Société

Des assises des Outre-Mer pour "libérer la parole"

Lundi 6 Novembre 2017 - 18:56

Jusqu’au mois de décembre, la phase de consultation des assises des Outre-Mer est engagée, avec la mise en place d’ateliers de réflexions autour des thèmes de société. Un "temps d’échange conçu pour que chaque ultra-marin puisse faire entendre sa parole".


Le but de ces assises, "refonder la relation entre l’Etat et les territoires ultramarins" précise Amaury de Saint-Quentin, le préfet de la Réunion.

S’entame donc une première démarche de consultation, de concertation et de partage mise en oeuvre depuis quelques semaines. "Pour nous ici, cela permettra à chaque Réunionnaise et Réunionnais de faire entendre sa parole. Il faut recueillir auprès de la population les idées, les propositions, les projets qui répondront aux enjeux de notre territoire" précise le Préfet.

La première phase de consultation permettra de mettre en place au premier trimestre 2018 un "livre bleu Outre-mer", qui contiendra une liste des projets concrets, la feuille de route du gouvernement pour la mandature à venir.

"C’est la dimension collective avec l’ensemble des acteurs locaux qui est importante" souligne Amaury de Saint-Quentin. Un site internet dédié permet déjà de recueillir la parole des Réunionnais. Des ateliers de réflexion ont été créés, autour de 12 thèmes de société allant de la mixité sociale, au logement, à l’emploi ou encore aux relations entre forces de l’ordre et population.

"Pourquoi, en 2017 il existe encore des comportements déviants"

Un des sujets de réflexion approfondi dans un atelier, la relation entre la population et les forces de l’ordre. "On va aller sur le terrain en ayant en tête d’être pragmatique. On cherche à comprendre pourquoi, en 2017 il existe encore des comportements déviants malgré tous les dispositifs mis en place. On doit amener des recommandations concrètes. Ceux qui entrent en conflit avec les forces de l’ordre, qui brûlent, sont aujourd’hui écoutés, mais également ceux qui sont en contact avec eux de l’autre côté de la barrière." explique Laurent Médéa, sociologue spécialisé sur les questions de délinquance.

"Pas de réunions d’experts et pas d’ingérence de l’Etat" sont les maîtres-mots de ces assises de l’Outre-Mer, pour lesquelles les 300 acteurs sont tous bénévoles.

L’accès au logement et la mixité sociale font également partie des pistes de réflexion.  "On est sur un parcours à réfléchir, pour que les gens accèdent à leurs logement de manière plus facile et qu’ils puissent rester dans leurs logements de manière pérenne. Aujourd’hui, La Réunion a une géographie particulière, avec les hauts par exemple et on ne vit pas de la même manière partout. Il faut penser à l’accès aux logements autour de ces questions-là" explique Frédéric Coulama, Président de la fédération des acteurs de la solidarité.

Emploi et chômage

Autre point névralgique, la situation de l’emploi sur notre île. "Le taux de chômage à La Réunion étant très élevé, le sujet n’est pas nouveau. On n’en va pas le traiter et le régler en deux mois mais on va essayer de trouver des idées concrètes avec un impact rapide. Des pistes de réflexion sont organisées autour d’objectifs simples, la création de valeurs locales, l’ouverture sur la zone, le tourisme, le développement de l’agriculture ou encore les services à la personne" précise  Marcelino Burel, expert comptable.

Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 1609 fois



1.Posté par moi le 06/11/2017 18:54 (depuis mobile)

C'est ces v.i.p pays qui nour représentent?

2.Posté par Le renyoné le 06/11/2017 19:20 (depuis mobile)

Liberer la parole lol.
Les choses sont simples : arret prend kreol pou couillon :)

3.Posté par David le 06/11/2017 18:43

qui va ecouter?macron Mdrrr

4.Posté par Samwinsa le 06/11/2017 22:12 (depuis mobile)

Ki i sa lire tousa? Bann na va "assises" dessus et va dire sak zot la fini décidé.

5.Posté par IDEES ET PROJETS POUR LA REUNION le 07/11/2017 05:40

comment pouvoir concacter ces messieurs et mesdames , qui doivent venir au contact de la population ???
Je suis prét à leurs donnés mes idées et les projets pour la reunion .

6.Posté par Grangaga le 07/11/2017 08:50

Ils sont en classes de de 6ème, 5ème et 4ème des collèges de la Marine, de Joseph Hubert et de Achille Grondin de St-Joseph et font leurs premiers pas dans la politique. Samedi 4 novembre, s’est tenu le premier conseil municipal des collégiens (CMC).

Cette instance citoyenne a pour mission de proposer des projets et de mettre en œuvre des actions pour la ville et la jeunesse.

Si zot' la bézwin in délégacyion reprézantativv' dé DOM, satt' là lé a mèm' pli app' de dirr' é fèrr' satt' zot' y .......vivv' dan la vi de tou lé zourr', po amélyiorr' zot kondicyion de Domyin san dis'tink'cyion.
O lié de so bann'.....wi wi......ma tu vu.......lé la ziss' po la po graton.

7.Posté par ZembroKaf le 07/11/2017 09:48

Le 4ème à partir de la droite (chemise bleue) ce n'est pas le "Aziz Patel"...faiseur de miss !!!
@5 "idee pour...."
Il suffit d'être inviter dans les cocktails "VIP"...lol !!!

8.Posté par Daniel Hoarau le 07/11/2017 10:28

il n'y a que des questions avec des réponses toutes faites et sans possibilité de mettre d'autre avis. Je n'ai pas vu d'appel à candidature pour les ateliers. Les questions réponses sont trop vagues et ne correspondent pas à mes attentes.

9.Posté par PATRICK CEVENNES le 07/11/2017 21:13

fukcd473
7.Posté par ZembroKaf le 07/11/2017 09:48
Ouais, ouais, c'est Aziz. Pourtant nous ne sommes que mardi. Mdr !

8.Posté par Daniel Hoarau le 07/11/2017 10:28
Sérieusement, le site assises "à la mort moi le nœud". Il ne se sont pas trop foulés. un peu comme à propos de l'égalité irréelle. Limite foutage de gueule.
Aziz s'occupera probablement de l'atelier Déplacements, missions et réceptions. Mdr !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter