Océan Indien

Des journalistes malgaches d'opposition se réfugient à l'ambassade sud-africaine

Samedi 8 Septembre 2012 - 13:42

L'ambassade d'Afrique du Sud à Madagascar a déclaré vendredi avoir donné refuge à la directrice, à un journaliste et à un technicien de la principale radio d'opposition malgache Free FM en raison du "harcèlement prolongé et incessant" dont ils font l'objet.


Des journalistes malgaches d'opposition se réfugient à l'ambassade sud-africaine
"L'ambassade d'Afrique du Sud tient à confirmer qu'elle a décidé de donner refuge aux journalistes (...) en raison du harcèlement prolongé et incessant de ces journalistes et bien d'autres, et à la fermeture de la radio Free FM", a indiqué l'ambassade d'Afrique du Sud à Antananarivo dans un communiqué.

Le ministère malgache des Affaires étrangères a confirmé à l'AFP avoir été informé. L'Afrique du Sud a précisé avoir pris sa décision "après étroites consultations avec le bureau de liaison de la SADC", organisation régionale de l'Afrique australe.

Ces journalistes "se sont présentés sur le seuil de l’ambassade, quelques jours après qu’ils soient partis se cacher lorsque les agents de sécurité du dirigeant du pays, Andry Rajoelina, ont attaqué leur station de radio Free FM parce qu’il n’aimait pas certaines de leurs émissions percutantes" écrit le journal midi-madagasikara.

Actuellement, l’ambassade d’Afrique du Sud à Madagascar fait état du fait que la présence des journalistes dans ses locaux se révèle être une source d’embarras diplomatique pour Pretoria. L’ambassade souligne dans sa note d’information : "Il est clair que l’Afrique du Sud ne peut pas les remettre à un régime qui ne respecte pas l’Etat de droit et qui ne leur procure pas un procès équitable. En outre, ils ne devraient même pas passer en jugement (…) De toute évidence, l’Afrique du Sud et la SADC doivent exercer une certaine influence et pression sur Rajoelina pour que ses agents de sécurité renoncent à la poursuite judiciaire des journalistes et leur permettent de continuer à faire leur travail en toute liberté."
Lu 1506 fois



1.Posté par noe le 08/09/2012 15:14

Comment pêut-on être contre une personne élue par son peuple ?
L'opposition ne sait que moucater , sans esprit positif , ne sait que critiquer sans donner de solutions aux problèmes ... Il est normal que le pouvoir condamne l'opposition !

Chez nous c'est pareil : on ne sait que moucater notre Président qui a été élu et bien élu , reconnu par 52 % des français depuis le 5 mai !
Qu'on le laisse bosser sans problème , en toute tranquillité d'esprit !
Vivons notre vie sans problème et attendons les miracles !

2.Posté par gilbsg le 08/09/2012 19:25

Stop Noé, tu racontes encore n'importe quoi !!!

Il n'y a pas eu d'élection de l'actuel dirigeant malgache, c'est justement ça l'enjeu. Tu ne connais rien à rien et tu causes, tu causes... veux tu l'adresse d'un psy ? Cela te ferait du bien de causer "utile" avec lui.

Ensuite, qu'est ce que cela a à voir avec l'élection française ? Quels points communs entre une démocratie à la française et une république bananière telle que Madagascar ?

Et pour la critique, on se souviens de tes posts calamiteux avant et après l'élection, un coup pour la droite, un coup pour la gauche, suivant le sens du vent et encore on n'est pas sûr. C'est bien toi qui était à l'aéroport crier ton enthousiasme à Sarko, je crois me rappeler. maintenant, tu viens jouer les moralisateurs...

Fatiguant, Noé !

3.Posté par Réunionnais moucateur le 08/09/2012 19:33

@1.noe

Depuis quand l'actuel président malgache a-t-il été élu démocratiquement par son peuple ???

A force de vous jeter comme un affamé sur tous les mails de Zinfos974 pour fayoter avec Pierrot, ça devait vous arriver, vous avez les boyaux de la tête qui font des noeuds !

Le moment est vraiment venu de prendre un long repos... ça vous fera le plus grand bien... à nous aussi d'ailleurs !!!

4.Posté par inoui le 08/09/2012 21:29

Personne n'a été élue à mada. Le peuple attend toujours la fin du régime de transition.

5.Posté par Gajik le 08/09/2012 23:36

Encore une fois, la désinformation fait rage à la Réunion au sujet de Madagascar, avec une affaire complexe et il ne paraît pas très équitable ni déontologique de la part de Zinfos974 de ne citer que le journal de Ravalomanana "midi madag" comme référence suprême, lorsqu'on connaît la mauvaise foi de son rédacteur en chef Rajaofera maintes fois démontrée !

La photo montre d'ailleurs le Ministre de l'Information Rahajason (lui-même issu du corps des journalistes) et l'une des deux dits "journalistes" de Free-FM.

On sait que le clan Ravalomanana ne soutenait pas à l'origine ces deux pseudo journalistes de Free-FM qui étaient issus des soutients de l'équipe Rajoelina et qui n'ont pas digéré d'être évincés de la cour de Rajoelina. Ils en ont fait une affaire personnelle sans aucune base politique d'ailleurs à l'origine.

Mais en connaissant les compromissions de l'Afrique du Sud qui, tout le monde le sait désormais clairement roule pour l'ex dictateur, il est aisé de récupérer cette affaire de délit de presse et d'en faire une ôde au "grand timonier démocrate Ravalomanana". C'est minable, petit et indigne, mais çà va bien avec la propagande qu'on trouve ailleurs sur le JIR surtout venant du brave docteur Andriantavy, le duce du groupuscule activiste du Collectif des malgaches de la Réunion et de leurs réseaux (Cf Pana Reeves).

Voilà pour mémoire le communiqué officiel sur le genre de "journalistes" que sont ces deux animateurs de radio qui ont trouvé normal d'annoncer la réussite d'un coup d'Etat avant même que les mutins ne soient arrêtés. Il ne s'agit pas là de journalistes mais de participation active à une tentative de coup d'Etat, ni plus ni moins. Tolèrerait-on cela en France ? La Presse a-t-elle tous les droits, comme de donner la parole à des preneurs d'otages par exemple ou de faire l'apologie d'un crime ?

Voici le communiqué :

6.Posté par Gajik le 08/09/2012 23:44

Un petit coup de gueule de Frank Raharison, journaliste de la Gazette sur le coup monté par l'Afrique du Sud contre la Transition. Ce pays est en effet en pleine ingérence et agit en suzerain sur Madagascar qu'il considère comme un vassal. Il n'y avait pas assez avec l'attitude néo-coloniale arrogante des Etats Unis, il faut sésormais que LMadagascar supporte désormais les agressions de l'Afrique du Sud, pays sous contrats douteux avec Ravalomanana.


Samedi, 08 Septembre 2012

Surprise, qui n’en est pas une : Lalatiana et Fidèle, le couple infernal et fatal, s’est réfugié à l’ambassade sud-africaine, à Ankorondrano. Poursuivis par les autorités judiciaires, les deux, après avoir en vain, paraît-il, frappé la porte à l’ambassade américaine, ont finalement trouvé leur salut à Ankorondrano. Les voici, donc, peinards dans les locaux de cette chancellerie : logés et nourris.
Qui empêche Marc Ravalomanana de rejoindre ces deux « journalistes », une fois arrivé à l’aéroport d’Ivato. L’ambassade d’Afrique du Sud, pourrait, à terme, devenir le refuge des leaders des ravalomananistes. D’ailleurs, l’Afrique du Sud est la terre de prédilection des dictateurs, des renégats, comme l’ex-chef d’Etat haïtien, Jean-Bertrand Aristide qui a détourné des millions de dollars. Qui empêche également ces deux animateurs de Free-Fm de demander, à leur tour, l’exil politique à Johannesburg ? C’est gratuit et ça rapporte !
Il suffit simplement de solliciter le parrainage de Marius Fransman (vice-ministre sud-africain des Affaires étrangères), un habitué de Madagascar. N’importe qui peut ainsi se réfugier à l’ambassade d’Afrique du Sud ; pourquoi alors s’en priver ?
Reste à savoir si Lalatiana et Fidèle bénéficieront d’une sorte de sauf-conduit afin de pouvoir quitter le territoire national… En effet, ils ne peuvent quand même pas résider éternellement à l’ambassade sud-africaine.

7.Posté par Réunionnais observateur le 09/09/2012 06:40

6.Gajik

Vous avez oubliez de citer dans les attitudes arrogantes néo-coloniales de certains pays:
LA CHINE COMMUNISTE vers qui les dirigeants malgaches s'étaient dirigés après le départ de la France... on voit le résultat aujourd'hui !!!

Ceci étant dit, vos compétences journalistiques dont vous semblez faire état, seraient sans doute plus utiles si vous étiez sur le territoire de ce grand pays que vous semblez aimer... mais de loin ?!!!

8.Posté par Gajik le 09/09/2012 09:21

C'est Ratsiraka qui a dressé des listes noires de Chinois "nationalistes" à expulser lorsqu'il a reconnu la Chine dite "communiste". Il a fallu que certains chinois de Madagascar malgachisent leur nom pour échapper à la valise. Ravalomanana, lui, était en relations commerciales classiques avec eux, mais il en profitait personnellement pour s'enrichir, ce qui est interdit par la Constitution malgache en tant que président, c'est ce qu'on lui reproche.

La Chine actuelle, et c'est ainsi depuis des décennies, ne fait pas de pressions militaires. A part au Tibet et au Xin Kiang qu'elle considère à tort comme des affaires internes, elle n'a pas de soldats engagés à l'extérieur dans des actions de déstabilisation. Elle vend des armes elle aussi, comme notre belle démocratie française, mais elle se comporte en commerçant beaucoup plus équitable que les occidentaux qui, eux, pillent, raflent pour rien les richesses des pays qu'elle a mis sous tutelle par le financement occulte de ses hommes de paille.

La Chine ne fait pas de "cadeau" sans contrepartie, mais au moins elle fait des routes, des hôpitaux, construit des infrastructures dans un esprit de développement au plus près des besoins des pays, bien entendu tout en favorisant ses intérêts économiques. Ce qu'ils n'obtiennent pas par le contrat, ils ne vont pas le prendre par les armes et ne montent pas sous couvert de l'ONU et de la "libération des peuples" d'une dictature qui leur a échappé, des opérations médiatiques de diabolisation comme le font les Européo-Etasuniens.

L'approche des Chinois dans les relations internationales n'est pas désintéressée, bien entendu, mais elle n'est pas agressive ni néo-colonisatrice, ni violente au niveau atteint par les prétendues démocraties occidentales qui, en matière de relations avec les pays souverains se comportent en véritables puissances néo-fascistes criminelles.l

9.Posté par Gajik le 09/09/2012 10:24

De plus, pour vous répondre, "Réunionnais observateur", sur ma présence ou pas à Madagascar, je vous confirme que cela n'intéresse personne et n'a guère d'intérêt dans le débat sur le sujet qui était le comportement de ces deux pseudo journalistes délinquants de droit commun et de l'Afrique du Sud.

Je ne pense pas que seules les personnes habitant à Madagascar aient le droit d'avoir une opinion sur ce qui se passe dans ce pays. Sinon, lorsque vous-mêmes vous évoquez des sujets concernant la métropole, vous devriez sans doute aussi y vivre pour avoir le droit d'en parler ? un peu incompréhensible votre réflexion. On est ici pour débattre d'idées sur des sujets précis et non pour mettre en cause la vie privée des gens anonymes qui s'expriment, totalement dénuée d'intérêt pour le débat.

10.Posté par normandie le 09/09/2012 14:54

post2 ,tu as raison noe raconte et raconte toujours n'importe quoi !!!
noe ou le QI d'un bichique !

11.Posté par malgache le 19/09/2012 17:29

@Gajik
Peu importe ce que vous racontez, la réalité c'est qu'il y avait un président élu qui encore une fois a été destitué par un énième coup d'état.
Le coup d'état est un refrain qui se répète sans cesse à Mada, et qui fini par tuer et appauvrir ce pays pourtant si riche. Je ne suis pas certains que les Malgaches aujourd'hui vivent mieux qu'avant, au contraire ils n'en peuvent plus, ils sont littéralement à terre.
Donc au lieu de perdre son temps à soutenir Ravalo ou Rajo en faisant de long et illisible discours complètement futiles et improductif, crions haut et fort pour qu'il y ait une fois pour toute des élections et que le résultat soit respecter jusqu'au bout peu importe le vainqueur.
J'en suis même arrivait au point de penser qu'il faudrait que Mada soit mis sous la tutelle de l'ONU pour diriger ce pays, car on ne peut plus faire confiance à nos propres dirigeant malgache

12.Posté par ndldlp le 19/09/2012 19:54

vite..une manif du SNJ sur le parvis des droits de l'Homme..?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues