Faits-divers

Des clés d'étranglement à tour de bras dans une station service du Tampon

Mardi 20 Mars 2018 - 07:38

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Ce matin du samedi 17 février dernier, Fabien T, 30 ans, est tellement ivre, qu’il ne se souvient pas précisément des faits. Juste qu’il est entré dans "une folie noire" en tombant sur le voisin de sa compagne, également pompiste dans une station service de Trois Mares. 

Le prévenu, grand et athlétique, se tenait ce lundi matin devant le tribunal de Saint-Pierre après avoir demandé un délai de préparation, poursuivi pour des violences mais aussi conduite sans permis et en état d’ivresse manifeste. 

Pour tenter de comprendre ce qu’il s’est passé, il faut retracer les faits au travers des différents témoignages mais aussi des images captées en partie par la vidéosurveillance. Après avoir passé la nuit à boire chez des amis, Fabien T. décide de prendre le volant et s’arrête faire un crochet à la station service pour faire le plein. Il reconnait immédiatement l’homme qui contrarie sa compagne et "cherche des ennuis avec tout le monde" dans la résidence où elle habite. Fabien T. le menace et finit par frapper. Deux bonnes gifles sont assénées au pompiste qui va se réfugier dans les toilettes du magasin de pièces autos détachées jouxtant la station service.

Fabien T. ne s’arrête pas là et le poursuit jusque dans le magasin, tambourine sur la porte jusqu'à ce que le gérant leur demande de sortir régler leur histoire à l’extérieur. Le pompiste finit par sortir et aurait reçu au passage quelques coups. Une fois dehors, Fabien T. saisit le pompiste par la gorge, l’empêchant de respirer jusqu’à ce qu’un joggeur intervienne en plaçant à son tour son bras autour du cou de Fabien T.

Mais le trentenaire à une carrure imposante. Il se dégage de la prise pour cette fois-ci s’en pendre à la seule personne qui a osé porter secours à la victime. La scène de violence s’achève à l’arrivée des gendarmes. 

Une place de parking à l'origine des violences

Le pompiste violenté reçoit 10 jours d’ITT et démissionnera "trop traumatisé" alors qu’il venait de commencer à travailler au sein de la station service.  Fracture du nez non déplacé, hématome à l’oeil gauche…le bon samaritain, âgé de 46 ans, reçoit quant à lui 21 jours d'ITT. 

Reste que les causes de l’origine de cette violence demeurent pour le moins obscures. En cause : une place de parking que le pompiste occuperait à la résidence pour décharger ses courses. "Je suis désolé, j’ai eu une réaction disproportionnée", reconnait le prévenu à la barre, jugé sur le mode de la comparution immédiate. 

4 ans de prison sont requis par le parquet. 13 mentions figurent à son casier alors qu’il est le père d’un enfant de 2 mois. Pointant le dossier "gonflé" par les témoignages des collègues de la victime, la défense a demandé au tribunal de s’en remettre uniquement aux certificats médicaux pour une scène qui "finalement n’a pas été d’une extrême violence", a-t-elle plaidé. 

Fabien T. a finalement été condamné à 2 ans de prison ferme et a été conduit en détention à l'issue de l'audience. Il devra également verser à la victime 2000 euros de provision en attendant l'expertise médicale du pompiste ordonnée par le tribunal. 
PB
Lu 7737 fois



1.Posté par pata974 le 20/03/2018 05:20

"Cool"(2ans) pour une tentative de meurtre...

2.Posté par titi le 20/03/2018 05:50

Trop « traumatisé « il démissionne ??c’est vrai qu’au chômage et dépendant de la société il est à l’abri

3.Posté par cmoin le 20/03/2018 09:00

Fallait donner 10ans ferme à cet animal ultra violent.

4.Posté par Cimendef le 20/03/2018 09:00 (depuis mobile)

La réaction du gérant de la station est pour le moins curieuse !

5.Posté par noe le 20/03/2018 09:03

Toujours des pseudo condamnations payées avec mes impôts !

6.Posté par alex97427 le 20/03/2018 10:30

A Titi
C'est évident que quand ton patron, qui comme tout être humain qui devrait t'aider te dit de régler tes problèmes dehors ,tu n'as pas forcément envie de rester.

7.Posté par BIBIC le 20/03/2018 10:38

bonjour,

Le patron de la station service doit être à la barre au même titre que l'agresseur "non assistance à personne en danger" le patron doit assurer la sécurité de ses salariées prévu dans le code du travail et non leur demandé de régler leur compte à l'extérieur. comment une enseigne comme Total peux cautionner ce type de gérant ??????? démission au bout de quelque jour tu parle ????? le salariées était encore en période d’essai.

arrête prend créole pou couillon.

8.Posté par Jp POPAUL54 le 20/03/2018 11:13

Encore un belitre qui s' en sort bien.
13 mentions à son casier et seulement 2 ans pour avoir tabassé 2 personnes.
Et pas de dédommagement pour le courageux joggeur ?

9.Posté par Réveillez vous le 20/03/2018 11:54

""finalement n’a pas été d’une extrême violence""

effectivement...un avocat est la pour défendre sont client...a vomir ....

Avec toute les casserole dans son casier....il n a que ca....encore une fois
la justice n est pas rendu...une honte

10.Posté par Non le 20/03/2018 17:44 (depuis mobile)

Je n.irai plus faire le plein dans cette stationn service.

11.Posté par Khey974 le 20/03/2018 19:20 (depuis mobile)

Il est parti se réfugier "dans les toilettes du magasin de pièces autos détachées jouxtant la station service" c''est écrit noir sur blanc pourtant.. C''est pas son patron qu''il faut blâmer

12.Posté par Ti tangue stressé le 20/03/2018 20:10

@ 2.Posté par titi le 20/03/2018 05:50

GRATEL .....lire post 4 .....

Préparer sa défense ....??? Alors que les gendarmes sont intervenus et un casier judiciaire fourni .......AU TROU et pour longtemps

13.Posté par Ti tangue stressé le 20/03/2018 20:14

@ 11.Posté par Khey974 le 20/03/2018 19:20 (depuis mobile)

+ 1 mille excuses pour mon post pour post 2 n'empêche que c'est un traumatisme
Post 2 reste un GRATEL

14.Posté par Thierry le 20/03/2018 21:04

... l'etat ponctionne les vieux, affaiblit les citoyens actifs moyens ... mais soutirent les malfaiteurs par sa clémence ... et le citoyens rentre dans les rangs du mouton qui se fait tondre ... silencieusement.

Ca pue ... et ça va devenir trop tard.

15.Posté par Samwinsa le 20/03/2018 21:52 (depuis mobile)

Post 11 sé le seul lèkteur parmi tousa de komantateurs?

16.Posté par A m"diter le 20/03/2018 22:33

A titi :2 et Khey974 :11 vous êtes graves ou aussi c..! Commentaire 1 s'en prend à la victime en l'accusant de vivre au frais de la société alors il était agresser sous les yeux de son patron et l'autre commentaire 11 qui précise que "c'est pas son patron qu'il faut blâmer"!!! J'espère qu'un jour prochain vous arrive une situation similaire!
Quant au patron, si je déposerai plainte pour non assistance en personne en danger! Moi aussi je boycote sa station dorénavant!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 18 Novembre 2018 - 20:43 St-Pierre: Feux de palettes à la Ligne des bambous

Samedi 17 Novembre 2018 - 23:28 Les barrages levés sur la quatre-voies de St-Louis