[Alt-Text] [Alt-Text]
LOCAL
Alertes infos :

Deux nouveaux cas de cruauté envers un chat et un chiot



Ce chiot (à gauche) a dû subir les pires atrocités. Manette s'en sort mieux
Ce chiot (à gauche) a dû subir les pires atrocités. Manette s'en sort mieux
L'association Tara "Pour les coeurs sans chaîne de la Réunion" ne compte pas se murer dans le silence. C'est elle qui soulève deux cas particulièrement durs de cruauté envers animaux. Le premier remonte à samedi dernier, à l'Entre-Deux. Cécile, la propriétaire de "Manette", n'en croit pas ses yeux. La patte avant gauche de la jeune chatte est hameçonnée. Si l'animal est vite débarrassé de l'intrus chez le vétérinaire, la consternation puis la révolte s'empare de l'association Tara. Elle n'est pas au bout de ses peines...

Lundi matin, une bénévole fait la découverte de trop. A Terre Sainte, sur le bord de route, elle découvre une petite chienne âgée d’un mois à peine. L'animal martyr présente des fractures ouvertes au niveau de sa mâchoire. Le vice est poussé jusqu'à retrouver dans sa gueule du fumier, "comme enfoncé avec la plus grande des violences", raconte la bénévole.

Il y a deux mois, après la mort de vieillesse de sa dogue argentin prénommée Tara, Angeline Teston, crée l'association du même nom. Elle assume sa volonté de médiatiser ces actes, "pour réveiller les consciences et déborder du cadre lisse et politiquement correct" dont bénéficie l'île. Un site internet répond à ce credo : "Stop aux silences coupables", donne la mesure de leur engagement. Si son dogue argentin, qui a donné son nom à la jeune association, a connu une fin de vie heureuse à la Réunion après n'avoir servi que de chienne reproductrice en métropole, Angeline Teston et ses amis de l'association souhaitent le même destin aux chiens et chats errants ou maltraités de notre département.

Qu'une infime partie visible

"L'île de la Réunion est magnifique", assure-t-elle, mais de témoignages en découvertes, une fraction beaucoup moins valorisante de la carte postale ressurgit dans les médias maintenant de façon récurrente. A entendre les bénévoles de Tara et des autres associations qui oeuvrent quotidiennement, ce qui est médiatisé ne représente qu'une infime partie des cas stupéfiants mis au jour par leurs bénévoles.

Concernant la chatte Manette, sa propriétaire se rend en gendarmerie ce matin. Pour ce chiot martyr, c'est la présidente de Tara qui fera le nécessaire auprès des forces de l'ordre, également dans la journée. La médiatisation de ces histoires en fait remonter d'autres tout aussi cruelles. Un nouveau cas de chat ébouillanté à l'Etang-Salé vient d'arriver sur le téléphone de l'association. Une journée presque ordinaire.

------
Page Facebook Stop aux silences coupables

Le chiot a été découvert dans une rue de Terre Sainte Saint-Pierre
Le chiot a été découvert dans une rue de Terre Sainte Saint-Pierre

Mercredi 7 Août 2013
ludovic.grondin@zinfos974.com