MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Désintox


Pierre Balcon est un habitué du courriers des lecteurs de Zinfos.
Cet ancien haut fonctionnaire à la Préfecture de la Réunion connait parfaitement les rouages de l'administration dans l'ile.
Il s'est livré à un vrai travail de journaliste en décortiquant les récentes déclarations de Monique Orphé afin de montrer comment notre députée prenait quelques libertés avec la vérité pour dresser un bilan du gouvernement socialiste à la Réunion.
C'est donc bien volontiers que nous publions ce courrier des lecteurs au fil de l'eau, au milieu des articles des journalistes de la rédaction de Zinfos.
Il le mérite amplement, même s'il critique au passage, et à raison, le travail des journalistes...
La rédaction de Zinfos

Par Pierre Balcon - Publié le Dimanche 14 Février 2016 à 21:00 | Lu 4359 fois

Après le cours de métaphysique politique qui nous a fait passer du formel au réel et qui demain nous prépare à la pornographie (qui est le réel du réel) s’est mise en marche la machine à gloire au fonctionnement de laquelle ont été convoqués à participer John Rawls, Condorcet et Dominique Strauss Kahn.

Les pseudos socialistes pays n’ont pas voulu être en reste et, dans leur coin, se sont livrés à un exercice d’enfumage, prétendant que tout allait réellement de mieux en mieux à La  Réunion.

Quel mépris pour les citoyens que de les assommer de contre vérités. Et en même temps quelle passivité coupable de la part des  journalistes qui rendent compte de ces sornettes, débitées au cours de conférences de presse bidons, sans formuler la moindre objection.

La  réalité est plus cruelle.

Sur le chômage d’abord :

Les demandeurs d’emploi de cat A étaient 122.500 en mai 2012 ; ils  sont aujourd’hui 136.220, soit 11% de plus.

Si on consolide les 3 catégories A, B, C ils étaient 139.410 ; ils sont aujourd’hui 160.810, soit une évolution de 15 %.

On comptait en mai 2012 72.560 chômeurs de longue durée ; on en dénombre aujourd’hui 88.720, soit 22 % de plus.

La seule embellie est venue du chômage des jeunes, qui est passé de 19.950 en mai 2012 à 19.200 4 ans plus  tard ; mais c’est une évolution en trompe l’œil pour deux raisons : le volume des nouveaux entrants sur le marché du travail est en décroissance régulière tandis que les sorties dans cette classe d’âge sont évidemment constantes en ce sens que quand on a 25 ans une année, on en a 26 l’année suivante et l’on sort donc des statistiques. Deuxième raison : cette stabilisation du taux de chômage des jeunes actifs n’a été obtenue qu’au prix d’un recours massif aux emplois aidés, ce que tout le monde sait faire avec l’argent du contribuable. Les statistiques de Pôle Emploi sont éclairantes à ce sujet. Considérez donc les demandeurs classés dans le bulletin mensuel sur la DEFM en cat  E qui recense les emplois aidés. Vous constaterez qu’ils totalisent chaque mois en moyenne 15.000 soit 5.000 de plus que sous Sarkozy. Moralité : s’il n’y avait pas eu ces emplois aidés et en dépit de la décroissance des entrées dans la population active, le chômage des  jeunes actifs (et non pas des jeunes comme on entend trop souvent) serait resté au niveau de 2012.

Concernant la création d’emplois, si l’on se réfère à l’étude du CEROM de sept 2015, on constate que le rythme moyen de créations d’emplois dans le secteur marchand était entre 2001 et 2007 de 5.170 emplois marchands/an. Ce rythme s’est effondré après la crise de 2008 pour passer à 2.020 emplois/an entre 2007 et 2013. Pour 2014 et 2015, nous ne  disposons pas de chiffres définitifs mais on est loin d’avoir retrouvé le rythme des années 2001 à 2007 où il n’existait pas de  CICE !

Sur le soutien aux travailleurs pauvres :

On se souviendra que la mesure la plus généreuse en la matière a été prise sous Sarkozy, avec la création du RSTA, mesure que les socialistes se sont empressés de supprimer à leur arrivée au pouvoir.

La création récente, et en fin de mandat Hollande, de la prime d’activité n’effacera pas cet affront. Contrairement à ce qui est avancé, la prime d’activité se substitue à la prime d’emploi et au RSA activité et ne coûtera pas un sou de plus à l’Etat. Le nouveau régime ne fait qu’opérer une redistribution entre catégories d’ayant droit : il y aura des gagnants sans doute mais il y aura aussi des perdants.

Sur le maintien des dotations de l’Etat

La gauche locale ne fait que reprendre les sempiternels arguments des politiciens de tous  bords et de la techno-structure administrative locale qui la soutient qui sont des spécialistes de la voltige budgétaire et statistique.

Ils ont malheureusement oublié que depuis plusieurs siècles a été inventée l’imprimerie et qu’internet a pris le relais depuis quelques décennies.

Je vous suggère donc de vous reporter à ce que l’on appelle désormais les "documents de politique transversale" qui sont publics et publiés. Il y en a un consacré spécifiquement à la Mission Outre Mer.

Vous pouvez  y accéder en allant sur le site www.performance-publique.budget.gouv.fr en fléchant les DPT  annuels. Je joins la version 2016.    

Ce  document qui est désormais annexé à la loi de finances est une mine de renseignements sur toutes les politiques de l’Etat outremer et donc à La Réunion.

Il comporte au surplus un volet évaluation où vous apprendrez que les administrations naviguent généralement à vue (absence d’indicateurs et de résultats) et que les politiques publiques ne sont pas aussi efficaces qu’on le prétend. 

Si vous n’avez pas le temps de lire tout le document, allez directement à la page 291 pour le DPT 2015 et 306 pour le DPT 2016.

Monique Orphée eût été bien avisée de s’y référer plutôt que de nous débiter des  âneries de circonstance.

Ainsi, se référer au seul budget du Ministère des outre mer pour nous garantir la constance des efforts budgétaires de l’Etat  à La Réunion, en prétendant qu’il serait en hausse de plus d'1 milliard, n’a aucun sens. Les crédits de ce ministère ne représentent qu’une faible partie des crédits injectés par l’Etat dans l’économie locale. Le champ d’intervention de ce budget est au surplus chaque année  modifié pour intégrer d’incessantes redistributions de charges entre les ministères techniques ou les opérateurs et le ministère des OM.

La vérité est plus triviale : les deux principaux postes du budget de l’Etat aux OM sont constitués de la masse salariale des   fonctionnaires affectés OM (40 % du total des crédits d’Etat) et des dotations aux collectivités locales (23 %). Et La Réunion n’a pas échappé aux économies imposées à l’ensemble de la Nation sur la maitrise des effectifs et la baisse des dotations aux collectivités locales qui plafonnent à 1 milliard d’euros alors que la population réunionnaise est en croissance forte .

Au total force est de constater, à rebours de ce qui nous est dit, que les crédits de l’Etat à La Réunion ont fléchi ces dernières années .

En 2013 ils représentaient 4,545 milliards d’euros, en 2014  4,504 milliards et en 2015 4,379 milliards.

Cette baisse affecte toutes les missions y compris celle de l’éducation, pourtant affichée comme prioritaire.

Pour 2016 le mouvement de baisse se poursuit et s’accentue même. L’affichage d’une hausse de  250 millions n’est qu’un trompe l’œil puisqu’elle concerne le programme 109  "aide à l'accès au logement". En fait il s'agit d'un simple aménagement technique de présentation qui n'aura aucune incidence sur les droits "réels" des Réunionnais. En effet à compter du 1er janvier 2016, l’État finance l'allocation de logement familiale, en plus de l'allocation de logement sociale. C'est la raison pour laquelle un saut important est constaté entre les valeurs 2015 et les valeurs 2016. L'allocation de logement familiale était financée ici par la branche famille de la sécurité sociale.

La  question que pose cette affaire est  triple :

-          Pourquoi les politiques nous racontent ils (elles) des salades ?
-          Pourquoi les journalistes ne font–il pas leur boulot de décryptage ?
-          Pourquoi la population se satisfait elle de ce statut de sous citoyen auquel on les assigne ?

Une autre question me vient à l’esprit : pourquoi les administrations publiques sont elles si réticentes à communiquer aux citoyens les informations pertinentes, alors que la loi de 1978 (votée sous Giscard d'Estaing) était censée nous garantir l'accès aux documents  publics ?

 6 exemples :

-          Le dernier rapport de la commission sur la transparence de la gestion des emplois aidés remonte à février 2015
-          Le comité départemental de l’habitat qui publie des informations essentielles sur les programmes de logement sociaux sont publiés avec 3 ans de retard
-          L’IEDOM qui dans son rapport annuel d’activité rendait compte de l’ensemble des transferts budgétaires et sociaux a cessé de le faire depuis 2014
-          Le rapport d’activité des services de l’Etat à La Réunion est réduit à une feuille de choux avec des informations contredites par le DPT
-          Les données sur les relevés de prix du bouclier qualité prix ne sont pas accessibles si au moins elles existent
-          Notre députée se réfère à des statistiques sur la création d’emplois marchands invérifiables puisque les derniers chiffres publiés par l’INSEE remontent à septembre 2015
 
Consolation : dans la presse de samedi, notre procureur général de la république s’est autorisé un accès de réalisme, sans doute porté par l’élan métaphysique qu’a impulsé notre gouvernement. Il a dressé un tableau un peu moins glorieux que celui  que  voudrait nous dessiner la fédération locale du PS : la délinquance générale a augmenté chez  nous  en  2015 de 9,8% , les atteintes aux personnes de 10% , les cambriolages de 24 % et les vols de voitures de 40%.

Et afin que nous ne sombrions pas dans le plus total nihilisme, soucieux d’efficacité parlementaire, notre nouveau député esquisse les contours d’une nouvelle constitution en déclarant : "Je vais  travailler au service du  gouvernement et dans l’intérêt des Réunionnais". Exit donc la séparation des pouvoirs et l’interdiction du mandat impératif et vive l’égalité réelle.
 
Pierre BALCON
 




1.Posté par Patrick le 15/02/2016 07:08

Très éclairant.
Merci pour le travail de synthèse.

2.Posté par valentintin le 15/02/2016 07:28

Excellent ! On en revient hélas toujours au même point: On ne fait pas d'une ânesse une jument de course et d'un parterre d'alimentaires incapables des observateurs crédibles et critiques. Mais après tout, le peuple ne continue t'il pas à "regarder le doigt" quand la presse, qui se gargarise de violence, de vulgarité et de bêtise, essaie de nous "montrer la lune" !

3.Posté par jak le 15/02/2016 08:12

Bravo ! des vrai citoyens comme balcon on n'en trouve plus ! voila la raison du chaos sociale

4.Posté par Titi or not Titi le 15/02/2016 08:14


Toujours Aussi Bon !
Quelle Délectation !

5.Posté par La vérité vraie ! le 15/02/2016 08:30

Quand on voit comment l'art du mensonge est cultivé par nos décideurs cumulards au niveau d'un petit département d'Outremer comme La Réunion, imaginez ce que cela représente pour l'ensemble du territoire Français .....

Après nos gouvernants UMPS-PC-EELV s'étonnent qu'une grande majorité d'électrices et d'électeurs se réfugient en masse dans l'abstention, ou dans le vote FN, seul Parti politique à oZer dénoncer ces mensonges depuis des décennies !!!

6.Posté par Jean Luc Hoarau le 15/02/2016 08:54 (depuis mobile)

Quand on se veut donneur de leçons, on commence par ne pas faire de faute au nom de la députée. Tout bon journaliste c''est que ça plombe la crédibilité de l''article.

7.Posté par ZembroKaf le 15/02/2016 09:05

J’applaudis votre travail...qui aurait dû être fait par des journalistes....et non des "rapporteurs de conférence de presse" !!!

8.Posté par jemma le 15/02/2016 09:21

Un très beau travail d'analyse avec des données chiffrées qui ne sont pas, hélas, l'apanage ni des politicards ni des journalistes sensés mener un exercice d'investigation avant publication! Je reconnais bien là l'impertinence bienvenue de P. B. ! C'est la preuve grandeur nature que le mot démocratie est dévoyé depuis bien des années et que tous les appareils d'état, élus ou désignés, sont de formidables machines à déformer les réalités auxquelles nous sommes confrontés et à manipuler les opinions sans vergogne!

9.Posté par justedubonsens le 15/02/2016 10:01

Votre travail méritant éloges, je ne peux que me ranger à ce qui est dit devant.
Oui il est bien triste pour la démocratie (ou ce qu'il en reste) que la presse soit passée aux ordres des capitalistes (dans le mauvais sens du terme) et que nos enfumeurs politiques n'ont pour seul but l'enrichissement personnel !

10.Posté par gafor le 15/02/2016 10:19

Pourquoi vous ne l'embauchez pas , pour avoir des informations plus pertinentes...............à condition qu'il soit tjrs objectif.

11.Posté par zorbec le 15/02/2016 10:55

"Pourquoi les journalistes ne font–il pas leur boulot de décryptage ?", s'interroge avec une fausse candeur Pierre Balcon. La réponse est toute simple, et il le sait très bien : en l'espace de deux ou trois décennies, le métier de journaliste est passé d'une mission "d'information" à une activité de "communication". Le journaliste, aujourd'hui ne fait que retransmettre les "éléments de communication" fournis par celui qui délivre le message : Etat, collectivités, institutions, entreprises... et cela en toute connivence. Le plus bel exemple sont les "conférences de presse" bien huilées du Président de la République. Aller à la pêche aux informations, les vraies, est un travail exigeant, souvent ingrat et pour un salaire pas folichon dans la presse locale. Cela demande des contacts réguliers - et de confiance - avec celles et ceux qui disposent des données et sont à même d'apporter un éclairage avisé sur la situation réelle. Mais nous sommes entrés dans un monde de de l'immédiateté avec son corollaire : un appauvrissement général de la réflexion. Sic transit gloria mundi...

12.Posté par O Kaïdi, Kaïda, Kaïdo... le 15/02/2016 11:24

La question que pose cette affaire est triple :

- Pourquoi les politiques nous racontent ils (elles) des salades ?
- Pourquoi les journalistes ne font–il pas leur boulot de décryptage ?
- Pourquoi la population se satisfait elle de ce statut de sous citoyen auquel on les assigne ?
...........................................
Réponses:

1. Nos députés sont la voix de leur maître. Après chaque décision, comme en Corée du nord, ils sortent du placard, le haut parleur à la main et ils récitent des louanges à la gloire de leur maître. Dees salades? Mais la majorité des la population aime entendre ces salades.

2. Journalistes? Ce sont des salariés d'une entreprise de presse, dont le patron sert la soupe aux hommes politiques. Exemple: alors que toute la presse nationale émettait des critiques suite au remaniement ministériel -que je qualifie de reniement ministériel-, un seul journal, appartenant à un ministre entrant encensait Hollande et compagnie.

3. La population? Des moutons. Quand un être humain est capable d'aller dormir sur la bas côté de la route de l'aéroport de Pierrefonds, pour ne pas rater l'arrivée de leur idole Sarkozy, il y a un grave problème dans le coco. Idem pour ceux qui font la claque à d'autres hommes politiques. L'homme politique, il a compris qu'il peut abuser de ces suiveurs, qui quoique qu'il arrive (prison, détournement d'argentetc...), les suivront toujours parce que ces gens là, ils ont besoin d'un maître.

13.Posté par kld le 15/02/2016 11:40

M. Balcon pourrait il nous communiquer le montant des transferts globaux à la Corse , pas seulement la dgf ? juste pour comparaison.

14.Posté par "Vieuex Créole " le 15/02/2016 12:01

MONSIEUR DUPUY , JE VOUS FÉLICITE ,CHALEUREUSEMENT , pour cet article Intitulé "DÉSINTOX" !! Cet article concerne des déclarations d 'une Parlementaire en particulier - Mme Orphé en l'espèce - MAIS ON PEUT FAIRE LES MÊMES REMARQUES, LES MÊMES CONSTATATIONS QUAND ON SE RÉFÈRE A LA PLUPART DE NOS PARLEMENTAIRES OU PRÉSIDENTS DE NOS ASSEMBLÉES LOCALE !!! CELA NE DATE PAS D'AUJOURD'HUI et NOS COMPATRIOTES RESTENT AMORPHES ,SANS RÉACTIONS LA PLUPART DU TEMPS !!!
Je lis régulièrement les rubriques (intéressantes et "enrichissantes "I ) intitulées "INTOX ET DÉSINTOX "de deux Journaux Parisiens " Monde" et " Libération"... J'ai eu l'idée à plusieurs reprises de les reproduire mais y ai renoncé a chaque fois pour les raisons que je viens d'indiquer et me disais à quoi bon puisque les Médias ,les politicards ont régulièrement recours à ces procédés ,sans beaucoup de réactions des Citoyens ... Ces " procédés" que certains appellent "HOAX " ne sont sont plus seulement "des canulars" : ils sont devenus maintenant " des fausses nouvelles", des mensonges honteux et mêmes des " nouvelles alarmistes"...Je peux en donner un exemple flagrant ,lors du débat pour le 2ème tour de Régionales ( que j'ai enregistré )!
C'est quand Didier Robert a affirmé que son adversaire avait déclaré qu'elle" arrêterait la N.R.L pour contrôler les surcoûts "des travaux! ..Devant la protestation indignée de Mme BELLO, monsieur Robert a esquissé "un sourire gêné ", n'a plus poursuivi son argumentation (il pensait sans doute déstabiliser la candidate du P.L.R. , lui aussi , aprés l'expression utilisée par "le sondeur officiel ses intentions de votes" !!! Conséquences : le MAL ETAIT FAIT !! L ’IDÉE que Mme Bello est une raciste anti-métropolitains ( son fils est à moitié "z'oreil" ,elle avait des conseillers "z'oreils" dans son ancienne majorité municipale ! ) S'EST PROPAGÉE ,comme une traînée de poudre dans les médias et "les réseaux sociaux"!!! UN GRAND MERCI A MONSIEUR PIERRE BALCON POUR LA PRÉCIEUSE CONTRIBUTION QU'IL APPORTE A L’ASSAINISSEMENT DE NOS MŒURS POLITIQUES ET AU BON FONCTIONNEMENT DE NOTRE DÉMOCRATIE !!! PUISSE-T-ELLE - CETTE CONTRIBUTION - INCITER CERTAINS ÉLUS A PLUS DE PRUDENCE ET DE RETENUE DANS DES DÉCLARATIONS PARTISANES ET SOUVENT MENSONGÈRES !!!

15.Posté par Fidol Castré le 15/02/2016 12:10

Il est vrai que le vrai journaliste est aujourd'hui appelé complotiste. D'ailleurs le gouvernement vient de mettre en ligne un site infâme pour lutter contre eux.

16.Posté par Malzack le 15/02/2016 12:14

on a tous vu Matrix ....

17.Posté par kld le 15/02/2016 12:58

"En 2013 ils représentaient 4,545 milliards d’euros, en 2014 4,504 milliards et en 2015 4,379 milliards" , la meme chose , les transferts financiers globaux ,pour la Corse ? au cas où ma question était "mal comprise" .

18.Posté par GIRONDIN le 15/02/2016 13:02 (depuis mobile)

11. zorbec
Excellent!

Pour Mr Balcon, Je n'ai pas tout compris mais le travail est intéressant.

Je rejoins @10. gafor et sa demande.

19.Posté par Marx le 15/02/2016 13:23

@post 3: Si mais personne ne les entends plus, ils sont noyés sous le flux et la multiplicité des médias mainstream.
Le changement ne pourra rellement venir que d'eux, ces hauts fonctionnaires qui ont encore un esprit critique et on rellement choisi la carrière pour servir.
Lorsqu'ils en auront assez de voir leur image et tout le système institutionnel fléchir sous le poids des vices d'une minorité profitant du statut pour faire carriere politique, ce sont peut-etre les propres syndicats de la fonction public qui réaliseront l'urgence de réformer le statut des fonctionnaires et la perméabilité entre fonction public et représentants politiques...

20.Posté par Zarin le 15/02/2016 13:27

Système de Contribution UBUNTU : l’Ordre Naturel des Choses

« Que chaque citoyen contribue par ses talents innés ou ses compétences acquises au plus grand bien de la communauté. »
Michael Tellinger, fondateur du Mouvement de Libération UBUNTU

Faire passer le message d’une toute nouvelle philosophie à propos d’un monde sans argent est une tâche complexe. Certains comprennent immédiatement, en quelques secondes, tandis qu’il faut plus de temps à d’autres pour digérer l’information et la comprendre par eux-mêmes, et puis il y a ceux qui luttent sans merci avec le concept et le combattent avec leur savoir accumulé en usant de leur raison et de leur logique pour argumenter qu’il n’est PAS possible à l’humanité de vivre sans argent.

UN MONDE SANS ARGENT « BibiCabaya
http://bibicabaya.com/2014/08/06/un-monde-sans-argent/

21.Posté par kld le 15/02/2016 13:27

merci , "vieux créoles ". l'esprit de synthèse de Sieur Balcon , "haut" fonctionnaire, au contraires des "bas " fonctionnaires (sic!!!!) est certes admirable , et lucide ,je le reconnais , néanmoins , elle pourrait s'appliquer aussi bien à d'autres , c'est là où le "bas " blessent . bravo à lui , néanmoins !

22.Posté par Pro No Stick le 15/02/2016 13:37

Monsieur B. aurait il le courage de pousser le vice de son analyse, sur la période Sarko..?

Monsieur B. aura t il le courage de dénoncer la réalité des DGF versées par habitant aux collectivités locales réunionnaises, en comparaison avec la moyenne de celles versées par habitant dans l'Hexagone ?

Monsieur B. aura t il le courage de nommer un seul politicien de droite, qui a eu un discours "réel" auprès de son auditoire électoral ? ni à gauche, ni à droite, ni aux extrêmes !

23.Posté par kld le 15/02/2016 14:20

post 22 a tout dit , il ne suffit pas d'etre "ex haut fonctionnaire" et avoir une "esprit de synthèse" intéressant certes! traiter le citoyen , de droite ou de gauche,en conformité aux "droits et obligations" des foncts ............ bon M. Balcon , les transferts vers la Corse ? et les "non vérités" de Orphée , certes réelles ,n'éxonèrent pas d'autres vérités ! la "nomenklatura" d'état et locales ........, la ,vrai question : à quand des journalistes d'investigation et non , de "réplication "?

24.Posté par Pierre Balcon le 15/02/2016 14:26

à post 22
J'ai en ce qui me concerne au moins le courage de décliner mon identité . Je n'avance pas masqué .
En dehors évidemment d'une disposition naturelle à se cacher de tout et de tous Il y a 3 explications possibles . à votre anonymat :
- secret "défense" comme l'invoquait l'autre semaine l'un de vos camarades qui en appelait à une résolution du conseil de sécurité de l'ONU ;
- secret "médical"
- secret des "affaires" , les grandes ou les petites entre amis , camarades , clientèle etc..
Je ne revendique pour ma part aucune compétence ni légitimité particulière ni aucun parti pris si ce n'est celui de la recherche de la vérité et conçois mes contributions comme une participation libre au débat citoyen qui peut se développer aussi sur les réseaux sociaux .
Je serais très heureux de lire vos propres analyses à la condition qu'elles dépassent les platitudes militantes auxquelles vous nous avez habitué

25.Posté par Titi or not Titi le 15/02/2016 14:42


@Vieux Créole 😜👍

Toujours Aussi Bon !
Quelle Délectation !

26.Posté par Pierre Balcon le 15/02/2016 14:47

Juste une précision "technique" sur l'observation du fantôme Pro No stick qui ne fait que relayer une information totalement fausse que font courir les élus dépensiers sur le différentiel de recettes de fonctionnement des communes en provenance de l'Etat ( DGF et autres )
Cela est totalement inexact ! Les communes de La Réunion sont beaucoup mieux traitées que leurs homologues de métropole.
Il suffit d'aller sur le site
http://www.collectivites-locales.gouv.fr/
Vous constaterez par exemple que la DGF de Saint Denis est du même ordre que celle de Brest dans le Finistère : 257 €/hbt contre 251€/hbt pour la ville bretonne .
En revanche les communes des DOM sont avantagées par les reversement d'octroi de mer et de FIRT au point que St Denis par exemple reçoit à ce titre 387 €/hbt tandis que Brest ou Angers ne reçoivent au titre des ce type d"autres recettes fiscales que moins de 100€/hbt

27.Posté par République le 15/02/2016 15:28

Curieuse utilisation des mots, pour passer du formel au réel... et débarquer à la pornographie, qui serait "le réel du réel". À chacun selon ses fantasmes. Cela s'appelle un abus des mots. L'utilisation de grands noms ne crédite en rien l'"enfumage des socialistes", qui prétendent que tout va de mieux en mieux, et que l'on essaye ici de prouver le contraire - ç'aurait été plus simple d'afficher quelques citations précises, au lieu de lancer contre-vérités ou sornettes. Encore des mots projectiles pour les besoins de la propagande de la droite et de l'extrême-droite. On est bien dans les habitudes de la haute fonction publique française, ambitieuse d'un pouvoir administratif qui se voudrait au-dessus du politique, en ne prenant que quelques chiffres, sans poser tous les paramètres qui entrent dans la problématique (chômage, dotations des collectivités, etc.) et sans les faire fonctionner dans les périodes avant la crise financière de 2007-2008, de 2008 à 2012 et de 20012 à 20016. Il y a toujours une démonstration à faire... Si l'on veut apporter peu de pédagogie à la politique, qui en a bien besoin.


28.Posté par "Vieux Créole le 15/02/2016 15:59

IL EXISTE PARFOIS -à mon avis -UNE "RAISON RESPECTABLE" D'UTILISER UN "PSEUDONYME "au lieu de signer de son nom un article : DES REPRÉSAILLES SUR DES MEMBRES DE SA FAMILLE ET NON PAS , SUR L'AUTEUR DE L'ARTICLE lui-même...J 'écrivais assez souvent , dans le le passé , sous "mes propres nom et prénom" ...Mais suite à un ou deux de mes articles qui ont fortement déplu à des Hommes Politiques importants , deux membres de ma famille ont été sévèrement "punis" : "on" ne s'en est i pas pris à moi personnellement (LE COURAGE n'est pas le fort de certaines personnes même "puissantes" et puis ,je crois que je suis capable e me défendre et , je suis TENACE ! )! Je continuerai donc de signer "Vieux Créole"mes courriels ... jusqu’au moment où je serai sûr que des proches ne risquent plus rien !!!

29.Posté par Pro No Stick le 15/02/2016 16:03

24.
mais mon cher B., vous devez être bien le seul à ne pas connaître mon identité..

et si vous voulez me lire, il vous faudrait reprendre depuis 2006 la majeure partie des interventions "stimulantes" pour le lecteur, de zinfos ou de son ancêtre.., sur les notions aujourd'hui reprises dans l'actualité.

Encaisser pendant de nombreuses années, les profits d'un système post colonial et n'avoir servi à rien sinon à fluidifier le fonctionnement d'un système, c'est la seule éventuelle gloire que je veux bien vous reconnaître, en plus de celle de vouloir conscientiser la masse "laborieuse" qui se contrefout hélas, du fonctionnement du dit système et de ceux qui en vivent grassement..

Pour ma part, quand un ministre ou secrétaire d'Etat vient, je ne lui cire pas la pompe comme seuls les hauts fonctionnaires savent le faire... je lui dis les yeux dans les yeux ce que la population attend de lui et de son équipe (Martine P., la dernière en date s'en souvient encore, pauvre incompétente !!)et ceux là savent que je suis toujours au rdv pour dire à l'Etat ce qu'il devrait faire..mais qu'il n'ose réaliser en raison de hauts fonctionnaires gavés de sur rém et de suffisance, et de trop de liens avec certaines élites économiques locales!

Pour votre post 26, je vous renvoie le lien suivant :
https://www.fichier-pdf.fr/2015/09/23/dotations-2014-etat-a-region-analyse/preview/page/1/

j'attends votre commentaire sur la DGF régionale avec un certain plaisir ..

Pour le lien vers DGCL, merci je le connais par coeur... c'est un peu ma bible de chevet..!

je vous indique donc la situation de la DGF en euro par habitant de St Joseph, et de sa strate sur la période 2000 à 2014 :
ST JO : 157 173 184 186 207 217 224 230 239 232 223 226 227 231 223
Strate : 213 209 211 230 340 340 358 367 378 381 268 267 268 270 257

alors..? vouloir présenter de manière fallacieuse certains de vos arguments..tss..Tsss..c'est pas bien ça monsieur B. ! On croirait du Orphée !

30.Posté par Pro No Stick le 15/02/2016 16:06

23.
il n'existe pas de journaliste d'investigation à la Réunion.
tout au plus un grand nombre de ceux là qui pensent être de cette trempe..

ce qui me fait penser à cette magnifique chanson :
https://www.youtube.com/watch?v=wP7VU6AVIgc

et pour ceux que la lecture intéresse :
https://www.fichier-pdf.fr/2016/02/05/synthese-donnees-budget-communal-974/

31.Posté par Pro No Stick le 15/02/2016 16:14

14.

avez vous été satisfait d'entendre JPV qualifier de menteur l'élu qui se risquerait à énoncer que les investissements massifs du genre NRL ne souffriraient d'aucun dépassement financier ou de délai de réalisation ?

http://www.linfo.re/videos?ps=990727
à partir de 11'44..

comment se fait il qu'un média comme zinfos ne se fasse pas "la gorge profonde" de ce genre de déclaration ??!! l'unité affichée il y a deux mois par certains, ne seraient elles que de façade...?

32.Posté par MITOYEN le 15/02/2016 16:32

Excellent.

qq précisions : P. BALCON n'était pas haut fonctionnaire mais directeur de préfecture ou CAIOM.
Il est en retraite maintenant et c'est plus facile pour lui d'écrire comme il le fait et enfin on parle ici de La Réunion et des réunionnais et pas de métropolitains en métropole.
Ici, c'est particulier avec nos moutons flemmards locaux et comme dirait l'autre vivement la préférence régionale pour que notre département coule encore mieux...

PS : Pierrot, il faudrait que tu l'engages notre ami BALCON pour les article plus pointus.

PS2 : A quand un article sur le concurrent LINFO.RE pour la qualité de ses articles ? Suis-je le seul à relever les fautes et autres niaiseries pour les indigènes ?
Attention à ne pas tomber dals le travers actuel qui est de mettre un lien vers une vidéo foireuse du genre il sauve le poussin du voisin qui était en train de se faire violer par le chien ....

33.Posté par Pamphlétaire le 15/02/2016 16:43

Un rappel qui a fait augmenter le nombre des fonctionnaires....

7 février 1992 : le traité de Maastricht
Les douze ministres des affaires étrangères de l'Union européenne signent un «traité d'union économique, monétaire et politique» à Maastricht, aux Pays-Bas...

34.Posté par Balcon a raison mais qui l''''entendra ? le 15/02/2016 17:01

Oui M. Balcon, nos journalistes péi ne sont pas très enclins à la confrontation des faits aux discours : ils préfèrent publier des tribunes libres quitte à participer activement (ou passivement c'est selon) à l'intoxication du brave peuple réyoné, si enclin quant à lui à ingérer anacondas et autres reptiles peu digestes.

Des exemples il y en a à la pelle... Juste un : la crise requin : l'IRD a multiplié les déclarations contradictoires parfois d'une semaine sur l'autre. Ainsi un requin bouledogue sédentaire (voir son ex-fiche sur le site de l'IRD, publiée avant la crise) devenait, à la faveur de l'étude CHARC qui avait besoin que l'on en pêchât pas ses doux poissons anthropophages (pour raisons d'étude : et oui si pélagique, il devenait idiot de prélever), un pélagique ou d'après l'immense Marc Soria, un "grand voyageur". Contradiction des plus frappantes. Moult internautes et associatifs soulevèrent la chose notamment sur les réseaux sociaux, de manière plus ou moins efficace, par exemple en juxtaposant les dizaines de pirouettes dudit IRD à l'aide de montages photos. Ces mêmes associatifs réclamèrent de la part de journalistes qu'ils relisent les propos antérieurs des "scientifiques" avant de leur ouvrir micros en mode "open bar" (genre : "vous déclariez le.... ceci et voilà qu’aujourd’hui vous affirmez le contraire, pouvez-vous nous expliquer ?) : en vain.
Marc Soria et consorts multiplièrent les tribunes libres (déguisées en interview, facile et pas cher) et purent ainsi dire tout et son contraire en toute quiétude. Un associatif invité sur le plateau de "C dans l'actu" demanda un débat contradictoire (hein ? quoi ?) : refus catégorique de l'IRD, qui préfère apparemment les arguments d'autorité, fussent-ils changeants au gré des vents et courants... Information ?

Bref on ne sût jamais la vérité, un soria antipêche pût affirmer ensuite qu'il avait été toujours favorable à celle-ci, le poisson sédentaire devint pélagique, les relevés de balises purent dire en août l'inverse de ce qu'ils disaient en juillet etc etc etc

....et tout est comme cela, tout. Aucun travail de journalisme sérieux dès que la matière devient technique et appelle donc un véritable travail, bref un effort. Publier des monologues est beaucoup plus facile et rapide, c'est la magie du journalisme ctrlc/ctrl v, y compris voire surtout chez les "nobles" (qu'ils croient) du papier.

Ainsi, en l'absence d'un véritable "4ème pouvoir", la Réunion n'est pas une véritable démocratie, mais un département français en trompe-l'oeil, et comme vous le dites si justement M. Balcpn, les réunionnais des "sous-citoyens".

35.Posté par Eno2016 le 15/02/2016 17:06

Une bonne analyse d'expert qui nous donne un vrai éclairage des dires de cette députée !

36.Posté par Pierre Balcon le 15/02/2016 17:38

A vieux Créole
Vous me décrivez là une société en état de siège et non plus d'urgence .
Si j'étais convaincu qu'en se conduisant en citoyen libre on se mettait à La Réunion en danger , soi même et pire encore sa famille , je prendrais pour ma part le maquis et je me battrais les armes à la main . Et que penser alors de nos élus ? Seraient ils les complices de cette société mafieuse ?
A Pro No Stick
Ce n'était pas le sujet de mon article mais puisque vous insistez . Je persiste à dire que les communes, ou d'un façon générale toutes les collectivités locales ( en ajoutant donc la Région et le département ) sont favorisées par rapport à leurs homologues de métropole . La DGF est à peu près équivalente mais surtout elles perçoivent l'octroi de mer et le FIRT , aménagés sur un délaissé fiscal de l'Etat sur la TVA et la TICE. J'ajouterais, en investissement , le FCTVA qui leur garantit un retour de taxe calculé sur les bases métropolitaines alors qu'elles n'ont acquitté effectivement qu'une taxe de 8,5% . Cela représente une subvention indirecte de plus de 10%

37.Posté par CITOYEN le 15/02/2016 17:50

A @ 32.Posté par MITOYEN le 15/02/2016 16:32 qui déclare;

" Attention à ne pas tomber dals le travers actuel qui est de mettre un lien vers une vidéo foireuse du genre il sauve le poussin du voisin qui était en train de se faire violer par le chien .... "

Nous sommes à La Réunion , l'île intense où on parle vrai ....

Pourquoi encore accuser un pauvre toutou innocent , au lieu du fils de la voisine ou le ti-père ???

38.Posté par Idée bete le 15/02/2016 18:59

Aucune analyse..tout juste de la redite du rapport cité..

39.Posté par Pro No Stick le 15/02/2016 19:01

Vous savez ce que l on dit de la persévérance dans l'erreur..

40.Posté par Pierre Balcon le 15/02/2016 20:03

Pour la complète information des membres du réseau sachez qu'à Saint Joseph , dont la situation semble préoccuper notre fantôme Pro No Stick, le total des produits de fonctionnement par habitant était en 2014 de 1 277 € , contre 1469 € pour cette catégorie de communes ( population comprise entre 20 000 et 50 000 habitants) .
La part par habitant de cette recette globale était couverte seulement à 22 % par les impôts locaux alors qu'elle est couverte à 38 % en métropole par les citoyens contribuables .
Corollairement la part prise en charge par l'Etat via la DGF ou des transferts de recettes fiscales était de 54 % contre 24,5% en métropole ;
Dommage qu'à La Réunion il faille faire de l'économie à coup de marteau parce que certains citoyens , gardiens du système , ont l'oreille dure

41.Posté par pimpin974 le 15/02/2016 21:49

mais coué tant gonfle a nous avec vos histoire a se donner la grosse tete!! trop for pour la reunion!! top faible pour la France! dp i doi danser quand li trouve 1 dalon comme sa

42.Posté par Pro No Stick le 16/02/2016 08:15

Cher monsieur B., il est question en matière de finances publiques et d'égalité réelle puisque c'est le sujet du moment, de considérer comment l'Etat considère ses ouailles, et non comment ses mêmes ouailles, pour ceux qui exerçent une charge électorale, gère leur collectivité.

Il est démontré depuis de nombreuses années que la contribution de l'Etat au financement des collectivités communales est moins important à la Réunion que dans l'Hexagone, et que la collectivité régionale touche en matière de DGF 3 fois moins que la moyenne nationale.

Pour la collectivité régionale, nous n'évoquons pas la dotation de financement d'équipements scolaires puisque cette seule dotation permet en effet à la Réunion de toucher en moyenne par habitant un peu plus que les régions de l'Hexagone.

Comme vous ne pouvez l'ignorer au vu de vos états de service, la DGF est libre d'affectation dans les collectivités, alors que la dotation de financement des équipements scolaires est fléchée. Cela signifie pour les béotiens, qu'elle n'est pas libre d'utilisation par l'ordonnateur régional, qui doit exclusivement la dépenser pour des "équipements scolaires".

Concernant maintenant les communes, hélas..la fiscalité locale n'a pas vocation à entrer dans le champ de comparaison et de débat que nous avons.

Par ailleurs, il serait malvenu de comparer des communes dont la situation des foyers fiscaux est incomparable.

St Joseph a pour caractéristique, sur la base des données disponibles sur le site de la DGFIP, d'avoir 16% de foyers fiscaux imposés à l'IR en 2013 (dernières données disponibles).

Le nombre de foyers fiscaux en dix ans a certes progressé de 56%, mais dans le même temps les 84% de foyers fiscaux non imposés ont progressé de 25%.
St Jo comptait 16 917 foyers fiscaux en 2003, et 21091 en 2013.

Ces foyers fiscaux disposent d'un revenu fiscal de référence moyen mensuel de 1069 euros. Si l'on distingue dans cette moyenne, le revenu fiscal de référence moyen mensuel des foyers fiscaux imposés des non imposés, ce RFDR moyen mensuel s'élève à 3210 euros en 2013 contre 1913 en 2003 pour les foyers fiscaux imposés, l'écart à la moyenne départementale se réduisant de 25% à 10% en dix ans.

Pour les foyers fiscaux non imposés, le RFDR moyen mensuel passe de 487 à 670 euros, l'écart à la moyenne départementale passant de 7% à 11% en dix ans.

Aussi, si l'on considère le niveau des impôts locaux à St Joseph, et le fait que la commune prélève moins par habitant que la strate de référence nationale, c'est qu'il faut sans doute y voir une relation de cause à effet entre les revenus des foyers fiscaux et le niveau de fiscalité existant.

A st joseph, les impôts locaux représentent par habitants 157 euros en 2000, et 286 euros en 2014.

Etant donné les éléments de revenus de références cités, pourquoi voudriez vous que cette commune prélève plus de fiscalité locale quand 86% de sa population vit avec 670 euros par mois ??

Pourquoi voudriez vous accuser les édiles locaux de moins prélever en fiscalité locale, alors que l'Etat dans le même temps et sans vergogne, finance moins la dépense par habitant que ce qu'il accorde à une commune de même importance dans l'Hexagone ??

La fiscalité locale est une variable d'ajustement budgétaire dont les ordonnateurs ont la totale maîtrise, tandis que la DGF comme vous le savez, est un financement non maîtrisé par les collectivités locales.

Ce que nous réclamons ici comme dans les autres DOM, c'est une égalité simple, réelle en matière de DGF, qui ne nous donnent pas le sentiment que nous sommes des sous citoyens.

Si cette démonstration heurte le haut fonctionnaire républicain que vous êtes, que voulez vous que je vous dise ... que certaines administrations centrales et leur représentant, mais aussi les députés et sénateurs, sont bien en peine de défendre les citoyens des DOM lors des arbitrages budgétaires ?

la réponse est oui. Mais faut il s'en étonner quand on connaît l'absence de "think tank" à la Réunion, et de vision commune à défendre auprès de Paris..et je n'évoquerais pas ici la bêtise politique d'un ancien sénateur et de son célèbre alinéa révélateur d'un doux temps des colonies qu'il a pu regretter..

43.Posté par Pro No Stick le 16/02/2016 08:18

et pour être clair, la fiscalité locale (anciennement les 4 T) ainsi que les autres impôts et taxes (ODM notamment) n'ont pas vocation à compenser les insuffisances de l'Etat en matière de financement de nos collectivités locales.

Nou lé pas plus, nou lé pas moin, donn' à nou sa ke nou la droit kom si ke nou létai commune de l'Hexagone..vous en conviendrez!

44.Posté par Sucette le 16/02/2016 08:32

Remarque bête : vu l'accroissement de la population, à taux de chômage constant, le nombre de chômeurs augmentera toujours non ?

Et sur le maintien des dotations de l'État : les dotations ont baissé pour tout le monde, mais moins pour les Régions d'Outre-mer qui sont intervenues en plus haut lieu (sauf Didier Robert qui comme d'habitude n'a rien fait mais qui en a profité). Le département et d'autres communes ont déjà sur-compensé la baisse des dotations par une hausse de la fiscalité. Et quand on met 400 000 euros dans une fête de Noël, je pense qu'on ne peut pas venir pleurer.

Enfin, le RSTA : Revenu supplémentaire temporaire d'activité. Peut-être que certains ont du mal avec le mot temporaire, ou qu'ils oublient à quel point le dispositif avait été mal ficelé.

45.Posté par " Vieux Créole" le 16/02/2016 11:55

Vous avez peut-être raison en disant que je décris " UNE SOCIÉTÉ EN ÉTAT DE SIÈGE "!Une société qui semble être revenue à l" époque coloniale" où une OLIGARCHIE de vingt Familles environ ( usiniers -i l y avait 14 usines - gros propriétaires terriens ,grosse Bourgeoisie influente détentrice de " l’import-export -Export "...) DÉTENAIT TOUS LES POUVOIRS !!
Le Gouverneur représentait l'Etat ... Mais le Président DE "L’ASSEMBLÉE COLONIALE "
(c'était son nom ; le terme "Conseil général "est venu aprés 1946 et , aujourd'hui : il s'appelle "Assemblée Départementale ") CE PRÉSIDENT donc , avait des pouvoirs trés étendus ... Aujourd'hui ,nous n'avons plus de "Gouverneur , ni de Président d'Assemblée coloniale " mais nous avons UN PRÉSIDENT de RÉGION TOUT PUISSANT , ( que des Réunionnais nomment " PHARAON" ) qui détient "un pouvoir légal"qui devient autoritaire (pour employer un expression que lui et ses amis de "la plateforme de la Droite " affectionnent. . . . Le C.D. dispose d' "un bureau pléthorique" QUI INTERPELLE APPAREMMENT TRES PEU DE MONDE ! LE C.R. est" cadenassé "par une majorité - dont plusieurs "gros Bourgeois" - qui obéit à son président " le petit doigt sur la couture du pantalon"! Le Bureau est composé de plusieurs" cumulards" dont le Président lui même ( c'est LÉGAL l ) ! Dans un certain sens , nous comme assiégés ,pris au piège des pouvoirs trop importants des des Présidents du C.R. et du C.D. , comme autrefois " l’Oligarchie" à laquelle je faisais allusion !! C'EST POURQUOI j 'estime que la "régionalisation de 1983 appliquée à la Réunion (ailleurs, elle a été modifiée ) doit être corrigée , modernisée par un meilleur contrôle des pouvoirs des Exécutifs locaux (actuellement le C..R. et le C.D. ).... Je l'ai écrit à plusieurs reprises et de nombreux compatriotes plus qualifiés que moi ,dont des spécialistes du Droit Constitutionnel ) disent la même chose...Je sais aussi que des membres de la majorité des 2 Assemblées locales sont opposés à cette réforme : ON DEVINE FACILEMENT POUR QUELLES RAISONS !!!

46.Posté par A. HOARAU le 16/02/2016 13:37

Comme d'ab, 'vieux créole' se met hors jeu !
Il devrait savoir pourtant que nos 'présidents locaux' (CD & CR) ne sont finalement que les exécutants et les serviles du pouvoir central parisien ! Ils ne peuvent que secouer le joug qui les entrave !

Bref ! Je tiens avant tout à féliciter Mr Balcon pour son 'exposé' fort bien écrit, et surtout pour son courage !
Dire ce qu'il a dit n'est pas à la portée de tout le monde ! Ses propos font ressurgir des vérités lacérantes .. qu'aucun 'politique' en place ne veut entendre ! Effectivement, même les journalistes en ont peur !
Pour ma part, depuis 35 ans je m'efforce (en vain) de piquer au vif les pontifes de la DEAL au sujet du "Boucan-Launay" !

47.Posté par " Vieux Créole " le 16/02/2016 15:27

Monsieur A .HOARAU ( 'Post 46" ) " nul ne possède la science infuse" : je suis dans ce cas ! Mais la discussion pondérée ,calme , entre gens sincères , peut déboucher, ,au moins, sur une" approche de la Vérité ", ou à des solutions raisonnables ! LE DÉBAT OUVERT PAR le courrier de Monsieur Pierre BALCON a été enrichissant et a permis d'aborder des problèmes qui sont réels ...Une remarque cependant ; c'est faux ,Monsieur HOARAU, de dire que " les Présidents du C.R. et du C.D. NE SONT QUE LES EXÉCUTANTS ET LES SERVILES DU pouvoir central parisien " OU ALORS VOUS NE LES AVEZ JAMAIS ENTENDU PARLER DU 1ER MINISTRE ET DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE ! Savez-vous aussi qu'ils sont toujours "en Résistance "et "en guerre" contre les deux Chefs de exécutif du Pays , depuis 2014 ( leurs propres déclarations !) ?? J' arrête ,ici ,toute autre discussion : j'évite toujours des polémiques stériles inutiles !!

48.Posté par Pierre Balcon le 16/02/2016 16:10

à Pro No Stick
J'aurais plaisir à poursuivre avec vous cet échange , encore que j'aurais préféré dialoguer avec un citoyen libre qui ne vive pas dans la peur des représailles , puisque j'ai compris que c'est ce que redoutent la plupart des membres du réseau de Pierrot D qui souhaitent garder l' anonymat.
Dans ma carrière administrative de fonctionnaire d'Etat , y compris au Ministère de l'Intérieur , j'ai joui d'une liberté totale de conscience et d'expression , avec pour seule limite le devoir de réserve . Donc je ne jette pas la pierre à tous ceux qui sont plus exposés . Je connais la perversité de beaucoup d'élus pour avoir été moi même menacé par le maire de Saint Denis qui est allé voir mon patron pour exiger de lui qu'il me fasse taire sur une affaire de corruption que je dénonçais ( affaire "Lave a moin" ) . Cela a beaucoup fait rire le préfet qui n'était pas habitué a recevoir ainsi des ordres d'un élu !!! Le préfet n'a cependant pas voulu jouer les héros ...
J'ai longtemps appartenu à la techno structure administrative . J'y suis rentré parce que , comme disait à l'époque Jean Ferrat , devenir flic ou fonctionnaire c'était la meilleure façon de se préparer un avenir , en Bretagne où je suis né.
Mais je ne me sens pas pour autant comptable de toutes les turpitudes de l'administration dont je connais assez bien le fonctionnement et qu'on me renvoie en permanence à la figure ; je me sens plus proche des agriculteurs et des ouvriers du bâtiment avec lesquels je me sens culturellement plus en harmonie .
Sur le fond je reçois bien votre argument du faible potentiel contributif de beaucoup de réunionnais mais je ferais à cet égard 2 observations :
- la société réunionnaise n'est pas un société homogène et la mise en scène et en avant systématique de cette pauvreté relative devient lassante . Elle sert trop souvent de prétexte aux plus fortunés pour solliciter la solidarité nationale alors qu'ils sont eux mêmes hyper privilégiés . Concrètement les vrais assistés ne sont pas ceux que l'on croit et croyez moi les 100 000 fonctionnaires ou assimilés dont le salaire est indexé , certaines professions libérales ou certains patrons ou commerçants , et je puis vous dire que ça fait du monde , sont plus égaux que leurs homologues de métropole ; et tous les contribuables qui bénéficient d'une réfaction de 30% sur leur IRPP aussi .
- la faible contribution aux charges collectives exigée d'une large frange de la population brouille l'exercice de la citoyenneté . Ainsi en impôts directs à peine 10 % des foyers fiscaux paient un impôt local direct ( taxe d'habitation ou taxe sur le foncier bâti ) d'un niveau significatif . Et pourtant tout le monde vote . Cette déresponsabilisation financière est l'une des cause du mal qui ronge notre société , je veux parler du "clientélisme" .

Je n'entends pas tenir un discours d'autorité . Je n'ai aucune autre légitimité que celle d'un citoyen libre . Je n'avance pas masqué et je voudrais simplement contribuer à éclaire l'opinion.
Il y a quelques mois j'appartenais à une association citoyenne ( l'Arcadie ) où justement j'étais intervenu pour donner des pistes et des méthodes de recherche d'informations sur la conduites des politiques publiques . Les choses sont beaucoup moins compliquées que ce que la technostructure administrative veut nous laisser croire . Mais on nous embrouille et ont brouille volontairement les chemins .
La fatigue et l'inertie citoyenne ont eu raison de cette initiative.
Paradoxalement je crois que les réseaux sociaux , dont on ne peut pas se cacher l'intention d'abord économique , ont pourtant un écho 100 fois plus grand que beaucoup d'associations fantômes ou de partis politiques mafieux Ils constituent un excellent vecteur de débat et donc on peut rendre hommage à Pierrot Dupuy pour sa contribution au développement de la citoyenneté

49.Posté par Pro No Stick le 16/02/2016 16:58

Pierrot a mes coordonnées..n'hésitez pas à les lui demander.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes