Société

Des mascottes "fruits" péi pour sensibiliser les marmailles à la santé

Mercredi 28 Février 2018 - 11:54

Pour sensibiliser les marmailles dès le plus jeune âge à la notion de la santé, la ville de Saint-Paul a souhaité mettre en œuvre plusieurs outils pédagogiques et ludiques permettant de conscientiser les enfants aux meilleurs comportements de nutrition à adopter.

"Ce projet, porté par la politique de la ville, et l’une de nos priorités" a souligné Nadine Sévétian, l’élue déléguée à la politique de la ville lors d'une conférence de presse donnée ce mardi à l'école Blanche Pierson de Plateau-Caillou. Lors de cette journée, plusieurs ateliers ont été proposés aux élèves de l'établissement, autour de la nutrition, de l’hygiène et du sport en musique avec Thierry Gauliris du groupe Baster.

Cette volonté de sensibiliser les plus jeunes de manière ludique a donné naissance aux mascottes fruits locales : "Carambole", "Grenadine" , "Tonton Mangouste", "Pita" ou encore "Manguy". Des personnages amusants porteurs d’un message  santé et qui seront présents au sein des écoles, et intégreront le quotidien des enfants.

Création d'une bande-dessinée

Le message est adapté aux plus jeunes, et sous plusieurs formes : 5400 étiquettes autocollantes distribuées aux élèves de maternelle, règles lenticulaires, cahiers de texte ou encore bandes dessinées. Deux pièces de théâtre, ont aussi été réalisées par les élèves de l’école des Palmistes et de l’école des Combavas, et seront jouées pour les plus petits. "Toutes ces actions visent à sensibiliser les élèves tout en leur permettant d’en être également les acteurs", souligne la municipalité. 

A l’origine, l’histoire des mascottes a été créée par les élèves de l’école Blanche Pierson, et supervisée par Laurent Maillot, professeur à l’école des beaux-arts et illustrateur de tous les mangas. Les anciens élèves de CM2 de Madame Rivat de l’année 2016-2017 ont pu faire partie intégrante du projet. Ils ont mis la main à la pâte avec la création de la BD Les Gardiens de la Bonne Alimentation, à l’occasion du concours BD auquel ils ont remporté le premier prix.


N.P
Lu 620 fois



1.Posté par Kayam le 28/02/2018 23:00

C'est bien de vouloir faire de la prévention auprès des enfants sur le bien-manger, mais quand on apprend que les fruits sont pleins de pesticides, quels seront les effets à long terme sur leur jeune santé ... Et il y a aussi le prix qui n'est pas abordable à chaque fin de mauvais temps. C'est difficile de prévoir les fruits en quantité et qualité suffisantes aux repas. Mais bonne initiative quand même de la municipalité surtout si cela peut porter ses fruits !
-----
Est-ce qu'il y a de l'avenir dans le développement des mangas ici à La Réunion ? Ma question est très très sérieuse. Si j'ai une réponse, ce serait vraiment sympa.

2.Posté par Stupidité le 01/03/2018 23:26

Fruits péi ..mais avec quels produits phyto ??

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter