MENU ZINFOS
National

Des victimes de la Dépakine lancent une action de groupe contre Sanofi


- Publié le Mardi 13 Décembre 2016 à 15:58 | Lu 3223 fois

Des victimes de la Dépakine lancent une action de groupe contre Sanofi
L’association des victimes de la Dépakine ont entamé mardi une action de groupe contre le laboratoire Sanofi. Elle regroupe principalement des parents d’enfants souffrant du syndrome de l’anticonvulsivant (Apesac).

"Nous avons lancé la première phase amiable de l’action de groupe en écrivant une lettre recommandée au groupe Sanofi-Aventis France pour lui demander d’accepter sa responsabilité et d’indemniser les victimes ", a affirmé Charles Joseph-Oudin, l’avocat d’aide de ces parents. 

L’Apesac et ses 2 000 familles reprochent à Sanofi d’avoir gardé secret "les risques importants de malformations et de troubles neurodéveloppementaux encourus par les enfants ". Ainsi, des patientes enceintes n’étaient pas au courant de ces effets du valproate de sodium, le principe actif de la Dépakine. 

Cette action visant à incriminer un médicament ou un dispositif de santé défectueux est légale depuis décembre 2015. Selon la loi, le laboratoire accusé dispose de quatre mois pour répondre à cette accusation. Cette échéance passée, le Tribunal de Grande instance (TGI) de Paris peut être saisi par l’association. Me Charles Joseph-Oudin avance que le laboratoire était au courant des effets de ce médicament depuis le début des années 1980. 



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes