MENU ZINFOS

Deux ingénieures en aérospatiale reçues par la Maire de Saint-Paul

Mercredi 23 Décembre 2020

Erika VÉLIO et Varinka PONAMALÉ sont des ingénieures qui travaillent dans l’industrie spatiale. L’une vit au Pays-Bas, l’autre à Toulouse, elles se sont rencontrées fortuitement grâce au journal interne de leur entreprise, Airbus Defence and Space. Ensemble, elles portent la fierté réunionnaise au-delà de leur île et souhaitent faire découvrir les métiers de l’espace à la jeunesse locale. Elles ont rencontré Huguette BELLO ce 18 décembre en mairie centrale. La Maire de Saint-Paul n’a pas manqué de les féliciter pour leur parcours exemplaire.
 
Cela ne fait pas longtemps qu’elles se connaissent, pourtant elles partagent la même ambition, « celle de voir la jeunesse réunionnaise croire en ses rêves. Il faut viser la lune pour taper à côté », commence Erika VÉLIO avec dynamisme. Originaire de la Plaine Saint-Paul, la jeune femme travaille actuellement à Airbus Defence and Space au Pays-Bas. Elle est spécialisée dans les avions militaires, les drones, les missiles, les lanceurs spatiaux et satellites artificiels chez Airbus Defence and Space, l’une des trois divisions du groupe Airbus.
 
Faire découvrir les métiers de l’espace
 
Du design au lancement, Erika VÉLIO et Varinka PONAMALÉ supervisent les travaux liés aux objets du spatial à l’image des satellites et des fusées. Davantage dans les télécommunications satellites, Varinka PONAMALÉ aspire « démystifier les métiers de l’espace qui sont accessibles et méritent d’être connus », dans son île, à La Réunion.

Récemment, ces ingénieures sont intervenues au lycée Saint-Paul IV. « Nous avons mis des étudiants en relation avec des spécialistes de Kourou en Guyane, des développeurs de Toulouse et d’autres professionnels du monde entier », raconte Erika VÉLIO. L’idée est simple : devenir une passerelle, être des marraines, un lien concret qui met en relation la jeunesse réunionnaise et les spécialistes spatiaux. Faire découvrir des parcours, et pourquoi pas, faire naître des vocations.

Des métiers qui font rêver, à l’instar des spationautes Thomas PASQUET ou de Claudie HAIGNERÉ. Mais les différents champs des métiers de l’astronomie et de l’espace ne se limitent pas à franchir le mur du son. Sur terre, beaucoup de compétences sont recherchées. Elles en sont la preuve.
 
Deux ambassadrices des étoiles
 
Erika et Varinka travaillent sur Artemis, un programme pour la NASA (National Aeronautics and Space Administration). « Il s’agit d’un programme spatial habité de la NASA. D’ici 2024, l’agence spatiale américaine projette d’amener un équipage sur le sol lunaire. « Une femme fera partie de cet équipage », confient les spécialistes.

Une conquête de l’espace qui ne se fera pas sans ces deux réunionnaises venues chercher le soutien de la Maire de Saint-Paul. « C’est une femme forte, un symbole du féminisme. Elle a un parcours exemplaire. Nous sommes venues lui présenter notre projet d’association et d’un centre culturel spatial dans l’ouest. La Maire de Saint-Paul, Huguette BELLO apporte son soutien à ces projets qui mettent davantage la jeunesse créole en l’air.

« Notre société considère sans intérêt le travail manuel. Ce n’est pas considéré comme noble. Pourtant on a besoin de ces métiers et je vous félicite de votre parcours », complimente la première Magistrate qui a trouvé en elles deux ambassadrices des étoiles.


 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes