MENU ZINFOS
Faits-divers

Détournements: L'ex-directeur du CCAS de Sainte-Marie jugé ce vendredi


L'ex-directeur du CCAS de Sainte-Marie et un élu devront s'expliquer sur des malversations perpétrées entre 2006 et 2018 qui ont entraîné un déficit de plus d'1 millions d'euros.

Par - Publié le Vendredi 13 Novembre 2020 à 07:30 | Lu 3285 fois

Julien Mallin, au milieu
Julien Mallin, au milieu
L’ancien directeur du CCAS de Sainte-Marie, Julien Mallin, et un élu, vice-président délégué du même CCAS Gilbert Guezello, sont jugés ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis. Julien Mallin est poursuivi pour détournements de biens, favoritisme et prise illégale d’intérêts. Gilbert Guezello devra quant à lui répondre de faits de négligence. 
 
Les malversations de l’ex-directeur auraient entraîné un déficit de 1,27 million d’euros en 2018, attirant ainsi l’attention de la Chambre régionale des comptes. En auraient bénéficié le directeur et quelques connaissances, et non pas les plus démunis de la commune. 
 
Les prévenus vont sûrement plaider la mauvaise gestion. Mais ils risquent d'avoir du mal à justifier certains éléments comme la location d’une voiture aux frais du CCAS pour l'usage professionnel du directeur, de même que l'achat de chevaux par le CCAS au profit d'une association dont Julien Malin était également le président. 

Il sera également très certainement question de la responsabilité en filigrane de l'ancien maire Jean-Louis Lagourgue dans ces détournements, même s'il n'est pas formellement poursuivi.


Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par nono le 13/11/2020 08:10

pas bien grave , décision de la justice : sursis avec une amende de 1€ symbolique !!!!

2.Posté par La vérité le 13/11/2020 09:41

12 ans de détournements de fonds...! avec quelles complicités ???
Depuis des décennies TOUTES LES COMMUNES DE LA Réunion sont épinglées pour des détournements de fonds à grande échelle. Cependant, on retrouve toujours les mêmes noms de maires ou, de dit " cadres sups, sans compétence, souvent sans diplôme, nommés sans concours !!" dans les collectivités territoriales. POURQUOI CETTE MAFIA LOCALE N'EST ELLE PAS ÉRADIQUÉE, À QUI PROFITE TOUS CES DÉTOURNEMENTS ???
Non seulement une interdiction DÉFINITIVE de tout emploi public, le remboursement INTÉGRAL tous les fonds détournés, une amende dissuasive et peines de prisons ne seraient que justice. Mare de retrouver depuis des décennies toujours les mêmes noms cités dans des détournements !!!!!

3.Posté par Juge Fred le 13/11/2020 10:11

Il est où le comptable ?! L’homme qui qui à dépouillé le CCAS de Sainte Marie ?! J’espère qu’il répondra aussi de son forfait !!!

4.Posté par Le Jacobin le 13/11/2020 10:17

"Et ce au profit de directeur et quelques connaissances, non au plus démunis de la commune."

Et avec ça: SURSIS SURSIS SURSIS ! pourquoi se gêner ???

5.Posté par To To le 13/11/2020 09:50

Enfin ! C'est un début.

Il y a du pain sur la planche à Ste Marie, avec une bande de mafieux installée depuis 30 ans au commande de la Mairie.

6.Posté par injustice le 13/11/2020 12:08

c le problème des collectivités d'outremer. embaucher des personnes sans scrupules qui ne pensent qu'à leur confort au lieu de servir la population

7.Posté par Jade le 13/11/2020 19:30

Dans bcp de commune le comme ca, nena i engraisse à zot sur le dos des contribuables. À ou paS d heure pour finir pour essaye en sorte à ou. Na poin la honte? Combien d emploi fictif?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes