MENU ZINFOS
Faits-divers

Des policiers municipaux du Tampon réclament encore et toujours leurs indemnités


C'est une affaire qui traine et qui prend de l'ampleur. Bon nombre d'agents de la commune du Tampon n'auraient pas reçu leur indemnité d'administration et de technicité, ou du moins pas au bon taux, depuis des années. 15 dossiers étaient à nouveau examinés ce jeudi par le tribunal administratif.

Par Soe Hitchon - Publié le Jeudi 1 Juillet 2021 à 11:58

Des policiers municipaux de la commune du Tampon étaient à nouveau devant le tribunal administratif ce jeudi, pour demander à ce que leurs indemnités soient accordées ou revues à la hausse. Ils étaient sept présents sur les 15 dossiers du jour, à contester les refus d’attribution de l’IAT (l'indemnité d’administration et de technicité) et parfois son taux trop bas, devant les magistrats du tribunal. 
 
Pour la plupart, il ne s’agit pas d’une première requête devant la justice. En tout, ils seraient une centaine en procédure et 28 autres agents de la mairie compteraient se joindre à eux. 
 
La raison : l’IAT non perçue depuis qu’elle a été rendue obligatoire en 2010, ou alors à un coefficient minimal ne correspondant pas à la qualité de leur travail. "Je suis un agent de catégorie C et dans le grade le plus élevé de cette catégorie, explique l’un d’entre eux, et pour les 21 critères d’évaluation, je suis "bon" ou "très bon". Or mon coefficient est de 3,5 alors que certains sont au maximum qui est de 8". Pour ce policier qui "forme même des cadres", "il est impossible de faire mieux". Cela fait 17 ans qu’il exerce ce métier au sein de la commune. D’autres présents ce jeudi comptent jusqu’à 22 ans de carrière. 
 
Certains agents ont lâché l'affaire

Dans 80% des cas, la justice leur a donné raison, indiquant que la mairie devait réévaluer le droit à l’indemnité de chacun, sous peine d’une amende de 200 euros par jour de retard. "C’est une procédure d’exécution car le juge ne peut pas décider lui-même du coefficient le mieux adapté", explique Olivier Sery de Force Ouvrière. "Mais ils attendent la toute dernière minute, puis nous accordent le strict minimum, s’indignent-ils tous, tout ça pour gagner du temps et nous décourager. Et dans certains cas, ça a marché. On est moins nombreux aujourd’hui qu’en début de procédure". 
 
Et pourtant, ce sont des dizaines de milliers d’euros en jeu pour chaque agent. Selon eux, les deux tiers des agents municipaux du Tampon ne reçoivent pas la prime adéquate, ce qui correspond à plus de 2 millions d’euros.
 
Le rapporteur public du tribunal administratif a quant à lui évoqué une "série contentieuse" et plusieurs "erreurs manifestes d’appréciation du maire". Son avis : que la plupart des demandes d’indemnités reçoivent une réponse favorable et que les coefficients soient réexaminés.
 
Le tribunal rendra sa décision dans un mois environ.  




1.Posté par Ouais... le 01/07/2021 13:03

Si c est celui qui m à répondu au centre ville , alors que je lui demandais un renseignement :"cause ek mon collègue" ... On devrait lui amputé le salaire, ou donner une prime de politesse.

2.Posté par bonjour le 01/07/2021 14:20

i met titulaire que sur piston au tampon nana i attend depuis 30 ans à 1200€un adjoint i gagne sa pou rien foute pendant 6 ans

3.Posté par Karo le 01/07/2021 18:42

Ah oui… TAK, il attache pas les chiens avec de la saucisse

4.Posté par Zoizo le 01/07/2021 19:39

Je pense qu'ils ne méritent pas .et qu'ils sont très bien payés pour ce qu'ils font . A part roule la caisse en ville .

5.Posté par pro no stick le 01/07/2021 19:57

voilà ce qu'il en coûte d'avoir un maire trop vieux.

6.Posté par Jujube le 01/07/2021 20:02

Police municipale pffff !!!! Et sa veut encore des primes . Regardez les polices municipales de France et celles de la Réunion

7.Posté par hoareau.jacques le 02/07/2021 06:13

et toujours pas de directeur pour certains services, l'urbanisme se meurt.

aucune direction et les dossiers s'entassent, de même certains directeurs se cachent et refusent de recevoir les administrés de peur de se faire remonter les bretelles pour les avis qu'ils émettent sur les dossiers ....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes