MENU ZINFOS
Société

Des commerçants dionysiens réclament la réouverture du parking Océan et de la rue Guyon


Par Ludovic Grondin - Publié le Mercredi 27 Novembre 2019 à 10:06 | Lu 1738 fois

Ça bouge dans le dossier de la revitalisation de l’attractivité du chef-lieu. Les commerçants du centre-ville font tourner depuis quelques jours une pétition pour réclamer la réouverture du parking de l’Espace océan.

Les consommateurs ont le plus grand mal à trouver une place dans le centre-ville et l’ouverture de ce terrain vague ferait office de bouffée d’oxygène. Le terrain avait cette destination il y a encore quelques années, avant que des fouilles archéologiques préventives ne témoignent, en 2018, de l’imminence des travaux. On connaît la suite : le projet vivote et a semble-t-il reçu le coup de grâce au plus haut niveau. Il y a quinze jours, Annick Girardin exposait le fait que le projet était mort.

"Il faut faire un vrai grand parking et l’espace océan c’est l’idéal", lance Permale Sandiren, président de l’Union des commerçants dionysiens. Le 15 juillet dernier, l’UCD a adressé un courrier au maire, mais les commerçants déplorent qu’il n’ait été suivi d’aucune réponse.

Outre l’espace océan, la pétition englobe également le cas de la rue Félix Guyon. Une rue dont la configuration a changé l’année dernière et dont les usagers de la route ont visiblement toujours du mal à s’habituer.  

"Nous demandons à ce que la mairie supprime les sens interdits de la rue Félix Guyon. La police verbalise alors que certains automobilistes ne sont tout simplement pas assez attentifs au changement de circulation. Tout ça, ça joue contre nous ! (les commerces du centre) ", fait savoir le commerçant. 

La publication de la pétition en ligne a au moins eu le mérite d’accélérer la prise de contact. Hier midi, les commerçants avaient rendez-vous en mairie.

"La mairie est restée sur son point de vue, mais promet de nous donner une réponse définitive prochainement", complète Permale Sandiren, avec l'espoir de voir le parking Océan et ses 600 places potentielles être de nouveau accessibles.




1.Posté par wai le 27/11/2019 11:58

il y a rien au CV de Saint Denis ... mise a part quelques familles qui se partagent tous ....font des prix horribles sur des produits du 20e siécle ....suivez mon regard ...

2.Posté par Philippe MARTIN le 27/11/2019 14:36 (depuis mobile)

Par ailleurs la mairie autorise la privatisation de plusieurs places de parking rue Amiral Lacaze pour une terrasse de restaurant. On aimerait connaître les éléments de cette affaire peu banale.

3.Posté par TICOQ le 27/11/2019 15:18

Messieurs-dames les commerçants, on vote dans quelques mois pour nos maires.....vous n'imaginez pas que Zilbère va prendre une initiative de ce genre avant de laisser son fauteuil ?

4.Posté par Réveillez vous le 27/11/2019 15:40

On préfère privilégié les gros groupe ...

5.Posté par Frigidaire le 27/11/2019 15:46

@wai 20ème siècle c'est gentil, 19 ème peut-être ? Qui sont les "certains automobilistes" qui sont verbalisés ? Ce sont les mêmes. Pour bien comprendre, ces personnes habitent le centre ville, prennent leurs voitures pour déposer leurs enfants 3 coins de rue plus loin (en sens unique bien évidemment) et stationnent devant ou à proximité immédiate de leurs commerces. Chercher les erreurs ...

6.Posté par menfin le 29/11/2019 10:05

Que les commerçants commence par être.. commerçants.
Ouvrir entre 12H et 14H et après 18H.. comme partout ailleurs. On est pus en 1980..

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes