Faits-divers

Descente au Coco Beach : 300 kilos de denrées "impropres à la consommation"

Lundi 18 Décembre 2017 - 18:18

Comme nous l’avons révélé hier, une descente surprise a été réalisée dans la nuit de samedi à dimanche au restaurant le Coco Beach sur la plage de l’Hermitage. Vers 23 heures, en pleine soirée dansante, les gendarmes, pompiers, la DEAL (Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement), de la DAF (Direction aux affaires financières) et de la DSV (Direction des services vétérinaires) se sont rendus sur place.
 
La préfecture révèle aujourd’hui que "des manquements graves en matière de sécurité et d’hygiène alimentaire ont été constatés", avec 300 kilos de denrées "impropres à la consommation". Celles-ci ont d’ailleurs été retirées des lieux.
 
"L’établissement devra donc prendre des mesures dont certaines sont d’effet immédiat. Il devra également actualiser son étude d’impact des nuisances sonores", ajoute la Préfecture. En effet, "des citoyens issus de différentes couches sociales ont appelé l'État à agir", nous avait déclaré Frédéric Carre, le sous-préfet de Saint-Paul, sur place, qui précisait que cette "initiative commune" répond à "la double nécessité de préserver l'emploi généré par les restaurants de bord de plage, mais aussi à celle de protéger les riverains des nuisances nocturnes".

"En matière de sécurité incendie les services du SDIS ont recommandé plus de rigueur dans le suivi des équipements et installations provisoires",
précise la Préfecture.

"Cette opération s’inscrit dans une démarche globale de contrôle des aspects réglementaires que doivent respecter les ERP (vérification des autorisations d’ouverture, contrôle des niveaux de sonorisation, contrôles de l’hygiène alimentaire, respect des conditions de sécurité incendie s’agissant d’établissements recevant du public…). D’autres opérations seront programmées concernant ce type d’établissement", termine la Préfecture.
 
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 44179 fois



1.Posté par Morderire le 18/12/2017 20:43

Les réunionnais ont demandé l'égalité avec la métropole. Ben, ils vont l'avoir!

2.Posté par SPARTACUS974 le 18/12/2017 21:32

Alors le Coco,c'est caca...Je ne suis pressé d'y mettre les pieds pour manger des produits douteux.

3.Posté par Sarba le 18/12/2017 23:47 (depuis mobile)

Et voilà comment La soirer de La semader

4.Posté par Tiguy le 19/12/2017 05:31 (depuis mobile)

Ote i fé ri oui..... On diré n''''a in lė habitué "au bien profond" allė posé out ki ailleurs

5.Posté par MARIE le 19/12/2017 12:01

Ne soyez pas naif si tous les restos de plages etaient controles nous aurions le meme resultat
la solution est entre vos mains

6.Posté par Tanguy le 19/12/2017 12:39

Dans l'intérêt des consommateurs, des contrôles plus fréquents s'imposent avec à la clé des amendes et fermetures temporaires en cas d'infractions.!!!!!

7.Posté par eric le 19/12/2017 13:25

Hé bien c'est une bonne chose, il s'agit de notre santé et de celle de nos enfants... après le coco beach reste un endroit agréable... a eux de faire les choses biens désormais.

8.Posté par Pamphlétaire le 19/12/2017 16:12

Avec cette affaire "Descente au Coco Beach : 300 kilos de denrées "impropres à la consommation", ce site "ERP" devrait être nommé "Caca Beach". M'enfin! dirait Gaston Lagaffe.

9.Posté par 3T le 19/12/2017 18:09

Oui...très bonne idée le Caca Beach ça lui va bien.
Il faut bouder ce lieu pour toutes ses nuisances, alimentaires, sonores...etc.

10.Posté par Popaul 54 le 19/12/2017 18:34

"Graves manquements en matière d'hygiène et sécurité alimentaire"
Même édulcoré de la sorte, en d'autres lieus c'est fermeture immédiate de ce genre de boui-boui.
Mais ici pour cause de conservation d'emplois, on est plus indulgent.
A bon entendeur, mangez ailleurs.

11.Posté par Espaces naturels sensibles le 20/12/2017 09:07

5.Posté par MARIE le 19/12/2017 12:01

Ne soyez pas naif si tous les restos de plages etaient controles nous aurions le meme resultat
la solution est entre vos mains


Et si tous les restos construits SUR les plages, dans la ZPG )zone des 50 pas géométriques) étaient fermés: ce ne serait pas mieux, déjà?

12.Posté par lila le 20/12/2017 11:39

C'est une construction illégale . Il ne peut donc être question de "controles des aspects règlementaires". Aucune règlementation ne peut s'appliquer sur un établissement qui est déjà dans l'irrégularité la plus totale. C'est quoi ce binz?????

13.Posté par Rawenn le 20/12/2017 12:13 (depuis mobile)

Ce qui se fait à l, intérieur se voit à l, extérieur,et bien plus encore mais là n,est pas la question..

14.Posté par JEff le 21/12/2017 22:31

JE COMPREND MEME PAS QU'AVEC CA , C'EST PAS UNE FERMETURE DEFINITIVE ET IMMEDIATE

Soyons honnete !!!

15.Posté par Jose le 24/12/2017 08:01

Vous pourriez mettre le nom du Patron, car il va changer d'enseigne et recommencera de plus belle !

Expulsion du département serait mieux, et qu'il aille en Corse organiser ses "sauteries", on verra s'il reste intact longtemps...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 18 Septembre 2018 - 07:32 Il vole le portable d'une patiente à l'hôpital