Education

Des classes aménagées pour les enfants de familles "fragilisées" à la Rivière des Galets

Vendredi 6 Mai 2011 - 07:42

Le recteur Mostafa Fourar, le maire du Port Jean-Yves Langenier et le directeur de la CAF Jean-Charles Slama se sont rendus hier dans la nouvelle "Classe Passerelle" implantée au sein de l’école maternelle Eugène Dayot à la Rivière des Galets.
Elle préparera ces enfants issus de familles "fragilisées" à l’entrée à l’école maternelle dans les meilleures conditions.


Des classes aménagées pour les enfants de familles "fragilisées" à la Rivière des Galets
Ouverte aux enfants âgés de 2 à 3 ans, la classe Passerelle n’est pas une crèche collective. Il s’agit d’une classe spécifique, localisée dans une école maternelle, dont les horaires sont calés sur le rythme et le temps scolaires.

La première classe Passerelle du Port est implantée au sein de l’école maternelle Eugène Dayot de la Rivière des Galets. Y seront accueillis, pendant toute la durée de l’année scolaire, 15 à 20 enfants n’ayant pas encore fréquenté de structure d’accueil collectif de la petite enfance.

Horaires aménagés

Les parents s’engagent contractuellement à une fréquentation régulière, à venir chercher leur enfant à l’école tous les jours et à partager avec eux des activités éducatives, encadrés par une enseignante, un agent territorial des écoles maternelles (ATSEM) et, particularité de la classe Passerelle, une éducatrice de jeunes enfants (EJE).

Après avoir échangé avec les parents et l’équipe pédagogique (professeur des écoles, éducatrice de jeunes enfants et Atsem) dans la matinée, le recteur Mostafa Fourar, le maire du Port Jean-Yves Langenier et le directeur de la CAF Jean-Charles Slama ont signé une convention Education nationale/Mairie/CAF à l'issue de cette visite de terrain.

Des classes aménagées pour les enfants de familles "fragilisées" à la Rivière des Galets
Ce dispositif est destiné aux enfants provenant de familles les plus fragilisées, d'une situation de carences éducatives repérées sur le secteur géographique ou encore d'enfants issus de grossesses précoces.

Implication importante des parents


Son fonctionnement est particulier. La classe Passerelle fonctionne les matins de 8 h 30 à 11 h 30. Les après-midi (de 13h30 à 15h30) sont réservés aux activités portant sur l’accompagnement parental, assurées par l’EJE. Les heures d’arrivée et de départ et le temps de présence des enfants sont modulés avec l’équipe, en fonction de l’évolution de chaque enfant et de chaque famille, dans le respect du cadre proposé par la convention.

Attention, le dispositif implique la participation active des parents. Ainsi, la présence initiale des parents est obligatoire, avec comme objectif le retrait progressif de leur implication afin de favoriser la séparation et l’intégration scolaire, en lien avec l’équipe et en fonction des besoins de l’enfant. En début d’année scolaire, les parents s’inscrivent sur un planning et participent à l’animation d’ateliers (activités éducatives construites à partir de jeux, de comptines,..).

La Réunion compte deux structures de ce type, l’une à Sainte-Rose et l’autre désormais au Port. La mise en place de cette classe un peu spéciale a nécessité la participation financière de la CAF (18.600 €), de la commune du Port (28.200 €) et d'autres organismes (familles, Département, Région, ADI, Etat…) à une hauteur de 42.000 € pour un coût total de 88.800 €.
Ludovic Grondin
Lu 2633 fois



1.Posté par noe974 le 06/05/2011 09:51

Très bonne initiative ce type de classes pour les enfants les plus fragiles ....

Il faudrait les installer dans toutes les écoles de notre île ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter