MENU ZINFOS
Economie

Des conteneurs vides menacent de bloquer l'importation à La Réunion


Les professionnels du transport et de la logistique au Port rencontrent depuis de nombreuses années des difficultés de gestion des flux au niveau du terminal à conteneurs. Aujourd’hui, en raison de la crise sanitaire internationale qui bouleverse nos modes de consommation et d’exportation, nous arrivons à un paroxysme. Les syndicats TLF appellent dans ce communiqué les compagnies maritimes à prendre leurs responsabilités dans cette situation :

Par - Publié le Mardi 1 Décembre 2020 à 17:15

"On le sait, l’année 2020 aura été un cauchemar notamment pour les professionnels du transport et de la logistique. La pandémie mondiale et les différents confinements ont profondément affecté les flux de marchandises. Cette situation, complexe à gérer, est devenue impossible en cette fin d’année.

Le lundi 23 novembre, le grand Port Maritime de La Réunion a pris l’initiative d’envoyer un communiqué tentant de justifier la situation insupportable dans laquelle se trouve aujourd’hui toute une branche des professionnels du transport et de la logistique. Un communiqué qui arrive au moment où la tension est à son comble dans ce secteur d’activité.

Petite explication ! Il était une fois, l’importation d’un baril de lessive ...

Pour expliquer la situation il nous faut reprendre le schéma d’entrée des marchandises à la Réunion. L’entreprise x est importatrice : elle fait venir des barils de lessive à la Réunion. Elle passe sa commande qui va arriver en conteneurs jusqu’au Port par une compagnie maritime. La compagnie maritime va sous- traiter le déchargement de ce conteneur à une compagnie de manutention. Cette compagnie de manutention se voit attribuer par le Port Maritime un certain nombre d’emplacements à conteneur pour gérer l’entrée et le départ de ces derniers.

Notre baril de lessive est donc déchargé du bateau par le manutentionnaire. Un transporteur local va aller récupérer le conteneur et le livrer chez l’importateur. L’importateur récupère donc sa lessive. Et nous voilà avec un conteneur vide. C’est ici que les problèmes commencent.

Une histoire qui finit toujours avec un conteneur vide !

La compagnie maritime demande à récupérer son conteneur dans un délai fixé par ses soins. Le transporteur ramène donc le conteneur à la société de manutention dans ce délai. Mais arrivé à la porte du Grand Port et parfois après plusieurs heures d’attente, on annonce au transporteur que plus aucun emplacement n’est disponible. Le transporteur doit donc repartir avec ce conteneur vide qu’il a donc "sur les bras" et pour lequel il va devoir gérer toute la logistique de stockage. Encore faut-il qu’il ait l’espace pour stocker des centaines de conteneurs vides. Pire encore, lorsqu’un emplacement se libère au Port, les manutentionnaires donnent parfois un délai de quelques heures, voire moins, aux entreprises de transport pour ramener les conteneurs vides : des délais impossibles à tenir !

Bien évidemment, ces allers-retours ont un coût pour les transporteurs. Le grand port dans son communiqué annonce qu’ "au mois d’octobre, plus de 40.000 conteneurs ont été manutentionnés, ce qui constitue un nouveau record dépassant le précédent de 10%" et il ajoute "Il a fallu à tous les acteurs de la chaîne logistique de l’agilité pour y parvenir". Plus que de l’agilité c’est surtout de l’argent qu’il aura fallu aux transporteurs puisque les professionnels estiment le surcoût de ces manipulations à plus de 100 EUR par conteneur, soit un préjudice estimé, pour l’ensemble des entreprises du secteur, à plus de 40.000 euros par jour d’arrêt de reprise des conteneurs vides.

Le serpent qui se mord la queue et le prix de la lessive qui augmente

Mais alors, pourquoi ce terminal est-il saturé ? Si les conteneurs vides s’accumulent sur les emplacements des entreprises de manutention saturant ainsi l’espace, c’est parce qu’ils ne sont pas évacués. Or, qui est propriétaire de ces conteneurs vides? Qui est responsable de leur évacuation ? Les compagnies maritimes... Les 172 emplacements supplémentaires annoncés par le Grand Port Maritime dans son communiqué n’y changeront rien et seront tout aussi vite saturés si la gestion de la sortie des conteneurs vides par les compagnies maritimes ne change pas... On estime aujourd’hui qu’il y a plus de 3500 conteneurs vides sur l’île en dehors du port ! Une situation ubuesque car pendant que la Réunion déborde de conteneurs vides, les prix de fret ont tendance à augmenter depuis la métropole du fait du manque de conteneur vide en Europe !
 
Les professionnels du transport et de la logistique réunionnais par la voix de son syndicat TLF REUNION appellent aujourd’hui les compagnies maritimes MSC, Maersk et CMA CGM à prendre leurs responsabilités.

Les conséquences sont aujourd’hui subies de plein fouet par les importateurs qui se retrouvent encombrés de conteneurs vides, par les transitaires et les transporteurs qui voient leurs coûts exploser. A terme, nous le savons bien, ce sont les consommateurs qui en pâtiront car ces coûts ne pourront être absorbés indéfiniment par nos entreprises qui finiront par les répercuter sur les importateurs qui les répercuteront à leur tour sur leurs produits, dans notre exemple : un baril de lessive ... Voici, entre autres, comment une mauvaise gestion des flux de marchandises impacte sur la vie chère à La Réunion.

Si rien n’est fait, la Réunion risque un blocage de la chaîne logistique au moment où les produits pour les fêtes commencent à arriver."


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par wtf le 01/12/2020 19:02

Et si c'était fait exprès : pénaliser financièrement ces transporteurs (au passage, vu le nombre d'intermédiaires au gâteau, ça enfle encore la sur OM) pour les éradiquer du paysage et placer d'autres.

2.Posté par Consommation le 01/12/2020 19:07

Oui,
Mais cela éclaire surtout le fait que la Reunion n'exporte quasiment rien...
Et importe beaucoup, grâce à l'argent de la métropole.
Désolé de rappeler ces tristes vérités.

3.Posté par Ah beille le 01/12/2020 19:24

Lol

Grand port maritime 😁

Il y a 1 an c'était la même histoire
Il y a 2 ans c'était la même histoire
Il y a.......

Et ça se proclame port de transbordement de l'océan indien..... 😁

4.Posté par j-yves le 02/12/2020 06:02

Le port n'a qu'a LOUER a prix fort les emplacements des containers. Les 2 premieres semaines gratuites, 1000€ pour chaque semaine suivante.
Les compagnies qui réclament leurs containers viendront vite les chercher, au lieu de repartir avec des cargos vides.

Bien sur, c'est impossible.. Il faut 34 tremblements de terres avant qu'un fonctionnaire bouge le petit doigt. MDR

5.Posté par Maurice le 02/12/2020 14:19

C est pas pour ça que le prix de vente est en baisse dommage pour ceux qui souhaiteraient en acheter

6.Posté par hannus le 02/12/2020 21:40

post@5....bien raison....
et je conseille a ceux qui ont le mal de la metropole....de se barrer ....

7.Posté par jlc2 le 03/12/2020 14:51

Bonjour ! les mettre en vente,moi je suis preneur de 5 .

8.Posté par jlc2 le 03/12/2020 14:56

Bonjour! construire des logements pour des gens, comme font les Pays bas.

quels est le prix d'un container, beaucoup de gens achèteront

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes