MENU ZINFOS
Faits-divers

Deux délits de fuite après un choc contre un scooter: "Quand j’ai vu ce qui était arrivé, ma tête a bloqué"


Le décès dans la nuit de samedi à dimanche d’un scootériste de 29 ans sur la quatre voies de Saint-Paul envoie deux conducteurs devant la justice. Dimanche en pleine nuit, cet accident aura fait se rencontrer bien involontairement trois protagonistes qui ont chacun, à des degrés divers, enfreint soit le code de la route soit commis des infractions.

Par I.Serre - L.Grondin - Publié le Lundi 20 Septembre 2021 à 21:42

Trois scooters, un véhicule léger et un poids-lourd. Il est environ 2H du matin ce dimanche sur l’axe rapide de Saint-Paul quand un choc survient. Un automobiliste ne voit un scooter qu’au dernier moment. Il emboutit le deux-roues par l’arrière. Le scootériste est projeté sur 200 mètres. Il circulait en groupe, accompagné de deux autres scootéristes enfreignant de fait le couvre-feu en vigueur à cette heure avancée. 

Quelques instants plus tard, c’est un camionneur empruntant le même axe qui vient percuter le corps du malheureux conducteur du deux-roues. 

Conduite sous stupéfiants et véhicule non assuré

Panique à tous les étages. Le conducteur du véhicule léger abandonne sa voiture sur la voie de gauche, près de la barrière. Il s’enfuit à travers champ, dans la savane de Plateau Caillou, et appelle un membre de sa famille pour qu’il vienne le récupérer. Le routier, quant à lui, ne s’arrête pas. 
 
La nuit fait un mort de plus sur les routes, le 30ème depuis le début de l’année. Cette victime, habitant le quartier de Plateau Caillou, avait 29 ans.

L’automobiliste a été appréhendé rapidement dimanche par les gendarmes de la compagnie de Saint-Paul. Le dépistage toxicologique a révélé qu’il roulait sous stupéfiants au moment des faits.

Quant au camionneur, il aura la présence d’esprit, très tardive, de se rendre aux forces de l’ordre à 5H du matin. 

Les deux titulaires de permis B, pour l'un, et C pour le second, doivent désormais expliquer leurs comportements au volant cette nuit-là. 

Ce lundi après-midi, ils étaient tous les deux présentés au palais de justice de Champ fleuri où leur ont été signifiées les charges retenues à leur encontre à ce stade de l’enquête. 

Le juge d’instruction a confirmé l’ouverture d’une information judiciaire pour permettre à l’enquête d’éclaircir les zones d’ombre, 48 heures seulement après la survenue de cet accident de la route. 

Agé de 41 ans et habitant Le Port, l’automobiliste impliqué dans cet accident de la route mortel vient d’être mis en examen pour homicide involontaire avec délit de fuite, le tout sous l’influence de stupéfiants. Son véhicule était par ailleurs sans assurance. 

L’avocat de l’automobiliste : « Il n’avait aucun moyen de l’éviter »

La procureure a demandé le placement en détention provisoire au vu du comportement du quadragénaire. Il a essayé de maquiller la réalité en jetant son portable, en s’enfuyant et, au début de sa garde à vue, il a même nié, affirme la procureure dans ses réquisitions. Une demande de mise en détention provisoire justifiée, selon la magistrate du ministère public, afin de s’assurer de sa représentation en justice, éviter les pressions sur les témoins à interroger et mettre fin au trouble à l’ordre public.

Mais son avocat a estimé que la détention n’est pas l’unique moyen de lutter contre les trois éléments requis. Ensuite, Me Yannick Mardenalom a fait valoir que l’enquête ne révèle pas, à ce stade, si c’est son client qui est responsable de la mort du scootériste où le conducteur du camion. « Trois scooters roulaient en étoile sans feux arrières. Il n’avait aucun moyen de l’éviter. Si mon client n’avait pas pris la fuite, la victime serait quand même décédée », a ajouté l’avocat de l’automobiliste. 

Un argumentaire qui n'a pas convaincu. Son placement en détention provisoire a été retenu par le juge des libertés. 

« Ce qui arrive la touche a moin. Je suis ni violent ni méchant. Mais quand j’ai vu ce qui était arrivé, ma tête a bloqué, je suis parti dans la savane…. », a-t-il tenté d’expliquer son délit de fuite. Selon lui, les trois scooters devant lui n’avaient pas leurs feux allumés. 

Le chauffeur routier a quant à lui été mis en examen pour homicide involontaire avec délit de fuite. Habitant Saint-André, le camionneur de 62 ans a choisi de garder le silence lors de son passage devant le JLD.

« Il n’a pas dit la vérité pour échapper à ses responsabilités. Au moment de l’accident, il était vraisemblablement au téléphone et des investigations supplémentaires sont à mener pour savoir pourquoi il était sur la route à cette heure-là », a temporisé la procureure.

Assurant la défense du camionneur, Me Fabienne Lefevre a rappelé que la détention provisoire doit être exceptionnelle alors que le contrôle judiciaire suffirait à ses yeux. « Monsieur a quitté les lieux du suraccident pour se rendre à l’Étang du Gol avec son chargement mais il est revenu spontanément ensuite chez les gendarmes », a-t-elle plaidé sa cause.

Sa demande a été entendue. Son client a été placé sous contrôle judiciaire avec obligation de rester à La Réunion et de pointer toutes les semaines au commissariat de Saint-André. Il a interdiction de conduire et d’entrer en relation avec la famille de la victime et les témoins.
 






1.Posté par encore... le 21/09/2021 02:56

Encore de bons citoyens qui ont respecté le couvre-feu...
Lamentable !...
En attendant il y a un décès...

2.Posté par St paul le 21/09/2021 06:07

Tous étaient là au mauvais moment...le diable passé par là.

3.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 21/09/2021 06:18

Stupéfiant + alcool + pas assuré : telles étaient 3 de mes prédictions sur 5 sur le 1er article.
La 4ème était que le conducteur n'aie pas de cerveau, ben voilà c'est fait : "ma tête a bloqué, je suis parti dans la savane".Instinct sauvage?

Le camionneur qui ne s'arrête pas comme s'il avait écrasé un animal quelconque (instinct sauvage?).

Quelle lâcheté!

J'espère qu'ils prendront cher et je souhaite à la famille et aux amis du défunt, même si hors la loi, de retrouver la paix.

4.Posté par Mounoir le 21/09/2021 06:22

Mais tous les chauffeurs - celui du scooter, celui du véhicule, celui du poids lourd - étaient-ils autorisés à rouler après le couvre-feu de 23 h ? Il était + 2 h du matin !!! Soyons logique ! Il est impossible aux forces de l'ordre de contrôler les 4 voies ? CQFD !

5.Posté par MôvéLang le 21/09/2021 07:57

Avec l'alcool, la drogue, le besoin et la prise d'une pulsion, la livraison etc, il faudrait ajouter le '' blocage de tête '' comme circonstance atténuante lors d'un délit..
'' il n'a pas le droit de quitter la Réunion '', est-ce que c'est un'' touriste '' de passage ou installé à la Réunion ?
Sur le site actu17, on peut lire 3 jeunes '' Algériens '' ont volé le sac d'une jeune femme et tenté de la violer.
Sur ce même site '' Un homme âgé de 25 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire pour viol avait déjà été condamné à six ans de prison pour des faits de viols, à La Réunion ''
Pourquoi cette pudeur de nos journalistes ?

6.Posté par Lulu le 21/09/2021 08:12

.....livreur consciencieux....va d'abord livrer sa marchandise, ensuite revient voir les forces de l'ordre le travail accompli! sans assurance, il serait bon que les autorités détruisent les véhicules de ces personnes ! arrêtons avec des mesurettes!

7.Posté par cyclope exalté le 21/09/2021 09:44

Tous les protagonistes forment une belle brochette d'ahuris.....

Pas de nouvelles des scootéristes survivants ?

Ils n'ont rien à faire sur la 4 voies, violation du couvre feu, pas de feu arrière, roulent en étoile etc etc et sont directement la cause de l'accident....mais aucune sanction pour eux ???

8.Posté par Kevin le 21/09/2021 10:01

Rien à expliquer, 974 reste 974 qu'es tu veux expliquer...

9.Posté par Damnatio memoriae le 21/09/2021 12:06

Il est bien cet avocat.
Il met la faute sur les scooters car ils n'ont rien à faire sur la NRL.
Quel beau métier vous faites M.Mardenalom.

10.Posté par bruno le 21/09/2021 13:26

Ma tête a bloqué.... Merci, on se marre avec vous. Pathétique...

11.Posté par Assassin ! le 21/09/2021 19:35

L'accident n'aurait jamais dû avoir lieu !
Zamalé, on n'a pas le droit de toucher un volant !
Non assuré, une voiture n'a pas le droit de circuler !
Là, toutes les conditions sont réunies pour tuer quelqu'un.
Ne rêvons pas, depuis les ''bouffées délirantes'' comme excuse pour blanchir un assassin, il ne risque pas grand chose...

12.Posté par Tatiana le 22/09/2021 05:53

Bon vue que mi na marre woir a zote kozé kome si zote tte tey present pendant le laccident ma met mon mot aussi en tant que famille de la victim.
De un domoune y dit na couvre feu que bana tey pas censé etre dehors a cette heure la genre zote y respect un nafaire zote har oui zote ley bonne saint zote y koné rienke kose derrière un lecran sa meme zote bon kome si tey pas assez compliké koma fo zote y vien met zote grain de sel partt meme.
De deux zote la point zote mot a met dans zhistoire la donc assez fé lavocat lo diable terla okipe un pé zote ki.
personne tey la mise a part le bonn moune concerné donc maintenant ferme a zote in pé et laisse la famille commence zote deuil.

13.Posté par Larysa le 23/09/2021 04:12

@tatiana il y a quelques années de cela moi et ma famille nous avons passé par une épreuve traji osi , moi osi j'étais comme toi outré par les commentaire des gens sens coeur mais ne te fit pas à ses gens là y n' on okune valeur dit toi bien peu importe ce qu'il dise cela d'importe peu car toi la seul chose ki compte c'est de faire votre deuil courage à toi et ta famille dans cette épreuves difficiles.

14.Posté par Kevin le 23/09/2021 06:45

On dit pas ma tête à bloqué mais mon téééte l'a bloqué gaaaa!

15.Posté par Ali la rodé assumer le 23/09/2021 07:51

A poste 12...oulé famille le gars la tué wi,ou mentèr pareil li mm....cose derrière l'ordi comme ou mm,ga la té cose su un ta lé gars maintenant sont tour,faut personne cose pas su li..alé marché dont!!!Puis li la jamais fait pèr personne..ali la rode sa pas demoune.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes