MENU ZINFOS
Faits-divers

Deux pilotes d'hélicoptère en garde à vue pour tromperie et travail dissimulé


Deux pilotes d'hélicoptère amateurs sont soupçonnés d'avoir pratiqué des vols commerciaux sans autorisation, sous couvert de frais partagés.

Par S.M - Publié le Vendredi 19 Juin 2020 à 07:35 | Lu 9836 fois

Deux pilotes d'hélicoptère en garde à vue pour tromperie et travail dissimulé
C'est une information du JIR, deux pilotes d'hélicoptère opérant depuis Pierrefonds ont passé de longues heures en garde à vue hier, sortant tard hier soir des locaux de la BGTA.

Ils sont soupçonnés d'avoir monté une combine pour se faire du bénéfice sur les heures de vol, alors que cela leur était strictement interdit. En effet, les vols commerciaux sont strictement encadrés par la loi, la licence de pilote professionnel nécessite un grand nombre d'heures de vol. C'est pourquoi les deux pilotes étaient membres d'une association, et pratiquaient des vols de loisir, auxquels ils conviaient des passagers, avec lesquels ils partageaient les frais de vol.

Une heure de vol revenant à 600 euros, les pilotes demandaient une participation de 200 euros par passager, mais, selon le JIR, l'un des pilotes aurait de fait augmenté les tarifs, en diminuant les temps de vols pour effectuer plus de rotations, pour le même "prix" de 200 euros par passager. Au total, le pilote aurait, sur 2019, touché un bénéfice de pas moins de 30 000 euros, sans pour autant payer de charges sociales, ce qui fait dire aux compagnies de vol en hélicoptère qu'il s'agit de concurrence déloyale.

Le jeune pilote de 37 ans, par ailleurs fonctionnaire territorial, aurait eu beaucoup de temps pour pratiquer son loisir, car il était en congé longue maladie toute l'année 2019. Le second pilote est dans une situation encore plus complexe, car il est pilote actionnaire de la société qui loue les hélicoptères, H Fly. Bénéficiant à ce titre d'un tarif préférentiel de 380 euros de l'heure de vol, il aurait empoché des bénéfices supérieurs à son collègue.

Les deux pilotes nient les faits, l'enquête va se poursuivre sous l'égide du parquet de Saint-Pierre, qui décidera s'il y a lieu de poursuites. Il est possible que cette affaire fasse évoluer la réglementation en vigueur concernant les frais partagés.
 




1.Posté par jfh le 19/06/2020 11:54

Après le confinement , on veut retrouver son confort pécuniaire ! Logique JACKSON !

2.Posté par PIPO 🙈🙉🙊 le 19/06/2020 12:24

ça vole bas les garçons!!!!!!!

3.Posté par Candide le 19/06/2020 18:15

Comment peut on laisser une personne en congé longue maladie exercer une autre activité ? A moins que ce ne soit un malade imaginaire, comme beaucoup dans les administrations. Les psychiatres devraient être plus contrôlés sur les arrêts de travail qu'ils distribuent à tour de bras.

4.Posté par pascal le 19/06/2020 18:19

Si vous saviez le nombre de fonctionnaires soit disant malades, RQTH, en accident du travail qui mouillent la chemise ailleurs que pour l'Administration pour laquelle ils devraient travailler et par dessus le marché sont payés intégralement !
C'est un véritable scandale
Par contre aucune personne n'est en invalidité car baisse du salaire, mise à la retraite ....
Le confinement n'a fait qu'amplifier les choses.
Et tout cela sur le dos du contribuable et des Collègues qui se voient transférer la charge de travail.
C'est gens sont à vomir avec la complicité des médecins fonctionnaires payés par l'Administration.
Les chefs de services ferment les yeux car trop difficile de faire quoique ce soit contre eux, et trop fatigant de se prendre la tête et de surcroit la peur des syndicats qui défendent ces racailles pour une cotisation au détriment des autres sérieux !

5.Posté par Carol MARTIN le 19/06/2020 20:09

4.Posté par pascal ****quels sont les éléments concrets qui vous permettent d affirmer cela ? peut etre est ce votre cas personnel qui sert de lien vers ces accusations ? attention !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

6.Posté par Lulu le 20/06/2020 08:51

à 4 Pascal, et vous oubliez de rajouter que ces mêmes personnes sont sans arrêt dans la rue à pleurer misère sur leurs conditions de travail et leur "petit" salaire!

7.Posté par zozimet le 20/06/2020 13:50

les salig ...... ! profiter de la détresse humaine pour se faire du fric ; la prison les attend: .....sales types ! .... cela me fait vomir ....

8.Posté par Carol MARTIN le 20/06/2020 19:42

7.Posté par zozimet *****malheureusement ils ne sont pas les seuls et dans l ile vous n etes pas ma équipés !!!!!!

9.Posté par inkroyab le 20/06/2020 23:58

papa Dr KB de l'ermitage va arranger çà non ?? après les paillottes rien ne lui fait peur, votez pour lui dans 8 jours !!..

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes