Société

Des instructeurs malgaches en immersion au Centre d'aguerrissement tropical de La Réunion

Samedi 18 Août 2018 - 13:37

(Photos © 2e RPIMa)
(Photos © 2e RPIMa)
Issus du Centre national d'entraînement commando (CNEC) d'Ivato (Madagascar) ou des compagnies de combat du 1er RFI (Régiment des Forces d'Intervention), 20 cadres instructeurs et formateurs malgaches, en immersion au Centre d'aguerrissement tropical de La Réunion (CATR), ont été recyclés par les instructeurs commando du 2e RPIMa durant quinze jours début août.

Au cours de ce stage, l'accent a été mis sur les aspects pédagogiques et la transmission de l'entraînement commando. "Nous les faisons travailler comme des stagiaires dans un premier temps", explique le CNE Florian, chef du CATR, "puis nous les plaçons en situation de pédagogues et d'instructeurs".

Possédant déjà les qualifications commando françaises pour certains, les moniteurs et instructeurs malgaches ont ainsi pu mettre à jour leurs techniques, découvrir de nouveaux obstacles, progresser sur les épreuves de franchissement, rappel, escalade et activités nautiques, et se frotter aux différentes pistes d'aguerrissement (la Saline, Bourg- Murat, Cap La Houssaye).

Forts de ce recyclage aux côtés des commandos parachutistes de La Réunion, ils ont rejoint le CNEC où ils reprendront leur rythme d'entraînement soutenu, avec cinq stages par an et trois compagnies de combat à instruire chaque trimestre dans la fraîcheur d’Ivato.

Rappelons que le 2e Régiment de Parachutistes d'Infanterie de Marine, basé à Pierrefonds (Saint-Pierre), est le seul régiment parachutiste d’Outre-mer immédiatement projetable dans la zone sud de l'océan Indien et constitue la composante Terre des FAZSOI.



Zinfos974
Lu 2560 fois



1.Posté par Diplomatie hypocrite le 18/08/2018 14:19 (depuis mobile)

en échange on pourra leur pomper du pétrole au large de Juan de nova.... pompé pompé pompé malgache !

2.Posté par Domi le 18/08/2018 18:50 (depuis mobile)

Ils vont aussi prendre la clé des champs !!!

3.Posté par wai le 18/08/2018 21:09

et les glandeurs devant les bars et qui trainent dans les rues on en fait quoi ?

4.Posté par Thierry le 18/08/2018 22:36 (depuis mobile)

Ils pourront mieux racketter les touristes qui viendront à mada

5.Posté par Vomito le 19/08/2018 00:55 (depuis mobile)

j''espère que mes impôts n''ont pas servi à payer leur frais de mission, billets d''avion, et touti cuanti... Bah j''ai la gerbe...honte d''être français.... ils ont voulu quitter la France ben qu''ils restent chez eux....

6.Posté par Choupette le 19/08/2018 13:03

Surtout, bien les compter et les recompter tous les jours. Ne pas les lâcher d'une semelle.

Les Comoriens courent toujours et ne se cachent même pas ... .

7.Posté par Bien vu le 19/08/2018 13:32 (depuis mobile)

C'est clair, bien vu ! Ah je les avais oubliés ces sportifs comoriens....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter