MENU ZINFOS
Zinfos974
Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion
Alertes infos :
Départementales

Départementales : Yvette Duchemann et Hary Grondin ensemble pour rafraîchir le canton Saint-Denis 2


Yvette Duchemann et Hary Grondin ont décidé de joindre leurs compétences et leurs convictions pour se présenter sur le canton Saint-Denis 2. Le binôme veut faire de la protection de la population et de la biodiversité le cœur de sa mandature. Ils seront suppléés par Marjorie de Cotte et Ahmad Mootara.


Par GD - Publié le Mercredi 5 Mai 2021 à 13:18

"Moin lé comme carapates su tétés de bœuf", annonce Yvette Duchemann pour expliquer qu’elle ne renonce jamais à ses convictions. La conseillère départementale, qui a lancé récemment son parti SEPT, ne compte donc pas abandonner son combat politique, notamment en faveur de l’écologie et de l’action sociale. 

Si elle change de canton, passant de Saint-Denis 4 à Saint-Denis 2, ses ambitions pour La Réunion et la planète ainsi que sa démarche de proximité vont rester les mêmes. Les mots clés de son mandat seront "partenariat" (entre les institutions), "efficacité" et "bonheur des citoyens". Elle affirme que son bilan au palais de la Source parle pour elle. "J’ai ouvert les portes (des différentes institutions) car je veux des choses efficaces pour la population", souligne l’ancienne directrice d’école.

Parmi les priorités de sa campagne, expliquer le rôle primordial du Conseil départemental auprès des électeurs. "Les gens ne savent pas à quoi sert le Département, alors que son cœur de vie est le social et la solidarité", assure-t-elle. 

Le Conseil départemental est également un pilier en matière d'écologie avec la gestion de 95% des forêts de l’île. Elle se bat d’ailleurs pour que l’ONF puisse continuer à jouer son rôle sur l’île. Enfin, elle pense que l’agroforesterie devrait être développée sur l’île.

L’entreprise locale est une priorité 

La conseillère départementale affirme également que la collectivité départementale à un rôle non négligeable dans la vie économique, notamment par le biais de commandes publiques qui doivent impérativement être dirigées vers les entreprises locales, ce qui permettra la création d’emplois. "Nous avons des gouvernances qui favorisent les entreprises du CAC 40 ou des entreprises d’État, nous voulons des entreprises locales", exige l’élue. Pour cette raison, c’est le chef d’entreprise Hary Grondin qui sera son binôme.

Le fondateur du mouvement Humaniste Global de France et d’outre-mer regrette le comportement de certains élus qui favorisent toujours l’extérieur. "Une des aberrations, c’est quand une grande entreprise mondiale n’est pas à La Réunion et que ce sont les élus qui vont les chercher. Après, ces entreprises veulent tout ce qu’il y a à prendre. Le rôle de l’élu, c’est de faire rempart. Les élus ont abdiqué, ils sont tenus en laisse", estime-t-il.

Le fondateur du club de football du SDEFA pense que cette démarche est préjudiciable pour la jeunesse. "À force d’aller chercher les autres, on ne sait plus faire. Notre ambition n’est pas à la hauteur de celle de la jeunesse", assure-t-il. Celui qui va connaître sa deuxième expérience électorale après l’élection législative de l’année dernière sur la 2e circonscription affirme revenir en politique pour remettre La Réunion en avant.

À leurs côtés, Marjorie De Cotte et Ahmad Mootara seront les remplaçants. La première est une enseignante de la Montagne pour qui l’environnement et l’éducation sont une priorité. Le second est un commerçant qui souhaite agir face à la misère de son secteur.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes