MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Des outre-mer : Fourvoiement caractérisé


- Publié le Lundi 19 Décembre 2016 à 10:01 | Lu 309 fois

Des outre-mer : Fourvoiement caractérisé
Depuis un certain temps, les télés nous pompent l’air avec l’une de leurs découvertes: « les outre mer ». L’expression qui n’existe qu’au singulier (Larousse) n’est jamais plus utilisée et c’est sans doute l’un des outrecuidants du ministère concerné qui l’a imposée au pluriel. Nos journaleux, ébahis, se chargent d’en faire la promotion. Ferrand la diffuse sur France Inter pour inviter nos compatriotes métro à dire eux aussi les outre-rhin, les outre-manche, les outre-atlantique. Sont-ils obligés de faire vivre ces fourvoiements ?
Outre-mer, comme le mot patrimoine, est un contenant.

Ce dernier contient ce dont on a hérité ou acquis. Ou rien ! Ce n’est pas parce que l’on a deux maisons et quelques actions que l’on a trois patrimoines. Un monument historique n’est pas un patrimoine, comme on le dit à la télé, mais un élément de celui-ci. Il en est de même de l’outre mer, expression pourtant correctement utilisée pendant des décennies. Ce n’est pas parce que la France a plusieurs possessions qu’elle a plusieurs outre-mer. Un pays ne peut en avoir qu’un, composé d’un ou plusieurs territoires. Une ministre « des outre-mer » aurait la responsabilité de l’outre-mer de tous les pays. L’outre-mer français lui suffit.

Ces atteintes à la langue sont agressives et insupportables, mais les « journalistes » visés, comme des poules à qui on a offert une brosse à dents, n’en ont rien à cirer et continueront de plus belle à en faire joujou et même de toujours inciter leurs interlocuteurs, politiques et même universitaires, à en faire autant. Il est agréable d’en voir qui résistent, comme cette femme politique récemment interviewée dont les idées peuvent être contestées mais pas le français. Elle s’est exprimée plusieurs fois correctement malgré l’insistance du pluriel d’Antoine Forestier.

Ce désir de se montrer moderne a pour conséquence non seulement de mal nommer les choses mais aussi à générer un français inacceptable. Malheureusement, si le téléspectateur entend «  cochon vole », il répète « cochon vole ». De même pour les outre-mer.
Sans leur demander d’être des érudits, mais parce qu’ils ont un pouvoir immense sur le téléspectateur, est-il possible de demander à nos journalistes de maîtriser le sens des mots qu’ils utilisent ? Quand des personnels des ministères ou des médias, parce qu’ils en ont le pouvoir, prennent tant ceux qui les ont précédés que leurs contemporains pour des demeurés, je me révolte.

Jr BOYER.




1.Posté par Pascal le 19/12/2016 10:46

Merci pour cette défense ardente de notre patrimoine (ici culturel) et du bon-sens en général

2.Posté par Jules Bénard le 19/12/2016 12:28

à Jr Boyer :

Outre-Rhin, Outre-Manche, Outre-Atlantique... Vous en oubliez, cher ami. Vous omettez surtout les plus nocifs, les outrecuidants.
Oui, ces gens qui martyrisent notre langue française à plaisir sont des outrecuidants.
Mon Larousse préféré donne de l'outrecuidance la définition simple qui suit :
"Confiance excessive en soi-même. Ou encore : acte désinvolte, impudent".

Bref, ces impudents (je suis toujours le Larousse) sont pleins d'une morgue que ne justifie nullement l'étendue du savoir qu'ils s'octroient tout seuls. Autrement dit, pour singer un vieux prof d'allemand, M. Espinasse, dans le bulletin trimestriel d'un gros con : "Suffisant et insuffisant".

Les "outre-mer" (quelle horreur !) ont été inventés dès l'arrivée de Lurel au ministère d'icelui, voici un sacré bail. Les néologismes servent souvent à masquer la vanité du propos, comme trop de fards masque mal l'étendue des outrages du temps.

Mais nos remarques ne serviront à rien : la presse n'a JAMAIS tort. J'en sais quelque chose.
Combien de fois ne leur a-t-on dit que "la départementale quarante-et-UNE" n'existe pas ! Pas plus qu'une dame "s'est FAITE faire une robe". Ou encore "qu'elle s'est FAITE arracher son sac" (chaque jour sur Freedom... dans la bouche de certaine animatrice).
Autant cracher en l'air. Ou souffler dans une contrebasse. Ou pisser dans un violon. Ou remplir le tonneau des Danaïdes. Ou batte la mer po gaingn l'ékime.
Mais ça fait du bien de les moucater et vous le faites fort bien.
Bien cordialement.

3.Posté par République le 19/12/2016 16:42

Les Outre-mer (ou Outremer) français est une création pour décoller clairement de toutes références à un empire colonial, et le pluriel est justifié par les contenus politiques, géographiques, institutionnels voire de niveau de développement de chaque partie. Le temps de l'assimilation à une métropole n'est plus – tout évolue : par exemple, la création d'un Congrès pour les régions mono-départementales sauf pour la Réunion (alinéa 5 de l'article 73 de la Constitution), le statut de la Nouvelle-Calédonie... et encore rien n'est figé. Le débat est relancé pour la Réunion pour mieux situer, adapter, le niveau de décentralisation… alors que dans l'Hexagone, certains pensent à une "recentralisation" vers Paris pour les grands secteurs d'intervention. Ce débat n'est pas facile, mais c'est un chemin à faire pour trouver le meilleur consensus possible. Qui fait quoi, tout en étant responsable devant la population ?

4.Posté par jr BOYER le 19/12/2016 17:36

Les outre-mer vont tellement de pair avec les outrecuidants que vous avez lu la quatrième ligne de mon courrier sans le voir. Il est là le malfrat, notre outrecuidant, ce prétentieux du ministère "des outre-mer" . Si nos ministres avaient un minimum de culture, je ne dis pas de diplôme car de nos jours on peut se les procurer sans problème, cela ne se produirait pas. Un Lurel, une Bareigt, diplômés et alors? S'ils n'étaient pas en politique, ils auraient pu être des technocrates et illustrer la définition que Coluche leur donne

5.Posté par jr BOYER le 19/12/2016 17:51

A République
C'est gentil de donner cette explication . Mais ce que vous décrivez a toujours existé. Il faut être intellectuel pour vous suivre et je ne le suis pas. Si un commentateur peut confirmer ce que vous avez écrit, j'en prendrai bonne note et chanterai avec Sardou dans "Liverpool" "A part les mots nouveau je n'ai rien appris".
Pour moi un outre-mer reste un outre-mer quelque soit la richesse de son contenu.

6.Posté par klod le 19/12/2016 21:43

rien de nouveau ............... certains se gargarisent du "quant à soi créoles francophones goyavisés angéliques" ................

7.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 21/12/2016 09:36

*Merci Monsieur,

*Un vrai bonheur de vous lire et ...de vous comprendre !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes