MENU ZINFOS
Economie

"Des milliers d’entreprises vont rester sur le carreau si aucune dérogation pour l'Outremer et La Réunion"


Par - Publié le Mardi 31 Mars 2020 à 16:52 | Lu 5499 fois

La crise sanitaire fait peser un risque majeur sur l’avenir de milliers d’entreprises dans l’île. Jusqu'à 3 000 d’entre elles risquent de mettre fin à leur activité à compter du mois de mai s’inquiète Ibrahim Patel, président de la CCIR, si les dispositifs d’aide de l’État ne sont pas adaptés aux réalités ultramarines, notamment à La Réunion.

Comme l’a rappelé Ibrahim Patel lors d’un point presse organisé ce mardi à l’hôtel consulaire de la rue de Paris, beaucoup d’entreprises n’ont plus la capacité de faire les salaires de leurs employés car fermées depuis le 17 mars et les mesures de confinement obligatoires décidées par l’exécutif. Selon les estimations de la CCIR, plus de 35 000 entreprises soit 77% des inscrits au registre du commerce et des sociétés vont être impactées par la crise sanitaire à La Réunion. Parmi ces sociétés, 95% comptent moins de 10 salariés, "soit un peu plus de 26 000 emplois sans compter le chef d’entreprise", insiste la Chambre, qui rappelle que 65% d’entre elles sont sans effectif.

Les équipes de la CCIR ont épluché en détail le décret paru hier relatif au fonds de solidarité à destination des entreprises particulièrement touchées par les conséquences économiques, financières et sociales de la propagation de l'épidémie de covid-19.

Un fonds financé notamment par l'Etat, les régions et les collectivités d’outre-mer et qui s’adresse aux personnes physiques (travailleurs indépendants, artistes-auteurs, etc.) ou personnes morales de droit privé (sociétés, associations, etc.) exerçant une activité économique, sous conditions (effectif est inférieur ou égal à dix salariés, chiffre d'affaires hors taxes du dernier exercice clos inférieur à un million d’euros, entreprises ayant fait l'objet d'une interdiction administrative d'accueil du public entre le 1er et le 31 mars 2020).
 
Ces personnes percevront sur demande une aide forfaitaire de 1 500 euros (ou une aide égale à leur perte de chiffre d'affaires si celle-ci est inférieure à 1 500 euros). La demande d'aide devra être réalisée par voie dématérialisée, au plus tard le 30 avril.

Ces personnes pourront bénéficier d'une aide complémentaire forfaitaire de 2 000 euros lorsqu'elles emploient au moins un salarié, qu'elles se trouvent dans l'impossibilité de régler leurs dettes à trente jours et qu'elles se sont vu refuser un prêt de trésorerie par leur banque. La demande d'aide complémentaire devra être réalisée par voie dématérialisée, au plus tard le 31 mai, et sera instruite par les services des conseils régionaux.

Une troisième aide, régionale et d’un montant de 2 500 euros, viendra s’ajouter aux dispositifs d’aide annoncé par l’État.  

Ibrahim Patel salue la publication de ce décret mais s’inquiète de sa compatibilité avec la situation réunionnaise, composé à près de 95% de TPE-PME (très petites et moyennes entreprises). "Sur la première partie, le décret dit qu’il faut être à jour des cotisations sociales et fiscales. Malheureusement, beaucoup d’entreprises ne sont pas dans ce cas de figure. Certaines se relèvent à peine de la crise des gilets jaunes", rappelle le vice-président du conseil régional. Ce dernier plaide pour une dérogation pour l’Outre-Mer au risque de voir "des milliers d’entreprises rester sur le carreau".

Autre motif d’inquiétude pour Ibrahim Patel: les modalités pour accéder à l’aide de 2 000 euros. Les très petites entreprises qui n’ont pas obtenu un prêt de trésorerie pourront bénéficier de cette aide de 2 000 euros, cumulable aux 1 500 euros mais à une condition: qu’elles aient au minimum un salarié. Le hic, c’est que près de 29 000 entreprises de La Réunion n'ont aucun salarié, l’entrepreneur étant bien souvent le seul à faire tourner la boutique. "On ferme la porte à 29 000 entreprises", peste le président de la chambre consulaire, qui demande également une dérogation sur ce point.

Enfin, sur l’aide de 2 500 euros apportée par la Région Réunion, Ibrahim Patel salue l’initiative mais souhaite que la collectivité se calque sur la position de l’État, "qui dit que c’est moins de 10 salariés et un million d’euro de chiffre d’affaires, contre 500 000 euros de chiffre d’affaires arrêté par la Région". Une rencontre entre Didier Robert et Ibrahim Patel est prévue cet après-midi pour tenter de faire bouger les lignes.

"Il faut absolument que les petites entreprises puissent bénéficier de ces trois prêts, soit 6 000 euros au total. Mais si on n'enlève pas les verrous, des milliers d’entreprises aujourd’hui vont courir à la catastrophe", prévoit le président de la CCIR.

Dans une enquête flash réalisée entre le 20 et le 30 mars 2020 via son site internet mais aussi une campagne SMS de mailing, on apprend que la perte de chiffre d’affaires sur le premier trimestre 2020 par rapport celui de 2019 est estimé à 76,1 millions d’euros. 77% des répondants (sur les quelque 1990 réponses obtenues) ont répondu ne pas être assez accompagnés par leurs banques durant cette crise et 46% ont actionné le dispositif chômage partiel. Ils sont également 59% à ne pas être informé des différents dispositifs d’aide de l’État et 63% ceux de BPi France.

Par secteur, c’est le commerce qui enregistre la plus grosse perte du CA sur le premier trimestre 2020 (-31,6 millions d’euros par rapport au premier trimestre 2019) suivi du BTP (-21,6 millions d’euros), des services (-13,7 millions d’euros), de l’hôtellerie-restauration (-4,7 millions d’euros) et enfin de l’industrie (-4,3 millions d’euros).




Samuel Irlepenne
Passionné d'histoire et de géopolitique, travaille depuis 2012 à Zinfos974 où je couvre les... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Sofiane Battach le 31/03/2020 18:18 (depuis mobile)

Totalement d'accord 100% même si je suis totalement opposer à patel et qu'il doit démissionner suite à des affaires douteuses et prise d'intérêt à son compte on n'a que les décideurs qu'on mérite. La réunion doit se mobiliser Apre cela

2.Posté par Rugby le 31/03/2020 18:51 (depuis mobile)

Si chacun faisait son boulot, la crise du GJ n aurait pas duré et elle n aurai pas affecte autant les tpme... CQFD
Patel, rend l argent que tu as volé

3.Posté par Peinture corona le 31/03/2020 19:05

Ouais, ouais, ouais. Il y en a au moins un qui n'aura pas de baisse de revenu... payé par les commerçants.

Hein Ibrahim ? Montre l'exemple.

J'rigooooole !

4.Posté par Mag Nome le 31/03/2020 19:14

Au lieu être mort dans un caveau en marbre...
Mieux vaut être en vie en mangeant du pain sec pendant un moment.

Vous devriez vous battre pour que tous les employés aient des gants et des masques !

5.Posté par Kiki le 31/03/2020 19:23 (depuis mobile)

Pfff !!!!! Vous ne le connaissez même pas ! Pst 1

6.Posté par Marcus le 31/03/2020 19:27 (depuis mobile)

Tout est pipé.
Même le sondage de la CCI.
Comment dès le 20 mars (confinement a débuté le 16) des entreprises peuvent elles déclarer de telles baisses de CA ?
Les infos de la CCI ne tiennent pas la route.
Comment peut perdre 80% sur 15 jours ?

7.Posté par Dudule974 le 31/03/2020 19:32

Avec les casseroles qu'a M.Patel , il est difficile d lui faire confiance

8.Posté par Jr le 31/03/2020 19:39 (depuis mobile)

6000 euros pour quoi faire.. C l'exonération des impôts et taxes sur la période qu'il faut obtenir.

9.Posté par Domino le 31/03/2020 19:40 (depuis mobile)

Oye le drame est déjà là. A on eu Macron,gilet jaunes, grèves, le covid ne fait que mettre un terme à cette souffrance commerciale.il faut investir dans ces moments de crise, êtes vous capable de nous expliquer comment ? Au lieu de parler d''aide ....

10.Posté par RIPOSTE974 le 31/03/2020 19:40

C'est la crise , les 2 pieds dedans . Le cri d'alarme de l'aide mais adaptée à la réalité locale

11.Posté par ERIC le 31/03/2020 19:55

il est tres mal place pour donner un avis objectif

tres facile de dire ses propos et toujours quemander??


12.Posté par pipo le 31/03/2020 20:10

Arrêtez ça va faire comme après guerre, après la fin de cette grise sanitaire les choses reprendront du feu de dieu!

Alors arrêtez de pleurer svp

13.Posté par kevin le 31/03/2020 20:27

PATEL a toujours le mot pour rire, il fallait éviter à son staff de transpirer car leur synthèse un copié collé de ce qui figure sur le site de la DGFIP.
Aussi, nuisible que le covid 19 ce type.

14.Posté par Didam le 31/03/2020 20:28 (depuis mobile)

Si cet escroc commençait par payer ses dettes et ses loyers peut être que les entreprises iraient effectivement un peu mieux !

15.Posté par Fidol Castre le 31/03/2020 20:51

ça a toujours été comme ça.

PHASE 1 :Des effets d'annonce pour faire croire qu'on agit. La populace croit que les entreprises ont touché le pactole.
PHASE 2 : Mise en place très lente du dispositif.Il y a tellement de critères à remplir et de case à cocher que quasiment personne n'est éligible.
PHASE 3 : le politique revient sur tous les plateaux de télé pour dire : nous avons été là, mais les entreprises n'ont pas été au rendez-vous. Personne n'a demandé à bénéficier de l'aide.

Exemple : le dispositif fantôme de la région n'est pour l'instant qu'au stade 1. Les gens attendent les stades 2 et 3.

Que le greffier du tribunal de commerce prenne des vitamines. Il aura du boulot après le confinement.
Idem pour les employés de Pôle Emploi.


16.Posté par claude le 31/03/2020 21:15

Hello
Je travaille dans le secteur du Sud, et curieusement, depuis une semaine, j’y croise bien davantage de SDF qui s’y ballade , notamment sur Saint Pierre
Est-ce une combine pour éviter l’amande ?
Puisque ce sont peut ètre des petits malins qui prennent le costume de S D F, avec vetement usagers, sac a dos, pour se ballader a longueur de journée , d’autant que ce sont des tètes nouvelles que je n’avais pas vu auparavent
Ils en profitent d’autant plus qu’ ils ne sont pas obligés a l’heure actuelle d’accepter l’hebergement qui leur est proposé au Centre Casabona a Saint Pierre, or, il se peu qu’il y ait parmis eux des porteurs sains du méchant virus consignant ceux qui ont un domiçile


17.Posté par PATRICK CEVENNES le 31/03/2020 22:04

fukcd473
Patel le sus-nommé IP devrait monter un module de formation pour ces ressortissants dont le libellé serait : comment sous-louer un bail commercial et arnaquer bailleur et preneur. Pdr ! Vivement qu'il dégage cet analphabète de mes deuzes.

18.Posté par une réunionnaise 97410 le 31/03/2020 22:19

il faut déjà penser aux malades d'abord, se battre pour eux, tout ceux qui sont tombés et qui vont tomber encore et encore.Car çà touche le monde entier quand meme, et on est au début..;esperons que cela va etre eradiqué la pendémieEt le coté financier de ce monsieur on verra après, on calculera après ou sinon sinon, il faut se dire comme dans une chaumière familiale en difficulté "comment on va faire?", qui va nous aider?....

19.Posté par Lapi974 le 31/03/2020 22:40 (depuis mobile)

De la part d un escroc... Je suis dubitatif...
Et publier son article.. Mdr

20.Posté par roland le 01/04/2020 00:43

le plus important pour cette crise, c'est de sauver des vies, une vie ça ne se remplace pas! Une entreprise, ça peut se réparer avec un peu de solidarité.

21.Posté par Mort des entreprises... le 01/04/2020 01:22 (depuis mobile)

Mort des entreprises ou mort des chefs d'entreprises qui ont l'habitude de vendre deux fois plus cher leurs marchandises à la réunion qu'en métropole ?

22.Posté par Pajany le 01/04/2020 06:50 (depuis mobile)

Jai des soucie à payer toute mes cotisations je suis interdit bancaire mes jai pu ouvrir un compte d'entreprise avec l idom jai des chantier quand j'arrive en fin mois je peut payer que les salaires des journaliers mes pas assez pour les cotisations

23.Posté par jean le 01/04/2020 08:04

Je n'ai pas lu l'article, trop long. Ce que je constate c'est qu'à longueur d'année les entreprises nous bassinent parce qu'elles ne gagnent pas d'argent, ne peuvent pas augmenter leurs employés, et là, en quinze jours elles perdent des millions. J'espère que les aides seront alignées sur les chiffres d'affaires déclarés.

24.Posté par Igard PAZOT le 01/04/2020 10:19

du coup... paye tes loyers patel, comme ça tu participera aussi à l'économie de la run :)

25.Posté par radical le 01/04/2020 11:25 (depuis mobile)

Arèt prend domoun pou kouyon. Vous mettez les salarié en avant pour faire croire que , alors que vous vous inquiéter seulement pour les entreprises , les gros zozo . le ti créole i gagne pu survivre , obligé fé gilet jaune zot la pa la ek sa .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes