MENU ZINFOS
Santé

Des "substances préoccupantes" découvertes dans des crèmes solaires pour enfants


Les produits que nous utilisons ne sont pas toujours aussi inoffensifs qu'il n'y parait. Et les produits solaires ne font pas exception, à en croire les résultats des tests menés sur des crèmes pour enfant. 29 substances préoccupantes sont été retrouvées dans l'examen de 71 produits par deux associations.

Par Aurélie Hoarau - Publié le Jeudi 2 Juillet 2020 à 15:07 | Lu 2029 fois

Des "substances préoccupantes" découvertes dans des crèmes solaires pour enfants
Se protéger du soleil, c'est important, surtout à La Réunion. Mais le faire avec des produits adaptés, ça l'est tout autant. Et ce n'est pas forcément si évident. En effet, les associations Wecf France et Agir pour l’environnement pointent du doigt les risques de certains produits solaires pour enfants. Sur 71 produits solaires passés au crible, "29 substances préoccupantes" ont été retrouvées "à des degrés divers" (lire le rapport).

"Compte tenu du nombre de substances préoccupantes retrouvées dans les produits de protection solaire pour enfants, nous demandons la saisine de l'Anses pour évaluer le rapport bénéfice/risque entre la protection contre les effets néfastes du soleil et les risques engendrés par les substances préoccupantes", indiquent les associations dans un communiqué.

Elle demandent aussi l’interdiction dans les produits pour enfants des ingrédients classés extrêmement préoccupants, dont des perturbateurs endocriniens et des nanoparticules, notamment les ingrédients suivants : 4-MBC, homosalate, octocrylène, cyclypentasiloxane, cyclohexasiloxane, dioxyde de titane nanoparticulaire, phénoxyethanol, BHT (liste non-exhaustive). Elles estiment aussi que les substances parfumantes établies comme allergènes ne devraient plus être autorisées destinés aux plus jeunes.

Inquiètes, elles réclament en outre une enquête de la répression des fraudes et de l’ANSM (Agence du médicament) portant sur le respect des obligations d’étiquetage des ingrédients nanoparticulaires dans les produits cosmétiques. Pour les association, des "sanctions dissuasives" en cas de violation de la réglementation doivent être mises en place.

Parmi les produits pointés du doigt figurent la Crème confort anti-sable Sun for Kids SPF 50 + de la marque Lancaster, la Brume fine solaire peau sensible 50 + enfant de Mixa ou encore le Transparent spray wet skin SPF 50 + de la marque Isdin Pediatrics.

Dans leur rapport les associations délivrent la liste des ingrédients à repérer comme dangereux en scrutant les étiquettes. Pour permettre d'évaluer un produit en un clin d'œil, une application mise au point par l'UFC Que Choisir permet aussi de connaître le degré de risque en un clin d'œil en scannant un produit (mais tous ne sont pas référencés).




1.Posté par daniel fabien le 04/07/2020 18:07

les nanoparticules ne présentent pas que des dangers dans les cosmétiques, dans l’alimentaire aussi ! : et encore beaucoup plus de dangers des nanoproduits en usage professionnel ! : https://www.officiel-prevention.com/dossier/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique-2/la-prevention-des-risques-professionnels-des-nanomateriaux

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes