MENU ZINFOS
Social

Deux ans après la mort de l'Arast, des ex-salariés se rassemblent devant le Département


- Publié le Mercredi 30 Novembre 2011 à 10:30 | Lu 973 fois

 
A l'occasion de l'anniversaire des deux ans de la mort de l'Arast, un groupe d'ex-salariés s'est réuni dans le jardin de l'Etat, en face du Conseil général. Certains espéraient que le mouvement connaisse une plus grande ampleur, mais pour Mimose, ancienne salariée, "dans un tel contexte où beaucoup d'entre eux ont du mal à joindre les deux bouts, et après deux ans toujours sans indemnités de licenciement, c'est difficile de mobiliser".

Pour la poignée de personnes présentes, le combat doit continuer. Une proposition avait été formulée il y a quelques jours (voir article précédent ), Paul Junot, secrétaire général de la CFTC, proposait un entretien avec le Conseil général et l'AGC. L'idée étant de dire que, tôt ou tard, la justice décidera que l'un ou l'autre doit payer. Pour ne pas attendre cette échéance juridique longue, l'AGS pourrait payer dès maintenant et le Conseil général s'engagerait à rembourser si la justice devait la condamner.

L'AGS, par voie postale, a expliqué préférer s'en tenir aux décisions de justice rendues : "Nous considérons, même si le Département a relevé appel de ces décisions, qu'il lui appartient, compte tenu de l'exécution provisoire prononcée, de faire face seul à ses obligations. Pour les raisons exposées, nous n'entendons pas répondre favorablement à votre demande".

Silence radio du côté du Conseil général. Mais les ex-salariés de l'Arast comptent bien dès aujourd'hui aller chercher la réponse et ont demandé un entretien avec la présidente, Nassimah Dindar. 




1.Posté par bouboul974 le 30/11/2011 09:58

Ou est Passé Valérie BÉNARD ????

2.Posté par ZembroKaf le 30/11/2011 11:34

1.Posté par bouboul974 le 30/11/2011 09:58
Dans les bureaux "climatisés" de la Région !!!

3.Posté par Kaf le 30/11/2011 11:49

Ou sont passe nos élus? Surtout ceux de gauche !
Courage mesdames faite trembler ces POFITERS

4.Posté par noe le 30/11/2011 13:11

Ce personnel a été remercié d'une manière brutale !

Le département les a jetés comme des chiffons sales !!!

5.Posté par BIEBER le 30/11/2011 13:20

Nous sommes de tout coeur avec vous,ne lachez pas ,c'est inadmissible que vous n'avez toujours pas eu d'indemnités à ce jour,il y'en a marre de ce renvoi de balles c'est pas moi c'est eux mais alors qui va prendre en charge ces pauvres gens,qu'attendent les élus pour solutionner le problème,en attendant on cherche à gagner du temps,quand je vous dis qu'ici ils font n'importe quoi ,voila encore un exemple flagrant.........donnez leurs au moins une provision qui leurs seraient bien agréable avant la fin d'année,en attendant beaucoup se gavent sur leur dos le malheur des uns fait le bonheur des autres..........quelle injustice (Assoc STOP¨INJUSTICE)

6.Posté par bouboul974 le 30/11/2011 14:24

Oté Kaf! vous vous tromper de cible , car c'est les élus de droite qui ont gérer l'ARAST avant que la gauche arrivent au commandes du Département ne l'oubliez pas.

7.Posté par NEMO le 30/11/2011 14:28

Ne vous faites pas de soucis Mesdames, tout va TRES BIEN pour l'ensemble des acteurs ce SCANDALEUX FIASCO SOCIAL,... qui a démontré la gabegie des fonds publics par nos CHERS élus incompétents, mis en place après des élections démocratiques par des partis politiques, qui disent-ils, défendent vos droits en accusant l'Etat, (?) et déjà trop occupés à faire du clientélisme en vue de leur prochaine réélection ???

A moins que VOUS en décidiez autrement lors de votre passage dans l'isoloir en 2012 !!!

8.Posté par Rascasse le 30/11/2011 19:04

ou ça y lé le fam la cass la pat poulé?????

9.Posté par Kaf le 30/11/2011 19:05

Oui mais le problème n est pas la ! Y a 2 ans la gauche était déjà présent en majorité au département et quand ont élus , ben ont s occupe du passe et du présent ( élus ou pas du tout koi ! ) quand ont ai president du conseil général ont est responsable de ces paroles et de ces actes , ont ne dit pas de conneries sur toutes les ondes radios et les tv !
Et surtout on respecte le peuple , sa c la première chose a faire !
L affaire de l arast est une injustice , un affront faite a des citoyens, un manque de responsabilité , un vole organiser , et surtout une erreur politique !!!
Mais c la encore la marque de nos PROFITERS de gauche mais aussi de droite pour te faire plaisir
bouboul974 !

10.Posté par BIEBER le 30/11/2011 20:58

il faut leur damer le pion à ces incapables,prenons faites et causes contre ces injustices,ils n' en ont rien à faire de ce probléme et du reste aussi,que fait Nassimah Dindar,à part ,se pavaner comme tous ces élus,il faut que tout le monde se sente concerné,à nous de renverser cette ignominie,nous avons confiance en Paul JUNOT mais il ne peut pas faire grand chose.Mais que font les avocats de l'ARAST ils sont vraiment incompétents,nous sommes prêts a rassembler beaucoup de monde et être à vos côtes,Arrétez de croire ces hommes politiques qui promettent monts et merveilles,ne tombez plus dans leurs pièges......;;dans ces moments là on ne peut qu'être solidaires ,cela a assez duré....;est ce qu'un jour les gens vont comprendre de ce qui se passe ici??????????? nous on l'a bien compris.!!!! ne voyez vous pas qu'ils veulent vous fatiguer,pour que vous lachiez prise,c'est pour cela que vous êtes de moins en moins nombreux au rassemblement,ils veulent vous avoir à l'usure...;en attendant vos avocats eux ils se payent,et sur votre dos.......un conseil si cela ne va pas changez les..;;;(Assoc STOP INJUSTICE)

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes