Océan Indien

Des associations socio-culturelles mauriciennes contre le créole à l'école

Samedi 30 Janvier 2010 - 10:15

Une quinzaine d'associations socio-culturelle mauriciennes, réunies au siège de la Hindu Maha Sabha à Port-Louis, se sont opposées à l'introduction du créole mauricien comme langue d'enseignement à l'école. Ces dernières estiment que ce choix n'apportera rien et ne fera que pénaliser les élèves...


Des associations socio-culturelles mauriciennes contre le créole à l'école
"Ne touchez pas à notre langue, le Kréol doit rester là où il est. Cette conférence de presse n'est que le début, nous allons descendre dans la rue s'il le faut" : cette phrase du président de l'Arya Sabha Sattyadev Preetum est claire et sans appel.

Ce vendredi, ils étaient une trentaine de membres à se réunir à Port-Louis pour monter au créneau face à ce projet, également débattu à la Réunion. Selon le président de la Hindu Maha Sbaha, Satish Goburdhun, ce ne sont pas uniquement les élèves qui réussissent dans le système qui vont être pénalisés mais aussi les enfants des "membres de la population générale".

Opposés avec force à ce projet, les critiques et avertissements n'ont pas manqué comme en témoigne cette phrase volontairement provocatrice émise par Krit Manohur de la Voice of Hindu : "Nous représentons un front d'hindous unis, solide et fort, ne jouez pas avec nous. (...). Notre révolution est pacifique, nous voulons une révolution d'idée".

"Ceux qui font ces revendications sont des démagogues"

Un problème de communication a également été soulevé par les acteurs présents. Aucune consultation n'ayant eu lieu sur ce projet avec les associations socio-culturelles concernées selon l'Express de Maurice : "Demain nous verrons les Marathis, les Tamouls, les Mandarins et autres venir réclamer qu'on introduise leur langue comme médium d'enseignement" explique un des portes-paroles présent ce vendredi.

A ce titre, Somduth Dulthumun, préisdent de Sanathan Dharma Temples est revenu sur l'usage de la langue créole et son histoire : "Le Kréol a été imposé à nos ancêtres et pour moi, c’est un service que je rends à la population lorsque je m’exprime en Kréol. Il ne faut pas venir nous l’imposer, nous ne voulons pas entrer dans un ghetto. Ceux qui font cette revendication sont des démagogues", avant de mettre fin à cette conférence de presse houleuse.

Plus d'infos sur "L'Express de Maurice "
Ludovic Robert
Lu 1757 fois



1.Posté par oXo le 30/01/2010 12:01

Quand on sait comment le créole est considéré par les anciens engagés à Maurice, plus rien ne m'étonne...............
N'oubliez surtout pas d'aller les engraisser ce Weed-End
Ils n'attendent que votre monnaie

2.Posté par Pierre Dupuy Junior le 30/01/2010 15:26

Voice of Hindu... Juste un conseil: lisez ce lien jusqu'au bout, ça vous donnera une idée de leur "personnalité" (je précise que c'est une section de leur site officiel) : http://www.voiceofhindumauritius.org/about_us.html

Globalement, l'idée générale de la page citée est "foutons les musulmans à la mer". Ils sont également assez connus à Maurice pour leur... propension à se montrer violents, sectaires et à faire pression sur le politique. Non que pour le coup je ne sois pas d'accord avec eux, mais c'est toujours intéressant de savoir à qui on a affaire.

3.Posté par chikun le 30/01/2010 20:00

Qui peut prôner le criole à l'école ?
- Des indépendantistes ?
- des loosers?
-des analphabètes?
-des manipulés?
Le créole, c'est jutse fait pour emmerder les nouveaus immigrés.
"eskuz a moin, moin lé la depui avant ou."
(Viens pas me faire chier )

4.Posté par CIMENDEF le 31/01/2010 18:32

Ces illuminés considèrent avec le plus grand mépris ce qu'ils appellent "la population générale" et à fortiori la langue de cette pupulation.

Les mauriciens d'origine indienne de religion hindoue veulent s'imposer au reste de la population.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter