MENU ZINFOS
Santé

Des bus pour sensibiliser les jeunes aux effets du tabac chimique


Avec près de 140 cas d'intoxication aigüe recensés sur le département depuis 2017, le tabac chimique se répand de plus en plus auprès des jeunes. Le cas d'une dizaine de soumission chimique inquiète les autorités qui lance une campagne de sensibilisation sur l'utilisation de cette substance.

Par Maxime Bonnet - Publié le Mercredi 5 Octobre 2022 à 11:52

Si on sait depuis longtemps qu'on doit se méfier de verres offerts en milieu festif, l'apparition du tabac chimique – ou drogue du chaman – rebat les cartes de la prévention. Accepter une cigarette d'un inconnu, c'est se mettre en danger, voilà le message qu'on verra désormais sur une quarantaine de bus Citalis. Durant un mois, ils vont sillonner le centre-ville du chef-lieu, avec une population cible : les jeunes. Présentée ce matin lors d'une conférence de presse, cette opération va se décliner à l'arrière et sur les côtés des cars.
 
"Cette campagne a commencé samedi et en plus de ces bus, le message sera vu dans près de 1.200 sites de la mairie de Saint-Denis. Dans un mois, un bilan sera fait pour savoir si le message a été reçu par la cible de la campagne", explique David Mété, chef du service addictologie du CHU Nord.
 
 "On est face à une substance qui est 10 à 200 fois plus forte que le THC classique, et qui peut faire perdre connaissance en moins de 10 secondes", poursuit le médecin. Aujourd'hui, près de 200 molécules différentes de ces cannabinoïdes de synthèse ont été identifiées, mais "une nouvelle molécule arrive sur le marché chaque semaine", ajoute Adrien Maillot, épidémiologiste en charge du dispositif de toxicovigilance de l'océan Indien.   

"On voit de plus en plus de jeunes léthargiques sur les trottoirs"
 
Face à ces nouvelles molécules, les pouvoirs publics semblent déterminés à réagir. "La ville a fait le choix de s'impliquer, car il y a une prise de conscience de ce problème de santé publique. Quand on se balade sur le terrain, on voit de plus en plus de jeunes léthargiques sur les trottoirs", précise Marie-Annick Andamaye, adjointe à la mairie du chef-lieu en charge des questions de santé.
 
Également présente ce matin, Christine Torres, sous-préfète chargée de la cohésion sociale et de la jeunesse, rappelle que cette campagne s'inscrit dans une lutte globale contre les addictions. "En parallèle de ces messages de prévention, l'État s'engage à mieux appliquer les mesures protectrices, comme le respect de l'âge pour la vente de tabac ou d'alcool. Des contrôles et de la répression seront mis en place pour les fêtes de fin d'année", précise la sous-préfète.
 
L'efficacité de cette campagne sera détaillée grâce à une étude d'impact auprès des jeunes. Elle pourra être généralisée sur tout le département si elle est suffisamment efficace.




1.Posté par Jeanaimarre le 05/10/2022 13:06

Je ne veux pas freiner votre initiative, mais vous connaissez l'histoire des " moulins à vent " ???
Les jeunes n'ont rien à fiche ! Ils veulent telles des colonnes de militaires mal encadrés, aller jusqu'à l'abîme.....

2.Posté par Le Fossoyeur le 05/10/2022 16:25

Combien à coûté cette campagne de prévention, qui sert à rien ?

3.Posté par Fidol Castre le 05/10/2022 16:59

Des bus pour sensibiliser les jeunes aux effets du tabac chimique


Commençons par les chauffeurs.

4.Posté par Fidol Castre le 05/10/2022 17:00

Tabac chamanique : vidéo

5.Posté par Le Vieux Con le 05/10/2022 17:19

La prochaine fois essayez ça :

Du tabac chimique pour sensibiliser les jeunes aux effets dans le bus.

Succès garanti. 😅

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes