tout contrôle, de toute réglementation du travail protégeant le jeune apprenant".
 
Il faut développer la formation initiale professionnelle et cesser cette concurrence déloyale qui risque de remettre en cause l’existence même des lycées professionnels ! La CGT Educ’action, deuxième organisation syndicale des lycées professionnels, est engagée dans ce combat.
 




1.Posté par JANUS le 22/09/2014 18:36

"L’apprentissage est une voie de formation discriminante"

Comment peut-on écrire une telle ineptie ?

Dans tous les pays industriels (Allemagne, Japon, ...) l'apprentissage est une voie privilégiée ...

Il n'y a qu'en FRANCE où l'on privilégie le BAC et les études supérieures ...
Quand on voit le résultat obtenu, on devrait se poser des questions ...

L'apprentissage est un outil privilégié pour que nos jeunes associent une formation professionnalisante et un emploi dans une entreprise ...
Cela n'a rien à voir avec un "cadeau" au patronat ...

Visiblement nos syndicalistes français sont éloignés du monde du travail et des besoins de nos entreprises ...

2.Posté par nomdedieu! le 22/09/2014 20:14

L’école n’est pas « un lieu de vie » où l’enfant construirait son savoir par lui-même. Depuis 1968, les méthodes pédagogistes ont peu à peu démantelé l’école de la République, bloquant l’ascenseur social et faisant de nos enfants des cobayes livrés à toutes les expériences plus catastrophiques les unes que les autres. Au centre de l’école, doit se trouver la transmission des connaissances, acquises difficilement par l’humanité au cours des siècles. Le maître sait, et n’a pas à être tutoyé par l’élève, qui lui doit respect et obéissance pour apprendre grâce à son effort évalué par la notation. Si félicitations et encouragements sont nécessaires, les sanctions sont tout aussi inévitables.

La CGTR concentre une bande de branleurs !

3.Posté par KLD le 22/09/2014 20:40

Etonnant comme discours ? Si cela fonctionne aussi bien en Allemagne , l'apprentissage, c'est peut etre que les syndicalistes allemands sont plus proches des salariés avec un discours moins formaté et plus réaliste . J'ose meme pas parler de la différence entre syndicats réformistes et les autres , cette specificité française , du à l'histoire du syndicalisme hexagonale , les ouvriers l'ont suffisamment payés . L'amalgame entre politique et syndicalisme en France est source de confusion dans le discours tenus , ceci dit avec beaucoup de respect pour nos amis syndiqués .

4.Posté par LeGuillaume le 22/09/2014 22:22 (depuis mobile)

Étonnant ce syndicat , vous ne trouvez pas vous ?

5.Posté par jean-jacques le 22/09/2014 22:24

Quand on lit ce genre de discours totalement aberrant on comprend mieux pourquoi la
Réunion a le record du monde de chômage (40%) en particulier chez les jeunes (60%)...

6.Posté par bouhhhh le 23/09/2014 11:41

Franchement, à la lecture de ce courrier de lecteur je suis tombé sur le cul !
L'apprentissage c'est un choix qui offert à l'apprenant pour la continuité de ces études.
Je ne vois pas en quoi cette voix risque de remettre en cause l’existence même des lycées professionnels. Et si c'étais vrai, je serai à votre place je me poserai beaucoup de question. En effet , est-ce qu'un étudiant en LEP menuiserie par exemple est-il suffisamment qualifié pour travaillé lorsqu'il a eu son diplôme ?
Je préfère taire la réponse, mais concernant l'apprentissage, monsieur la réponse et oui. Dans ces conditions oui il faut réformer et pour une fois je donne raison au gouvernement en place. Ce n'est pas un problème de patron mais bien un problème d'avenir de nos enfants.
Je n'ai qu'un seul mot à vous dire : BOUHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!

7.Posté par Oscar DUDULE le 24/09/2014 00:59

Je ne vois pas où est le problème au contraire. Il me semble que si les lycées professionnels travaillent plus en concertations avec les entreprises ,les jeunes pourront être plus qualifié donc avoir plus de chances d'être engagé.
Cete réaction de la CGTR éducation est celle d'un corporatisme lamentable..

8.Posté par la crise le 24/09/2014 08:34

C'est la concurrence avec les lycées qui les inquiète avant tout!

Ce sont des prises de position de ce genre qui font déserter vos rangs,mesdames et messieurs les syndicalistes!

9.Posté par bullshit le 24/09/2014 08:39

ne confondons pas tout .
L'apprentissage en Allemagne est du ressort des entreprises: si une grosse boite veut recruter , elle forme souvent elle même ses futurs ouvriers dans son propre centre de formation ( et autrefois ces mêmes entreprises formaient d'abord les futurs ouvriers émigrés à la langue allemande au cours d'une formation très dense sanctionnée par un examen ..;examen raté , futur ouvrier viré...)
En France , si l'apprentissage fonctionne mal c'est d'abord parce que les métiers manuels sont méprisés , nos énarques et autres politiques font toujours la moue et ont toujours le mot qui tue lorsqu'ils parlent des métiers manuels...
la plupart des gens préfèrent aujourd'hui gagner moins en restant "propres" plutôt que mettre les mains dans le cambouis ou le ciment...
La CGT éduc ( qui n'est pas la deuxième force syndicale dans les LP à la Réunion où elle ne fait de la figuration qu'au moment des élections professionnelles ...tiens c'est bientôt) oublie dans ont blabla de dire une chose importante :
Le gouvernement voudrait faire rentrer l'apprentissage en lycée professionnel ...mais bien évidemment , avec l'image désastreuse qu'à encore l'enseignement professionnel ( je me souviens de ces profs de collège assénant à leurs élèves "si tu ne bosses pas bien , tu iras en LP " ou encore " pour plier des tuyaux ou gâcher du ciment , pas besoin de savoir lire ou compter" ..ah les cons!.) faire cohabiter des gamins ( ils sont très jeunes aujourd'hui en LP, si jeunes mêmes qu'avec les lois actuelles certains ne peuvent être mis sur des machines jugées dangereuse avant d'avoir 16 ans ..;et attendant ils font quoi en atelier , ils regardent les copains plus vieux?) en LP avec , toujours en LP , des apprentis déjà payés , cela relève de la provocation imbécile... C'est là le problème...
certains mômes rejettent l'école pour diverses raisons , OK, l'apprentissage peut alors être la bonne solution, d'autres , trop jeunes ne supportent pas le fonctionnement de l'entreprise ( d'où, le fort taux d'abandon les premier mois de l'apprentissage) alors pour eux le L.P. est la solution..
Vouloir les opposer est une connerie ...l'important est avant tout que nos jeunes reçoivent des formations utiles qui les mèneront vers le travail...

Post 7: les lycéens de L.P font aujourd'hui 22 semaines de stage en entreprises ...entreprises qui critiquent le L.P. mais qui téléphonent aux proviseurs de ces mêmes L.P. pour le demander encore et toujours plus de stagiaires ...Problème non?

Pour finir , cessons le jargon, post 6 : l'apprenant , mot de merde inventé par les mêmes connards qui aujourd'hui désignent un ballon par la formule "référentiel bondissant" juste une manière de se croire au dessus de ces cons de parents qui ne comprennent plus rien!
Un étudiant est un jeune qui poursuit des études supérieures , un lycéen étudie dans un lycée , un collégien en fait autant dans un collège...Utiliser comme le font les "journalistes " au faible vocabulaire; le mot étudiant à toutes les sauces montre juste de l'inculture crasse au niveau du lexique...et puis dire "je suis étudiant" à 14 ans ça fait chic!

10.Posté par bouhhhh le 24/09/2014 10:23

Post 9 :
C'est pas en écrivant de cette sorte que l'on va vous donner raison. C'est pas le mot qui compte mais la finalité.
Moi j'ai fait un apprentissage à l'age de 15 ans et je suis convaincu que si je n'avais pas fait ce choix aujourd'hui je serai dans les rangs de chômeurs....
Je ne suis pas d'accord avec le CGTR sur le fond, je pense qu'elle fait fausse route...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes