MENU ZINFOS
International

Dérèglement climatique : 100 millions de personnes pourraient plonger dans l'extrême pauvreté à l'horizon de 2030


- Publié le Mardi 10 Novembre 2015 à 09:34 | Lu 731 fois

100 millions de personnes pourraient plonger dans l'extrême pauvreté (moins de 1,90 dollar par jour) dans les quinze ans à venir si aucune action pérenne n'est menée pour ralentir le changement climatique annoncé, a dernièrement alerté la Banque mondiale.

L'avertissement est lancé notamment à l'intention des dirigeants de la planète qui se rencontrent début décembre à Paris dans le cadre de la conférence COP21, avec comme priorité d'arriver à un accord à l'international visant à limiter les gaz à effet de serre.

"Sans (un) développement +climato-intelligent+, le changement climatique pourrait faire basculer plus de 100 millions de personnes dans la pauvreté à l’horizon 2030", souligne la Banque mondiale dans son rapport.

L'impact serait notamment très important en Afrique où le changement climatique pourrait drainer dans son sillage une hausse des prix de l'alimentation pouvant atteindre 12% à l'horizon de 2030. Ce serait "un coup très dur pour une région où la consommation alimentaire des ménages les plus pauvres représente plus de 60 % leurs dépenses", explique la Banque mondiale.

L'Asie du Sud-Est pourrait, aussi de son côté, ne pas être épargnée par les conséquences d'un réchauffement climatique non contrôlé à l'échelle mondiale. En Inde, les catastrophes agricoles et l'augmentation croissante des maladies et qui seraient dues à des dérèglements marqués du climat pourraient entraîner 45 millions d'habitants sous le seuil de l'extrême pauvreté.




1.Posté par 974 E.D le 10/11/2015 08:45 (depuis mobile)

mi pense que si toutes ces personne sombreras dans l'extréme pauvreté ce seras en aucun cas la cause du déréglement climatique mais plutot a ces banques privé qui s'en fout plein les poches en anarquans des pays tout entier....

2.Posté par yab le 10/11/2015 10:30 (depuis mobile)

Nos politiciens n''attendent pas 2030 pour nous foutre dans la merde, ils s''y consacrent tous les jours.
Pour preuve, hier encore un voyage Réunion /Mayotte est payé 50000€ mlni pour faire gagner une journée à Madame la ministre.

3.Posté par Zozossi le 10/11/2015 11:02

Attention: les bobards climatico-médiatiques vont commencer à pleuvoir à mesure que se rapproche la sauterie hollandaise!
Tout cela ne tient pas debout si on prend la peine de se documenter sérieusement, loin de la cotterie des scientifiques achetés par les politiques pour réciter leur partition idéologique:

- les cycles climatiques naturels de hausse et de baisse sont vieux comme le monde;

- de fausses prévisions de refroidissement (ça change!) avaient déjà été lancées par les mêmes manipulateurs dans les années 60;

- la saturation due au CO2 est déjà atteinte: donc le chantage n'a aucune base scientifique;

- il n'y a aucune preuve scientifique qu'une augmentation de température serait due au CO2: tout cela est vérifiable pour les esprits curieux qui se documentent par eux-mêmes sur les sites de réinformation où des scientifiques très qualifiés expliquent tout cela très bien (exemple: émission sur Radio Courtoisie le 26 octobre).

Le pseudo-"réchauffement climatique" anthropique est un énorme bobard permettant aux mondialistes d'asservir la planète en contraignant les nations à payer et à accepter des immigrés. La meilleure preuve que c'est un bobard est qu'il est interdit de le contester: voir le licenciement de Philippe Verdier, (monsieur météo" de France 2).

4.Posté par Cléopâtre le 10/11/2015 11:29

C'est d'avantage un dérèglement financier qui va plonger ces personnes dans la pauvreté... Le dérèglement climatique n'y est pour rien... Et puis, je me demande où est ce fameux dérèglement climatique. Il faut arrêter avec ces conneries...

5.Posté par A mon avis le 10/11/2015 12:15

@ 3 zozossi : et vous voilà maintenant climato-sceptique. Décidément vous cumulez toutes les tares !

@ 4 demandez au Bangladais, ou aux habitants de l 'île de Tuvalu s'ils doutent des conséquences du réchauffement climatique !

6.Posté par Kaya POLISMANE le 10/11/2015 12:58

Vampirizés, siçés, détroussés, dépouyés, vidés, enkor et enkor par tout'ban' zétats é pouvoirs banko-politiko-systèm(atik) assoifés Aprè mèt la fote si dérègleman climatik. La natir na rien a war ek sa !! C é sra touzour le stress awar é war port'fèy vide pou certins ke va fé nora de + en + domoun dan la mizèr !! C pousa ossi, malérézman, dé-troi lé oblizé fait D réglemans en natire pou essay viv kan pou dote nana D règlemans en éspès y fé mont zot léxitasion parské port'fey y débord !
Dérégleman climatik....ATIK ATIK ATIK, AYAYAAAYE !!!

7.Posté par prout le 10/11/2015 13:12

Les politiques de l''Europe se chargent déjà de mettre tout le monde sur la paille, inutile de voir ici une manifestation de Mère Nature.

L'écologie "alimentaire" n'a pas dit son dernier mot! (Je ne parle dont pas ici des vrais écolos-responsables mais des Placé, Ségo, Hulot et consorts)

Il me paraît plus urgent d'arrêter de déverser nos saloperies un peu partout (ne serait-ce déjà lors de nos pic-nics et campings) et de ramasser déjà ce qui traine (genre une partie du continent de plastique par exemple)

Concernant un "développement climato-intelligent" , je suggère l'excellent film "Le Transperceneige" histoire d'avoir une réflexion sur les éventuelles conséquences des apprentis-sorciers du climat...

Enfin, pour ceux que cela intéresse, un lien où l'on trouve de vraies informations et vrais chiffres en relation sur le climat :
[http://www.pensee-unique.fr]

8.Posté par A mon avis le 10/11/2015 16:46

@ 7 prout : la teneur de vos commentaire justifie votre pseudo.
Le lien que vous donnez renvoie à un site qui dit clairement la couleur climato-sceptique. C'est un site plus septique que sceptique !
La devise de votre site :
" En matière de science, le scepticisme est un devoir "
en dit long sur la l'attitude pseudo scientifique du site.

En effet, être sceptique, c'est douter de tout.

Ce n'est pas le comportement du scientifique.
La démarche scientifique "ne doute pas de tout", elle pose des questions sur un phénomène, émet des hypothèses, elle mesure, expérimente confronte ses résultats à l'hypothèse et tire des conclusions.
Ces conclusions peuvent être remises en causes par d'autres découvertes, et c'est ainsi que les connaissances scientifiques progressent.
Le scientifique n'est pas sceptique, il est curieux.

9.Posté par Zozossi le 10/11/2015 16:48

@5.Posté par A mon avis

Pourquoi passez-vous votre temps à parler de ce qui vous échappe?

Que savez-vous concrètement de la sitation climatique du Bangladesh et des îles du Pacifique, à part répéter des reportages télé tournés par des catastrophistes incompétents à destination de masses ignorantes à endoctriner?

L'imposture de la montée des eaux dans ces contrées prétendument due au "réchauffement climatique" anthropique a été démontée depuis des années par des scientifiques compétents qui règlent leur compte aux élucubrations politico-financières d'un GIEC au service de ceux qui le financent: Etats et fondations intéressés aux mensonges déversés par ces imposteurs.

Dès 2010, Allègre (entre autres) a expliqué les faits: la montée des eaux au Bangladesh et dans le Pacifique est un phénomène très ancien et mesuré: UN millimètre (!) par an actuellement.
Le véritable phénomène en cause n'a rien à voir avec un vrai ou supposé "changement climatique": cela s'appelle la subsidence, phénomène géologique d'enfoncement des fonds marins.

Contentez-vous donc de lancer vos petites étiquettes: noires comme "fascistes", rouges comme "complotistes", vertes comme "climato-sceptiques", en attendant que vos fabricants de hochets verbaux vous en fournissent d'autres...
Cela semble plus à votre portée que la lecture et l'instruction.

10.Posté par A mon avis le 10/11/2015 18:25

@ 9 : "Le véritable phénomène en cause n'a rien à voir avec un vrai ou supposé "changement climatique": cela s'appelle la subsidence, phénomène géologique d'enfoncement des fonds marins"

La subsidence est l'enfoncement de la partie superficielle de la lithosphère sous l'effet de l'apport des alluvions d'un fleuve. Mais l'enfoncement est compensé par l'apport des alluvions. La montée des eaux du delta du Gange est supérieur à la cause de la seule subsidence et elle s'accèlère. Il y a justement un article sur le sujet dans sciences et Vie de ce mois ci.
Vous allez sans doute contester Sciences et vie et préférer les sources d'info sur vos sites internet complotistes.

Vous niez aussi la fonte des glaciers, de la banquise, la montée du niveau des océans qui est parfaitement mesurée, et incontestable.
A propos d'Allègre, quelle référence ! il y a belle lurette que ses compétences sont remises en causes par ses propres collègues, déjà il s'était illustré à propos de l'éruption de la Soufrière ! Et que ses conclusions sur le climats se sont révélées fausses.

Restez dans votre sphère sceptique !

11.Posté par Le Corbeau le 10/11/2015 18:57

RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE

Il semble que le réchauffement climatique est un phénomène naturel, qui existe probablement sur d'autres planètes même s'il n'y a pas d'activités humaines.
Dans l'antiquité, il y a eu des périodes de réchauffement et de refroidisement en alternance - ce n'est donc pas nouveau à ce jour.
En réduisant toutes activités humaines, nous créeons du chômage et ne changerons rien au problème.
Déjà, il n'y a presque plus d'industries en France, si on réduit encore certains transports aériens qui brûlent des tonnes de kérosène dans l'atmosphère qui contribuent aussi au réchauffement climatique à effet de serre, ce sera encore du chômage en plus.
Il semble que ce sont des cycles qui reviennent périodiquement comme les 4 saisons ( printemps, été, automne,hiver ) qui reviennent tout les 12 mois.
S'il n'y avait pas de réchauffememt climatique, la terre serait froide, la vie serait impossible.
Réchauffement ou refroidissement, c'est peut-être un mal - mais que certains estiment nécessaire.

12.Posté par prout le 10/11/2015 21:02

@A mon avis

J’etais persuadé que vous alliez m’interpeller!
Avec votre tendance systematique d’avoir un avis sur tout (et visiblement de vouloir imposer le vôtre), comme l’indique votre pseudo justement!

Avez-vous pris le temps au moins d’examiner les differents chiffres et courbes de ce site MAIS qui émanent des institutions de mesures reconnues au niveau international ? Je suppose que non et que vous vous etes arrêté au titre ou à l'introduction et vous vous etes tout naturellement forgé un avis irrévocable à partir de cela.

Vous êtes visiblement enclin à jouer de l’invective...je vous imagine bien haut fonctionnaire à la retraite (genre ex Drire ?)

Etre sceptique, c’est une démarche de prudence et c’est surtout ne pas tout gober bêtement (entre autres les chiffres du chomage du gouvernement que vous adulez probablement) et au niveau scientifique c’est rechercher des preuves ET établir des contre-preuves et ne pas bâtir toute une démarche basée sur des chiffres faux...

J’avoue ne pas savoir quel climat il régnait dans les différentes parties du globe au cours des différents millénaires depuis la création de notre bonne vieille Terre, mais je suis sûr que vous avez probablement votre avis sur la question....

13.Posté par Zozossi le 10/11/2015 21:26

@10.Posté par A mon avis

Votre crédulité est telle que vous en êtes attendrissant.

J'écrivais plus haut (mais vous ne lisez pas):
"De fausses prévisions de refroidissement (ça change!) avaient déjà été lancées par les mêmes manipulateurs dans les années 60".
A l'époque, la mode pour gogos était au "refroidisme", et non au "réchauffisme" comme c'est le cas aujourd'hui.

Et savez-vous qui se distinguait dans la propagation de ce bobard?

Votre distinguée revue super-sérieuse "Science et vie", qui écrivait dans son numéro de juin 1974: "Le refroidissement en cours du climat mondial alarme les experts agronomes de tous les Etats. Car il menace les zones tempérées d'une baisse nette des récoltes, peut-être aussi de catastrophes agricoles et donc d'une famine sans précédent. Remède possible : FAIRE FONDRE L'ARCTIQUE (sic !)".

Et maintenant, les mêmes branquignoles nous vendent le "remède possible" de 1974 -la "fonte de l'Arctique"- comme une catastrophe avérée: peut-être vont-ils proposer l'installation de congélateurs géants sur la banquise?...
Ne vous sentez-vous pas un peu ridicule?...

Lisez vous-même ci-après ce numéro de "Science et vie" de 1974, puisqu'il faut vous fournir toutes les références, gros paresseux…

http://transpolair.free.fr/sciences/climat-arctique/climat-arctique.htm

Et bonne continuation dans les découpages et collages de vos petites étiquettes!
("Complotiste", ça commence à vieillir: demandez du neuf à votre fournisseur…)

14.Posté par A mon avis le 10/11/2015 21:54

@ 12 : comme mon pseudo l'indique, en effet je donne mon avis (seulement) sur des sujets qui m'intéressent. Mais ce n'est qu'un avis, que j'essaie d'argumenter.

Etre sceptique n'est pas une démarche de prudence. Etre sceptique c'est douter à priori de tout. L'excès de scepticisme aboutit au négationnisme. Et parfois le dogmatisme (notamment religieux) conduit au scepticisme en refusant tout ce qui n'est pas le dogme.

Ne pas confondre avec "l'esprit critique" qui fait se poser des questions sur ce que l'on fait, ce qu'on entend ou qu'on veut nous faire accroire, mais sans tout rejeter à priori.

vous vous posez la question de savoir :
" quel climat il régnait dans les différentes parties du globe au cours des différents millénaires depuis la création de notre bonne vieille Terre, mais je suis sûr que vous avez probablement votre avis sur la question...."
en effet je peux vous donner mon avis sur la question : je vous recommande d'aller dans une bibliothèque et de consulter des ouvrages de géologie, de climatologie, ou de vous abonner à des revues scientifiques et vous serez au courant des résultats des recherches en ce domaine.

15.Posté par A mon avis le 11/11/2015 20:58

@ 13 : votre référence "sciences est vie date de 1974" , c'est à dire il y a 41 ans.
Le propre des interprétations scientifiques c'est d'évoluer en fonction des connaissance et techniques nouvelles.
En 40 ans les connaissances et les outils de mesure ont considérablement progressé. En 1974 l'informatique était balbutiante : dans tous les domaines les connaissances ont fait des bons. Particulièrement en climatologie et en géologie : en géologie, la théorie de la tectonique des plaque était en discussion.
Les cycles des modification du climat sont variables selon les l'échelle de temps considérée, de même que les transgressions et régressions marines.
Actuellement personne (de raisonnable) ne peut contester que nous sommes dans une phase de réchauffement de la planète : les mesures objectives en attestent.
Les causes et les conséquences peuvent être discutées.
Mais la rapidité du réchauffement n'a jamais été aussi grande que celle que l'on constate actuellement :( les incertitudes qui existaient encore en 1974 attestent de cette rapidité).
Les modification sont telles depuis le XIX è siècle que les géologues évoquent même un changement d'ère géologique : de l'Holocène, nous passerions à l'Anthropocène.

Et Sciences et vie n'est pas la seule revue scientifique. Vous pouvez aussi lire La Recherche et bien d'autres, plus sérieuses que les sites douteux qui sont cités par vous ou par@ Prout .

Mais rien ne vous oblige d'évoluer et de sortir de vos opinions de climato-sceptique.

16.Posté par prout le 12/11/2015 14:13

@A mon avis

Je ferai court, rien ne vous oblige également à douter des échos d'un homme qui a écrit qu'il a vu l'homme qui a vu l'homme qui tenait le thermomètre il y a 40ans...

"les mesures objectives en attestent.": si vous le dites...

Que le climat varie, nous sommes d'accord, c'est d'ailleurs sa nature propre.

Admettons que ça chauffe en ce moment, est-ce que l'Homme, de part ses activités, en est totalement à l'origine, c'est ça la vraie question!

Quoi qu'il en soit, le business lui se porte bien. COP 21: petits fours (croustillants et bien chauds) et champagne (bien frais pour compenser) à volonté!!!

17.Posté par Zozossi le 12/11/2015 18:38

@15.Posté par A mon avis

C'est bien ce que je disais: vous ne lisez pas.

Vous n'avez même pas lu l'article de votre propre "bible" Science et Vie (n° de 1974) dont je vous ai envoyé la référence (je la redonne ci-dessous, tellement cette lecture est instructive), mais vous vous permettez de le commenter en nous baladant sur des sujets sans rapport comme l'informatique et la tectonique des plaques.

http://transpolair.free.fr/sciences/climat-arctique/climat-arctique.htm

Si vous l'aviez lu, vous y auriez vu (comme dans d'autres titres de presse) le même ton pseudo-scientifique péremptoire et définitif qu'aujourd'hui, avec les mêmes conclusions: nécessité du mondialisme et de "migrations économiques" imposée par les mêmes pseudo "experts" de la fondation Rockefeller et compagnie.

Il existait évidemment déjà en 1974 des instruments de mesure précis.
Vos "experts" de l'époque écrivaient (lisez l'article!):
"Dans l'hémisphère nord, la surface totale couverte de neige ou de glace était de 32,9 millions de km carrés en 1968 ; elle a passé brusquement à 36,9 millions en 1971".

C'est-ti pas précis, ça, mon bon monsieur?

Les mêmes, 40 ans, plus tard, toujours aussi péremptoires et arrogants, écrivent exactement le contraire, avec des chiffres tout aussi précis, mais ils arrivent par miracle aux mêmes conclusions tirées avant même la"démonstration": il faut accepter des millions de "réfugiés climatiques" et organiser le monde autrement (selon leurs intérêts politico-économiques, évidemment!).

Bref, pour vos experts bidon:
-en 1974, il fait de plus en plus froid, donc les sécheresses augmentent, donc il faut accepter de plus en plus de migrants;
-en 2015, il fait de plus en plus chaud, donc les sécheresses augmentent, donc il faut accepter de plus en plus de migrants.

Et toujours le même discours autiste, le refus du débat, le dénigrement de la contradiction argumentée à coup d'étiquettes "assassines"!

Et dire que vous prétendez qu'il faut "évoluer en fonction des connaissances et techniques nouvelles", alors que vous reprenez comme un perroquet l'accusation de "négationnisme", mot inventé par un idéologue il y a quelques années pour discréditer des chercheurs qui, précisément, disent que les connaissances, loin d'être figées, doivent "évoluer en fonction des connaissance et techniques nouvelles".

Vous êtes pitoyable de crédulité et de conformisme.
Bon collage d'étiquettes!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes