MENU ZINFOS
Société

Des factures d'eau salées pour des agriculteurs du Tampon


Soutenue par la CGPER, une vingtaine d’agriculteurs se sont rassemblés devant la toute nouvelle retenue collinaire du Piton Marcelin pour interpeller les autorités. Depuis quelques mois, pour pouvoir irriguer leurs exploitations ils ont dû utiliser l’eau potable et se retrouvent aujourd’hui à payer des factures particulièrement salées.

Par - Publié le Jeudi 1 Octobre 2020 à 14:30 | Lu 3762 fois

"Le bassin est plein à ras bord", constatent les agriculteurs en colère. Et pourtant, sur leurs exploitations c’est la sécheresse qui guette. Depuis quelques mois, le réseau agricole n’est plus alimenté. Afin d’irriguer leurs terres, les agriculteurs du secteur de Piton Haycinthe n’ont eu d’autres choix que d’utiliser l’eau potable. La douloureuse n’a pas tardé à arriver dans les boites aux lettres de ces agriculteurs.

Pour Joseph Vienne, maraîcher, l’arrosage de ses pommes de terre ou salades lui est revenu à 9 644 euros pour ces 6 derniers mois soit 4,89 euros le mètre cube alors que l’eau d’irrigation se paye 0,50 euros le mètre cube et au tarif agricole pratiqué par la Cise 0,70 euros le mètre cube. "C’est la première fois que je reçois une facture pareille. La prochaine devrait tourner autour des 6 000 euros. Ce n’est pas possible", s’alarme -t-il. 

"Les problèmes techniques se sont enchaînés", déplore Jean-Michel Moutama de la CGPER face au 350.000 mètres cubes d’eau retenus dans le bassin du Piton Marcelin. "L’eau est là, mais le réseau est vieillissant et sa distribution chaotique", pointe le président du syndicat. En soutien aux agriculteurs, il demande à ce qu’un spécialiste "plus apte à gérer le réseau d’eau agricole" en reprenne la compétence mais aussi à ce que le délégataire en eau potable accepte d’appliquer un tarif agricole. 

Contactée, la mairie en charge du réseau d'eau agricole sous régie, confirme une panne. "Le souci vient d’un pilote de régulation qui entraine des problèmes de surpression sur le réseau". Afin d’éviter d’endommager l’ensemble du système, le réseau a été coupé sur la partie délivrant le secteur du Piton Hyacinthe. "La pièce commandée au Etats-Unis devrait arriver sous peu et être installée dans les jours prochains", rassure la collectivité. 

"Nous n'avons pas de tarif dit agricole avec Le Tampon" répond Sudéau. "Pour autant, nous sommes prêts à recevoir les agriculteurs concernés pour trouver une solution", fait savoir le délégataire. 



Prisca Bigot
En charge de la région sud de l'île, j'ai la main verte, le pied marin et la tête dans les nuages.... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Le Jacobin le 01/10/2020 15:01

Pas seulement les agriculteurs, certains particuliers ont une augmentation de 10€ sur la facture.

Au lieu de réparer les fuites d'Eau, la commune préfère taxer les habitants de la commune.

2.Posté par justedubonsens le 01/10/2020 15:32

La retenue collinaire du piton Marcellin, une parmi tant d'autres, a coûté des centaines de milliers d'euros aux contribuables tamponnais pour faire plaisir aux agriculteurs qui n'en ristournent pas le coût aux consommateurs. Par ailleurs cette profusion d'eau à "pas cher" pour l'agriculture n'est pas très écologique dans une tendance où l'eau devient une denrée de plus en plus rare et coûteuse. Au final quel est le bénéfice pour la collectivité (au sens large) ?

3.Posté par mister Magoo le 01/10/2020 16:19

Qui consomme, paie

4.Posté par Emmanuelle Hoarau le 01/10/2020 19:35

De l'eau salée sur des plantes cela va faire des dégâts !

5.Posté par Pseudo.1 le 01/10/2020 21:42

Slt le ti créole agriculteur pou soubate pou donne a zote un ti culture made in 974 pou mangé Avc des factures comme sa bientôt zote va mange la merde

6.Posté par Jade le 02/10/2020 02:06

Meme pour cet l est paS agriculteur de l eau les chers La triple a certain endroit

7.Posté par Social maconnerie le 02/10/2020 07:42

Encore des bras cassés en mairie.. Pièce à récupérer aux Us..quelle incompétence..

8.Posté par Social maconnerie le 02/10/2020 07:43

2.
Regarde à ste rose ce qui est fait de. L'eau si rare et précieuse..

9.Posté par DOGOUNET le 02/10/2020 07:56

Une nouvelle invention de TAK: la retenue d'eau pleine et...inutilisable ! A 15 millions d'euros le zaffair pour seulement 350 mille m3, ça fait très cher le m3...qui s'évapore. Kréol lé contan: cou'd boi un jour, cou'd boi toujours. Oté TAK donnanou et paypounou do lo !

10.Posté par Bekali974 le 02/10/2020 10:58

Nana i sava restaurant manze langoustes sauvages et iveut paye loprix camarons la merde Vietnam.

11.Posté par rodrigue974 le 02/10/2020 10:46

Il faut voir ce qui est fait avec l eau.
L utilisation de l'eau n est pas éternel pourquoi un arrosage en journée, pourquoi ne pas arrosée en fin de journée
Je pense sue qui consomme doit passer a la caisse l eau est pas gratuits on est sur un petit cailloux l'eau est précieuse pour tous même pour l arrosage.

12.Posté par Fred B le 02/10/2020 16:35

FredB
Je comprends les agriculteurs. Cette panne leur coûte très cher, il est étonnant qu'une indemnisation ne soit pas automatique.
Je ne pense pas qu'ils gaspillent l'eau, ils n'utilisent pas l'eau pour un terrain de golf, nettoyer la voiture, remplir la piscine, arroser le jardin mais faire vivre leur entreprise, assurer l'autonomie alimentaire de l'île c'est à dire sa dignité.
Pour les prix agricoles, c'est une question d'offre et de demande comme dans tous les pays du monde. Le rendement est moins bon qu'à l'étranger car certains pesticides sont interdits ici d'où des prix élevés.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes