MENU ZINFOS
Economie

Des véhicules pour le personnel soignant : Le casse-tête d'une société de location de voitures


Face à la crise sanitaire, de nombreuses entreprises ont décidé de s’engager. Malheureusement pour certaines, cette démarche altruiste se retourne contre elles. C’est ce que vit actuellement une société de location de véhicules, qui voit fleurir des dénonciations calomnieuses sur les réseaux sociaux suite à une annonce concernant un prêt gratuit de véhicule en direction du personnel soignant.

Par Nicolas Payet - Publié le Mercredi 8 Avril 2020 à 16:10 | Lu 17717 fois

L'annonce à l'origine des malheurs de la société
L'annonce à l'origine des malheurs de la société
L’enfer est pavé de bonnes intentions dit le proverbe. Pas sûr que Xavier Testard contredise cette expression. Le directeur d’ITC Tropicar, entreprise de location de véhicules, est exténué des critiques qui pleuvent sur les réseaux. Depuis le début du confinement, les acteurs de la location de voiture qui poursuivent leur activité doivent adapter leurs services. "On m’a demandé si je voulais être tête de file de cette opération de solidarité, par conviction j’ai dit oui. Mais la prochaine fois, je préférerais me casser une jambe", lâche-t-il amèrement. 

La cause de ses malheurs : une offre de fournir gratuitement des véhicules au personnel soignant qui connaîtrait des pannes durant le confinement. Très vite, des messages sur les réseaux sociaux abondent pour dénoncer une publicité mensongère. Certains accusant publiquement une offre seulement destinée à se faire de l’argent. Notamment sur le fait que pour bénéficier de la gratuité, il faille passer par un garage partenaire, et surtout filiale du Groupe Bernard Hayot (GBH).

L’explication du directeur à ce sujet est simple : la société n’avait tout simplement pas prévu cette situation. En fait, très vite la direction a compris que chaque cas était différent et apportait de nouvelles problématiques. "On a essayé de s’adapter chaque jour", assure Xavier Testard avant d’ajouter avoir "toujours cherché les meilleures solutions possibles". "On n’a pas été bon dans la communication au départ", reconnaît-il.

Des plaintes sur les réseaux sociaux

Le directeur indique aller jusqu’à contacter directement ceux qui se plaignent sur les réseaux sociaux pour leur offrir une solution, chose qu’il assure avoir toujours réussi à faire. Le problème pour lui, c’est que si la calomnie était publique, les excuses se sont toujours faites en privé. Les posts incriminés sont bien retirés, mais la mauvaise pub est toujours active. 

Excuse en privé d'un internaute après un "coup de gueule" public
Excuse en privé d'un internaute après un "coup de gueule" public

De plus, les plaintes ne se feraient pas uniquement sur les réseaux sociaux. La société mère de GBH reçoit également des messages de colère à ce sujet. Le directeur de la société de location doit donc expliquer à la direction et aux actionnaires pourquoi il y a tant de retours négatifs, alors que le mot d’ordre de la société est d’aider "quoi qu’il en coûte"

"Ça nous coûte 4 bras et demi"

Selon le directeur d’ITC Tropicar, cette opération est très loin d’être rentable, à tous les niveaux. L’idée de ne traiter qu’avec des garages partenaires est très vite apparue mauvaise. "Quand vous devez louer une dépanneuse pour aller chercher un véhicule à Cilaos et le ramener chez le partenaire à Saint-Gilles croyez-moi, cela vous coûte 4 bras et demi. Ça nous est arrivé déjà deux fois ce mois-ci", affirme-t-il. À présent, chacun est libre de mettre son véhicule en panne où il le souhaite, la société ne proposant le dépannage qu'en dernier.

Face à toutes les situations possibles et inimaginables, la société a simplifié ses démarches. Dorénavant, les personnes qui ont besoin d’un véhicule pourront se présenter à l’agence avec la carte grise du véhicule et leur carte de professionnel de santé. Elles devront ensuite remplir une attestation sur l’honneur indiquant que leur véhicule est en panne. Elles devront par ailleurs se rendre à l’agence par leurs propres moyens.

Finalement, l’expérience de solidarité se transforme en chemin de croix pour le dirigeant. S’il assure qu’il ira au bout de son engagement pour le Covid-19, il reconnaît qu’il ne renouvellera pas l’expérience. "Le plus triste, c’est qu’à cause de gens comme ça, il n’y aura plus de solidarité", regrette-t-il. 




1.Posté par La honte le 08/04/2020 16:17

C'est quand même la honte et sans jeu de mot malsain, c'est l’hôpital qui se fout de la charité. Il n'y a pas de petits profits pour GBH .

2.Posté par La vérité si je mens ! le 08/04/2020 16:37

GBH ... GBH ... GBH ... GBH ... Et puis quoi encore ...

3.Posté par Domino le 08/04/2020 20:37 (depuis mobile)

Oye le plus gros chiffre d'affaire pendant le confinement ? Les grands surfaces.. produits de nécessité sur dérogation, mais on peut remplir son chariot. Pourvu que ça dure pour gbh.....
Un chariot de pas cool..

4.Posté par José Paldir le 08/04/2020 20:50

pub gratuite pour ITC. Faut pas réfléchir longtemps pour comprendre que si le logo de l'enseigne circule c'est de la PUB ambulante, pendant que la concurrence trime.

5.Posté par La vérité le 08/04/2020 23:11 (depuis mobile)

Non les gars, faut arrêt pleurer ! Y tend à Zot la main, Zot y prend son bras !

6.Posté par Madine le 09/04/2020 10:33 (depuis mobile)

C''est la même en Martinique...

7.Posté par Gratuit ? le 09/04/2020 10:33 (depuis mobile)

Si c est gratuit, alors pourquoi il existe encore des insatisfaits comme des enfants gâtés?

8.Posté par justedubonsens le 09/04/2020 11:36

Je vois comme toujours que les grandes gueules sont à l'oeuvre. Si, ici et sans aucun doute dans un esprit malsain que ITC est une filiale de GBH, aucun des commentateurs ci-dessus ne le savait ! Il vous faut toijours mettre en doute une action généreuse, jamais rien ne peut se faire sans arrière pensée. Vous êtes tristes et cons !:

9.Posté par Bjp le 09/04/2020 13:20 (depuis mobile)

Bjr les gens ne sont pas honnête dans une crise comme celle là ont doit être unis, ont vous propose un service gratuit et voilà que vous aller chercher si ils se fait de l’argent ou de la pub je vois bien mots solidaires ne fait pas partie de votre v

10.Posté par Fab le 09/04/2020 14:25 (depuis mobile)

Personnel soignant toujours insatisfait et ingrat. Ils se prennent tous pour des héros en ce moment et veulent que tout leur soit du...

11.Posté par Nat le 09/04/2020 16:04 (depuis mobile)

Étonnant tout ce tapage médiatique fait par GBH.ils tentent de s acheter une image de bons samaritains mais n’oubliez pas les gens,si ils y sont autorisés n’hésiteront pas à nous entuber !! Comme ils font en Martinique rien n est gratos chez Hayot 😉

12.Posté par Inconnue le 10/04/2020 08:34 (depuis mobile)

Ah la la la réunion jms content jms. Si ou voit lé pas bon ou prend pas et ou ferme aou.ou rode out propre moyen
Arretez de vous plaindre pour un oui pou un rien.
Sa vous serve a koi de nuire aux autres. Zot gagne koi de plus dans zot vie une prime

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes