MENU ZINFOS
International

Des scientifiques japonais veulent nettoyer l'orbite de la Terre de ses déchets


Par S.I - Publié le Vendredi 17 Janvier 2014 à 17:11 | Lu 2740 fois

Des scientifiques japonais veulent nettoyer l'orbite de la Terre de ses déchets
L'homme ne pollue pas uniquement la Terre mais également l'orbite de la planète. On estime actuellement que plus de 20.000 débris divers tournent actuellement autour de la Terre. Et des scientifiques japonais vont tester une méthode originale pour les détruire : les attirer magnétiquement dans l'atmosphère pour qu'ils se désagrègent.

Cette idée vient des scientifiques de la Japan Aerospace Exploration Agency (Jaxa). Pour nettoyer les différents déchets (satellites morts, étages de fusées largués) qui jonchent le voisinage de la Terre, ils ont développé une "longe électrodynamique", ressemblant à une corde tressée de filins d'acier inoxydable et d'aluminium.

Grâce à l'électricité générée par cette longe, un champ magnétique sera généré qui attirera à lui les nombreux débris et les consumera.

Masahiro Nohmi, professeur associé de l'Université Kagawa et collaborateur de la Jaxa, explique que "cette expérience vise à contribuer aux recherches sur les méthodes pour nettoyer l'espace".

Un premier satellite équipé d'une longe de 300 mètres sera lancé le 28 février prochain. "Nous avons deux objectifs avec ce premier essai, a-t-il détaillé, déployer en orbite une longe de 300 mètres et observer le transfert d'électricité", poursuit le scientifique.

Si tout se passe bien, l'agence japonaise compte envoyer en 2019 une longe de 800 mètres.




1.Posté par jean-jacques le 17/01/2014 18:54

Excellente initiative , pourvu que cela fonctionne !

2.Posté par noe le 17/01/2014 19:30

Bonne décision !
Cela impacte mon humeur ...

Un aspirateur géant qui aspirerait les cochonneries de l'espace pour les mettre dans nos décharges terrestres sera une bonne affaire ...mais pourquoi ne pas faire une décharge sur la Lune .... histoire de protéger les humains !

3.Posté par david Vincent le 17/01/2014 21:50

Bonne initiative mais il peut être plus urgent et vital de s'occuper du 6 ème continent , accumulation de déchets en mer ...ce qui ne semble pas le moins du monde intéresser ces bâtards d'écolos - fauteuil !

4.Posté par Thierry le 17/01/2014 23:14

Bizarre qu'il soit plus facile de nettoyer l'espace que devant sa porte ... et de trouver l'argent pour le faire beaucoup plus facilement...

5.Posté par Justedubonsens le 18/01/2014 07:45

Non Thierry rien de bizarre dans cette affaire. Le coût des satellites envoyés dans l'espace se chiffre en milliards quelle que soit la monnaie. Une collision de ces onéreux joujoux avec une ferraille spatiale a ou aurait un lourd impact financier. Des lors qu'un procédé peut limiter les risques il va de soit que l'argent est facile à trouver.

6.Posté par jean-jacques le 18/01/2014 08:43

3

Exact , j'ai encore vu récemment un reportage sur cette accumulation monstrueuse de déchets plastiques dans le Pacifique , ça n'a pas l'air d'inquiéter quiconque...

7.Posté par Réunionnais curieux le 18/01/2014 08:53

Toujours se méfier de ce qui semble simple en apparence et qui sera forcément limité par les Etats car les milliers de satellites,bijoux de technologie extrêmement sensibles, dont les 3/4 sont militaires donc par définition secrets, ne risquent-ils pas de souffrir des interférences provoquées par ce dispositif de nettoyage ???

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes