National

Des Gilets jaunes tabassent des journalistes de LCI et menacent d'en violer une autre

Dimanche 13 Janvier 2019 - 14:25

Capture d'écran vidéo Paris Normandie
Capture d'écran vidéo Paris Normandie
Une équipe de la chaîne d’informations en continu LCI (groupe TF1) a été très violemment agressée hier après-midi à Rouen.

Depuis qu'ils font l'objet, de menaces, voire de coups, certaines équipes de journalistes s'accompagnent d'agents de sécurité. C'était le cas hier.

"Ils étaient avec deux agents de sécurité et l’un de ces agents est actuellement hospitalisé" a indiqué LCI dans un communiqué. Sur des images diffusées par le journal Paris-Normandie, on aperçoit une quinzaine d’individus rouer de coups un de ces agents de sécurité.

Ce dernier qui a notamment eu le nez cassé, a été conduit à l’hôpital.

La chaîne a annoncé qu’elle allait déposer plainte.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a tenu à réagir sur Twitter : "Dans notre démocratie, la presse est libre. Dans notre République, la liberté d’informer est inaliénable. Violenter des journalistes, c’est attenter à l’une et à l’autre : ils devront en rendre compte devant la Justice".

Une autre journaliste a également été prise à partie à Toulouse hier. "Une horde de Gilets Jaunes se défoule sur UNE journaliste de La Dépêche du Midi, SEULE dans sa voiture. "On va te sortir et te violer". Elle a pu leur échapper grâce à l’aide 2 GJ. Honte à eux", a écrit Lionel Laparade, rédacteur en chef adjoint du journal La Dépêche du Midi. A Paris, une équipe de journalistes de LCI a aussi été agressée par des manifestants et une journaliste a été jetée à terre avant d’être protégée par d’autres manifestants.

A Toulon cette fois, deux journalistes vidéo de l’AFP ont été poursuivis par une dizaine de personnes et ont reçu "des claques dans le dos, dans la caméra" et un "coup de pied (…) dans la hanche", a raconté l’un d’eux, avant de trouver refuge dans un restaurant.

A Marseille, une journaliste vidéo de France 3 et deux photographes locaux ont été empêchés de travailler par une dizaine de gilets jaunes qui les ont contraints à s’éloigner, en insultant "les journalistes qui ne font que mentir".

Pierrot Dupuy
Lu 1808 fois



1.Posté par SH le 13/01/2019 15:17

A titre d', 28 istes (dont 8 istes étrangers) avaient porté plainte à la date du 8 décembre 2018 contre les violences policières dont ils ont été victimes, alors même qu'ils affichaient sans ambiguité leur qualité de reporters.
Pour l'essentiel, il s'agit de blessures souvent graves occasionnées par des LDB ou des grenades GLI-F4.
Ces faits sont vérifiables sur internet et sur les sites des presses étrangères.
L'IGPN a diligenté plusieurs enquêtes à cet égard.

2.Posté par JORI le 13/01/2019 16:11 (depuis mobile)

1. Sh. Quel est le rapport avec l'article ?. Vous voulez minimiser les violences de vos amis gj violents ?. C'est pas bon pour votre propagande ?.

3.Posté par cmoin le 13/01/2019 17:09

Les soi disant gilets jaune pacifiste.
A foutre en taule.

4.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 13/01/2019 17:26

*Castaner dit n'importe quoi et il le sait !

*"Dans notre démocratie, la presse est libre.

*Dans notre République, la liberté d'informer est inaliénable." - Dit-il !

*Cette presse-là est orientée - toujours !

*Et quelle "liberté" - avec ses journalistes autocensurés ??

5.Posté par " VIEUX CREOLE " le 13/01/2019 17:48

TOUTES LES VIOLENCES - D’OÙ QUELLES VIENNENT - DOIVENT ÊTRE SÉVÈREMENT PUNIES PAR LA JUSTICE ! ! !
- Les Gilets Jaunes" authentiques" ne doivent pas laisser aux " casseurs professionnels " s'approprier" leur mouvement CAR il y a aussi ,de toute évidence, une tentative de discréditer celui-ci ! "Ne tombez pas dans le panneau" : changez de "moyens d'actions"qui permettent aux "Fouteurs de désordre"d'agir et de se défiler en douce sans se faire prendre ! ! ! TRAVAILLEZ EN ACCORD , EN RELATION , AVEC DES ASSOCIATIONS CARITATIVES (Fondation Abbé Pierre"," Secours populaire", Secours Catholique", A;t;d; Quart-monde" e.t.c.. . . Avant le Discours du Président ,ces Associations avaient posé à ce dernier , un certain nombre de questions qui SEMBLERAIENT ne pas avoir été entendues , encore moins écoutées ! ! écoutées . . . . LA MAJORITÉ DES FRANÇAIS SOUTIENNENT LE MOUVEMENT "DES GILETS JAUNES" ! ! Ne !e laissez pas se discréditer par des excités ! ! !

6.Posté par matthieu le 13/01/2019 20:06

Franchement du fond du coeur,je plains ces journalistes LCI tabassés et cette pauvre jeune femme menacée d'être violée, ils sont placés au fond dans un champ de guerre civile.
Et ils ne méritent pas ça.
Ces braves gens ont toujours effectué un merveilleux travail plein d'impartialité!
Je ne comprends pas pour quoi aussi 80 pour cent des Français d'après un dernier sondage sont hostiles aux journalistes, c'est bizarre,non!
le daily news a publié sur l'acte 9 des photos insoutenables de violence curieusement non rapportées par la presse française.
Ces gilets jaunes, employés , artisans , paysans ,ouvriers ,toutes professions confondues sont vraiment des gueux méchants maintenant qui refusent de se laisser gazer et matraquer paisiblement.
On aura tout vu,ils refusent de mourir et avec eux la France,inimaginable!
Un vent de haine se lève sur le pays constamment alimenté par les déclarations des macronistes.
Vous savez un air de la blanche hermine me revient à l'esprit:ou allez vous camarades avec vos fusils chargés.....
Souhaitons que la guerre civile n'éclate pas dans notre cher pays de France.
Franchement ,je voudrais pouvoir dire le contraire mais on n'en est pas loin.
Acte X.

7.Posté par GIRONDIN le 13/01/2019 21:03

Le Problème c'est le traitement de l'information

8.Posté par un observateur le 13/01/2019 23:57

Et on veut nous faire croire que le journalisme est libre... est ce comme zinfos974 ?

9.Posté par JORI le 14/01/2019 00:05 (depuis mobile)

6. Matthieu. Les médias ne font que montrer le vrai visage de vos amis gj qui après les forces de l'ordre frappent aussi les journalistes. Demain ce sera au tour de ceux qui ne pensent pas comme eux ou qui ne portent pas de gilet jaune.

10.Posté par Zeus69 ZEUS69 le 14/01/2019 07:39

Lorsque l'on ne sait pas s'organiser , lorsque l'on base ses actions sur le desordre et le mépris de la democratie , voilà ce qui arrive , et ces gens veulent un pouvoir décisionnaire , surement pas , seuls les élus par le peuple ont ce pouvoir , eux ne representent qu'eux meme .

11.Posté par momo le 14/01/2019 10:56

certaines sont des chaines de DESINFORMATIONS

12.Posté par JORI le 14/01/2019 11:15

11.Posté par momo le 14/01/2019 10:56
Parce qu'elles ne disent pas comme vous??.

13.Posté par austrodoudou le 14/01/2019 12:08

De toutes les façons matthieu momo et consorts n'acceptent le "débat" que si l'on est d'accord avec eux alors à quoi bon commenter leurs élucubrations !!!!!!!!

14.Posté par Fredo974 le 14/01/2019 17:52

Je croyais que les GJ étaient gentils ?

15.Posté par Fredo974 le 15/01/2019 10:49

MATTHIEU : le révolutionnaire virtuel ..... A part déverser ton fiel haineux sur Zinfo , tu fais quoi dans la révolution réelle ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie