Politique

Des ralés poussés entre militants de Robert et Poudroux à Saint-Louis

Mardi 18 Septembre 2018 - 17:53

Voitures sono, distribution de tracts… A quelques jours du premier tour des législatives dans  la 7e circonscription, la campagne bat son plein.

Les militants des candidats à la députation étaient ce matin mobilisés à Saint-Louis. Un rassemblement de militants de différents candidats source de tensions. Ainsi, deux camps se sont affrontés, celui des soutiens de Jean-Luc Poudroux et Pierrick Robert. 

"Des échauffourées qui ont causé des attroupements et d'énormes embouteillages devant la mairie", a déploré Patrick Malet dans un communiqué. "Les militants de Pierrick Robert ont agressé les militants de Jean-Luc Poudroux ainsi que des employés communaux les empêchant de travailler et une plainte a été déposée par une employée. Par ailleurs, deux femmes qui conduisaient une voiture sono ont été agressées et la voiture a été endommagée", indique également le maire de Saint-Louis, soutien de Jean-Luc Poudroux. L’édile a décidé de porter plainte. 

Autre version des faits du côté de Pierrick Robert: "Tout se passait bien jusqu'au moment où une militante de Jean-Luc Poudroux s’est énervée et a littéralement agressé une militante âgée qui était avec nous. Cette personne portant un tee-shirt blanc à l'effigie de Jean-Luc Poudroux a même violemment arraché le téléphone de celui qui était en train de filmer".

La Police municipale était intervenue à plusieurs reprises plus tôt dans la matinée pour faire cesser les voitures sono, autorisées uniquement entre 12h à 13h et de 16h à 18h.

Gilles Leperlier, candidat PCR, y va aussi de son commentaire en qualifiant ces "débordements inutiles et qui de surcroît, ne sont pas de nature à réconcilier les citoyens avec la politiques".
N.P
Lu 2286 fois



1.Posté par KLOD le 18/09/2018 18:13

la basse politique fait de "provocation" ............. on pensait que la RUn avait quitté la "sphère" : politique gro dwa avec provocateur "nervis" .................. ce n'est pas encore le cas ................. entre le "robert de l'inversé" , spécialiste de l'autocongratulation et du démago .............. et les "roberts" de st leu , " gro dwa un jour , gro dwa toujours ............... pov RUN ? les réunionnais valent mieux que ça .ou pas ???????????????????

2.Posté par jean-richard bennala le 18/09/2018 18:48

saint louis des comportements des années 60 , ville morte avec Pierrick vous serez à l'agonie , maman j'ai raté mon vote , votez pourqui et pourquoi mon fils? pour deux feuilles tôles un petit coup rhum derrière la cuisine

3.Posté par Manu le 18/09/2018 19:39 (depuis mobile)

Employés communales de St Louis contre employés communales de St leu voilà ce qu''il faut dire surtout la il travail ou prenne leur congé car obligé d être soumis sinon menace de mise au placard porte plainte a l église dieux vous regarde Mr le maire

4.Posté par CITOYENI le 19/09/2018 06:00

LA CONNERIE HUMAINE SE BAGARRER POUR LA POLITIQUE LE CANDIDAT QUAND IL SERA ÉLU IL N AURAS AUCUNE RECONNAISSANCE POUR CES MILITANTS QUI SE DONNENT CORPS ET ÂMES TOTALEMENT DÉVOUÉS LAISSEZ CEUX QUI VEULENT ÊTRE ÉLUS SE DÉBROUILLER LUI MÊME CAR QUAND IL AURA TOUT LES AVANTAGES DE LA FONCTION LE MILITANT QUI S EST DÉVOUÉ RESTERAS DÉMUNI IL SERA COMME UN CRÉOLE LA PAS ENCORE COMPRIS OUVRE ZOT ZIEUX .

5.Posté par Stef le 19/09/2018 06:39 (depuis mobile)

Quand il y a des élections, St-Louis c’est la seule ville qui est restée dans les années 70.

6.Posté par THOR le 19/09/2018 06:42

Hier à La Chaloupe il y avait une vingtaine de "gros bras" de Poudroux....impressionnant on se voyait revenir 20 ans en arrière quand les militants de tous partis se totochaient !

7.Posté par Jp POPAUL54 le 19/09/2018 07:09

Ils nous cassent les oreilles avec leurs voitures sono.
Tout cela pour être écarté dès le premier tour !

8.Posté par Le Jacobin le 19/09/2018 09:32

Aux dernières élections à Saint Louis, c'est Pierrick Robert lui-même qui a remporté les deux cents mètres en moins de 10 secondes quand les barbouzes de Saint Louis sont descendus dans le rue pour en découdre, espérons qu'il n'est parti sans échauffement cette fois.

9.Posté par VEE JEANNINE le 19/09/2018 09:50 (depuis mobile)

➡️ Lamentable ! Impensable ! il faudrait que chaque Candidat
fasse une réunion avec leurs militants,
EN URGENCE, pour leur dire que la violence n'apporte rien.

10.Posté par Sisi le 19/09/2018 10:47

Cela me rappelle les législatives de l'année dernière où dans une vidéo on voyait l'équipe du candidat de droite accompagnée de M. Hamilcaro devant la mairie de St leu, distribuant des tracts . Et que faisaient les employés communaux devant la mairie au lieu d'être à leur poste ? Je précise que je ne suis pas électeur dans cette circonscription. Se bagarrer pour une election...... franchement cela n'en vaut pas la peine

11.Posté par 3let rpz le 19/09/2018 14:36

i fé pa i cri i fé cri zamé content.bref.
Mi invite a zot bat in karé coté st lé war le dévlopmen nana depuis ke thierry robert lé maire pour ne citer que amélioration du réseau routier,création de parkings supplémentaire au centre ville ,centre commerciaux,école ,crèche,centre funéraire,espace de loisirs et de pic nic,logements pour personnes agéés et logements divers et j'en passe .je ne suis ni a droite ni a gauche mais il faut rendre a césar ce qui lui appartient et non pas critiquer pour critiquer.Tout ce qui a était fait par ce Monsieur personne n'a fait la moitié jusqu'aujourd'hui.Peut etre que certains politique ou certains médias y voient un intéret personnel a empecher des élus comme lui à se battre pour les réunionnais ne dit on pas "Diviser pour mieux regner".

12.Posté par Fred le 19/09/2018 17:29 (depuis mobile)

Pour koi cette violence ken mana fini gagner n'a rien à foute de nous

13.Posté par Saint Louisien le 19/09/2018 18:26

les bras cassés de deux crapules de St leu viennent foutre la merde à St Louis ( et pas qu'à St Louis , ces connards emmerdent la population avec leurs bagnoles pourries d'un autre âge)
Ce sont tous des voyous analphabètes et alcoolisés.
la police serait intervenue? Mollement alors , d'ailleurs les polices municipales étant aux ordres ( hélas) des maires, elles obéissent donc on a dû leur dire :"pas de vagues" alors que ces voitures sonos sont interdites par la loi.
Monsieur le préfet , on se réveille ou bien on laisse la merde s'installer?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >