MENU ZINFOS
Faits-divers

Deux passagers blessés dans un bus Citalis : L'agresseur au ciseau incarcéré


L'individu qui avait porté gratuitement des coups de ciseaux à deux passagers, les blessant au visage et au cou, avait fait appel de sa condamnation et fait valoir son droit au silence. La cour vient de rendre sa décision et confirme la peine de 18 mois de prison dont 9 avec sursis.

Par IS - RL - Publié le Jeudi 31 Mars 2022 à 08:38

Deux passagers blessés dans un bus Citalis : L'agresseur au ciseau incarcéré
Le 4 décembre 2021, Emmanuel E. agressait une passagère de 16 ans et un homme de 55 ans qui se trouvaient dans un bus Citalis à 18 heures, rue Maréchal Leclerc, dans le chef-lieu. En colère contre le centre d'hébergement où il logeait, il voulait en découdre avec le premier venu. C'est ainsi qu'il avait pénétré dans le véhicule et laissé deux innocents en sang avant de s'enfuir.

Jeudi 17 mars dernier, le quadragénaire qui se déclare schizophrène comparaissait à sa demande devant la cour d'appel. Après avoir expliqué au président qu'il trouvait que sa peine était trop lourde, il avait soudain cessé de répondre aux questions et fait valoir son droit au silence.

Sur les bancs du prétoire, ses deux victimes encore choquées, avaient fait le déplacement afin d'assister au procès. La jeune adolescente portait d'ailleurs toujours une cicatrice sous l'œil droit, visible juste au-dessus de son masque.

Une personnalité borderline

Au moment des faits, le mis en cause était en rupture de soins depuis un mois. L'expert-psychiatre qui l'avait examiné dans le cadre de sa première comparution avait diagnostiqué une personnalité dangereuse et borderline surtout en l'absence de traitement.

À l'issue de sa condamnation  à 18 mois de prison dont 9 avec sursis probatoire, une obligation de travail, de formation, de soins et d'indemnisation des victimes, le tribunal avait jugé utile d'ordonner une seconde expertise.

Une pathologie psychotique avait été mise en évidence par un second expert qui avait estimé que le discernement du patient était altéré au moment de l'agression. Raison pour laquelle l'avocat du prévenu, Me Louis Ropars, n'avait pas manqué de rebondir en demandant à la cour de prononcer une hospitalisation sous contrainte. Et ce malgré les réquisitions du parquet général requérant une peine plus lourde : 2 ans de prison, dont un avec sursis probatoire et les mêmes obligations que lors de la première condamnation. 

Après en avoir délibéré, la cour d'appel annonce ce jeudi sa décision et confirme le jugement de première instance.




1.Posté par OnSeDemandeParfois le 31/03/2022 12:44

Je croyais que les voyous et délinquants de la Réunion étaient principalement des personnes originaire des iles voisines. Mais bon, il est tellement plus facile de critiqué ou accusé son voisin.

2.Posté par Bizarre le 31/03/2022 19:55

Il trouve sa peine trop lourde..., c'est dire la dangerosité d'un homme qui n'est même pas capable de prendre conscience de la gravité de ces actes !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes