MENU ZINFOS

Des visiteurs mauriciens intéressés par la production d’énergie à partir des boues d’épuration

La bio-électricité suscite de plus en plus l'intérêt des acteurs économiques et institutionnels. On a pu s'en rendre ce mercredi 29 novembre, à la station d’épuration du Grand Prado, à l'occasion d'une visite organisée par l’ADEME Réunion qui a réuni invités locaux et mauriciens

Mercredi 29 Novembre 2017

Les deux îles soeurs ont pour objectif à moyen terme d’augmenter la part du renouvelable dans leur mix électrique
Les deux îles soeurs ont pour objectif à moyen terme d’augmenter la part du renouvelable dans leur mix électrique
Réunis autour du sujet de la bio-électricité, les visiteurs ont pu découvrir  la seule usine de dépollution des eaux usées de l’île capable de produire de l’énergie sous forme d’électricité et de chaleur à partir du biogaz issu de la digestion des boues d’épuration.

La station d’épuration du Grand Prado, conçue pour traiter les eaux usées de Sainte-Marie et Saint Denis, constitue un équipement que la CINOR a souhaité concevoir dans une logique d’économie circulaire.
Elle intègre de nombreux procédés permettant la préservation et la valorisation des ressources.

Elle est ainsi équipée de digesteurs capables de produire du méthane à partir des boues issues du traitement des eaux usées.  
Le biogaz issu de ces digesteurs est utilisé en cogénération pour produire de l'électricité et de la chaleur, chaleur qui permet d'alimenter le processus de digestion lui-même.

Energies renouvelables en milieu insulaire

En 2016, la STEP du Grand Prado, exploitée par les équipes de runéo, a ainsi produit 800 000 KWh d’électricité, l’équivalent des besoins en électricité d’un quartier comme le Brûlé, sur les hauteurs de Saint-Denis.
Partageant des défis communs en matière de développement des énergies renouvelables en milieu insulaire, les acteurs réunionnais et mauriciens ont pu, lors de la visite de la station d’épuration du Grand Prado, découvrir une application concrète d’un process de production de bio-électricité.

Les îles soeurs ont, en effet, pour objectif à moyen terme d’augmenter la part du renouvelable dans leur mix électrique et de réduire ainsi leur dépendance énergétique et l’impact environnemental des combustibles fossiles.


 

Les visiteurs mauriciens et locaux ont pu, lors de la visite de la STEP découvrir une application concrète d’un process de production de bio-électricité
Les visiteurs mauriciens et locaux ont pu, lors de la visite de la STEP découvrir une application concrète d’un process de production de bio-électricité



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 10 Juillet 2020 - 08:09 Le Conseil Communautaire de la Cinor en direct

 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes