Faits-divers

Deux attaques spectaculaires de requin dans l'Est ces dernières années

Mardi 21 Février 2017 - 11:31

Le 27 mars 2010, la photo saisissante de cette attaque non mortelle (photo : Patrick Itema)
Le 27 mars 2010, la photo saisissante de cette attaque non mortelle (photo : Patrick Itema)
La Réunion comptabilise une nouvelle attaque de requin. Cette fois-ci, le drame est survenu dans l’Est de l’île, dans un secteur peu connu pour la pratique des sports de glisse. 
 
Si aucune attaque mortelle n’avait été signalée sur la côte Est depuis la crise requin, une attaque avait marqué les esprits il y a 7 ans. C’était en 2010, déjà, aux prémices de la fameuse crise requin. Ce samedi 27 mars 2010, un surfeur d’une trentaine d’années s’adonne à son sport favori sur le spot du Butor à Saint-Benoît. Il est 11h15 lorsque sa route croise celle d’un requin. Après une lutte acharnée avec le squale, l’homme s’en sort miraculeusement, avec deux petites blessures. L’image de sa planche déchiquetée fera le tour de l’île et témoignera ce jour-là du risque mortel auquel il a réchappé.  
 
Le surfeur résidant à Bras-Panon racontera avoir eu beaucoup de chance : "J'étais seul dans l'eau au pic. Il n'y avait que deux personnes à proximité du bord. J'étais entre deux vagues et j'ai vu une masse me charger sur le côté arrière droit de ma planche. Le requin a détruit ma planche et une des dérives arrières. (...). J'ai eu beaucoup de chance car je m'en suis sorti qu'avec deux pointes de dents sur le postérieur. J'ai bataillé avec le requin en me défendant du mieux possible avec ma planche, expliquait le surfeur." 
 
Deux ans plus tard, toujours sur le même spot. Lundi 5 mai 2012, un bodyboarder de 31 ans, est chargé par un requin aux abords du Port de la marine. Il est environ 14H30. Là aussi, le jeune amateur de glisse s’en sort miraculeusement. C’est sa planche qui est mordue à deux reprises. L’homme n’est que blessé.
Lu 9257 fois



1.Posté par Rip Alex le 21/02/2017 11:33 (depuis mobile)

Il est originaire de Saint-Gilles, je l’ai connu lors de la tropica dingue en 2015 avec Illop Sport en tant que maître nageur.

C’était un professionnel aguerri, un fils de secouriste.
Il savait qu’avec les fortes pluies de ces derniers jour l’eau et

2.Posté par Triste. le 21/02/2017 13:08 (depuis mobile)

Et les "journalistes" qui tentent déjà le lien avec la crise requin dans l''ouest... Honnêtement je pense que vous êtes loin là les amis...
Rip.

3.Posté par Sea tarane le 21/02/2017 13:39 (depuis mobile)

Un professionnel connaît les risques. Il a choisi sciemment d'aller dans l'eau. Désolé pour lui et encore mauvaise pub pour l île. Il y a nettement une augmentation de shark pour quelle raison ?

4.Posté par Nicolas Kergoat le 21/02/2017 14:14 (depuis mobile)

Mais pourquoi si il savait il y est allé ??? Je comprends pas les Réunionnais.

5.Posté par Frida le 21/02/2017 19:19

Quel réunionnais Nicolas Kergoat ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 07:41 Le ségatier Jimmy Baret condamné pour pédophilie