MENU ZINFOS
Faits-divers

Détournement de fichiers à Saint-Louis: L'employée communale et l'influenceur portois condamnés


Les bulletins de salaire d’agents de la ville de Saint-Louis ont été consultés, extraits de la base de données et publiés sur les réseaux sociaux. Les auteurs de cette divulgation devaient se défendre ce jeudi après-midi devant le tribunal de Saint-Pierre.

Par - Publié le Jeudi 4 Mars 2021 à 21:26 | Lu 6062 fois

En août dernier, les agents rétrogradés avaient manifesté à plusieurs reprises contre la décision de la nouvelle majorité. Leur titularisation avait été annulée. (Photos Y.H)
En août dernier, les agents rétrogradés avaient manifesté à plusieurs reprises contre la décision de la nouvelle majorité. Leur titularisation avait été annulée. (Photos Y.H)
Salaire, grade, adresse, numéro de Sécu… on comprend l’importance de ces données administratives lorsqu’elles sont violées.

Le tribunal correctionnel de Saint-Pierre a examiné, ce jeudi, deux affaires de détournement de fichiers au sein de la mairie de Saint-Louis. Linda, employée communale, a précédé l’ancien maire Cyrille Hamilcaro et sa secrétaire sur le banc des accusés. L'employée communale est accusée d’avoir détourné les fiches de paie de 18 employés communaux saint-louisiens. 

Les faits se sont produits quelques mois après que Juliana M’Doihoma s’installe dans le fauteuil de premier magistrat. Dès son retour de congés, Linda reçoit sa nouvelle affectation en tant qu’assistante de gestion administrative. Sous la précédente mandature, elle était adjointe au cabinet.

C’est dans le cadre du plan massif de titularisation voulu par Patrick Malet qu’elle reçoit un accès au logiciel de paye des agents. Un accès qui aurait dû lui être retiré mais qui est encore actif jusqu’au 17 août 2020 et alors qu’elle n’exerce plus ses fonctions.

A son retour, elle est même placardisée, dénonce-t-elle. Jusqu’à aujourd’hui, aucune mission ne lui a été attribuée par sa hiérarchie. Pourtant, plusieurs connexions anormales avec son identifiant ont été constatées le 13 août 2020. Si Linda a préféré jouir de son droit au silence lors de son placement en garde à vue parce qu’elle considère être "harcelée par Madame le maire", questionnée par la procureure Caroline Calbo, l’employée municipale clame son innocence. "N’importe qui peut avoir accès à mon ordinateur. Avec mon prénom seulement on peut avoir accès. Le code s’affiche automatiquement pour pas que l’on oublie et que l’ordinateur bloque", explique-t-elle durant l'audience. 

Une "frontière floue entre le politique et l’administratif"

Une protection des données qui laisse à désirer et une défaillance sur laquelle son conseil, le bâtonnier Normane Omarjee, va s’appuyer pour sa plaidoirie. 

Le deuxième prévenu n’a, lui, pas fait le déplacement depuis le Port jusqu’à la barre du tribunal et ne s’est pas fait représenter non plus. Pourtant, Sullaiman, influenceur sur les réseaux sociaux, a pris l’habitude de se filmer en live "pour dire la vérité même si ça fait mal"

8 mentions pour notamment des vols avec violence, recel de vol, violences aggravées figurent à son casier judiciaire. Un passé qu’il semble assumer et corriger en "ramenant la lumière" sur "des gens indéfendables", se félicite-t-il dans l'une de ses vidéos. Dans cette affaire, il lui est reproché d’avoir filmé les bulletins de salaire de 6 agents sur un téléphone le 14 août 2020. La vidéo a été rapidement enlevée. Linda et Sullaiman n’ont aucun lien, ils ne se connaissent pas. Selon l’influenceur, la vidéo circulait activement sur les réseaux, il n’a fait que filmer le téléphone. 

La procureure, pointant "la frontière floue entre le politique et l’administratif", a requis 6 mois de sursis à l’encontre de Linda. N’étant plus éligible au sursis, 4 mois ferme ont été requis contre Sullaiman. 

"Et si son login avait été détourné ? Votre juridiction a le droit de se poser la question", plaide le bâtonnier Normane Omarjee, tentant d’insinuer le doute dans l’esprit des juges. 

En vain, Linda écope de 4 mois de sursis et d’une inéligibilité de 5 ans. Sullaiman est condamné à 4 mois de prison. Constituée partie civile, la mairie, qui avait demandé 2000 euros de préjudice moral, reçoit un euro symbolique. Le préjudice des 6 agents a été estimé à 1000 euros.


Prisca Bigot
En charge de la région sud de l'île, j'ai la main verte, le pied marin et la tête dans les nuages.... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Moimocheetmechant le 05/03/2021 06:00

Bonne nouvelle pour les contribuables sinlinlarivyyer: il existe un fichier du personnel !

Si par hasard, un malheur quelconque, je passe dans ce bled, par accident que je passe à l'hôtel, place des grands zommes, en cherchant un moyen de m'enfuir que je tombe sur un ordi si je tape juliana, (JE PRÉCISE JE TAPE LE PRÉNOM JULIANA SUR LORDI) j'aurai accès à tout sinlinlarivyyer ?

Formidable ville entre centre d'enfouissement et centrale à charbon

2.Posté par DOGOUNET le 05/03/2021 07:38

Le niveau d'immaturité et d'irresponsabilité de ces personnes qui doivent tout aux seigneurs embaucheurs et profiteurs de circonstance, témoigne bien de cette fonction publique territoriale de niveau lamok, inapte, inepte et inculte au service de ces roitelets locaux.

3.Posté par Sisi le 05/03/2021 10:48

Je confirme, certains employés communaux (pas tous heureusement) ont 2 petits pois à la place du cerveau.

4.Posté par ah,ahah, le 05/03/2021 14:44

post 3 , c'est leur faire trop d'honneur!
certains n'en ont qu'un et savent à peine signer leur nom mais sont payés comme des cadres!

5.Posté par Mette baro partout le 06/03/2021 09:25

Li la dis li va mette baro partout ce sacré CH, sauf ke la c'est les 2plus grandes secrétaires ke y gagne dans baba ! Dommage pr Alex, très gentille fille, ou la laisse Aou duper par Caliméro . Et toi Linda, dommage pas gagné plus!!! Mauvaise femme vaaa la roue tourne, la preuve, ou mérite dors derrière les barreaux avec ton copain CH

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes